Backstages

La pose longue en photographie

2 novembre 2019

Notre voyage dans le Jura (dont l’article arrive très vite) nous a inspiré quelques photos dites « pose longue ». Vous m’avez posé énormément de questions sur cette technique de photographie, il est temps d’éclaircir le mystère.

Avant-propos – indulgence requise : Avant de commencer, je tiens à dire que je ne suis pas photographe. Mathieu et moi avons des notions de photo que nous avons appris avec le temps mais nous sommes totalement autodidactes et avons appris la photo sur le tas. Nous en sommes passionnés mais nous n’avons jamais pris de cours de photos et n’avons pas de formation technique. On vous transmet donc dans cet article notre expérience et on va essayer de vulgariser des thèmes parfois trop techniques quand ce sont des pro qui en parlent. On ne donne donc peut-être pas les meilleurs conseils, on n’a peut-être pas les bons termes, amis photographes, soyez indulgents. On parle ici simplement de ce que l’on fait avec passion chaque jour.

1 – Tout d’abord, qu’est ce qu’une pose longue ?

La pose longue est une technique particulière de la photographie qui consiste à augmenter la vitesse d’exposition, c’est à dire à exposer une photo pendant un temps plus long qu’une photo classique qui sera prise instantanément. C’est un outil créatif intéressant pour un photographe qui a envie d’ajouter un petit plus à ses photos, le rendu est de suite plus original car l’oeil nu ne voit pas la pose longue. L’un des intérêts de cette technique est de pouvoir photographier lorsqu’il y a très peu de lumière principalement les couchers/lever de soleil ou la nuit et l’autre intérêt principal est de flouter des zones qui sont en mouvement de jour pour produire des images mariant harmonieusement zones floues et zones nettes comme c’est le cas sur cette photo de la cascade dans le Jura où la surface de l’eau a un rendu vaporeux.

Le temps de pose diffère d’une pose longue à une autre et peut être compris entre 3 secondes et 2/3 minutes (personnellement, on l’utilise entre 3 et 20 secondes, c’est déjà pas mal). Ce mode de photographie permet d' »arrêter le temps » pendant ce temps décidé par le photographe.

Quand peut-on faire une pose longue ? C’est donc principalement utilisé de nuit pour capturer les étoiles, les aurores boréales, les phares de voiture en créant un flou de mouvement, les lumières des lampadaires. On en fait aussi lors des couchers ou levers de soleil car ça capte encore plus de couleurs et permet donc de le rendre encore plus beau. Mais pendant notre précédent voyage, on l’a surtout utilisé en journée pour stabiliser l’eau des cascades, et on l’utilise aussi parfois au bord de la mer ou de fleuves, ça ajoute une petite touche de magie à la photo et permet aussi de faire disparaître des gens sur ces photos car s’ils bougent vite, on ne les verra pas et on aura l’impression qu’il n’y a personne.


2 – Le matériel à utiliser pour une pose longue ?

1 – Un trépied

Vous aurez tout d’abord en premier besoin d’un trépied, car à main levée, vous aurez évidemment du flou comme vous ne pourrez resté stable même quelques secondes. Vous pouvez aussi poser votre appareil sur quelque chose, mais ça laisse beaucoup moins de liberté dans votre cadrage. Le choix du trépied dépend de votre appareil photo, le notre avec ses objectifs étant lourd, on a besoin d’un trépied « solide », le notre est ce modèle, un Manfrotto que l’on a depuis des années et qui est vraiment top et relativement léger et petit comparé à d’autres pour le transporter facilement en voyage. Veillez donc simplement à ce que le trépied soit assez stable pour supporter le poids de votre appareil + objectif.

2 – Un filtre ND

Ensuite, selon le moment de la journée où vous souhaitez faire une pose longue, vous pouvez avoir besoin d’un filtre ND. Pour faire simple, le filtre ND, c’est les lunettes de soleil de notre appareil photo. Le filtre ND diminue la quantité de lumière qui atteint le capteur, vous permettant ainsi de faire des poses longues même quand il y a trop de lumière pour ça, en plein jour par exemple. Notre filtre ND est un ND 1000 mais vous pouvez aussi utiliser un 400 ou 800 (plus le chiffre est élevé, plus c’est sombre). Faites surtout attention au diamètre du filtre qui doit pouvoir se monter à votre objectif, le notre est un 24-70 2.8 de chez Canon et fait donc 82mm.

