Grèce

Les Cyclades – Milos

30 juin 2018

A peine rentrée des Cyclades en septembre dernier que je n’avais déjà plus qu’une hâte : y retourner… Moins d’un an après, c’est donc ma petite soeur que j’ai emmenée à la découverte de deux nouvelles îles : Milos et Santorin.

J’ai visité pour la première fois les Cyclades au mois de septembre 2017 avec Mathieu et nous avons visité 3 îles : Paros, Tinos et Mykonos (retrouvez les articles sur ces îles en cliquant ici). Nous avons eu la chance d’être invités par Discover Greece (l’Office de tourisme de Grèce) et j’ai tout simplement vécu l’un de mes plus beaux voyages. Alors, quand ma soeurette et moi on cherchait un voyage à se faire en juin pour passer du temps toutes les deux, un retour dans les Cyclades me paraissait évident ! Il me restait encore tant d’îles à découvrir… La fois précédente, nous avions fait trois îles en une semaine, c’était chouette mais un peu trop sport. On a donc décidé d’en faire que deux cette fois-ci et ce fut absolument parfait. C’est Milos et Santorin que nous avons cette fois visité et je crois que je suis revenue encore plus émerveillée que la dernière fois… Il y a quelque chose de magique dans les Cyclades que l’on retrouve nulle part ailleurs. Une lumière si douce à l’heure du coucher du soleil, une douceur de vivre, des maisons blanches et bleues tellement photogéniques, des ruelles toutes parfaites et toutes fleuries, sans oublier la gastronomie, on mange on ne peut mieux en Grèce et l’accueil a pour moi toujours été parfait. J’ai eu la chance de beaucoup voyager dans ma vie mais je crois que je suis aujourd’hui en mesure de dire que la Grèce est l’un des pays que je préfère dans le monde, l’Italie arrive ensuite. Mais je referai un classement dans 20 ans quand j’aurais ajouté tout plein de destinations à mon arc ! Commençons aujourd’hui par Milos, la première île de notre vadrouille.

Milos en quelques lignes

Pour commencer, Milos est une île située à l’extrême sud-est des Cyclades au coeur de la mer Egée un peu éloignée des autres îles. Pas bien grande, elle mesure environ 20kms de large contre 12kms de long, pour vous rendre compte des distances, nous avons roulé au maximum 35mn pour aller à un point à l’autre de l’île. Milos n’est pas parmi les plus connues car elle est plus sauvage que des îles comme Mykonos et Santorin et on l’a justement choisie pour ce côté sauvage, plus authentique mais aussi pour ses grandes falaises calcaires et ses sublimes plages et criques à l’eau transparente. On savait que l’on allait à Santorin après et on voulait une île calme et moins touristique pour vivre complètement différemment notre voyage. Et c’est exactement ce que l’on a trouvé à Milos : de jolies plages, une eau turquoise, des touristes en petite quantité, un accueil chaleureux des locaux, des restaurants typiques pas très chère, des villages typiques ou pittoresques… Un petit bijou au coeur de la Mer Egée qui nous on a ne peut plus reposées.

Pratique et bonnes adresses

L’île a un tout petit aéroport mais un aéroport quand même, nous sommes donc arrivés à Milos en avion après une escale à Athènes avec Agean pour le premier vol et Olympics pour le second. Sur l’île, nous nous sommes déplacées en voiture pour être totalement libres et avons loué notre voiture directement à l’hôtel car ils nous ont proposé de venir nous chercher directement à l’aéroport en navette. Notre hôtel était le Milos Breeze Boutique Hotel, un très bel hôtel avec une magnifique piscine à débordement. Je vous en reparle après. Pour la voiture, vous pouvez aussi louer en amont ou à l’aéroport, j’essaie d’habitude de le faire en avance mais là je n’ai pas pris le temps de le faire et finalement, tout s’est bien goupillé. Il est simple de conduire à Milos, mis à part que les routes sont plutôt fines dans les villages donc il faut faire attention.

