Humeurs

Lâcher prise…

16 janvier 2016

IMG_6842

On dit qu’avant de pouvoir être aimée par un homme, il faut déjà apprendre à s’aimer soi-même. Et c’est exactement ce sur quoi je travaille depuis quelques années, ce bébé blog et vous m’aidant chaque jour à prendre confiance en moi et donc à m’aimer un peu. Plus jeune, je faisais partie de ces coeurs d’artichaut qui s’accrochaient en deux messages, avaient l’impression de tomber amoureuses puis pleuraient toutes leurs larmes de leurs corps à chaque séparation. J’ai pleuré bien plus qu’il ne faut et je me suis maintes et maintes fois promis de ne plus m’attacher. Evidemment, je craquais à nouveau. L’environnement école de commerce et ses sorties régulières n’aidant pas vraiment… Mais est venu un jour où sans même m’en rendre compte, j’ai réussi à prendre du recul sur tout ça. Les différents échecs avaient eu raison de moi et j’avais clairement mieux à faire. J’ai réussi à revoir mes priorités et les relations amoureuses sont peu à peu devenu le cadet de mes soucis. Peu à peu, je n’y pensais même plus et de toutes façons, je m’étais à ce niveau là aussi bien trop pris de claques pour arriver à donner ma confiance. Boulot, boulot, boulot. Mon objectif toujours en ligne de mire et les relations vues comme un élément perturbateur. Et qui a besoin d’éléments perturbateurs ? Y’en a t’il pas assez dans la vie de tous les jours ? Je suis le genre de personne qui aime toujours tout contrôler et l’amour est un terrain de jeu bien trop flou pour moi. Un terrain que je ne maitriserai jamais totalement. Et jamais, oh grand jamais, je ne laisserai mon bonheur dépendre d’un autre. Ces autres sont si imprévisibles.

Je vois ces jolis couples tout autour de moi, ces couples si bien assortis, ces relations qui semblent si parfaites, ces complicités et cet enrichissement d’être deux. Ca fait envie mais je ne sais pas pourquoi, j’ai l’impression d’avoir laissé passer ma chance. C’est trop tard. Une réaction bien triste à 26 ans mais je ne sais pas vous l’expliquer. Le fait est que cette réaction ne me rends pas triste, je me satisfais totalement de ma situation. Je n’ai jamais été aussi heureuse que ces 12 derniers mois et pourtant, je n’ai jamais été aussi célibataire ! J’ai appris à être heureuse pour moi et mon bonheur ne dépend que de moi. J’en suis fière et je suis clairement comblée par tout ce qui m’arrive. Pourquoi aurais-je envie de gâcher tout ça ? Pourquoi aurais-je envie d’attendre un texto pendant des heures alors que je reçois des mails bien plus touchants et plus profonds tous les jours ? Pourquoi aurais-je envie d’être vulnérable ? Je n’ai pas besoin d’un mec pour m’occuper, j’ai largement de quoi faire avec vous. Je n’ai pas besoin d’un mec pour m’apporter de l’amour et des compliments, j’ai encore plus de quoi faire avec vous. Je n’ai pas besoin d’un mec pour me faire des cadeaux, m’offrir des fleurs ou m’emmener en voyage j’ai largement ce qu’il faut avec le blog aussi. J’aurais éventuellement besoin d’un mec le jour où je voudrais des enfants, mais ce n’est pas du tout prévu pour demain. Bref, rationnellement parlant, je n’ai pas besoin d’un mec. C’est tout, et vu que je suis du genre rationnelle, je conclus souvent mes réflexions et mes doutes sur cette conclusion.

Ce sujet et la question du célibat tardif par choix est déjà un sujet que j’ai abordé il y a quelques mois dans cet article qui vous avait fait beaucoup réagir, mais si je vous en reparle aujourd’hui, c’est parce que mon état d’esprit a légèrement évolué. Comme j’ai pu vous le dire en tout début d’année, j’ai envie de me laisser plus de moments à moi en 2016, j’ai envie d’être un peu égoïste et pourquoi pas de me laisser m’attacher à quelqu’un. Cela prendra sûrement du temps mais j’ai envie de croire que c’est encore possible. Je ne sais pas pourquoi maintenant, mais j’ai envie de voir si ça existe encore, et pas que dans les films. C’est l’horloge biologique qui doit me rappeler à l’ordre. Ou alors ce beau mec croisé dans le métro tout à l’heure. Sauf que l’envie ne suffit pas, il faut être prête pour ça. Prête à lâcher prise. Prête à faire confiance. Prête à faire les bons choix et à ne pas tout faire pour foncer dans un mur. J’ai rarement eu aussi peur et je vous avoue que je repartirai bien sous ma petite carapace mais je pense que j’y ai passé assez de temps, on ne peut pas se protéger toute sa vie. Alors cela ne se fera sûrement pas en un mois ou même en six mais petit à petit, j’essaierai d’ouvrir un peu mon esprit et j’espère que la chance me sourira. Et je suis ouverte à lire tous vos conseils, je pense sincèrement ne pas encore être prête mais écrire par ici et lire vos réactions ne pourra que m’aider à avancer… J’espère qu’un bel inconnu croisera mon chemin. J’espère qu’il acceptera mon bébé blog, mon bébé chat, mon manteau rose et qu’il vous acceptera. C’est un package. Et c’est aussi une des raisons qui pousse à s’éloigner du « marché de l’amour », ma vie est peut-être un peu trop compliquée ? Y’en a de partout, ça fuse en permanence et mon temps libre est rare. Je ne veux pas faire peur car au final, j’ai encore de l’amour à revendre et du temps, si on veut en trouver pour quelqu’un, on en trouve. En tout cas, après 26 années d’existence, j’ai appris à m’aimer moi-même donc je pense être prête à recevoir l’amour d’un autre. Il ne reste plus qu’à croire en ma bonne étoile ! J’ai on ne peut plus peur mais il faut parfois apprendre à lâcher prise et voir l’amour comme autre chose qu’une faiblesse.. Je ne sais pas où ça va me mener car je vous avoue que je n’y crois plus vraiment, mais bon, la vie est faite de surprises !

PS : J’ai longuement hésité à me confier sur un sujet aussi personnel mais je me suis dit qu’après mon article de mercredi, vous n’étiez plus à ça près. Et je me suis dit que je n’étais peut-être pas seule dans ma situation et que lire vos avis et vos histoires m’aiderait un peu autant que mon histoire pourrait vous aider.

IMG_6732

Vous aimerez peut-être

81 Comments

  • Reply Herby 16 janvier 2016 at 22 10 36 01361

    C’est le plus souvent lorsqu’on ne cherche pas qu’on trouve. Cette est à la fois totalement véridique et totalement fausse. Je pense qu’il faut être dans une bonne disposition d’esprit pour rencontrer quelqu’un, simplement être ouverte aux autres. Et j’ai l’impression que tu l’ai alors je te souhaite de trouver celui qui saura t’aimer comme tu es, pour ce que tu es, toute entière et sans concessions. Ca existe (j’en ai un rien que pour moi oui oui). Après trouver est une chose mais entretenir sa relation en est une autre et je peux t’assurer que c’est la partie la plus difficile (mais apparemment tu le sais déjà).
    Je te souhaite plein de bonheur en tout cas, continue à nous faire rêver, tu es une personne adorable et j’espère que tu trouveras quelqu’un à la hauteur 🙂

    • Reply Coralie L. 16 janvier 2016 at 23 11 04 01041

      Exactement ! Et comme tu le dis, entretenir la relation est encore un autre combat.. Mais on verra ça dans un autre article 🙂 Merci pour tes mots. <3

  • Reply Najla 16 janvier 2016 at 22 10 54 01541

    Très bel article
    Tu es courageuse, belle et gentille tu trouveras certainement quelqu’un d’aussi bien que toi et vous vous mériterez l’un l’autre 🙂

  • Reply Nelly 16 janvier 2016 at 22 10 55 01551

    Quel bel article.. ❤ Tu as l’air d’être une belle personne, vraiment. Ce qui me pousse à ne pas comprendre comment on ne peut tomber amoureux d’une fille aussi jolie et aussi douce, marrante, intelligente, et adorable que toi. Tu es un véritable petit chou à la crème (tout rose ! :)). J’espère de tout coeur que tu trouveras celui qui saura t’accepter telle que tu es et qui te rendra encore plus heureuse. C’est un véritable plaisir de te lire et te suivre sur Snappy Chatty chaque jour, un plaisir de suivre une blogueuse aussi passionnée et présente pour ses lectrices. Ne change rien ma belle, je suis sûre que celui que tu attends est actuellement à ta recherche hihi. Je prie pour que 2016 t’apporte cette dernière touche d’amour tout rose qui te manque parce que tu le mérites plus que tout ! Reste toi même, nous on t’aime telle que tu sembles être (euh par contre du coup, moi je risque d’être jalouse si on a toutes de la concurrence avec ce bel homme qui arrivera à te prendre ton petit coeur, tu nous aimeras moins après et il sera jaloux non ?) Hihi. :* Gros bisous de l’une de tes lectrices ! 🙂

    • Reply Coralie L. 16 janvier 2016 at 23 11 03 01031

      Promis je vous aimerai toutes tout autant ! J’ai de l’amour à revendre et à revendre encore. Merci pour tout. <3

  • Reply Constance 16 janvier 2016 at 23 11 00 01001

    Puisque tu nous parles à coeur ouvert, c’est la moindre des choses de te répondre à coeur ouvert également.
    Tes paroles m’ont fait du bien et m’ont fait réalisé que je suis dans un cas ‘similaire’ si on peut le dire… Bon je ne reçois pas des centaines de mails, je n’ai pas un blog qui me procure autant de bonheur pour l’instant… Mais j’ai radicalement changé de vie en m’expatriant au Chili, en découvrant une autre culture et m’y adaptant peu à peu.. Et que je crois que les grands changements et événements qui arrivent dans notre vie nous permettent d’identifier nos besoins, de savoir ce qu’on veut ou non dans la vie. Ton blog agit dans ce sens pour toi et pour moi, bien que ce ne soit pas le blog mais plus mon expérience de voyage… Je me reconnais dans tes mots. On est toutes comme un packaging, auquel l’éventuel amoureux doit s’adapter, comme nous au sien… Et je crois que se donner du temps et ne pas courrir derrière des relations nous permet de nous poser et savoir ce dont on a besoin. Comme toi je n’ai pas besoin d’un mec… J’ai besoin d’un ami, et plus si jamais cela doit arriver. C’est possible, on doit y croire, mais les choses arrivent parce que c’est ainsi, et c’est surtout en ça que je crois. J’avais envie de te partager tout cela, le mettre noir sur blanc ici en commentaire parce que c’est tous ces mots qui me viennent en lisant ce bel article.