Si vous avez un seul filtre ND pour l’objectif que vous utilisez le plus souvent, faites bien attention de l’avoir sur vous, on s’est fait avoir plus d’une fois en ayant laissé le 24-70 dans la voiture et en se retrouvant avec notre 35mm et notre filtre ND bien trop grand. A chaque objectif les lunettes de soleil à sa taille !

3 – Une télécommande

Il est également conseillé d’avoir une télécommande, une simple suffit, voici la notre. Si vous n’en avez pas, ce n’est vraiment pas grave, vous pourrez utiliser le retardateur 10 secondes mais parfois, on tente à 2 secondes et ça passe.

4 – Le matériel de base

Côté appareil photo et objectif, on peut faire de la pose longue avec un grand nombre de boitiers, à partir du moment où vous pouvez le régler en manuel et augmenter la vitesse d’exposition. Nous avons un réflexe Canon 5D Mark III depuis des années mais avec des bridges ou hybrides, je pense que vous pouvez en faire sans problème. Il paraît que l’on peut même en faire avec un téléphone maintenant mais je vous avoue ne pas avoir creusé le sujet, je fais partie de ces gens qui ne veulent pas tout mélanger et pour moi, un iPhone ne pourra jamais égaler un réflexe en terme de photo spécifique comme la pose longue.

Pour l’objectif, on privilégie sur les poses longues le 24-70 car c’est notre objectif tout terrain en voyage. On l’a depuis 2 ans, il ouvre à 2,8 et nous offre donc une grande palette de photos possibles. Les 3/4 de nos photos de voyages sont faites avec lui et pour la pose longue, il est parfait car on cadre vraiment comme on veut (contrairement à un 35mm fixe).

Notre matériel :

Tout notre matériel photo sur cet article datant de 2017, je le mets bientôt à jour mais peu de choses ont changé depuis, on est plutôt fidèles

3 – Quels réglages utiliser ?

Là encore, l’utilisation du filtre ND ou pas va légèrement changer la méthode donc je préfère développer les deux.

1 – Sans filtre ND pour une photo de nuit / coucher / lever soleil :
  • Placez vous en mode manuel
  • Baissez les ISO au minimum permis sur votre appareil (souvent ISO 100)
  • Choisissez la vitesse d’exposition et testez le rendu à différentes vitesses : entre 3 secondes et 15/20 secondes
  • Choisissez l’ouverture idéale, plus votre ouverture sera grande (F22 par exemple), plus vous aurez de détails mais moins de lumière rentrera donc plus il faudra faire poser longtemps. A F 2,8, une vitesse d’expo de 5 secondes pourra donner un rendu similaire de loin qu’une vitesse d’expo de 20 secondes à F22 mais les détails seront moins nets.

Et testez en prenant plusieurs photos, avec le temps, les réglages sont intuitifs.

2 – Avec filtre ND pour une photo de jour :
  • Placez vous en mode manuel
  • Faites la mise au point où vous le souhaitez, puis verrouillez-la en passant en mise au point manuelle (souvent indiquée MF) : en effet, avec un filtre ND, l’appareil n’arrivera plus à faire la mise au point, c’est normal, c’est trop sombre pour lui.
  • Placez le filtre ND sur votre objectif
  • Baissez les ISO au minimum permis sur votre appareil (souvent ISO 100)
  • Choisissez la vitesse d’exposition et testez le rendu à différentes vitesses : entre 3 secondes et 15/20 secondes
  • Choisissez l’ouverture idéale, plus votre ouverture sera grande (F22 par exemple), plus vous aurez de détails mais moins de lumière rentrera donc plus il faudra faire poser longtemps. A F 2,8, une vitesse d’expo de 5 secondes pourra donner un rendu similaire de loin qu’une vitesse d’expo de 20 secondes à F22 mais les détails seront moins nets.

Et testez en prenant plusieurs photos, avec le temps, les réglages sont intuitifs.