Bonnes adresses food :

  • Gialos à Pollonia : situé dans la ville tout près de notre hôtel, un restaurant traditionnel excellent et un cadre idyllique vue sur la mer. J’ai adoré y assister au coucher de soleil. Pollonia est une ville très agréable avec tout plein de restau, tout autour du port de pêche. On pouvait s’y rendre à pieds depuis l’hôtel, ce qui était juste parfait !
  • Astakas à Klima : seul petit restau sur le port, je vous conseille de passer à Klima pour y déjeuner ou pour dîner, c’est tout petit et assez excentré donc au moins, vous n’aurez pas fait beaucoup de routes juste pour le port de pêche (même s’il est ultra chou – voir plus bas)
  • Oh Hamos : situé sur l’une des routes principales de la ville mais un peu reculé pour dîner ou déjeuner sous les arbres en fleurs, on nous l’a conseillé à l’aéroport et on a pas regretté : très bon, très frais et je crois que j’y ai mangé la meilleure salade grecque de ma vie !

Le plus beau coucher de soleil ?

J’hésite entre celui de l’hôtel ou celui sur Plaka mais je dirais quand même celui sur le village de Plaka… Montez bien dans les hauteurs de la ville juste au Castro et vous pourrez assister à un sublime spectacle sur le village, les îles avoisinantes et sur l’église de Kofiatissa.

Un petit regret ?

Un seul petit regret sur ce voyage tout court entre Milos et Santorin : avoir commencé par Milos. J’avais fait ce choix de façon totalement hasardeuse selon les billets mais cela aurait été mieux de commencer par la folie de Santorin et de finir par le calme de Milos. Donc je vous conseille de faire ça dans ce sens, idem sur septembre, on aurait préféré finir par Paros ou Tinos plutôt que par Mykonos, très (trop) agité pour nous. Mais toutes les îles valent le coup !

Voilà donc nos adresses, nos visites et nos coups de coeur sur l’île de Milos. Nous en sommes reparti à bord du bateau Seajet direction Santorin, deuxième et dernière île de notre voyage. J’avais tellement hâte de la visiter depuis le temps que j’en entendais parler… Ca sera pour un futur article la semaine prochaine !


Milos en 6 coups de coeur

1 – Notre hôtel Milos Breeze Hotel

S’il y a bien une chose de sure sur ce voyage, c’est que l’on s’est fait plaisir côté hébergement... J’ai la chance d’être souvent invitée dans de très beaux hôtels et la plupart de mes voyages, j’ai l’immense chance d’être invitée tout court. Je prends très peu de « vacances » perso alors j’avais envie de me faire plaisir et j’ai choisi l’hôtel qui m’a le plus donné envie sur Milos : Milos Breeze Boutique. Pour moi, l’hébergement a un très grand impact sur les vacances, j’ai beau beaucoup vadrouiller, je passe beaucoup de temps à l’hôtel ou Airbnb ou autres et je préfère partir un peu moins longtemps et dormir dans des lieux fous que l’inverse. C’est pour ça que nous ne sommes parties que 5 jours, la semaine ne passait pas côté budget. Bref, je pense que je n’avais pas besoin de me justifier, je fais ce que je veux de mon argent, mais je voulais vous expliquer mon raisonnement dans le choix de mes hôtels. Cela nous a coûté 250 euros par nuit mais on n’a tellement pas regretté. L’hôtel est en hauteur et nous offre une sublime vue sur Pollonia, sans parler de sa piscine à débordement absolument sublime. Les chambres étaient très bien décorées,d’un confort parfait et l’accueil idéal. Un petit écrin au calme perché dans les hauteurs de Milos, il est certain que j’y retournerai si je reviens à Milos un jour ! Je vous avoue ne pas avoir pris beaucoup de photos, n’étant pas invitée et ayant l’habitude de devoir faire 200 photos quand c’est le cas, j’ai eu envie de lâcher un peu prise, au moins à l’hôtel. Mais j’étais obligée de vous en parler, j’ai donc trouvé deux trois photos sur Booking pour que vous vous rendiez compte de la beauté du lieu.


2 – Sarakiniko

Je crois que le site de Sarakiniko est l’endroit le plus connu de l’île de Milos. Et quand on arrive, on comprend pourquoi… C’est un paysage quasi lunaire que l’on découvre, un paysage très surprenant créé par des roches blanches qui se perdent dans une mer d’un bleu profond. Situé au nord de l’île, Sarakiniko doit son paysage hors du commun à sa roche, un site volcanique d’un blanc éclatant qui a été sculpté au fil des siècles par la mer et le vent. On peut s’y baigner dans de nombreuses criques et même sauter depuis les rochers mais pour être tranquille, il faut y aller tôt le matin car qui dit site connu dit site très fréquenté. C’est le seul endroit où j’ai eu du mal à profiter à cause du monde mais j’en garde tout de même un excellent souvenir tant la nature a bien fait les choses.