    On laisse le temps nous surprendre, deal ?

    :*

    • Reply Coralie L. 16 janvier 2016 at 23 11 02 01021

      Deal ! Merci d’avoir répondu à coeur ouvert et d’avoir partagé ton histoire avec moi, c’est exactement ce dont j’avais besoin !

  • Reply Justine07 16 janvier 2016 at 23 11 02 01021

    Tu n’es pas la seule dans cette situation ma belle ! Je pensais avoir trouvé « l’homme de ma vie », il était mon confident, mon meilleur ami, ma moitié, mon amour, le vrai. Mais du jour au lendemain tout s’envole, sans raison, sans explication. Quatre longues années d’amour passionnel. La chute a été brutale, surtout quand je me suis rendu compte que je ne vivais que pour lui et que je mettais mes envies, mes passions, mes amis et pleins d’autres choses, entre parenthèses. Un an après je me suis trouvée, mon entourage a redécouvert une nouvelle jeune femme, épanouie, ouverte et surtout qui profite de la vie ! Car oui, maintenant je m’autorise des sorties, des voyages sans avoir à me justifier. Quand je vois mes amies ou même des gens que je ne connais pas dans la rue, qui sont en couple et bien oui je les trouve mignon et oui parfois je me dis « j’aimerai revivre ça » mais je pense au fond de moi, que je ne suis pas prête, c’est encore beaucoup trop tôt et j’ai encore tellement de choses à accomplir avant de penser à un avenir à deux. Mon état d’esprit actuel c’est : pense à toi. J’ai 23 ans, je suis étudiante et j’ai un job qui me plaît et par dessus tout je suis HEUREUSE (comme quoi, même seule on peut être heureuse 🙂 ) En tout cas, pour moi il faut toujours y croire et comme on dit, ça arrivera quand on s’y attendra le moins et je pense qu’à ce moment là, ça sera magique ! Je te le souhaite <3
    Douce nuit

    • Reply Coralie L. 16 janvier 2016 at 23 11 13 01131

      Je suis 100% d’accord avec toi ! Et heureusement que l’on peut être heureuse seule 🙂 Même plus heureuse je pense, dans le sens où l’on est moins dans l’appréhension de tout perdre un jour… Jusqu’au jour où on tombe sur LE bon. Merci pour ton petit mot. <3

  • Reply Morgane Biger 16 janvier 2016 at 23 11 05 01051

    Je suis sur que tu trouveras quelqu’un qui acceptera tout ce qui te caractérise (ton blog, Luna et tes lectrices ) mais surtout TOI.
    Puis pourquoi tu ne trouverais pas ?! Franchement, une fille aussi géniale que toi c’est pas tous les jours qu’on en rencontre 🙂
    Alors oui prends toi du temps, rien que toi et je suis sur qu’il n’est pas loin ce jeune homme et qu’il n’attend que toi 🙂
    Puis on évolue en ayant des bonnes comme de mauvaises expériences après il faut savoir faire la part des choses même si j’avoue que ce n’est pas toujours simple.
    Alors je te conseille d’être égoïste, lâche toi, tu as raison fais toi plaisir, cela ne sera que meilleur ! 🙂
    Des bisous Coralie <3

    • Reply Coralie L. 16 janvier 2016 at 23 11 11 01111

      Il a intérêt de m’attendre, non mais oh, maintenant que je suis prête 🙂 Merci beaucoup Morgane <3

  • Reply Singulier Féminin 16 janvier 2016 at 23 11 11 01111

    Oh à première vu je trouvais cet article plutôt triste et pessimiste mais en lisant jusqu’au bout je te sens si forte j’aimerais être comme toi ! Tu es quelqu’un d’indépendant puis en ce moment la chance te sourit alors surf sur la tendance c’est un plaisir de lire tes articles, te suivre sur instagram et sur snapchat! Le plus important c’est de s’aimer sois-même comme tu dis, et en plus si on a la chance d’avoir un petit choaat choat rempli d’amour c’est suffisant !
    En tout cas, je suis sûre que quelqu’un prendra ce package avec plaisir au moment où tu t’y attendras le moins…

    Je t’embrasse <3

  • Reply Marine 16 janvier 2016 at 23 11 12 01121

    Bonsoir Coralie, je ne suis pas certaine que mon commentaire puisse t’être utile mais je l’écris quand même. Je pense que tu as totalement raison quand tu parles de laisser quelqu’un t’aimer. L’amour avec la même intensité chez deux personnes qui se correspondent c’est quand même magique et une fois que tu y gouttes, tu cherches à la préserver le plus longtemps possible. En revanche je ne suis pas du tout d’accord avec toi quand tu parles d’avoir passé le cap. Bien que je l’ai moi-même pensé il y a pas si longtemps (oh désespoir, oh vieillesse ennemie …), ça te tombera dessus comme nous toutes. Juste une question de hasard, il faut juste avoir un bon karma et être au même endroit que le futur en même temps et Ca tu pourras pas le savoir à l’avance (youhouuu plus je rentre dans mes théorèmes et plus je m’embrouille …). Je ne te connais pas personnellement mais je pense que tu es une fille qui en vaut la peine. Tu donnes tellement aux autres que toi aussi tu mérites d’avoir celui qui te fera oublier le reste du monde. En tout cas je te le souhaite de tout cœur ❣

    • Reply Coralie L. 16 janvier 2016 at 23 11 15 01151

      C’est adorable, merci. Et je ne pense pas l’avoir passé, j’en ai malheureusement parfois l’impression mais je suis plus que convaincue que c’est plus que ridicule 🙂

  • Reply sarahcoutureblog 16 janvier 2016 at 23 11 12 01121

    Whaou que cet article me ressemble surtout en ce moment. J ai aussi 26 ans, j’ai un bébé blog couture tout petit pour le moment et je me pose exactement les mêmes questions, j’ai les meme ressentis que toi vis à vis de chaque phrase que tu as écrites, on dirait que cet article c’est moi qui l’ai ecrit. je ne peux pas t’aider puisque je suis dans le même cas que toi vis à vis du célibat mais il faut y croire et puis tu es belle comme tout !!

    • Reply Coralie L. 16 janvier 2016 at 23 11 14 01141

      Hihi trop marrant ! Alors je te souhaite de te laisser vivre aussi et de te laisser le droit de tomber amoureuse… Après tout, on y a le droit nous aussi ! Merci. <3

  • Reply Vanessa 16 janvier 2016 at 23 11 32 01321

    J’ai adoré ton article ! Et je te découvre petit à petit à travers lui.
    Ce que je vois ne fait que me conforter que cette pause amoureuse, tu en avais besoin, et qu’elle t’a « guérit » un peu de ton passé. Ton bébé blog t’a permis de t’exprimer, de te développer et te découvrir. Tu te connais mieux certainement, tu connais tes priorités et les limites de ce que tu pourrais accepter.
    Tu es magnifique intérieurement et extérieurement. Tu nous l’as montré x fois. Maintenant, tu te sens ouverte à le montrer à une éventuelle moitié. C’est un grand pas.et c’est super.tu lui apporteras tout ce que tu nous apportés.alors c’est sûr, il ne sera pas déçu. Et il n’y a pas de raison, ton homme existe. Il t’attendait juste.
    Bises.continue comme tu le fais si bien !

  • Reply annabelle 16 janvier 2016 at 23 11 57 01571

    Ton texte m’a beacoup touchée je me suis reconnue dans tes paroles. Je pense que tu n’est pas la seule dans ce cas là, nous les filles avec nos millards de question, nos remises en questions, nos doutes, et autres problémes. Nous sommes comme ça avec plus ou moins de manteau rose certes 😉
    Mais est-ce que la reine des neiges à trouver son prince charmant,NON elle aussi est célibataire finalement !
    Donc je me dit que tout est possible en amour même dans les disney c’est pour dire (…peut-etre un reine des neiges 2)
    Tu aura droit toi aussi à ton disney 2 soit patiente 🙂
    Merci pour ton blog,les photos, les snap, les bons plans, j’aime beaucoup tout ce que tu fait, Merci ! Merci !
    Pleins de bisous 😀

  • Reply Laura L 17 janvier 2016 at 0 12 00 01001

    Quel joli article! Tu as vraiment une merveilleuse plume. Chaque fois que je lis tes articles, je me fais la même réflexion ☺️
    Quant à l’amour, si tu t’ouvres aux jeunes hommes, tu croiseras très certainement un jeune homme qui te correspondra et te complètera. Comment ne pas aimer une fille aussi jolie et adorable que toi? Pleine de vie, de bonne humeur, de conversation (), de rêves et de spontanéité?

    Je t’admire tellement pour ta positivité et ta joie de vivre!
    Je te souhaite plein de bonheur, continue à nous faire rêver & rire avec ces réseaux sociaux.

    De gros bisous ❤️

  • Reply Un admirateur secret ? 17 janvier 2016 at 0 12 09 01091

    Hello Coralie,

    Peut-être seras-tu surprise de savoir qu’un homme suit ton blog et ton IG, sans doute ne le seras-tu pas car comme cela a été dit maintes fois, tu sembles tellement jolie, sympathique, cultivée et à ce titre je suis convaincu que tu n’aurais pas de mal à en faire craquer plus d’un. Comme tu le soulignes, c’est toutefois effectivement un peu plus compliqué que ça.

