Looks

Grandir n’est pas un piège

9 février 2018

Quand j’étais petite, je ne voulais qu’une chose : grandir. Je m’incrustais sans cesse dans les discussions d’adulte. J’étais fière d’être avec des filles plus vieilles que moi en gymnastique. Je ne me sentais pas toujours à ma place accompagnée de mes petits camarades. Comme si certaines épreuves vécues étant petite m’avaient fait grandir plus vite. Cela avait l’air tellement plus sympa chez « les grands ». On était tellement plus pris au sérieux, plus crédibles. La vie avait l’air plus passionnante, moins rébarbative : dodo école goûter. Jusqu’au baccalauréat, j’ai trouvé le temps long. Puis tout s’est compliqué et comme beaucoup et notamment ma petite soeur en ce moment qui a tout pile cet âge-là, je me suis pris la réalité en pleine figure et tout n’était pas si sympa. Se trouver une voie professionnelle. Faire des choix qui auront un impact que l’on pense on ne peut plus importants sur notre avenir. Très vite, j’ai cru que finalement, grandir était un piège. Je me sentais dupée. Mais j’ai laissé le temps au temps… Et finalement, je ne sais même pas trop comment, j’ai fini par trouver ma voie. Et maintenant que je le suis, grande, je suis absolument convaincue que non, grandir n’est pas un piège et je comprends pourquoi j’ai tant voulu grandir. Il en faut des années pour se trouver. Et que mes années d’enfance ont été longues à ne jamais savoir ce que je faisais là… Ce qu’il y a de plus chouette dans le fait d’être « grande », c’est de pouvoir faire la grande un jour et parler très sérieusement de mon métier lors d’une conférence comme j’ai pu le faire hier, et dés le lendemain faire un bonhomme de neige ou monter sur un manège. Quand on est grands, on a le choix. On choisi de le rester certains jours ou de retomber en enfance d’autres jours. Bien évidemment, on fait face à d’autres réalités que l’on aurait bien aimé ne jamais connaître mais la vie « de grand » est tellement chouette que même les factures, les impôts et la galère de recherche d’appartement, je suis prête à vivre avec et à être heureuse avec.

Ce petit texte n’a strictement rien à voir avec cet article, mis à part le manège et le retour en enfance qu’il m’a inspirée. Il n’a non plus rien à voir avec mes deux semaines d’absence par ici. Mais je crois que j’avais besoin d’un peu de vacances côté blog. Je suis restée très active sur les réseaux et vous m’avez peut-être notamment suivie aux Bahamas, dans le Tarn ou avez peut-être vu Paris sous la neige… Il s’est passé tout un tas de choses en deux semaines et maintenant que je suis de retour à la maison, je vais prendre le temps de tout vous raconter mais comme je vous l’ai dit lors de mon premier article de 2018 début janvier, je ne veux plus me prendre la tête comme je le faisais avant avec ce blog. Je ne veux plus « publier pour publier » mais « publier car j’en ai envie ». Oui, les stats vont terriblement chuter, mais j’ai envie de laisser les stats au passé. Je ne veux plus vivre pour des chiffres mais bien vivre pour moi ! Et je pense qu’un article par semaine écrit avec le coeur sera bien plus utile que 3 écrits « parce qu’il faut le faire pour pas faire chuter les stats ». Au-revoir la pression. Alors qu’il y a peu de temps encore, j’avais besoin de ces chiffres pour me rassurer, je commence à être de plus en plus confiante dans ce que je fais et à ne plus avoir besoin de ces chiffres pour me donner confiance. Et que cela fait du bien.  Vos petits messages quotidiens sur les réseaux et toutes les belles choses qui m’arrivent professionnellement parlant y sont jepense pour beaucoup. Alors, encore une fois, mais jamais trop, merci. Bref, je m’égare encore un peu beaucoup et je n’ai même pas parlé du look mais deux semaines sans écrire, ça commençait à faire longtemps et mes petits doigts me démangent sur le clavier.