Pour aller plus loin :

  • Sans filtre, ND, vous pouvez aussi tester le mode priorité ouverture (mode A ou Av), la vitesse se réglera seule mais on préfère personnellement tout régler manuellement.
  • Si vous avez un appareil de type compact ou bridge, il se peut que vous ne puissiez pas réaliser de poses de plus de 1 ou 4 secondes, ce qui est très limité. Malheureusement, vous ne pouvez rien y faire.
  • Avec un filtre ND, un petit calcul peut être fait pour calculer le temps de pose mais on préfère faire plusieurs tests et voir le rendu (calcul et plus de technique dans cet article dont je me suis grandement inspirée pour rédiger le mien)

4 – La retouche de la photo

Pour la retouche, j’utilise depuis deux ans tout le temps mes presets sur Lightroom que j’adapte à chacune de mes photos (qu’est ce qu’un preset : lire ou relire l’article écrit quand je les ai sorti, il mériterait une petite MAJ, leur installation est depuis simplifiée).

J’utilise Lightroom Mobile qui est totalement gratuit quand je suis sur mon téléphone (90% des photos postées sur Instagram) ou Lightroom Desktop qui lui est payant pour les photos mises en ligne sur le blog ensuite. Cet automne, j’utilise tout le temps les presets automne que j’ai sorti l’an dernier, aussi dispo dans le pack 4 saisons sorti au printemps.

Pour en savoir plus sur mes presets ou les télécharger : cliquez ici.


Mes autres applications chéries sur téléphone :

  • Mosaico : S’il y a bien une application que j’utilise au quotidien c’est Mosaico qui permet de visualiser son feed Instagram avant la mise en ligne d’une photo. On peut aussi y préparer une photo avec sa légende avant sa mise en ligne. Une fois la photo importée, la légende modifiée, on clique sur le bouton en haut à droite et on arrive sur Instagram pour publier notre photo. On peut enfin programmer des horaires de publication et recevoir des alertes quand il est temps de publier sa photo. Cette application est vraiment pratique, son seul défaut, elle coûte 6 euros mais cela vaut vraiment le coup.
  • Lens Distortion : Voici une application que j’utilise quand je veux jouer sur la lumière de mes photos et accentuer par exemple une arrivée du soleil ou ajouter quelques flocons de neige dans le ciel à une photo enneigées l’hiver. Utilisée subtilement, elle peut laisser la photo très naturelle et apporter un peu de magie.
  • TouchRetouch : Je l’utilise rarement mais ça peut s’avérer extrêmement pratique pour corriger un détail sur une photo depuis son téléphone, sans avoir à utiliser Photoshop. Supprimer les éléments indésirables en un clic : une personne petite en arrière plan, un panneau, un mégot sur le sol. C’est magique !

Pour aller plus loin, mes applis pour mes stories :

  • Unfold : Une appli directement créée pour éditer des stories et créer de jolies stories grâce à leurs modèles : faire un montage de deux photos ou écrire sur les photos avec de jolies polices.
  • Splice : Pour faire un mini montage vidéo/photo depuis son téléphone, très simple à utiliser mais franchement puissant et 100% optimisé mobile.
  • Hyperlapse : Pour créer de jolis time-lapses et filmer en accélérer. Ca donne un chouette effet à vos vidéos et c’est très pratique : sur la route, filmer des looks ou un make-up en accélérer.

5 – Quelques exemples de nos poses longues

Je vais maintenant vous montrer quelques photos faites en mode pose longue et vous expliquer à chaque fois l’objectif recherché puis quelque fois, les réglages associés à ces photos.

1 – Les cascades dans le Jura

Les deux : Canon 5D Mark III - 24-70 2.8  : ISO 500, F2.8, 3,2 secondes

Pour les cascades, la vitesse d’exposition choisie a été très rapide, entre 2 et 5 secondes. Au-delà, le rendu de l’eau était trop vaporeux et les éclaboussures créaient trop de brume. Je n’ai donc pas eu à rester en place trop longtemps. Pour être sur une photo pose longue, je ne dois absolument pas bouger d’un cil pendant la vitesse d’expo, et ce n’est évidemment pas toujours simple et impossible avec les chiens.


2 – La rue et le canal à Colmar

Canon 5D Mark III - 24-70 2.8  : ISO 500, F11, 20 secondes

Cette photo a été faite il y a déjà deux ans, à Colmar et elle illustre typiquement la pose longue pour faire disparaître les passants. Ce n’était pas l’objectif initial mais on a adoré le rendu. Au début, on voulait juste lisser l’eau du canal qui était très trouble mais on s’est vite rendu compte qu’on pouvait presque faire disparaître les passants de la rue très nombreux que l’on aperçoit tout de même flous (surtout le Monsieur qui prend une photo sur la droite). Mais l’illusion est là et ce fut très pratique et nous a évité de revenir au lever de soleil pour avoir la rue pour nous.