    En attendant de revenir là dessus, je dois dire qu’à l’exception du type d’école (ingénieurs pour moi, un peu cliché tout ça), je me reconnais plutôt bien dans tes pensées et c’est peut-être pour cela que j’apprécie autant ta présence sociale sur le web.
    Je reconnais notamment le cœur d’artichaut (c’est si facile de « fall in for someone » et parfois faire des plans sur la comète), puis la semi-renonciation en se plongeant davantage dans les études puis le travail, la famille, les amis, les hobbies… Pour le coup, l’horloge biologique est moins omniprésente pour la gent masculine j’imagine donc c’est moins gênant mais à 27 ans (et depuis quelques années), je suis ramené à la conclusion du « c’est trop tard », « c’est trop compliqué de rencontrer LA personne » car rencontrer des personnes (dans le métro, au détour d’une rue et autres) reste anodin. Et pourtant ça bourgeonne autour de nous, plein de couples, de mariages…

    Ce qui me ramène à ton analyse très pertinente: ce n’est pas parce qu’on rencontre la personne que le travail est fini ! Mais mon optimisme caché a envie de croire que c’est la promesse d’un avenir (même s’il on ne sait ce que le futur nous réserve).

    Au plaisir de continuer à lire tes tribulations (finalement au moins aussi populaires que les points modes/voyages) et discuter offline si le cœur t’en dit.

    En attendant, je te souhaite un bon week-end et une bonne continuation !

    – N

    PS: tu ne parles pas trop musique je crois mais la chanson du moment qui me fait philosopher sur le thème du jour est « Hello » d’Adèle 🙂

  • Reply Audrey 17 janvier 2016 at 0 12 24 01241

    Non Coralie, un homme dans la vie ce n’est pas que des fleurs et des voyages. Ce n’est pas qu’une solution à un bébé. J’adore tout ce que tu fais mais la je suis en désaccord.
    Il y a l’homme de la vie… Mais surtout je te souhaite l’homme de ta vie. Celui qui éclaire toutes tes nuits, celui qui efface tes peurs, qui te fait croire en tes rêves. Celui qui te fait sourire et rire. Qui sait tout de toi et qui accepte tes erreurs.

    Se réveiller avec lui sur l’oreiller d’à côté, s’endormir dans ses bras, cela n’a pas de prix. Et même si ici tu as beaucoup de compliments sur ton blog (très mérités), les siens seront ceux qui te donneront des papillons dans le ventre. Avec lui tu seras là reine tous les jours.

    Alors oui peur de tout perdre peut être mais comblée à 2, c’est le but d’une vie…

    Je te souhaite beaucoup d’amour et de trouver le bon !

    Gros bisous

  • Reply Ophélie b 17 janvier 2016 at 0 12 38 01381

    Coucou Coralie,
    encore une fois, je suis touchée par cet article, comme le précédant que tu avais écrit il y a quelques mois. Ce que tu écrit est tellement poignant, mais tellement beau à la fois! C’est fou ce que tu arrive à transmettre en quelques mots, quelques lignes.. !
    Dans ton article intitulé My freedom, une phrase m’avait particulièrement marqué : « Mais pourquoi vouloir prendre le risque de mettre en péril son équilibre de vie qui nous satisfait pleinement pour un bonheur beaucoup plus bancal, un bonheur beaucoup plus risqué ? » Cette phrase, m’avais longuement fait réfléchir , j’étais dans une période semblable à la tienne, globalement, j’étais heureuse, ma vie était belle, je commençais une nouvelle formation, une nouvelle vie, de nouvelles rencontres, de nouveaux projets, par ailleurs, je venais d’adopter mon petit chat, Laska, qui as aujourd’hui 7 mois et qui venait quelque part « combler » ce manque d’amour, ce manque de relation amoureuse (d’ailleurs il est tout noir, un petit peu comme s’il s’agissait du négatif de Luna!) Et puis, je ne voulais pas qu’un garçon vienne tout détruire, je ne voulais pas revivre ça, ces nuits à pleurer la tête sur l’oreillé, alors je me suis longuement renfermée dans cette espèce de carapace indestructible.. !
    Aujourd’hui, j’ai décidé d’aller de l’avant, de me laisser une chance, une chance d’être heureuse auprès de quelqu’un sans pour autand que mon bonheur dépende de cette personne, j’ai envie d’y croire, et je veille à ne pas le brûler les ailes.

    J’espère que tu rencontrera la personne qui te rendra heureuse, qui t’apportera que du bonheur, de l’amour, du rêve. Et même si ta vie semble te satisfaire aujourd’hui, tu mérite d’être encore plus heureuse, tu es rayonnante, pleine de vie, tu nous apporte beaucoup, quotidiennement, à nous lectrices! Je t’admire, pour ce que tu fait, et pour ce que tu es ! Merci pour cette petite bulle de fraicheur quotidienne, cette douceur dans ce monde de brut, merci à toi, merci d’être toi !
    Je te souhaite beaucoup de bonheur Coralie ! Je t’embrasse, et caresse à Luna! <3

  • Reply Mo 17 janvier 2016 at 0 12 51 01511

    Coucou Coralie !

    Oh oui, profite du « célibat » et de ces moments rien qu’à toi. C’est super important car ce sont eux qui te permettront de te connaitre parfaitement, et de t’aimer. Et si tu te connais et si tu t’aimes, la personne sur laquelle tu tomberas ne t’aimera que 1000 fois plus.
    J’ai vécu, je me suis amusée, j’ai longuement été célibataire (en me plaignant) et maintenant que je suis en couple depuis un moment (bien que ce soit un réel bonheur d’être avec quelqu’un qui te connait et t’accepte), je suis parfois nostalgique de ce sentiment de ne jamais rien devoir à personne.

    Enfin bref, tout ça pour dire, le mieux à faire c’est d’accepter toutes les situations que la vie nous offre. Si c’est d’être seule pendant un moment, eh bien il faut positiver car ça laisse une liberté infinie… Si la vie nous offre l’amour, il faut aussi en profiter, tout donner et ne pas avoir peur de souffrir. Car il me semble, que si l’on a cette peur permanente de la déception on ne peut pas être heureux en couple. Et ce, même si on est tombé sur la personne la plus parfaite du monde.

    Le passé, c’est le passé, les anciennes larmes, sont de vieilles larmes qui ont aujourd’hui séché. Si tu veux trouver l’amour, tu le trouveras, je ne te connais pas mais je pense que tu le mérites. La seule chose qui compte c’est que tu puisses te sentir pleinement toi, et que cette personne t’accepte dans la globalité de ce que tu es (donc oui Monsieur, ce sera le blog, le chat et les gens 😉 )

    Désolée pour le pavé, à l’origine je ne regardais que tes photos Instagram, et depuis le texte que tu as écrit sur les méchants de Snapchat, je te trouve très touchante et je me reconnais beaucoup en toi. Alors je m’implique vois-tu !

  • Reply Mathilde 17 janvier 2016 at 0 12 52 01521

    Merci pour ton article! Je me retrouve tellement dans ce que dis (je suis dans le même cas que toi: célibataire)! Après avoir passé beaucoup de temps à apprendre à mieux me connaître, à réfléchir à mon avenir, à me perdre dans milles et unes activités, et surtout à me protéger des hypothétiques déceptions, je me suis oubliée. Et puis, récemment, j’ai réalisé que, finalement, qu’est-ce qu’on risque à s’ouvrir? Pas grand chose. Même si, oui, se laisser aller, lâcher prise, s’autoriser à s’ouvrir un peu à quelqu’un, c’est difficile et ça peut faire mal, ça ne peut être que bénéfique et nous apporter plein de belles choses! C’est en se trompant qu’on avance. Il faut juste s’y autoriser.Enfin, ce n’est que mon avis! Alors, donnes-toi le droit d’aimer et de te laisser aimer, tu le mérites 🙂

  • Reply clagleswag 17 janvier 2016 at 0 12 54 01541

    Ok, j’arrive en mode touriste, du haut de mes 19 ans mais je dois réagir ! J’ai passé mon bac et foncé en Angleterre depuis plus d’un an maintenant, j’suis toujours complètement paumée niveau études et tout ça mais partir comme ça, aussi jeune, ça change beaucoup de choses. J’ai énormément changé en peu de temps et je me suis presque interdit de rencontrer quelqu’un parce que je trouvais toujours une excuse pour. Je ne sais pas où je serais dans 3 mois ou alors dans 1 an, ce genre d’excuses qui font qu’on ne se projette pas avec quelqu’un à nos côtés. Mais quelque fois, le hasard fait que l’on rencontre quelqu’un et que malgré tout ce qu’on a dans l’esprit et toutes les pseudos décisions qu’on a à prendre et toutes les questions que l’on se pose, on se doit de choisir d’oublier tous nos problèmes et se concentrer sur ce que l’on vit dans l’instant. J’ai rencontré un garçon, dans le train, il y a quelque temps et même si je ne sais pas où je serais dans 3 mois, je profite de l’instant présent. Le tout c’est de ne pas chercher quelque chose de particulier avec trop de détails. Laisser toi emporter, n’ai pas peur.

    PS : moi aussi j’ai un manteau rose, je ressemble à une énorme barbapapa avec de longs cheveux violets foncés mais j’ai quand même trouvé un mec.
    bonne continuation

  • Reply MarieLaure 17 janvier 2016 at 1 01 11 01111

    Ton article m’a fait beaucoup de bien et m’a fait réaliser combien je suis dans la même situation que toi, trop d’histoire douloureuses.. Et malgré ce plein d’amour à donner on finis par se forger une carapace pour ne plus souffrir et on s’interdit d’essayer. Ça me touche énormément ce que tu dit et c’est très beau la façon dont tu t’ouvre à la nouvelle possibilité d’aimer. Je te souhaite évidemment de trouver un bel homme qui acceptera tout ton monde avec qui partager une belle histoire. Tu es une très belle personne, merci pour ce superbe article que nous permet de te découvrir un peu plus et nous ouvre les yeux sur ce que nous sommes tout au fond. Simplement merci <3
    Marie-Laure

  • Reply Héloïse 17 janvier 2016 at 1 01 45 01451

    Je me retrouve dans tes mots… Cet article me touche, me rends nostalgique et me réconforte à la fois… je vais dormir en me sentant « moins seule » ce soir parce que je prends conscience que je ne suis pas la seule à devoir apprendre à m’aimer, sortir de ma carapace er garder espoir en l’amour…
    Merci Coralie 😉

