Humeurs

& si on voyageait dans le passé ?

24 mai 2013

Hier, en parcourant le net et surtout les blogs, je suis tombée sur celui de Natasha Birds. Sûrement l’un de mes préférés ! Et son dernier article m’a énormément touchée. Elle s’est placée dans la peau d’un inconnu qui la croisait quand elle avait 16 ans. Un retour dans le passé, un mélange de nostalgie et d’enseignement de maturité. Très émouvant. Tellement que j’ai souhaité faire pareil. M’adresser à mon moi de 16 ans, c’est comme faire le point sur toutes ces années. C’est comme prendre du recul, c’est comme m’adresser à ma petite sœur qui n’est pas très loin de ses 16 ans, c’est comme faire une pause le temps de quelques lignes dans ma vie ultra-rythmée et revenir dans le passé… Si j’étais tombée sur moi, voilà ce que j’aurais dit, et sûrement ce que j’aurais aimé que l’on me dise (mais que je n’aurais évidemment pas écouté, parce qu’à 16 ans, on écoute rien).

Ne cliquez sur Lire la suite que si vous êtes prêts à lire un roman bien plus personnel que mes autres posts mes petits lecteurs adorés… Et pourquoi écrire un article aussi personnel ? Parce que c’est mon blog et que j’y écrit ce que je veux d’abord. 🙂

« Coralie, arrête de te plaindre, d’être sans arrêt négative et de voir le mal partout. Cesse de te poser autant de questions et profite de ce temps libre. Je sais que tu détestes t’ennuyer, mais bien vite, tu regretteras ces soirées d’ennui. Bien vite, ta vie va s’accélérer et tu ne verras plus les journées passer. Ne cherche pas à grandir trop vite, tu as bien le temps. Arrête de te plaindre de ton physique. Tu sais, dans 8 ans, tu auras sûrement 10 kilos de plus que maintenant, et pourtant tu t’accepteras d’avantage. Profite de ces heures de volley, de cette complicité avec tes copines… Mais ne te focalise pas que sur les autres. Tu sais, il n’y a aucune honte à manger seule un midi. Tu finiras par apprécier la solitude, cette solitude qui te fait tellement peur. Tout ces autres que tu crois tes amis « pour la vie » partiront pour certains aussi vite qu’ils sont arrivés. Pas tous, mais la plupart. Il y aura bien A. et M. qui seront toujours là. Tu rencontreras des personnes extraordinaires par la suite, tu as le temps ! Certaines, tu auras même besoin d’aller jusqu’à Montpellier pour les trouver (et à peu de choses près c’est à Perpignan que tu aurais du aller les chercher alors estime toi heureuse). Donc profite de tes amis actuels mais n’attends pas trop d’eux. Ils font ce qu’ils peuvent. Et des amis, tu t’en feras toute ta vie !

Mais surtout Coralie, arrête de te focaliser sur les garçons. Tu as beaucoup pleuré pour ce dernier, tu as eu envie de mourir (rien que ça), et blablabla. Mais tu sais, c’est strictement rien à côté de ce que tu vas vivre dans quelques années. Tu aimeras d’avantage, tu seras très heureuse, puis très déçue. C’est la vie. Tu verras que l’amour ce n’est vraiment pas facile, que tout ne se passe jamais comme prévu et que de toutes façons, tu ne pourras rien prévoir et rien calculer. Tu auras beau essayer de lutter contre, la vérité éclatera. La vie fera ce qu’elle veut de toi. Donc n’essaie pas de forcer le destin, il sait où il veut t’emmener. Soit patiente. Et tu sais, tu remarqueras qu’il y a bien plus important que les garçons dans la vie. Que certes il en faut, mais que tellement d’autres choses peuvent te rendre heureuse. Tu seras même un jour bien plus épanouie célibataire que tu ne l’as jamais été en couple. Je sais, tu ne me crois pas. Mais fais-moi confiance.

