Cuisine

Mon premier cheesecake

17 novembre 2019

Qui dit week-end tout gris dit week-end en cuisine non ?

A moins que vous soyez bien trop occupés à débuter l’installation de vos décorations de Noël, je vous avoue qu’ici, on est plutôt mitigé entre ces deux options… Mais l’un n’empêche pas l’autre, après mes déboires autour de mon premier cheesecake, le second a été bien plus réussi, il fallait donc que je vous le présente.

Tout est parti de ma collaboration avec Leclerc. Ils m’ont écrit il y a peu pour communiquer sur l’anniversaire de l’une de leur marque : Nos Régions ont du Talent. Le genre de marques aux jolies valeurs qui me plaît beaucoup. Pour fêter cet anniversaire, ils m’ont lancé un défi simple : marier deux de leurs produits dans une recette. J’ai donc pris le temps d’analyser leurs centaines de références et c’est très vite la praline rose lyonnaise qui a retenu mon attention. Vous savez à quel point je l’aime, je vous avais d’ailleurs déjà proposé une recette autour de cette dernière (voir ou revoir la recette des muffins à la praline). J’ai découvert la praline en emménageant à Lyon et j’en suis directement tombée amoureuse et je trouvais ça chouette de mettre en avant un produit de ma région. Pour l’accompagner, j’ai très vite jeté mon dévolu sur les palets bretons car je suis d’origine bretonne et Mathieu m’a de suite parlé d’un cheesecake que l’on pourrait pour sur faire avec ces deux produits.

Sauf que je n’avais jamais fait de cheesecake, et en toute transparence, ce n’est pas le gâteau que je préfère. Mais l’occasion me semblait trop belle, j’ai contacté Laetitia Schahl sur Instagram pour solliciter son aide et m’aider à créer la recette parfaite, elle a répondu présente et m’a proposé cette chouette recette qui va suivre ! J’adore son travail, je l’avais découverte suite à une cession de partages et je suis très heureuse d’avoir travaillé avec elle sur ce dessert, j’espère qu’on aura l’occasion d’en faire d’autre. Ca me permet de sortir de ma zone de confort en pâtisserie et ça me rassure d’avoir un “joker” à appeler en cas de besoin.

Pour celles et ceux qui me suivent sur Instagram mais surtout en Stories, vous avez pu voir que j’ai complètement raté mon premier cheesecake. J’avais demandé à Laetitia une recette avec des fruits rouges en plus sauf que je ne les ai pas décongelés avant, ils ont donc rendu beaucoup d’eau et mon mélange n’a pas du tout pris. J’ai donc décidé de refaire la recette sans framboises, le rendu était bien plus chouette mais côté goût, ça m’a manqué. A voir si on ne les rajouterai pas, une fois décongelées, directement entière dans le plat avant que ça prenne au froid. Pour la praline, le goût n’est pas prononcé, c’est surtout esthétique, donc je tenterai de remplacer le sucre par de la praline directement dans le mélange pour voir. Bref, c’était ma première version et la base + le cheesecake sont réussis, à voir pour varier les goûts ce que l’on pourra rajouter. Maintenant que la base est “saine”, je vais pouvoir me permettre d’improviser.

N’hésitez pas à partager avec moi vos recettes ou personnalisations dans les commentaires !


Mon cheesecake

Le cheesecake de Laetitia


La recette

Ingrédients :

  • 500 gr de philadelphia
  • 50g de sucre
  • 3 c.à.s de crème entière liquide
  • 500 gr de chocolat blanc

Pour la base :

  • 150 gr de sablés breton
  • 70 gr de beurre salé

Topping final : 2 poignées de pralines

Matériel :

Moule amovible (“à charnière”) de 15 cm de diamètre. Si pas de moule amovible, faire dans un moule en silicone ou des individuels type muffins en silicone.

Recette :

On commence par la base du cheesecake. Faire fondre le beurre (attention à ne pas le cuire trop fort), et casser les sablés en miettes, puis mélanger les deux dans un saladier. Ensuite, foncer/tapisser  le moule avec le mélange de biscuits et de beurre en tassant bien et mettre au frigo. On laisse prendre la base au frais au moins une heure.

Pendant ce temps là, on s’occupe du dessus.  Faites fondre le chocolat blanc au bain-marie avec les 3 c.à.s de crème entière liquide puis laisser tiédir. Attention, il ne faut pas faire chauffer trop fort car sinon on brûle le chocolat, mais suffisamment fort pour qu’il fonde. Dés qu’il commence à fondre, ne pas cesser de mélanger et dés qu’il est bien lisse, le retirer du feu et continuer à mélanger jusqu’à ce qu’il soit plus tiède.

Pendant que le chocolat fond, battre le Philadelphia et le sucre puis verser dans le mélange le chocolat fondu et continuer à mélanger pour obtenir un appareil homogène. Si vous avez un robot pâtissier, battre à vitesse 3 et ajouter le chocolat fondu petit à petit sur la fin.

Si une heure est passée, on peut sortir le moule du frigo et verser la préparation sur la base en lissant bien le dessus ; mettre au frais minimum 12h.

Variante pas encore testée mais ça ne saurait tarder : c’est avant la prise au froid de 12h que je tenterai bien de rajouter des fruits comme des framboises, comme ce n’est pas la saison, on en prend des surgelés que l’on a fait décongeler la veille et on les met directement dans la préparation avant de lisser et de les cacher.

Une fois le temps au frais respecté, on peut s’occuper du topping et mixer une partie des pralines, en gardant quelques unes pour le décor, on les saupoudre ensuite sur le dessus du cheesecake.

Mille mercis Laetitia pour ton aide sur cette recette et tes jolies photos !

Régalez-vous !

Vous aimerez peut-être

3 Comments

  • Reply cecilia_cherieblossom 17 novembre 2019 at 22 10 03 110311

    Miam ça a l’air délicieux :p

  • Reply MyLovellyDolls 18 novembre 2019 at 14 02 28 112811

    Coucou Coralie ! 🙂 Ho alors, moi qui ait fait de nombreux gâteaux dans ma vie, j’avoue n’avoir jamais tenté le cheese cake ! En tout cas, c’est vraiment délicieux : nous avons la chance de vivre dans un village avec une jolie communauté anglaise et du coup, nos adorables voisins nous ont fait goûter à leur délicieuse spécialité ! Merci beaucoup pour ce partage 🙂 Bisou et bonne semaine à toi 🙂 Nathalie

  • Reply Maïlys LD 21 novembre 2019 at 17 05 23 112311

    J’ai lu l’article hier soir, mais j’étais trop fatiguée pour te laisser un petit mot. Ton cheescake a l’air hyper bon et les photos sont super jolies. Je n’ai jamais essayé d’en faire un, faut dire que je commence tout juste a apprécier cuisiner aussi. Peut-être un jour !

  • Leave a Reply