3 – Le village de Plaka

Oh ce petit village de Plaka… Je crois que c’est mon coup de coeur de l’île de Milos, surtout son coucher de soleil (mais vous savez que j’ai un souci avec les couchers de soleil). Perché sur les hauteurs, ce village est un joli cliché de l’architecture des Cyclades : du blanc, du bleu, de belles églises, des chatons, des ruelles étroites fleuries… J’ai beau avoir visité un tas de villages comme celui-ci, je tombe à chaque fois amoureuse. C’est on ne peut plus photogénique et tellement apaisant ! Quand on monte un peu jusqu’au Castro au sommet de la colline, on a une magnifique vue sur le village et les îles des alentours, sublimée par le soleil couchant. L’église de Korfiatissa domine la baie d’Adamas et se retrouve sur nombre de cartes postales de l’île (ainsi que sur de nombreuses photos de mon article je vous avoue).


5 – Tsigrado

Crique coup de coeur située au sud de l’île, on se gare presque devant et la vue rien que depuis la voiture est on ne peut époustouflante ! Ce dégradé de turquoise, cette pierre blanche… Rien que d’en haut, elle est absolument sublime. Mais il faisait très chaud, on souhaitait donc s’y baigner et là, ça se complique. Un accès côté terre est accessible mais très périlleux. Un petit passage de parcours d’acrobranche entre descente en rappel sur corde, échelle et plateforme, mais sans sécurité. Quand on prend son temps, ça se fait, mais impossible d’accès pour des petits bouts ou des adultes pas en forme physiquement. L’idéal étant d’arriver en bateau sinon mais moi, je vous avoue, que l’on a bien rigolé ! La baignade étant encore plus chouette quand l’accès a été compliqué ! A quelques mètres de là, la très longue plage de Firiplaka, bien plus accessible et très jolie, que nous avons visité après et qui est en photo à la fin de cette partie.


6 – Le petit port de pêche de Klima

Oh ce petit port de pêche… Plus pittoresque, tu meurs ! De toutes petites maisons blanches aux volets et portes colorées les pieds dans l’eau, de jolies boutiques dans certaines d’entre elles, des petits bateaux de partout. L’accès à Klima est plutôt long (35mn de route depuis notre hôtel) sur des routes et des touts petits villages pas toujours larges mais ce petit coin vaut vraiment le coup ! Vous êtes obligés de tomber sous le charme et dans l’idéal, couplez la visite à un dîner ou déjeuner parce que sinon, c’est très rapide. Et il paraît que le coucher de soleil y est très beau aussi mais sur trois couchers de soleil, il a fallu faire des choix !

Prochaine étape… La fameuse Santorin !

Vous aimerez peut-être

16 Comments

  • Reply TROTTEURS ADDICT 30 juin 2018 at 14 02 07 06076

    Merci pour ce chouette moment d évasion. On a pas encore mis les pieds dans les cyclades mais ce sera sûrement l’année prochaine. En tout cas tes photos sont magnifiques et donnent envie ! On garde ton article au chaud

  • Reply Anaïs 30 juin 2018 at 15 03 14 06146

    C’est sublime ! Les photos sont dingues et tu nous donne (comme d’habitude) d’aller y faire un tour!

  • Reply Magali 30 juin 2018 at 16 04 39 06396

    Tu as raison tu fais ce que tu veux de ton argent perso je pense que tu as même pas de compte à nous rendre nous quand on part en vacances on n’en rend pas de compte !
    Sinon tu nous fais rêver avec tes vacances ton voyage j’avais suivie ton 1er voyage ainsi que celui ci et j’avoue maintenant je rêve de partir là bas
    Dit moi avec un enfant de moins de 1 ans c’est à faire ou il vaut mieux attendre ?
    Hâte de lire la suite