Ah oui, et s’il te plaît, arrêtes de détester ta mère. Elle t’aime, et tu l’aimes aussi. Tu es juste trop bête et trop fière pour le réaliser. Vos rapports sont compliqués mais c’est parce que vos caractères sont trop forts et pas compatibles. Un jour, tu partiras de la maison et tu réaliseras tout ça. Tu réaliseras que tu ne peux pas vivre avec elle, mais que tu peux encore moins vivre sans elle. Tu ressembles trop à ton père, et faut dire que ton père, il est génial, mais pas facile à vivre. Oui, je sais que tu l’aimes et que tu n’aimes pas qu’on le critique, mais personne n’est parfait, ni même lui. Et pardonne d’avantage ta petite sœur. Elle t’insupporte au quotidien, et pourtant, elle te manquera tellement dans quelques années…

Je t’ai demandé d’arrêter plein de choses, mais je peux tout de même te conseiller d’en continuer d’autres. Continue d’écrire, tu verras que tu es plutôt douée pour ça. Continue d’aimer la mode, tu pourras leur prouver que ce n’est pas pour toi qu’une lubie de week-end mais une véritable passion. Fonce ! Continue à être sérieuse à l’école, et retiens surtout qu’un échec est toujours positif. Toujours. Je sais, tu détestes l’échec. Mais un jour, ton plus bel échec se révèlera être ta plus belle opportunité. Tu feras des rencontres formidables, tu vendras des piscines, tu organiseras des concours pour des commerciaux géniaux et tu trouveras ta voie… Tu finiras même par tout plaquer pour enfin partir dans le Sud. Depuis le temps que tu en rêvais… Donc investis-toi, crois en toi. Continue d’être curieuse et passionnée. Continue d’être exigeante avec toi-même mais le soit moins avec les autres, ça ne servira à rien. Crois en tes rêves et surtout, n’aies pas peur d’être ambitieuse.

PS : dernière chose, décroche moi ces posters de Cristiano Ronaldo dans ta chambre, enlèves-moi ces grands anneaux ridicules à tes oreilles et arrêtes de te faire des mèches blondes. Non je t’assure, ça ne te va pas du tout. »

Un article très personnel, un roman, car je n’ai pas réussi à faire plus court.

&  vous, vous lui diriez quoi à votre vous de 16 ans ?

Vous aimerez peut-être

25 Comments

  • Reply Little No 24 mai 2013 at 9 h 19 min

    Je vais réfléchir à la question 😉

    • Reply Elles en parlent 24 mai 2013 at 13 h 25 min

      Même à titre personnel, sans vouloir le publier, c’est vraiment très interessant à faire tu verras 🙂

  • Reply A little B 24 mai 2013 at 9 h 25 min

    J’ai lu hier l’article de Natacha, du coup j’ai foncé en voyant le titre du tiens. Et je m’y retrouve tellement ^^ J’ai hésité à me lancer mais je crois que ça n’est pas le moment pour moi de faire cette retrospective, on verra dans quelques mois…
    En tous cas merci de partager un petit bout de ta vie, de tes doutes, de tes espoirs, de tes réussites et de tes echecs avec nous.
    Des fois ça fait du bien de regarder derrière soi et de ne pas oublier !
    Bisous et continue sur ta lancée !

    • Reply Elles en parlent 24 mai 2013 at 13 h 28 min

      J’avoue que j’ai beaucoup hésité avant de publier cet article car c’est complètement différent de ce que je fais d’habitude et j’avais l’impression de revenir à mon blog de 16 ans justement (celui où je racontais ma vie). Puis je me suis dit que c’était aussi important de pouvoir parler de nous, de partager nos doutes justement comme on dit, et de prouver à toutes mes lectrices de 16 ans que la vie est pleine de surprise ! Et qu’il ne faut jamais se dire que tout est joué d’avance. Et oui il faut que cela soit le bon moment, et je crois qu’en ce moment, j’étais pile au bon moment pour faire cette retrospective 🙂
      Oups, encore un roman… Merci beaucoup en tout cas, je suis heureuse que ça aie plu au moins à une lectrice 🙂

  • Reply Ton trésor 24 mai 2013 at 9 h 43 min

    A jamais près de toi, et ça depuis nos 16 ans …

    • Reply Elles en parlent 24 mai 2013 at 13 h 28 min

      Merci A. 🙂 Tu t’es reconnue ! A article personnel, insertion de mes amours personnels.. 🙂 <3

  • Reply juliesway 24 mai 2013 at 11 h 14 min

    J’aurai tellement honte de faire ça, je ne préfère même as essayer de retrouver ces photos

    • Reply Elles en parlent 24 mai 2013 at 13 h 30 min

      Oh t’en fais pas, il faut avoir pris beaucoup de recul sur son adolescence pour pouvoir le faire. Et je crois que ça y’est, j’ai grandis ! J’assume tout ^^

  • Reply Julie 24 mai 2013 at 13 h 54 min

    vraiment pas mal bichette ^^

    • Reply Elles en parlent 24 mai 2013 at 13 h 55 min

      J’imagine que tu t’es reconnue alors 🙂 Merci !

