Mode

Le mur de Berlin

17 mai 2015

le mur de berlin

Oh papy, si tu me lis, j’espère que tu ne m’en veux pas trop.

Oui, cela peut paraître totalement ridicule mais j’avais promis à mon papy de ne jamais mettre un pied en Allemagne. Les « boches » lui avaient fait trop de mal. ll a vécu la guerre de beaucoup trop près. Il en a trop souffert. Il en a trop pleuré. Je pense qu’il n’a jamais, en près de 85 ans d’existence pu leur pardonner le mal qu’ils lui avaient fait. Et mon papy, c’est mon héros. Celui que j’écoutais des heures et des heures raconter ses histoires. Celui que j’admirais pour son courage, pour sa resistance. Celui dont je relis les chansons pleines d’insultes contre Hitler et ses amis SS sur ses cahiers jaunis par le temps avec comme Une une belle tombe d’Hitler. Cette pochette qui est surement le plus beau souvenir qu’il ai pu me laisser renfermant ses cahiers de dessins et de textes datant des années 40 et ses tracts si bien conservés qu’il était drôlement fier de me montrer. « Tu vois ma petite Coralie, ce tract, je suis allé le récupérer dans un arbre et je les ai tous distribués. Ce n’était pas un tract pour nous, c’était un message d’espoir, c’était l’avenir, c’était une obligation. Parce qu’on voulait récupérer notre France et que l’on préférait mourir que de la laisser aux boches. »

Bref, je m’éloigne de mon sujet, mais si je vous raconte tout ça, c’est pour que vous compreniez ma difficulté à franchir la frontière. Cela a beau faire plus de 50 ans, j’ai l’impression de trahir mon papy. Mais voilà, un jour, il faut faire le deuil. Je le comprends de ne pas avoir pu le faire, il était bien trop impliqué pour prendre du recul et je l’admirais bien trop pour en prendre aussi mais il faut bien que moi je le fasse pour lui ce deuil et que j’aille visiter nos amis allemands. Pour nous. Pour l’histoire. Pour sa mémoire à lui mais aussi pour celles de tous les allemands qui ont autant souffert de la guerre que nous. Mais aussi pour pouvoir marcher le long de ce mur. Parce qu’au delà des guerres mondiales, Berlin est surtout la ville la guerre froide et du mur de Berlin. Période de l’histoire qui m’avait ennuyée à l’école mais qui m’intrigue beaucoup. Ce mur qui a tant vécu, ces familles qui ont été déchirées dont on lit les histoires. Cette souffrance que l’ont peut encore lire sur les tags. Cet atmosphère sombre. Ce lieu de mémoire. Imaginer comment cela pouvait être. Pour mieux comprendre tout ce qui s’est passé et surtout pour que cela ne se reproduise plus. Je vous raconterai dans un futur article un peu plus en détail mon week-end à Berlin mais les premières photos que je souhaitais partager avec vous sont celles de ce look shooté près du mur parce qu’au delà du reste, j’y allais surtout pour l’histoire, et ce mur et ce qui m’a le plus bouleversée. J’espère que tu me comprends de là haut mon papy chéri.

Côté look tout de même, je suis donc sur l’emplacement du mur lors de ces photos, avec en fond la tour de la TV côté Ouest et côté photographe Berlin est. J’ai totalement craqué sur cette jolie jupe au Primark d’Alexanderplatz, mais je vous en ai trouvée une similaire sur Asos si jamais ça vous intéresse. Je trouve qu’elle se marie parfaitement avec ma chemise parfaite Balzac. Ca faisait très longtemps que je cherchais une chemise de ce type, proche de celle qu’on pourrait piquer à notre chéri et je suis totalement conquise par celle-là dont la matière est juste exceptionnelle. Et quoi de mieux que mes Superstar chéries pour marcher pendant des heures sans avoir mal aux pieds… Je les aies reçues juste avant de partir et elles n’ont pas été déçues du voyage !

IMG_9831 IMG_9949 IMG_0092 IMG_9850 copie copie IMG_9915 IMG_0107 IMG_0078 copie IMG_0083 IMG_0125 IMG_9850 copie copi copie IMG_9937 IMG_0023

Jupe Primark Berlin (similaire Asos)
Chemise Balzac Paris*
Baskets Adidas Superstar
Sac eBay
Lunettes Rayban Clubmaster
Montre Daniel Wellington*

Vous aimerez peut-être

14 Comments

  • Reply lequotidiendunefille 17 mai 2015 at 15 03 55 05555

    Comme toujours, j’aime tes photos et ton look ! Tellement naturelle et ravissante ♥

  • Reply Lucie 17 mai 2015 at 16 04 11 05115

    Je comprends tout à fais ton ressenti, tes émotions pour ton papi et pour ce lieu. Pour ma part je sais que j’ai du mal à mettre de côté cette partie de l’histoire, c’est plus fort que moi, j’ai du mal à m’imaginer partir en voyage en Allemagne…
    La jupe est vraiment très jolie.

    Bisous.