  • Reply Maïlys LD 30 juin 2018 at 16 04 58 06586

    Nous on fait l’inverse ! On essai de prendre des hôtels sympas, mais grand maximum à 80€/nuit et on part plus longtemps. 🙂 J’avais beaucoup aimé Milos, même si, à part les plages et quelques jolis villages, il n’y a pas grand chose. D’autant plus que toute une moitié de l’île n’est pas accessible avec les voitures de location…
    Mon endroit préféré ? Sarakiniko, quel endroit merveilleux et hors du temps ! Nous y sommes allés en octobre, et c’est vrai que tant pour Paros, que Milos ou Santorin, nous n’avons eu presque pas de touristes et toujours l’occasion de se baigner ! Nous n’avions pas du tout prévu Milos, mais à l’office de tourisme de Santorin ils nous l’avaient conseillée (à la base, je voulais aller à Mykonos).
    Par contre, la plage de Tsigrado (que nous avons mis beaucoup de temps à rejoindre!!) était complètement jonchée d’algues et donc toute noires, déjà j’avais la trouille de descendre, mais du coup, en voyant ça, mon chéri avait renoncé à me convaincre. Nous avions filé vers Firiplaka (où nous avions découvert qu’ici il n’y avait pas, comme en France, de plage « spéciales nudistes » 😉 ) et j’avais adoré la couleur de l’eau. Nous étions allés jusque plus loin que le rocher et on avait un bout de plage rien qu’à nous !
    Par contre, nous avons loupé Klima visiblement ! ^^
    Tes photos sont sublimes, comme toujours.

  • Reply Carolina 30 juin 2018 at 18 06 02 06026

    J’adore te suivre sur instagram et ton voyage me fait rêver. Je pars en septembre aux Cyclades, d’abors Milos puis Santorin. Merci pour tes photos et conseils. Par contre, ton commentaire sur ton argent était de plus (je ne veux pas être méchante mais c’est mon avis)

    • Reply Coralie L. 1 juillet 2018 at 10 10 38 07387

      Le passage où je dis que je fais ce que je veux de mon argent ? Je suis malheureusement obligée de le dire, j’ai reçu pas mal de tâcles pendant mes vacances « ah bah ça va ça paie bien blogueuse… »…

  • Reply Achille 30 juin 2018 at 21 09 44 06446

    C est merveilleux, merci pour ton article très sincèrement….

  • Reply Sam 30 juin 2018 at 22 10 36 06366

    Wow amoureuse de tes superbes photos et de ces îles grecques que je rêve de visiter depuis de nombreuses années!

  • Reply Aurélie - Lejolicarnetdauré 1 juillet 2018 at 10 10 16 07167

    Merci pour cet article très complet Coralie <3 Je t'ai suivi durant tout ton séjour et je n'ai pas arrêté de dire à mon chéri "il faut absolument qu'on aille là-bas l'année prochaine ! " tes photos sont sublimes, elles donnent tellement envie. Puis j'aime tellement ton univers en général <3 Merci de nous faire rêver, de nous donner l'opportunité de nous évader à travers tes articles et clichés magnifiques. Un grand bravo pour ce sublime article 😀

  • Reply Camille M 1 juillet 2018 at 12 12 35 07357

    Magnifique … et les photos sont très très belle, ça donne vraiment envie d’y aller et je pense que ça sera mon prochain voyage Merci Coralie pour ce dépaysement !

  • Reply Julie Mzellegingerowl 1 juillet 2018 at 13 01 51 07517

    Tes photos sont magnifiques ! Moi, qui avais déjà très envie de visiter les Cyclades, je réserverai bien mon billet dès demain 😉

  • Reply thegreenseptember 5 juillet 2018 at 9 09 01 07017

    Tes photos sont splendides et me rappellent de magnifiques souvenirs à Milos.

  • Reply Purple_Joanne 5 juillet 2018 at 16 04 35 07357

    Wow, qu’est ce que j’aime cet article, les photos sont juste magnifiques! Maintenant j’ai juste envie de prendre un billet d’avion et d’y aller.
    Alors merci de nous faire voyager via cet article
    Joanne

  • Reply Denis Claire 9 juillet 2018 at 9 09 46 07467

    Merci Coralie pour ton avis sur cette île, et tu as bien raison de te faire plaisir au niveau de l’hôtel ! Une petite question, on part dans les cyclades en septembre en couple, on fait d’abord 2 nuits à Santorin puis on veut faire plus calme, plus posés dans une autre île. On hésite entre Milos et Paros, ton avis ? 😉 Merci par avance et belle journée

    • Reply Coralie L. 10 juillet 2018 at 18 06 58 07587

      Ahhhh bien trop difficile de choisir entre mes deux îles coup de coeur des Cyclades… Mais malgré tout mon amour pour Milos, je dirais Paros, surtout qu’en septembre, plus difficile de se baigner alors Milos sans se baigner, c’est dommage. Paros en septembre octobre et Milos en juin juillet août 🙂

  • Reply Claire 11 juillet 2018 at 9 09 08 07087

    Merciiiiiiiiiiiiiiii 😉

  • Laisser un commentaire