  • Reply ludivine-b 17 janvier 2016 at 3 03 34 01341

    S’épanouir et s’aimer avant d’aimer quelqu’un est essentiel, tomber amoureuse c’est faire un pas vers l’autre, j’aime beaucoup ton article qui résume un petit peu ce que j’étais il y a quelques années, on change, on grandit on évolue…mais il faut penser à soi et à son bonheur! je te souhaite pleins de jolies choses pour cette nouvelle année, avec plein d’amour !!!!!!!!
    je te découvre pour la 1ère fois et j’aime beaucoup ta personnalité, à très vite je l’espère ! bises

  • Reply Laura 17 janvier 2016 at 8 08 47 01471

    Je t’avoue que je suis dans le même état d’esprit que toi (enfin le précédant): je suis un peu (beaucoup?) anti-amour… J’aimerais te conseiller mais il me reste à faire le travail que tu as toi-même accompli.. En tout cas tu es bien courageuse! ❤

  • Reply lebazardelaura 17 janvier 2016 at 8 08 53 01531

    Ton prince charmant t’attend forcément quelque part (peut-être le mec canon du métro ou peut-être une autre rencontre dans un futur proche). Une chose est sûre, on trouve l’amour quand on s’y attend le moins, quand on ne le cherche pas (parce que de toutes façons, ça ne se « cherche » pas), quand on est bien dans sa tête et prête à offrir une belle place dans sa vie à cette personne. L’année 2016 te surprendra peut-être 🙂 En tout cas, c’est tout ce que je te souhaite !
    Bises et bon dimanche
    Laura

    PS : Oui, je lis ton post à 8h du mat’ un dimanche matin … et oui, j’ai rencontré l’homme de ma vie et … un adorable bébé !
    PS : je commente rarement mais te lis (quasi) toutes les semaines depuis déjà quelques années !

  • Reply Margot 17 janvier 2016 at 9 09 05 01051

    Coucou Coralie !

    Je viens de lire ton article et il m’a beaucoup touchée ! Comme d’autres, je te comprends tout à fait. J’ai vécu la même chose il y a presque 2 ans : le cap des 30 ans m’a (en quelque sorte) mis une gifle… Et je me suis dit que je devais faire en sorte que mon célibat ne soit plus, et que c’était à moi de me bouger. Résultat j’ai eu 3 relations en un an, dont la dernière, m’a énormément blessée… J’étais si sûre qu’il était le bon ! Je suis tombée de haut…
    Mais aujourd’hui, avec du recul, je me dis que certes j’ai souffert, mais j’ai tellement appris sur moi !! J’ai appris à m’aimer ! C’est ce que tu te dis, pour être aimée il faut d’abord s’aimer soi… Et c’est que là que j’ai fait erreur : je voulais qu’un homme m’aime pour enfin réussir à m’aimer moi…
    Je commence à me dire que j’ai envie de laisser un homme entrer dans la vie, plus de 6 mois après cette dernière rupture difficile. Mais une chose est sûre, aujourd’hui j’ai découvert un peu plus qui j’étais et ce que je souhaite.
    Ne perds pas espoir, pense à toi, et aime toi, car personne ne le fera pour toi…
    Tu mérites tout autant que celles qui attendent l’Homme de leur vie, d’être heureuse avec un chéri à tes côtés, d’être amoureuse,… C’est tout le bonheur que je te souhaite pour 2016 !! <3
    Bon dimanche !! Bisous.

    PS : Désolée de ce long roman, mais je me suis confiée comme tu l'as fait avec nous 😉

  • Reply Manon 17 janvier 2016 at 9 09 21 01211

    Ton article est vraiment touchant. Je te souhaite de tout coeur de rencontrer une personne qui acceptera tout ton petit univers !! Je crois en ta bonne étoile, après tout, pourquoi tout le monde n’en aurait pas une au dessus de sa tête ? Je te souhaite aussi de pouvoir fonder une famille et d’être vraiment heureuse !!! Je te fais de gros bisous ♡

  • Reply Clara 17 janvier 2016 at 9 09 46 01461

    Je suis comme toi j’ai 19 ans et demi et l’amour ne m’a jamais souris ! J’ai fait plusieurs rencontres qui ont pour x ou y des déceptions. Je n’ai jamais été en couple même 2 jours donc tu vois je pense être pire que toi. Je ne sors pas souvent donc pour rencontrer des gens facilement je me suis inscrites sur des sites de rencontres et là non plus je ne trouve pas des garçons qui cherchent du sérieux ou alors ça ne marche pas. J’aurais pu l’être si j’en avais envie mais c’était pas des garçons qui me correspondaient pas du tout. ^^
    Je ne peux pas te conseiller… vu ma situation catastrophique en amour par contre une chose est sûr il faut pas que tu t’en fasses!
    Tu trouveras c’est sûr tu es adorable comme fille, il ne faut pas s’en faire. Le prince charmant est dur à trouver de nos jours 🙂

    Bisous <3

  • Reply Lou-Ann 17 janvier 2016 at 9 09 58 01581

    Je lis très peu les gros articles, quand le début ne me plait pas, je zappe. Mais le tient, dès le titre j’ai accroché. Et je viens te répondre parce que même avec notre différence d’âge, on a les mêmes peur. J’ai un bébé blog, pas très connu, pas encore tout à fait moi mais j’ai peur de trouver personne parce que je n’ai pas la même passion que « tout le monde ». Je sais à 19 ans c’est très jeune pour penser ainsi, mais j’ai moi aussi ma carapace blog, qui me freine à rencontrer quelqu’un. Mais je t’avoue que lorsque je tombe sur le garçon (et oui je suis tombée, et je me suis fracassée la g***le par terre même) qui s’interesse au blog, qui veut prendre part à cette aventure en t’aidant, en te poussant ça donne des étoiles dans les yeux, mais il faut faire attention… Ne pas faire comme moi!

    En tout cas merci pour cet article, où tu y a mis tout ton cœur. J’aimerais pouvoir me dévoiler ainsi sur mon bébé blog, mais là aussi j’ai peur j’avoue. Ne change jamais, l’amour te tombera dessus et se sera beau, très beau!
    pleins de bisous ♥

    Louannanas

  • Reply Romane 17 janvier 2016 at 10 10 00 01001

    Je ne laisse jamais de commentaires mais je me suis dit que cet article en valait vraiment le coup. En effet la peur d’être en couple, de s’attacher, d’être dépendante de quelqu’un et la peur de souffrir je l’ai toujours eu. Cette peur m’a s’en doute fait passer à côté de jolie histoire. J’ai aussi une vie bien remplie, un travail qui me comble, des amis géniaux alors pourquoi j’aurai besoin d’un homme. Ma vie me plaît comme elle est, donc pourquoi me rajouter des complications (un homme).
    Et voilà il y a six mois j’ai rencontré un homme. Je lui ai expliqué que j’étais bien célibataire, que je ne m’attachait pas facilement, que je voulais pas être en couple, que j’aurai peut de temps pour lui bref mon discours habituel pour me protéger et surtout ne pas souffrir. Mais il a insisté a su être patient. Aujourd’hui encore je me dis que je suis pas en couple, qu’on passe juste de bon moments ensemble. Les mots couple: il me reste du travail avant de l’apprivoiser. Mais au bout de six mois je lui ai enfin confié que j’étais attachée à lui et il était ravie que je commence à me laisser aller.
    Ce petit (ou long) message pour te dire de garder espoir et que la vie nous réserve de belles surprises. Toi aussi tu trouveras un homme qui te prendra avec ton packaging et il aura beaucoup de chance de t’avoir

  • Reply Marine A✨ 17 janvier 2016 at 10 10 02 01021

    Très bel article jai beaucoup aimé ! Je m’y Retrouve un peu là dedans. L’année dernière je croyais avoir trouvé cette personne si exceptionnelle, et au final, non. Cette année à ete tellement dure pour moi ! Être dépendante émotionnellement de quelqu’un cetait horrible. J’ai connu beaucoup plus de bas que de haut avec Lui. J’étais très souvent au fond du sceau… Alors maintenant, je suis un peu aigrie concernant l’amour. Mais j’y crois toujours ! Comme le dit si bien Piaf « l’amour ça sert à Quoi? A nous donner de la joie avec des larmes aux yeux, c’est triste et merveilleux ! » (D’ailleurs je te conseille vraiment de l’écouter cette chanson : à quoi ça sert l’amour, elle est si vraie )

    Mais ce à quoi je crois le plus cest sans doute le destin ! Alors oui, tu croisera ce bel inconnu avec qui tu partageras ta vie et qui t’acceptera comme tu es, avec Luna, avec le blog et avec nous. (Restes plus qu’à attendre hein )

    Je te souhaite tout le meilleur Coralie ! Tu le mérites tellement ! Tu es un petit bout de femme extraordinaire !

  • Reply popie 17 janvier 2016 at 10 10 09 01091

    Qu’il est agréable de lire des articles à coeur ouvert sur un joli blog de mode 🙂
    Pour l’amour, tu dis ne pas chercher mais espérer quand même t’ouvrir cette année. Est ce que ça ne veut pas dire que ça te fait quand même envie ? Je sais que tout le monde dit ça, mais c’est vraiment en ne cherchant pas qu’on trouve (en tous cas la plupart du temps), car lorsqu’on chercher ou qu’on se pose la question quand on rencontre quelqu’un , on se met à projeter des choses, à fantasmer la relation, le garçon (ou la fille) et comme chacun sait les gens ne sont jamais exactement ce qu’on fantasment d’eux. Après c’est mon avis (et aussi toutes les histoires de mes copines) qui me fait dire ça. Si tu es juste bien avec toi même et que tu n’attends pas quelque chose à tout prix, il n’y a pas de raison de ne pas trouver 🙂
    Et je doute que le blog, ou Luna puissent être des freins 🙂 tu es pleine de vie et ravissante et avoir son propre petit monde est au contraire une très bonne chose car tu sais qui tu es 🙂
    Pour ce que tu dis sur l’amour que les gens t’apportent c’est super mais il faut bien être conscient que l’amour d’un conjoint n’est pas exactement la même chose, on ne partage pas les mêmes sentiments et on est pas la de la même manière (parole de fille en couple avec un super mec, et qui a réussi à le trouver malgré son fort tempérament et le fait qu’elle soit très compliquée !).