  • Reply Anne Isabelle 17 mai 2015 at 16 04 45 05455

    Superbe article ! En effet ça a dû être très difficile pour toi étant donné la promesse que tu avais faire à ton papy, mais je suis sure que s’il était encore à tes côtés, il comprendrait. A un moment donné il faut en effet faire son deuil et « passer à autre chose ». Je ne suis jamais allée en Allemagne pour une raison similaire, et Berlin me tente de plus en plus. Je pense que je franchirai le pas également l’année prochaine. Il faut savoir également laisser le passé dans le passé…

    Pour ce qui est de ta tenue, j’adore ! J’ai failli craquer pour les Superstar également, mais j’ai l’impression qu’elles font un pied un peu massif :/ je fais du 41, donc je vais éviter de me retrouver avec des pieds de clown ^.^

    Merci pour ce bel article 🙂

  • Reply Sarah 17 mai 2015 at 18 06 26 05265

    En dehors de ton look qui est très sympa, ton histoire est très jolie, émouvante aussi mais surtout très bien racontée.

  • Reply Gaëlle 17 mai 2015 at 20 08 36 05365

    Très bel article, je comprend ta difficulté à franchir le pas mais c’est bien de l’avoir fait pour comprendre et analyser les choses d’une autre façon… Il faut savoir avancer dans la vie pour ne pas rester sur une émotion, une peur qui risque de nous bloquer.
    En tout cas la jupe est très jolie et va parfaitement avec la chemise 🙂

  • Reply Girly sunshine 17 mai 2015 at 20 08 51 05515

    Super ce petit texte, j’adore comment tu écris, tu réussis toujours à me faire passer des émotions à travers de « simple mots ».
    Côté look, je suis fan, comme d’hab!
    xoxo

  • Reply Jude 18 mai 2015 at 0 12 10 05105

    Très joli look ♥

  • Reply Claire 18 mai 2015 at 21 09 37 05375

    Je suis émue ! C’est magnifique et tu es magnifique dans cette tenue ma poupée ! <3

  • Reply Jess 18 mai 2015 at 22 10 31 05315

    Très chouette cette tenue, Coralie! J’avoue que j’aime bien le basket jupe chez les autres mais de mon côté j’ai vraiment du mal à me projeter en jupe basket :p

  • Reply naelleoip 19 mai 2015 at 13 01 51 05515

    En tant que franco-allemande avec deux papis qui ont on quelque sorte fait la guerre l’un contre l’autre (alors qu’ils n’avaient rien demandé…) ton article ne peut que me toucher énormément. Puis l’histoire des deux allemagnes et tellement peu connus, on ne se rend pas compte que la RDA etait une terrible dictature et chaque fois que j’y vais, je pense à tout ces gens qui ont vécu dans ce huit-clos pendant quarante ans… j
    moi aussi je m’éloigne du sujet 🙂 grr ! ton look est jolie comme tout, simple et efficace !

    xxx
    http://www.once-in-paris.com

  • Reply lullarea 12 juin 2015 at 15 03 07 06076

    Bel article…Ayant vécu une dizaine d’années en Lorraine…J’ai entendu des récits empreints d’émotion tant d’années après…Je comprends tout à fait cette douleur encore présente que ressentait ton papy…

  • Reply Sur la Toile – lasucrery 24 janvier 2016 at 11 11 04 01041

    […] beaucoup les différents thèmes abordés par Coralie sur son site. Des voyages, de la mode, de la déco, des billets d’humeurs, je suis […]

  • Reply Maïlys LD 10 novembre 2018 at 22 10 12 111211

    Chère Coralie, je suis allée à Francfort en octobre, j’avais envie d’être honnête dans mon article de blog et dire pourquoi je n’avais jamais envisagé de mettre les pieds en Allemagne – à cause de ce passé historique. Je me suis bloquée à l’introduction finalement, ne sachant pas si j’avais le droit de dire ça, de parler de ça. Et aujourd’hui, je rempli mon cahier des merveilles à voir en Allemagne, les villes, les parcs nationaux. Ce pays, je ne le savais même pas aussi grand ! Lire cet article, me conforte dans l’idée que je peux dire qu’à cause de son passé historique, je n’avais jamais envisagé l’Allemagne comme une destination touristique. J’ai beaucoup pleuré à Francfort, je cherchais à comprendre ce qu’il s’était passé. J’ai beaucoup lu, des romans des deux côtés de la guerre. Aujourd’hui bien sûr, ce qui est important c’est que j’ai changé d’avis (en lisant ton dernier article d’ailleurs, de Baden-Baden, Fribourg et Karlsruche). J’aime être honnête dans ce que j’écris, de mes appréhensions, etc; mais j’ai peur de « remuer le couteau dans la plaie » tout en me disant que, finalement, l’important c’est que j’ai changé d’avis. Qu’en penses-tu ?

    • Reply Coralie L. 11 novembre 2018 at 22 10 50 115011

      Si tu as envie de le faire, fais-le, tu trouveras les mots et ça te fera du bien 🙂

    Leave a Reply