Côté look tout de même, voici l’un de mes préférés de la saison. Il a été photographié il y a quelques semaines, avant les Bahamas, avant la neige à Paris mais je ne pouvais pas le laisser dans un dossier tant j’aime ces photos et ce look. Mon manteau blanc est sûrement mon plus gros craquage de ces derniers mois mais depuis le temps que je cherchais un manteau blanc tel que celui-ci, j’ai attendu les soldes et ne le voyant pas soldé, je me suis dit qu’il était temps de craquer ! Et j’en suis absolument fan. Un seul regret, mon sac rouge en daim a déteint sur lui et il n’est plus aussi blanc parfait. Mais suite à nos échanges sur Instastories, j’ai cru comprendre que c’était le problème de tous les sacs en daim malgré les imperméabilisations… Je pense qu’il va donc falloir que je me fasse une raison et que je l’associe qu’avec des manteaux foncés mais je trouve ça tellement dommage ! Avouez qu’ils vont très bien ensemble ce manteau et ce sac non ?

Allez, je vous laisse avec les photos et vous souhaite un très bon week-end. Prenez-soin de vous. ♡

SHOP THE POST

Manteau Pablo 
Jupe, pull et gants Monoprix*
Cuissardes Jonak*
Sac Sézane
Collants plumetis Calzedonia
Bandeau And Other Stories*

Vous aimerez peut-être

16 Comments

  • Reply Marina 9 février 2018 at 18 06 47 02472

    Très beau texte.
    Il faut du temps pour se trouver, s’accepter et comprendre la vie..
    Bisous

  • Reply Marie Blank 9 février 2018 at 19 07 29 02292

    Merci Coralie pour cet article! Ça fait du bien tant de sincérité et de voir qu’on est pas seule à ressentir ce genre de choses. Et surtout, tu me donnes envie de lâcher prise, comme toi et d’avoir confiance en la Vie. Et côté articles, je suis tout à fait d’accord, c’est mieux 1 article sincère et qui te fait plaisir à écrire, plutôt que de 3 articles pour faire des articles. C’est plus authentique et peut être qu’ils auront plus d’intérêt ?!
    En tous cas, merci beaucoup à toi pour ta sincérité et ton éternelle joie de vivre.Surtout merci d’être si inspirante.
    Très bonne soirée
    Marie (de Suisse )

  • Reply vitalaurea 9 février 2018 at 23 11 44 02442

    Enfin lu!
    J’avais hâte de voir ce que tu avais à en dire après ton post sur Instagram. J’aime beaucoup l’orientation de ton article, et les photos, qu’en dire? Je suis trop fan, mais il faut dire que l’univers des manèges me plait bien aussi !
    Je souhaite bon courage à ta petite soeur, ce n’est jamais facile de faire des choix décisifs!

    http://vitalaurea.com

  • Reply Mademoiselle Camille 10 février 2018 at 7 07 20 02202

    Coucou Jolie Coralie !
    Bon, première chose, tes photos sont absolument superbes. Les nuances de couleurs sont magiques. Ton look est canon… Bref… Rien à redire.
    Je suis tellement contente que tu écrives cet article. Non pas que cela ma fasse plaisir de n’avoir qu’un article par semaine (loin de là). Mais parce que tu sembles enfin avoir mis de côté la pression. Tu sembles enfin (et je pense que Monsieur y est pour quelque chose) avoir trouvé ton équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Et je suis très contente pour toi.
    Je te souhaite plein de bonheur !!!!