3 – Les photos d’étoiles

Celle de gauche : Canon 1DX Mark II - 24-70 2.8  : ISO 4000, F3.2, 10 secondes
Celle de droite : Canon 5D Mark III - 24-70 2.8  : ISO 200, F2.8, 30 secondes

 

D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été fascinée par les étoiles. Petite, je pouvais rester des heures allongée dans l’herbe à les admirer. Tenter de les compter, les voir bouger, chercher les constellations, rêver d’une étoile filante. Les étoiles ont quelque chose de magique, d’inaccessible, de si discret si on les prend une à une à si majestueuses toutes ensemble. Les regarder, je le fais donc depuis toujours. Depuis que je fais de la photo, je rêve de les photographier mais j’avais l’impression que c’était impossible, bien trop compliqué pour moi, alors que ce n’est finalement qu’une pose longue.

L’été 2018, pendant mes vacances en montagne, nous est venu l’idée de tenter le coup. Notre première photo n’était pas parfaite mais elle a eu le mérite d’exister. Depuis, on en a fait beaucoup trop peu à mon goût, il faut dire que des cieux bien étoilés, on en voit plus tant que ça, la pollution lumineuse est partout ! Et jamais je ne rajouterai d’étoiles sur une photo, je retouche les couleurs, les fait ressortir parfois mais pas plus. Il y a eu cette année l’Egypte près de la Mer Rouge en mars avec la photo à gauche et la Drôme Provençale cet été.

Petites précisions du coup pour compléter celles du dessus pour photographier les étoiles :

Le bon cadre : une nuit dégagée, sans nuages, le plus loin possible de toute pollution lumineuse et donc de villes : la montagne, la plage, le désert ou même la campagne paumée. La lune est aussi une pollution lumineuse, il est donc bon de regarder le calendrier lunaire, l’idéal étant la nouvelle lune (je n’ai jamais calculée mais c’est toujours bien tombé pour moi, on était en veille de nouvelle lune la semaine dernière).

Côté réglages, c’est très similaire à ce que j’ai expliqué au-dessus, à la différence que quand il fait très sombre comme c’était le cas en Egypte ou dans la Drôme, on peut se permettre d’augmenter les ISO. On est monté à 4000 en Provence car on avait le Canon 1DX de Nicolas qui est fou comme boîtier et qui permet de monter les ISO sans perdre en qualité. On a aussi mis une ouverture très grande à 2.8 alors qu’en général en pose longue, on conseille de mettre une petite. Les détails de la photo sont un peu moins nets mais elle a le mérite d’être bien plus lumineuse. Petit point très important quand on veut photographier les étoiles, la mise au point à l’infini : je le fais direct sur mon objectif, cherchez le petit logo infini. C’est possible sur les réflexes, si vous n’en avez pas, faites votre mise au point de jour avant que la nuit tombe ou tentez là en manuel jusqu’à ce qu’elle soit bonne (à tâtons) – (article sur comment faire par ici)

L’idéal est d’être patient et de tester les différents réglages, augmenter un peu la vitesse, baisser les ISO et soyez patients. Je n’ai jamais fait exactement les mêmes réglages d’une photo à l’autre car cela dépend de bien trop d’éléments. N’hésitez pas aussi à changer d’angle et à regarder d’autres coins du ciel pour repérer la voie lactée par exemple (parfois plus visible en photo qu’à l’oeil nu).


4 – Le lever de soleil sur le lac Tahoe

Canon 5D Mark III - 24-70 2.8  : ISO 320, F7.1, 20 secondes

 

Petit souvenir des USA avec ce lever de soleil sur le lac Tahoe en Californie. Une pose longue plus classique et plus simple que celle des étoiles, on a cherché ici à faire ressortir un maximum de couleurs dans le ciel et à accentuer le reflet de ce dernier dans l’eau en stabilisant l’eau. Le petit souci ? Le bateau flou qui vogue en bas du lac. Mais sinon, on adore non ?


5 – Le coucher de soleil à Mykonos

Canon 5D Mark III - 24-70 2.8  : ISO 100, F7.1, 15 secondes

 

Encore une « vieille » pose longue, celle-ci date de septembre 2017 et fut d’ailleurs je pense l’une de nos premières photos en pose longue, assis dans un bar à Mykonos, à installer tranquillement notre trépied et à attendre le moment parfait pour shooter. On retrouve un effet similaire à celui des cascades sur la mer et sur les vagues et les couleurs dans le ciel sont bien plus marquées. Ici, filtre ND obligatoire car le jour venait à peine de se coucher.