  • Reply Djidjelli 17 janvier 2016 at 10 10 09 01091

    Je me suis reconnu dans ton article. C’était ma façon de penser il y a un an et demi. Je me voyais seule et continuer à être seule sans pouvoir trouver LE bon.
    Je ne tombais que sur des crétins et je commençais à me dire que les relations que mes amies avaient été irréel, un conte de fée que je ne pourrais jamais avoir. Bien évidemment, les amies trouvaient ça nul de penser que je serai l’éternel copine qu’on appelle quand on veut se plaindre de Monsieur,  » sa viendra tout seul t’inquiète pas, c’est quand on ne s’y attend pas ». Qu’est ce que cette phrase à pu m’enerver. Parce que quand t’es seul et prête à voir une relation sérieuse tu  » attend » obligatoirement.
    Et puis un jour un dimanche sans maquillage et habillé comme un dimanche j’ai été chez ma meilleure amie qui faisait un barbecue avec d’autre personne et je suis tomber sur lui. Et sa c’est fait tout seul. Et il m’a voulu, à la rache et sans maquillage. Alors oui ça fait peur de laisser son coeur sur la table mais quand le coup de poker est réussi c’est juste fantastique. Alors je te souhaite de rencontrer celui qui aimera luna aussi fort que toi, qui aimera ton univers rose et surtout qui saura prendre soin de toi.

  • Reply unegreinette 17 janvier 2016 at 10 10 10 01101

    Je suis avec mon copain depuis plus de deux ans maintenant, et pour dire vrai, j’ai longtemps été célibataire. Avant lui, je n’avais jamais connu l’amour, et je me souviens de mes pensées à son propos avant qu’on se mette ensemble : « Et si ça se passe mal ? » ; « Et si finalement, je me rend compte que je ne l’aime pas ? » ; « Et si je finis par souffrir ? » ; etc. Le souffrance et la peur de le perdre un jour, de finir en définitive toute seule, dans mon lit, en train de pleurer toutes les larmes de mon corps, c’est ce qui me faisait le plus peur. Mais toutes ces questions avaient un point en commun : elles commençaient toutes par un « si ». C’est ce petit mot de deux lettres qui nous permet de faire des choix dans la vie, mais parfois, les « si » posent un vrai problème : ils nous barrent la route. Ils nous barrent la route vers le bonheur, l’amour, l’amitié, la liberté.
    Ne laisse pas les « si » te barrer le chemin. On ne sait jamais ce qui peut arriver demain, alors c’est le moment de te laisser aller, de lâcher prise comme tu le dis si bien et puis, « qui vivra verra ».

    J’espère que tu trouveras l’amour, car tout le monde mérite d’être aimé au moins une fois dans vie, même si c’est pour une courte durée. Pour moi, l’expérience de l’amour continue tous les jours, avec toujours plus de force, et je te le dis, je n’ai jamais autant aimé ma vie. Et j’espère aussi que tu trouveras l’amour car une personne aussi merveilleuse que toi, autant des les paroles que dans les actes, mérite de le trouver <3

  • Reply Nesrine 17 janvier 2016 at 10 10 15 01151

    Bonjour Coralie !

    J’espère que tu vas bien ^^ J’ai attentivement lu ton article qui m’a touché. Moi aussi pendant longtemps j’ai été comme toi, un coeur d’artichaut.
    J’étais vide sans relation amoureuse. Puis je me suis prise dans une routine… Relation semie-longue, il me trompe, je redeviens célibataire, je trouve quelqu’un d’autre ça dure 7 mois mais il ne voulait pas plus. Puis j’ai dit « merde » et j’ai choisi le célibat (oui parce qu’à un moment tu fais la distinction entre célibat forcé et célibat voulu). Je l’ai très bien vécu pendant 2 ans.
    Enfin, une présence « amoureuse » me manquait, les câlins et bisous me manquaient, alors j’ai craqué et pendant 1 an, j’ai enchainé les relations courtes (1 mois voire 3 à tout casser). J’étais malheureuse. Puis j’ai décidé une fois de plus de retourner au célibat ! Ça me faisait un bien fou.
    Puis j’ai tenté de retourner à une relation amoureuse, et là le déclic, un vrai C******, heureusement que ça n’a duré que 1 semaine (parce que je n’ai pas voulu donner plus ^^).

    Le lâché prise est venu à moi comme une évidence. Je me suis dit, pourquoi les autres arrivent à trouver leur moitié et pas moi ?, ma moitié existe mais nos routes ne se sont pas encore croisés.

    Alors je me suis investie dans ma vie, j’ai commencé à prendre mieux soin de moi par rapport à mes envies et pas aux envies des autres.

    Et même pas 2 semaines après l’épisode C******, je tombe sur ma moitié (je l’ai su parce que c’était le coup de foudre ^^ bon à Drancy mais c’est le coup de foudre quand même haha, dixit le coeur d’artichaut qui ne s’en est jamais allé) (je venais d’avoir 25 ans). Ça fait 3 ans qu’on est ensemble et j’ai trouvé en lui un soutien, une paix et un amour sain (il m’a encouragé à créer mon blog, à développer ma chaine YouTube, soutenu pendant mon changement de carrière…).

    Je pense que l’amour vient lorsqu’on est prêt à le recevoir, c’est à dire quand on lâche vraiment prise. En lâchant prise, tu verras les choses d’un autre oeil. Ce qui va découler de tout ça :
    – Tu feras confiance instinctivement.
    – Tu feras les bons choix naturellement.
    – Tu ne fonceras donc plus dans le mur.

    Pourquoi ? Parce que ton cerveau, en étant relax, pourra réfléchir de manière optimale à l’arrivée d’un mec dans ta vie, et tu prendras les décisions nécessaires en temps voulu.

    Je te souhaite bien du courage dans ton apprentissage à lâcher prise (pas très français hihi) et je te fais pleins de bisous parce que même si tu as pleins de copines pour ça, en recevoir plus, ça ne fait pas de mal =D

    PS : j’aurai pu détailler beaucoup plus mes déboires amoureux mais je n’ai pas voulu transformer un commentaire en roman. (d’ailleurs, plusieurs amies m’ont incité à en faire une série d’articles, parce que des fois heuuu les histoires sont bien comiques)

    _Nesrine.

  • Reply So 17 janvier 2016 at 10 10 16 01161

    Coucou Coralie, un nouvel article touchant. Je suis aussi un vrai coeur d’artichaut et tombe toujours de très haut à chaque rupture. Je suis excessive, j’aime à fond, je souffre très fort. Toi cependant tu as reussi à t’aimer… Ce qui n’est pas mon cas.. Grand manque de confiance en soit. Alors par contre aucun probleme dans mon job, j’ose prendre la parole, dire ce que je pense étc mais dès qu’il y a l’affect, je suis paralysée.. Je me rabaisse, me sens inférieure.. La Cata. J’idealise trop vite… Et pourtant j’ai 30 ans passé… Mais je n’arrive pas à accepter ma solitude et je veux partager un bonheur avec un cheri. Mon défi 2016 éprouver du bonheur toute seule..!! Attendre des SMS ou un coup de fil… ne rien planifier au cas où… Attendre que la personne soit prete psychologiquement… La faire passer avant toi.. Etre toujours présente malgré ses sautes d’humeur… Puis finalement te faire larguer comme une chaussette trouée au bout de plusieurs mois.. Dur dur… Et pourtant j’ai encore envie d’y croire… Envie de fonder une famille plus tard meme si le temps passe… Que j’ai déjà eu une relation de 10 ans avec mariage, maison puis une nouvelle claque… Le trop gentille… Tu te fais bouffer… Je ne comprends rien aux hommes… Mais finîr mes jours seuls me fait peur.. A forces de ces échecs je deviens de plus en plus exigeante… Je ne pense pas être prete de nouveau, ma derniere relation m’a bien anéantie…
    Je te souhaite de trouver ton prince durant ces prochains mois, tu es une femme adorable, pétillante, pleine de vie ! J’ai 2 chats également et si c’est LE bon, cela ne dérangera pas Mr ni ton manteau rose au contraire il ne t’offrira que du rose en clin d’œil 😉 tu t’assumes financièrement, cela est un bon point. Tu n’as juste pas ete, comme certaines d’entre nous, au bon moment pour la bonne rencontre. Je te souhaite de LE croiser cette annee et qu’il entre dans ton univers. Pleins de bisous et désolée pour le roman..

  • Reply Alex 17 janvier 2016 at 10 10 43 01431

    Ton article est touchant ma cher coralie. Pour te donner quelques conseils qui pourront peut être te rassurer, il faut que je te raconte un petit peu mon histoire.
    J’ai 22 ans (3/4, hé oui, c’est important les 3/4 !) et j’ai vécu une relation passionnelle avec un garçon qui avait tout pour plaire : 1.90, brun, les yeux verts, très bien bâti, et adorable, avec un caractère un tantinet matcho. Il me rassurait et je me sentais en sécurité avec lui, c’était dingue. Il m’a emmené dans des endroits magiques, m’a fait des surprises dignes de films, comme par exemple, m’appeler à minuit pour que je descende sur la plage et que je découvre un chemin de bougies jusqu’à lui pour que je lui saute dans les bras et qu’il me dise qu’il m’aime comme un fou.
    Je l’ai aimé de mes 16 ans, à mes 22 ans. Oui c’est encore ressent. Il habitait dans le sud de la France et moi dans le nord, ce qui rendait notre relation impossible et complexe. Nous nous retrouvions l’été mais nous faisions nos vies chacun de notre côté durant l’année scolaire vu qu’il ne voulait pas de relation à distance. Entre temps j’avais des copains, mais quand ça devenait sérieux, je partais en courant, je ne voulais que lui. Le problème c’est qu’au cours de l’année, nous nous parlions très peu car ça nous faisais mal au coeur et qu’il avait parfois des réactions que je ne comprenais pas.
    Arriva le jour où il me demanda de déménager et venir habiter avec lui. Cette réaction m’a tellement plut que j’ai traversé la France sur un coup de tête pour aller le rejoindre et lui dire que j’acceptais sa demande.
    C’était magique. Mais une fois que j’ai du reprendre le train, plus de nouvelles, plus rien. Incompréhension totale. Durant 3 semaines plus de nouvelles. J’ai même appelé les hôpitaux pour savoir s’il était arrivé malheur ou non.
    J’ai appris par la suite qu’il avait eu peur de notre relation parce qu’il était trop attaché et qu’il était encore jeune.
    Il m’a sorti un bobard monstrueux que je n’ai pas pu accepter et j’ai décidé de couper les ponts avec cet homme, pour qui j’avais consacré tellement d’années de ma petite vie.