  • Reply Marie25 (@Marie251989) 24 mai 2013 at 19 h 13 min

    hum, je ne m’appréciais pas trop à 16 ans, je me préfére comme je suis maintenant, alors aucune envie de retourner au passé, mais je reconnais que c’est assez touchant comme démarche!
    http://la-petite-vie-de-marie.blogspot.com/

    • Reply Elles en parlent 28 mai 2013 at 9 h 14 min

      Oh tu sais, je me préfère aussi comme je suis maintenant ! Mais justement, c’est sympa de se souvenir du passé pour mieux réaliser à quel point on est mieux maintenant 🙂 Merci !

  • Reply Bellinadonna@gmail.com 24 mai 2013 at 23 h 17 min

    À 16 ans ouille ouille ça ne me rajeunit pas!!!Mais si mes souvenirs sont encore frais, j’étais en couple avec mon mari, alors que j’étais plutôt partie sur une carrière et ne pas me marier ayant souffert du divorce de mes parents comme quoi! Je voulais devenir journaliste alors je me dit que quelque part y a un peu de cela avec mon blog et la mode et bien étant née dedans je crois que ma voie était toute tracée, et finalement mariée avec 3 enfants je me dis que rien que cela ça vaut tout l’or du monde…
    Pour ce qui est de la mode comme on dit c’est vraiment un éternel recommencement puisque la tendance fluo, des sneakers, des jeans destroyer et des TEE-shirt imprimes actuels c’était la année 80 que j’ai connu comme quoi???
    Merci Coralie je n’aurais sans doute pas eu a faire cette rétrospective sans avoir lu ton article…bises
    Anne-Sophie Bellinadonna.blogspot.com

    • Reply Elles en parlent 28 mai 2013 at 9 h 16 min

      T’en fais pas, ça ne me rajeunis pas non plus 🙂 Déjà avec ton mari ? Oh que c’est touchant 🙂 Comme quoi, on ne peut rien maitriser oui ! Et oui, la mode n’est qu’un éternel recommencement, je pense que la mode de mes 16 ans ne va pas tarder à revenir (mais je ne suis pas pressée). Ca serait intéressant comme article d’ailleurs, « la mode de quand j’étais jeune » ^^ Merci à toi pour ce partage de ton adolescence 🙂 Bisous

  • Reply christine 25 mai 2013 at 11 h 42 min

    En effet, ce n’est pas facile comme exercice. Je me remémore régulièrement le passé afin de mieux construire mon présent. Il est trop douloureux pour en faire un article.

    • Reply Elles en parlent 28 mai 2013 at 9 h 17 min

      Il faut pas se forcer à le faire, mais sans en faire un article, ça fais beaucoup de bien !

  • Reply louply 25 mai 2013 at 16 h 24 min

    J’adore. J’ai 16ans, donc pas trop la possibilité de faire un retour en arriere. Mais ton article fais reflechir. Et j’essaye d’etre moi meme dans un monde ou on est sans cesse jugée.

    • Reply Elles en parlent 28 mai 2013 at 9 h 18 min

      Tu feras le retour en arrière dans quelques années et tu verras 🙂 Continue d’être toi même et de ne pas trop te prendre au sérieux, c’est ça le principal !

  • Reply ririn15 25 mai 2013 at 16 h 31 min

    Très bel article, très touchant.
    Bravo !

    • Reply Elles en parlent 28 mai 2013 at 9 h 18 min

      Merci beaucoup 🙂 Je suis vraiment contente qu’il ai pu vous touché comme cela m’a touchée à l’écrire !

  • Reply maellem 26 mai 2013 at 16 h 23 min

    A chaud, comme ça, je pourrais dire (quasi) la même chose à l’adolescente en colère que j’étais à 16 ans… Très bon exercice! 😉

    • Reply Elles en parlent 28 mai 2013 at 9 h 19 min

      En colère 🙂 On l’était tous un peu, révoltés par 50 000 combats !

  • Reply Gabinspiration 1 juin 2013 at 18 h 14 min

    Ahah ! J’ai 16 ans, et je me demande bien ce que j’airai envie de me dire dans quelques années… Amusant en tout cas comme expérience, très intéressant surtout !

    • Reply Elles en parlent 4 juin 2013 at 16 h 25 min

      Tu as le temps d’y réfléchir t’en fais pas 🙂 Profites de ta « jeunesse » (on dirait que j’ai 55 ans quand je parle comme ça…) ^^

  • Reply C. 21 juin 2013 at 23 h 22 min

    Touchant..

  • Laisser un commentaire