6 – La pose longue vue par d’autres créateurs

Enfin, voici deux exemples de photos que l’on expérimente beaucoup moins car on shoote très peu de nuit mais deux exemples qui caractérisent la pose longue : le flou de mouvement des phares des voitures sur la photo de @guiruch et le lightpainting sur celle de @bestjobers. Qu’ils sont doués ces créateurs de contenu sur Instagram !

Alors, prêts à vous lancer dans la pose longue ?

Vous aimerez peut-être

13 Comments

  • Reply MarieCafs 2 novembre 2019 at 10 10 55 115511

    Bonjour, merci beaucoup pour cet article très clair sur la pose longue ! Je me pose la question de savoir comment vous faites pour apparaître sur la photo lorsqu’elle est en pose longue ? Est ce que vous restez sans bouger le temps de la prise de la photo ? Merci de ton retour 🙂

  • Reply MyLovellyDolls 2 novembre 2019 at 11 11 12 111211

    Bonjour Coralie ! Hé bien je te remercie pour toutes ces explications très intéressantes et surtout très utiles ! J’adore le rendu de tes (de vos) photos, c’est vraiment magnifique. Je vais regarder ça de plus près pour mes prochaines photos : il faut aussi que j’investisse dans un nouvel APN, le mien commençant sérieusement à fatiguer. Mais j’ai déjà le trépied, tout n’est donc pas perdu ! lol. Pour moi qui suis passionnée de photos, cet article est vraiment de bons conseils. Encore un grand merci à toi. Bisou et bon week-end 🙂 Nathalie

  • Reply cecilia_cherieblossom 2 novembre 2019 at 14 02 28 112811

    Super intéressant ton article merci 🙂

  • Reply Melanie 2 novembre 2019 at 15 03 14 111411

    Merci pour cette article ! C’est pile ce que je cherchais 🙂

  • Reply Chloé 2 novembre 2019 at 17 05 37 113711

    Merci pour ce bel article ! Tu m’as clairement donné envie d’essayer.

  • Reply Amandine - Catch Your Dream 2 novembre 2019 at 18 06 11 111111

    C’est génial

    Merci beaucoup Coralie 😀

  • Reply Mazarine 2 novembre 2019 at 20 08 20 112011

    C’est vrai que ça semble compliqué comme ça mais finalement une fois que tu l’expliques ça va ! J’aurais bien aimé tester mais j’ai l’habitude de faire mes photos à l’argentique et malheureusement le mien ne permet pas d’ouvrir aussi longtemps…
    Super article en tout cas, passe une belle semaine !

  • Reply Maëlis 2 novembre 2019 at 20 08 59 115911

    Hello, je voulais savoir pourquoi une télécommande ? Je n’ai pas bien compris à quoi servait le retardateur dans cette histoire et ça m’interésse ☺️

    • Reply Coralie L. 4 novembre 2019 at 13 01 01 110111

      Pour ne pas risquer de trembler quand tu lances la photo et qu’elle ne soit pas floue 🙂

  • Reply lilouuuu 3 novembre 2019 at 9 09 42 114211

    trop trop intéressant, ça me donne envie de tester, ce que je ferai c’est sûr !
    Bisous

  • Reply Maïlys LD 4 novembre 2019 at 21 09 25 112511

    Il faudrait que je tente, mais il faudrait que j’investisse dans un trépied ! Quand tu expliques ça a l’air tellement simple, alors qu’au final, je sais qu’il me faudrait ton pas à pas sous les yeux pile au moment où je veux le faire. ^-^

  • Reply Lavieenplusjolie 5 novembre 2019 at 16 04 17 111711

    Merci beaucoup pour cet article très complet ! J’aime beaucoup faire des photos et c’est toujours intéressant d’en apprendre plus et de voir qu’est-ce que l’on peut faire. Je suis débutante donc j’apprends !

    Bisous

  • Reply Girls Style 7 novembre 2019 at 3 03 00 110011

    Je n’ai pas eu le temps de tout lire car j’ai passé trop de temps à admirer les photos. Le rendu des photos de cascades est superbe !!

  • Laisser un commentaire