    J’ai mis du temps à m’en remettre, car je me dévalorisais, me disant que c’était certainement parce que j’étais pas assez belle, pas assez mince, ou trop compliqué à cause de ma vie hors du commun. Mais à force de soutiens de mes amies, de mes sorties, et de mettre en jeux mon aptitude à séduire, j’ai repris confiance et je me suis dis que le problème dans l’histoire, c’était lui. Lui qui était trop compliqué, lui qui change d’avis tous les quatres matins et lui qui ne sait pas ce qu’il veut. C’est lui qui m’a détruite et qui m’a fait tomber en dépression.
    J’ai vraiment pris sur moi pour remonter la pente et je me suis ouverte aux autres lors de soirées, tout en pensant principalement à mon confort personnel, ce qui m’a permis de rencontrer plus de gens et de rencontrer accessoirement mon actuel amour.
    J’ai retenue une chose de cette histoire: il faut d’abord penser à soi, se sentir libre et bien dans ses pompes pour que les hommes s’intéressent à nous. Une jeune fille saine et sûre d’elle attirera toujours les regards sur elle même si parfois elle perd le contrôle en se disant qu’elle n’est pas assez jolie.
    Alors je te comprend tout à fait Coralie, j’ai eu peur moi aussi, mais j’ai réussie à vaincre ça.
    Tu vas y arriver, je n’en doute pas. Et crois moi, tu n’es pas compliquée, tu es intéressante et ça, ça n’a pas de prix. La routine n’existera pas dans ton futur couple.

    Je m’excuse pour la longueur de mon commentaire mais j’espère qu’il t’apportera quelques conseils d’amie.
    Embrasses cette petite merveille de Luna pour moi et je t’envois pleins de bonheur pour la suite !

  • Reply Lise 17 janvier 2016 at 11 11 41 01411

    Superbe article, touchant … J’adore te lire !Je te souhaite vraiment de trouver l’amour, un amour sain qui te rende heureuse. Moi l’amour me permet de m’épanouir et de prendre confiance en moi. J’ai eu pas mal d’échecs mais je pense avoir enfin trouvé le bon et je trouve que la vie est trop courte pour s’empêcher le bonheur. Au pire si ça peut te rassurer même face à l’échec et la tristesse j’ai toujours su me relever en me disant qu’il y avait quelqu’un de mieux ailleurs et c’était le cas. Mais toutefois ne te met pas trop la pression ça arrivera quand ça arrivera en attendant tu reçois plein d’amour grâce à ton blog et ca c’est chouette. Mais l’amour sain celui qui est fait d’une relation mature où chacun s’aime se respecte et veut le bonheur de l’autre est vraiment beau, le plus bel amour pour moi. Oui parce que j’ai longtemps été dans des relations passionnelles à se déchirer puis se retrouver et ce n’est pas supportable pour moi en tout cas. Et crois moi des fleurs offertes par l’amour de ta vie cest quand même autre chose 😉 bon j’arrête de raconter ma vie ! Ne stresse pas trop profite tu as bien le temps bref fais comme tu le sents 😉
    Bisous
    Lise

  • Reply Flouux 17 janvier 2016 at 11 11 45 01451

    Coucou Coralie,

    voila un petit moment que je te suis maintenant et cet article touchant me montre à quel point nous avons toutes ou presque les mêmes peurs de l’amour.

    J’ai moi même eu un passé catastrophique cote coeur et je pensais ne jamais en sortir. Je n’avais pas confiance en moi, j’étais jeune et je m’attendais à trouver le prince charmant dès que je croisais le regard du premier charmant jeune homme qui me souriait. J’étais un coeur d’artichaut, ca me faisait du mal au moral.

    Puis j’ai décidé de partir à l’étranger, loin, très loin et j’ai découvert une passion pour le voyage et la découverte, je me sentais libre et independante, peut être un peu comme toi par le biais de ton bébé blog ? J’avais décidé de profiter de tout ce qui m’arrivait en me disant que jamais je ne pourrais abandonner cette liberté que me procurait cette passion. J’avais mis de côté l’amour et pour moi, cette indépendance me suffisait. Mais dans le fond, même étant épanouie et heureuse, il me manquait quelqu’un qui m’apporte l’affection et l’amour que les voyages ne pouvaient m’apporter.

    Puis par un bref retour en France, je l’ai rencontré, celui avec qui je partage ma vie depuis plus d’un an. Ce fut tres loooong avant qu’on en arrive là où on en est aujourd’hui, j’avais peur d’abandonner la liberté à laquelle j’avais pris goût pendant plusieurs années et j’avais peur de ce sentiment d’amour que j’avais rayé de ma tête. Ça m’est tombé dessus comme ça, quand je ne m’y attendais pas et avec la personne avec laquelle je m’y attendais le moins. Mais ca marche et aujourd’hui je me sens comblée.

    Si je te dis tout ca aujourd’hui c’est pour que tu vois que c’est normal d’avoir peur, d’avoir la crainte de se laisser aller dans quelque chose de si intense et nouveau au final. C’est la peur de l’inconnu et cela peu importe l’âge. Mais ce bel inconnu te tombera dessus un jour sans que tu t’y attendes et il te prendra comme tu es avec ton monde de rose et de paillettes, ta petite Luna et tout ce qui va avec.

    Voilà désolée pour ce petit commentaire personnel et un peu décousu mais j’espère t’avoir donné un peu de baume au coeur :). Je te souhaite une belle journée

  • Reply Anaïs Piot 17 janvier 2016 at 11 11 55 01551

    Ton article est très émouvant ! Je crois que tu as raison tu es prête.. pour quelle raison ? Ça n’a pas d importance. Tu viens d abandonner ta cachette et si tu arrives à te montrer auprès d un homme comme tu te dévoiles avec nous il le verra!
    Pour ma part j étais un petit coeur tout en mousse avant de tomber sur une mauvaise personne.. qui m a fait beaucoup de peine et bizarrement j ai parlé à coeur ouvert sans me cacher de mes peurs et aujourd’hui je partage ma vie mes humeurs mes envies ma famille avec un homme qui m acceptée avec mes défauts. Tu trouveras tu as bien trop à offrir et beaucoup à recevoir pour qu un homme ne s en rende pas compte !
    Laisse toi surprendre!

  • Reply Emmy 17 janvier 2016 at 12 12 04 01041

    Très bel article ! Je peux comprendre ce que tu veux dire, c’est pas évident de se dire « Ok, je me laisse aller ». Mais je t’assure qu’une fois « libérée » de ce poids si je puis dire, ça fait un bien fou ! J’ai mis pas mal de temps avant de me laisser convaincre à être avec mon copain actuel et je t’assure que je regrette ce temps perdu. Un peu comme toi, je me posais dix mille questions, j’avais peur de m’engager, peur de souffrir, peur de m’accrocher à quelqu’un qui pourrait éventuellement me laisser tomber. Mais maintenant, je me dis que j’ai perdu du temps et que j’aurais pu être heureuse comme je le suis maintenant beaucoup plus tôt. Après, c’est clair que ce n’est pas facile, et c’est évidemment plus facile à dire qu’à faire.
    Je te souhaite de réussir à lâcher prise. J’espère que tout ira comme tu le veux et que tu seras heureuse !
    De gros bisous !

  • Reply Beynac Clémence 17 janvier 2016 at 12 12 18 01181

    Très bel article qui donne à réfléchir sur le sens et la direction que l’on veut donner à notre vie !
    En ce qui concerne l’amour, on nous dit souvent « toi aussi ton tour viendra » mais la question que je me pose parfois est « Quand ??? » Certains jours, je vis et j’assume le célibat et puis d’autres jours, c’est plus difficile. On aimerait avoir quelqu’un pour se blottir dans ses bras, nous donner un peu de réconfort et avoir cette complicité que l’on a avec personne d’autre que lui.
    Enfin voilà tout cela pour te remercier de ce bel article !
    Bisous
    Clémence

  • Reply Briac 17 janvier 2016 at 12 12 36 01361

    Je ne pense pas qu’il y ait grand monde qui se mette avec quelqu’un pour s' »occuper », et tenir ce genre de propos, c’est significatif d’une pensée beaucoup trop matérialiste. Tu parles d’échange, mais tu n’es pas tant habitué à échanger qu’à recevoir (les mails, les cadeaux, ce n’est pas dans les deux sens.).
    Le simple fait que tu prétendes « être heureuse seule et être parfaitement bien comme ça » entre en contradiction directe avec le fait que tu ressentes le besoin de l’exprimer publiquement sur ton blog, tu peux clamer être heureuse partout, les gens heureux ne le disent jamais à personne, c’est inutile, ça se voit, et c’est pour moi le comble du marasme que cet espèce de procédé d’auto persuasion qui consiste à dire aux autres « Je suis seule je n’ai jamais eu de relation sérieuse mais aujourd’hui j’ai compris que je n’en avais pas besoin ».

    • Reply Coralie L. 17 janvier 2016 at 12 12 46 01461

      Ton commentaire est bien triste et me semble bien plus significatif d’un certain marasme. Je le disais quand j’étais malheureuse, je le dis quand je suis heureuse. Si tu me connaissais un peu ou si tu me suivais juste sur Snapchat par exemple, tu verrais que ce n’est pas juste un jeu et que l’écrire peut parfois faire du bien et permettre de transmettre son bonheur pour en apporter un peu dans la vie des autres 😉

  • Reply Briac 17 janvier 2016 at 13 01 16 01161

    Oui j’ai bien compris ton point de vue, mais je ne vois aucun bonheur transmis ici, je vois une forme de déni. Quant au fait de transmettre son bonheur pour en apporter plus dans la vie des autres, premièrement je trouve ça un peu prétentieux, ensuite je doute fort de l’efficacité de cette démarche, c’est un procédé qui est biaisé à la base, et pas seulement pour les bloggers, mais aussi pour les gens normaux: je pense notamment à l’influence très négative que peut avoir l’étalage de « bonheur » sur facebook pour certaines personnes par exemple.