  • Reply Marie Colson 10 février 2018 at 8 08 48 02482

    J’adore ce look et alors ce manteau est une merveille ! C’est assez rare d’en trouver des blancs en cette saison et c’est bien dommage !
    Et ce sac j’ai vraiment hésité à l’acheter jusqu’à presque craqué mais la raison l’a emporté … Trop cher pour moi malheureusement tant pis il y en aura d’autres ☺️

  • Reply Mathilde Vano 10 février 2018 at 9 09 59 02592

    Bonjour Coralie, quel joli look et quelles belles photos ! Je suis fan !!
    Merci de partager tout ça avec nous !
    Gros bisous

  • Reply Manon.S 10 février 2018 at 16 04 33 02332

    Magnifique texte ! Ca fait du bien de lire ton retour sur ces moments, et qui me donne un espoir : le tunnel est ponctué de lumières et il a un fin. Il faut juste se trouver et ça c’est le hic chez moi …
    A bientôt ! Et continue à ne poster que par envie, car ça se sent 🙂

  • Reply M-v Hgr 11 février 2018 at 12 12 47 02472

    Très joli texte ! Je pense que grandir est une étape indispensable avec les responsabilités que ça implique mais il faut savoir garder son âme d’enfant ! Et les photos sont superbes, comme toujours !

  • Reply Maïlys LD 11 février 2018 at 19 07 06 02062

    Ton article tombe à pic, non pas parce que je trouve que grandir est un piège mais parce que je commence à me rendre compte que je vois de plus en plus les merveilles de ce monde au fil des jours où j’apprends à ne plus me prendre la tête.

    Aujourd’hui, j’essaye de ne plus accorder d’importance à ce que pensent les autres de la vie que je mène, j’essaye de m’attarder sur ce qui me rend heureuse MOI et je passe de moins en moins de temps à ruminer les décisions que j’ai prises : je les prend et puis c’est tout – je trouverai un autre bonheur, d’une autre manière.

    Depuis quelque temps, je vis tellement de petites choses merveilleuses que j’ai l’impression d’avoir commencé une nouvelle vie.

    Faire ce qui nous rend nous heureuse change tellement la manière dont nous pouvons voir la vie.

    Toi, tu es un rayon de soleil, cette personne lumineuse qui pose sur papier (enfin, sur ordinateur) les choses que nous avons parfois nous-même des difficultés à accepter.

  • Reply Maïlys LD 11 février 2018 at 19 07 06 02062

    Oh PS : Le rouge te vas teeeeeeeeeelleeeeemeeeent bien c’est fou ça !!

    • Reply Coralie L. 11 février 2018 at 19 07 21 02212

      Oh merci ma belle, j’en suis devenue folle !

  • Reply Amélie 12 février 2018 at 9 09 39 02392

    Ces couleurs te vont à merveille! J’espère que ton sac n’a pas trop abimé ce magnifique manteau blanc?

  • Reply ettoile 12 février 2018 at 10 10 59 02592

    Un très joli look, je suis fan ! Tout va bien ensemble. J’adore surtout tes bottes et ton sac. Question : le daim ne craint-il pas la pluie (ou la neige) ?
    Le petit texte au début était très inspirant 🙂

  • Reply Royaume bebe 13 février 2018 at 11 11 23 02232

    Garder une âme d’enfant est effectivement important quand on est adulte, ça permet parfois de s’echapper face aux challenges auxquelles on peut faire face.

  • Reply Anne-Sophie 13 février 2018 at 11 11 45 02452

    Je suis entièrement d’accord avec toi, j’ai longtemps languis d’être une grande, après une année difficile après le bac (l’échec de la médecine) puis une prise de temps pour faire les bons choix, en accord avec moi-même, je me retrouve enfin. Je serais diplômée en Juillet si tout va bien, prête à quitter le cocon familial pour de bon et pas pour mes études, mais pour moi cette fois, et prête à entrer la vraie vie d’adulte!
    Très jolie look 🙂

  • Reply Sophie 14 février 2018 at 5 05 54 02542

    C’est exactement ma réalité du moment. Je suis rendu au choix crucial du choix de carrière ou de ma voie professionnel. Je ne sais pas du tout. Je voudrais retourner là où la vie était plus simple.

  • Laisser un commentaire