    • Reply Coralie L. 17 janvier 2016 at 13 01 20 01201

      C’est ton avis, pour ma part, je n’ai pas cherché à transmettre du bonheur à la base, ce sont mes lectrices qui m’ont donné ce crédit et qui me remercient chaque jour de tenter de les faire rêver. Je n’aurais jamais eu la prétention de créer un blog pour ça, cela s’est fait tout seul et cela n’a rien à voir avec de l’étalage de bonheur Facebook. Il m’arrive des choses magiques grâce à mon blog et je ne fais que transmettre cela pour prouver que quand on croit en ses rêves, ils peuvent se réaliser. Bref, ceci n’est pas le sujet de cet article en tout cas, j’avais juste besoin de parler parce que sur ce plan là, je ne suis pas si heureuse en effet, d’où mon besoin de faire de la place à un +1.

  • Reply LN 17 janvier 2016 at 13 01 40 01401

    Je me reconnais en toi, en tes mots..
    Seule depuis presque toujours, comme toi je m’attachai assez vite à un regard, à quelques paroles, à des messages…ça tenait comme ça… mais au fond la grand timide que je suis en souffrait ! Ma bande d’amis de l’époque me permettait de ne plus trop y penser.
    Et puis les études, le moment où il faut un peu plus bosser pour y arriver… Bien qu’ayant un niveau scolaire moyen, je me suis beaucoup concentrée sur les études, sur ce que je voulais faire et j’étais prête à tout mettre en oeuvre pour avoir mon diplôme… Mon esprit était ainsi concentré ailleurs et pas sur le fait de trouver une moitié.
    Maintenant, avec mon diplôme en poche, le fait d’être revenu chez moi, le fait d’avoir un travail, me permet d’avoir l’esprit plus libre, plus serein, j’ai pris confiance en moi… Du coup je ressens maintenant un vide, il me manque quelqu’un pour être vraiment heureuse, quelqu’un pour m’épauler, pour me soutenir, pour partager, quelqu’un à qui je peux donner de l’amour, de la joie, du bonheur (outre que mes amis et ma famille), quelqu’un avec qui j’ai envie de partager son chemin….
    J’espère que tu trouveras cet homme qui partagera ta vie, que tu rendras heureux et qui te rend heureuse, et qui ferra un bout de chemin avec toi 🙂 !!
    J’ai un peu déballée ma vie, désolée, mais ça m’a fait du bien de laisser sortir ces maux/mots et de mettre tout ça à plat.

  • Reply Sarah Marshmalloword 17 janvier 2016 at 16 04 18 01181

    Vaste sujet que tu abordes jolie Coralie.
    Ayant 2 ans de plus que toi et partageant cette « situation » de célibataire, je pense qu’on peut se reconnaître dans tes mots. Je pense aussi que ce qui joue chez les femmes est qu’on a doublement à faire ses preuves dans l’univers professionnel – contrairement aux hommes et que généralement, pour arriver au même niveau, les femmes doivent bosser encore plus et mettre entre parenthèses d’autres aspects de sa vie. Quelle femme ne s’est pas entendu dire par un futur employeur, en plus ou mois demi mot, qu’elle n’a pas intérêt à tomber enceinte?
    Et comme tu le dis si bien, le bonheur d’une femme ne doit pas dépendre seulement d’un homme. Et cet énoncé est accepté depuis bien longtemps chez les hommes.
    Une femme a le droit de ne pas être effondrée après une rupture, une femme a le droit de vouloir s’épanouir professionnellement et autres.

    Je pense que les jolies histoires d’amour où les gens se nourrissent et s’enrichissent l’un de l’autre sont celles où il n’y a pas un lien de dépendance qui te bouffe de l’intérieur. Ce sont celles où on se respecte, on partage des espaces et en même temps, on survit dans d’autres espaces sans que l’autre y soit.

    Rencontrer quelqu’un ça peut paraître très facile avec les sites de rencontres etc mais personnellement, je ne suis pas sur ce fonctionnement. Les gens sont suffisamment centrés sur eux mêmes pour ne pas, en plus concernant sa vie sentimentale, se la jouer catalogue par correspondance.
    Je pense que pour rencontrer quelqu’un, il faut être dans un moment de sa vie où notre esprit est ouvert, ou on s’autorise de rencontrer un autre – même si au final, rien n’aboutit.
    Je te confie un petit secret (je n’en ai pas encore parlé de vive voix mais ton histoire me donne envie de te le dire), hier, j’étais sur Paris (of course, nous les filles du 95, on en profite ^^). Je suis allée dans un quartier où je vais rarement pour un achat spécifique. Et, par hasard, je me fais aborder dans la rue (très poliment – pas le « wesh mademoiselle ») par un jeune homme. Un compliment, un sourire, quelques minutes d’échange…J’ai accepté un échange de numéros. Bref, je trouve que c’est moment là sont jolis. Même si, on se sait pas ce qui va se passer, je trouve ça toujours plus agréable qu’un clic de souris sur un profil numérique.

    Sur ce, je retourne à mon blog parce que j’ai deux articles à terminer!
    Bisous et Browny t’envoie des ronrons ^^

  • Reply Coline 17 janvier 2016 at 16 04 42 01421

    Tu sais la phrase que j’ai le plus détesté entendre ces dernières années..? « tu verras ça va te tomber dessus quand tu ne t’y attendras pas! »
    J’ai 28 ans et ça faisait 3 ans qu’en dehors de qq histoires peu sérieuses, j’étais célibataire…j’ai souvent été en couple plus jeune et j’ai du réapprendre à vivre pour moi et à être heureuse seule et ça c’est important comme tu dis. J’étais épanouie dans ma vie professionnelle alors certes j’en faisais un peu plus que les autres (faut bien occuper son temps), heureuse dans ma vie privée, (voyages entre copines, copains…) bref j’avais appris à ne dépendre que de moi à faire ce que je voulais quand je voulais…Surtout je me suis interdit de déprimer, je suis encore jeune, beaucoup de couples maintenant se forment sur le tard…ET là, à un moment de ma vie où tout allait bien, je m’étais fait à mon rythme…ça m’est tombé dessus…et effectivement je ne cherchais pas, je ne m’y attendais pas. J’étais juste ouverte et dispo, de toute façon je n’avais rien à perdre…alors quand ce beau gosse (en toute objectivité!) m’ a invité à diner j’y suis allée…et ça fait 6 mois que c’est facile, que c’est une évidence. Je n’en reviens toujours pas…il accepte mon boulot difficile, j’accepte le sien, on jongle avec nos horaires biscornus mais on est heureux. Et même si je l’étais seule, à 2 c’est quand même autre chose, c’est différent, on s’enrichit de l’autre…
    ET chaque jour on se dit qu’on aurait pu passer tellement facilement à côté de ce bonheur.
    Alors tu as raison jolie Coralie, de te rendre prête, ouverte et dispo à une rencontre sans toutefois te mettre la pression. Tu as raison d’y croire encore, tu es toute jeune, tu as le temps.
    Et je suis sûre que tu trouveras toi aussi l’Homme de ta vie ou même d’un bout de vie mais quelqu’un qui sera parfait pour toi…
    Continue d’être heureuse et profite de la vie
    Des bisous

    Coline

  • Reply pucenenette 17 janvier 2016 at 17 05 38 01381

    Je suis plus que ravie de te suivre et depuis peux. Je patiente toujours de ton prochain article, post sur Instagram et même Snapchat. Ta petite boule de poils et toi faites partie de mes checks quotidiens. Tu es pleine de bons conseils, peps… tu as le droit d’avoir une petite remise en question sur ta vie amoureuse, mais ne t’en fait pas à 26 tu as le temps de trouver chaussure à ton pied et si c’est le bon, il te prendra avec tout le « package ». Une fois trouvé, ça peux aller très vite, et il shootera tes séances avec plaisir car il voudra faire parti de tes passions. Je l’ai vu autour de moi il n’y a pas longtemps sur un cas plutôt désespéré. Alors courage je sais que c’est dur quand on est seule, que l’on les autres commencer à construire une vie à 2 au même plus autour de nous. Mais le bonheur n’est pas loin, juste derrière une porte (rose peux être) il suffit de l’ouvrir…
    Pleins de bisous et ton blog et tes lectrices (même peux être lecteurs) t’aideront à traverser ce moment.

  • Reply Madagascarian 17 janvier 2016 at 19 07 07 01071

    aha ça c’est sûr que tu a bien fait réagir du monde hahaha 😛 là n’est pas le sujet, j’avoue que j’ai un petit secret à te dire : TOUT EST POSSIBLE dans la vie, absolument tout, à conditions d’y croire, et non ce n’est pas que dans les films mais parfois ça prend un peu plus de temps que prévue.

    PS : j’ai eu cette habitude aussi auparavant d’écrire des textes plus personnels sur mon autre blog et quand je lis tes textes, ça me rappelle soudainement combien cela me fait du bien de les lire, (même si ils te concerne sans doutes plus que nous les autres) mais savoir qu’on est pas obligé de se sentir importantes uniquement en présence de « cette autre personne » fait du bien, alors merci à toi !

    des bisous 😀

  • Reply Et si Welinty 17 janvier 2016 at 21 09 55 01551

    J’ai lu un peu plus haut des passages de commentaires qui te serviront et te toucheront peut être beaucoup que moi. Je crois qu’en lisant tes lignes j’avais l’intime conviction d’avoir les mots pour te réconforter, un peu comme si nous étions intime.

    Mais maintenant que je dois poser des mots par écrit j’ai l’impression qu’ils n’ont plus aucun sens, qu’ils ne sont pas aussi puissants que j’aurais aimé que tu les perçoives.

    Mais parfois, perdre espoir ravive l’instinct. L’instant du bonheur à deux, l’instinct des sourires complices, l’instinct de lâcher prise. Je crois que le simple fait d’en avoir envie te propulse à la première marche. Tu es la, douce, adorable, attentionnée, pleine d’amour à revendre. Tu es la avec tes exigences, tes doutes et cette fragilité qui les fait se retourner. Non, 26 ans ce n’est pas tard, tu n’en es qu’à l’aube de tout tes accomplissements.
    Et quelques part, non loin de là, lui qui cherche à protéger et à aimer une femme pleine de vie, de projet, qui n’a pas peur de se lancer dans une aventure, attend. Lui aussi il aimerait lâcher prise, il aimerait qu’on le comprenne et qu’on le lui dise.

    Parfois le seul moyen de chercher c’est d’attendre, de patienter et de ne jamais revoir ce que l’on attend au plus profond de soi ! On a tous le droit à cet etre que l’on admire et il est la, il existe. Il aimera nos défauts et toutes ces choses qu’on déteste.

    Si je peux me permettre de donner une image, je me permettrais de citer l’homme que j’ai rencontré il y a un an. Il avait 25 ans à l’époque. Pleins de projets, une vie à 3000 à l’heure et pas de temps pour une aventure a deux. Il en voulait mais n’y croyait pas. Il pensait que son tour était passé alors il s’est plonge dans le travail comme jamais. Il était comblé, et je suis tombée la. Je suis venue chambouler tout ca !
    Alors pourquoi cela ne T’ arriverai pas à toi ? Qu’as-tu de si différent ?

    Ne cherche pas, n’y pense plus, et tu verras, il te tombera dessus au moment où tu en seras le plus surprise ! Tu n’es pas fermé à tout ca, tu as déjà laché prise en émettant ses envies.

    Tu es toi, tu es unique et il t’attend !

    Ne te met pas dans des états pareils, ne pense pas que tu as quelques chose de moins. Pense à toi, sois un peu égoïste et reve, reve encore !

    Je t’embrasse,

    Sarah

  • Reply Victoria 17 janvier 2016 at 22 10 00 01001

    Coralie, je te suis d’assez loin, je ne suis pas ta plus grande fan mais je dois te dire que ton travail sur ce blog, en tant que « modeuse » et maintenant, on peut dire créatrice grâce à ton shop est impressionnant. Je t’avoue que je ne lis pas toujours tes articles, mais celui ci m’a particulièrement tapé dans l’oeil. A vrai dire, je suis comme toi. Bon… J’ai à peine 18 ans et je ne m’aime pas encore, mais je cherche toujours à tout contrôler et je suis un réel coeur d’artichaut… Alors ça fait mal. Une fois, deux fois, et puis on recommence parce que l’amour, c’est quand même beau. On ne va pas se mentir, se faire dorloter, recevoir des messages mignons, des calins, des bisous, de l’attention… C’est génial. Surtout pour une personne qui n’a pas confiance en soi. Mais quand tout s’effondre, c’est très dur.
    Lâcher prise est une chose difficile, je le sais autant que toi. J’essaie moi-même de lâcher prise depuis quelques mois, de me laisser guider par la vie. J’essaie de ne rien contrôler, et ca fait très peur. C’est un peu comme tomber dans le vide, tu vois le genre ? Sauf que c’est comme tomber dans le vide avec un parachute. On ressent l’adrénaline du saut mais on sait pertinemment qu’on peut se raccrocher à quelque chose en cas de problème. Et là, ta famille intervient, tes ami(e)s, ton blog, Luna. Tu es soutenue Coralie, alors si tu décides de te lancer, de tenter l’aventure, laisse tes peurs derrière toi. Fait le grand saut. Que peut-il t’arriver ? Te faire blesser ? Tu as déjà survécu à certaines blessures auparavant, pourquoi pas maintenant ? N’oublie pas ton parachute, ne saute surtout pas sans lui, mais lance toi. Tu as vingt-six ans, tu es jolie, intéressante et tu as beaucoup d’amour à revendre. Prend ton temps, ton amoureux viendra. Mais il serait temps de réapprendre à faire confiance.
    C’est vraiment la seule chose que je peux te dire, mais tu verras, tu seras épanouie le jour où tu arrêteras de tout contrôler. Parce qu’on ne peut pas tout contrôler… On ne peut pas contrôler les autres, en réalité, on ne contrôle rien !
    Je te fais des bisous, en espérant que mon commentaire bien quelconque ait pu t’aider !

  • Reply Stéphanie 18 janvier 2016 at 5 05 26 01261

    C’est impressionnant, c’est l’article que j’aurai pu écrire…
    Je te laisse un commentaire je ne sais pas trop pourquoi puisque je n’ai pas vraiment de conseils : je suis dans le même cas que toi ! J’ai cette tendance à vouloir tout contrôler, même et surtout mon bonheur, et à ne rien vouloir laisser à la chance. Donc une relation ? S’investir? Prendre le risque que ça ne marche pas ? Pas question. Je suis très bien toute seule, avec mes copines, très indépendante…
    Pourtant j’aimerais que ça m’arrive aussi, cette jolie histoire qui semble si bien rouler, qui semble si simple, où chacun se complète parfaitement… Et plus que tout j’aimerais un enfant avec quelqu’un que j’aime. Si seulement j’arrivais à aimer assez quelqu’un pour ça. Bizarre hein 🙂 je pense en effet qu’il faut d’abord être relax dans sa tête et en accord avec soi même avant de pouvoir l’être à 2. C’est le 1er pas… Et en ce qui me concerne, le « deuxième premier pas » serait de sortir un peu la tête de l’écran, du boulot, des blogs (ouais au pluriel)… Pour tout simplement sortir de chez moi (bizarrement j’ai l’impression que ça peut aider 😉 )

    Je propose un truc : en 2016 on arrête de se poser des questions et on se laisse aller. Et surtout ou s’ouvre! Deal?

  • Reply Laureen 18 janvier 2016 at 9 09 25 01251

    Lorsque j’ai vu le titre de ton article et la longueur je me suis dit que j’allais le garder pour plus tard, le lire tranquillement. J’ai 27 ans, j’ai quitté mon copain il y a un an. Comme toi, je ne me suis jamais sentie aussi bien, je suis heureuse, j’ai pleins de projets et tout va bien.
    La question de s’aimer sois même est tellement complexe, c’est quelque chose que j’ai appris à faire cette année, ça a été long, laborieux et très difficile par moment, mais rien n’est plus satisfaisant.
    N’ai pas peur de tomber amoureuse, de faire confiance à quelqu’un, je crois que c’est la seule chose sur laquelle je ne te rejoins pas. C’est vrai qu’il y a toujours un risque d’être déçu ou que quelque chose se passe mal, mais je crois qu’au fil des expériences amoureuses, on apprend et on sait que si ça se finit, ce n’est pas la fin du monde, on ira mieux, on aimera quelqu’un d’autre mais c’est un risque qui vaut le coup d’être pris. Et puis on ressort toujours plus fort d’une relation. Plus forte d’expérience, de savoir, de connaissance de soit et des autres et souvent, une histoire d’amour nous permet de vivre des choses incroyable. Alors si tu en as l’occasion, fonce! Et si ça se termine, j’ai l’impression que tu es très entouré et apprécié, autant de tes proches que de tes lectrices, tu ne seras pas seule 😉
    Enfin voilà, je pourrais écrire et écrire encore mais je pense que l’essentiel est là. Vis, juste vis profites et sois heureuse!
    Des bisous

  • Reply Marine Loca 18 janvier 2016 at 13 01 14 01141

    Belle Coralie,
    Oui l’amour ça fait peur car outre le fait que cela peut nous transporter sur un petit nuage plein de bonheur, nous sommes toutes consciente que lorsque celui-ci éclate, la chute est atroce. À 29 ans, j’ai déjà eu trois belles histoires et la dernière a bien failli entériner tous mes espoirs d’amour. 6 ans et demi avec un homme que j’aimais plus que tout au monde et pour qui j’étais prête à tout et je le faisais. 6 ans et demi pour se rendre compte que malgré son amour, lui n’était pas prêt pour faire des efforts et faire passer de temps à autre mon bonheur devant le sien. Et un jour, tu te dis ça suffit, je veux être heureuse, je veux moi aussi un jour plus ou moins proche avoir un chez moi (un chez nous…), une famille, des rires et des pleures certes, des Noëls avec mon père faisant le Père Noël pour mes enfants, un vélo tandem ou je ne sais quelles autres choses pouvant me combler d’amour et de bonheur. Du coup, tu arrêtes tout et là tu te dis plus jamais ! Plus jamais je ne laisserai mon bonheur entre les mains d’un autre car on ne peut compter que sur soi-même. J’ai vécu mon célibat et je me suis rendue compte d’une chose que j’avais oublié en étant en couple pendant ces dernières années. Je suis en vie et celle-ci offre tellement de petits bouts de bonheur et il faut les croquer à pleines dents.
    Mon histoire est un peu spéciale car il y a 7 ans, j’avais eu une histoire avec un garçon, et à l’époque ça n’avait pas marché, surement parce que lui ne recherchait rien de sérieux et ne voulait pas s’engager mais depuis 5 ans, il me recontactait souvent en me disant de lui pardonner d’avoir était jeune et aveugle… Etant en couple et surement aveuglée par l’amour, je n’ai jamais pris au sérieux ses messages. Et là, il est revenu, m’a ouvert son coeur et avoué ses sentiments qui étaient bien plus fort qu’un  » et si on essayait encore ? « . Il m’a écrit des lettres (qui écrit des lettres encore aujourd’hui… j’ai trouvé ça tellement romantique, plus qu’un vulgaire texto ou un mail). Mais je n’étais pas prête à encore lâcher prise sur mon passé avec l’autre, mon passé avec lui et surtout la peur d’avoir mal encore !
    Ca fait 5 mois (tu me diras 5 mois ce n’est rien) mais je n’ai jamais eu quelqu’un qui me donne autant d’amour et autant confiance en moi. Le fait qu’il me connaisse déjà lui permet aussi de comprendre mes réticences et il sait que ce n’est pas sa faute si je ne me laisse pas encore totalement aller dans cette relation mais petit à petit je lâche prise et je suis sur que ça sera pour le meilleur (et un seulement un peu de pire).
    Tu trouveras toi aussi cette personne qui te donnera envie de t’ouvre, je crois qu’il faut laisser le temps et il va venir.
    « Pour trouver le bonheur, il faut risquer le malheur. Si vous voulez être heureux, il ne faut pas chercher à fuir le malheur à tout prix. Il faut plutôt chercher comme – et grâce à qui – l’on pourra le surmonter. » BORIS CYRULNIK
    Bonne semaine … et bonnes rencontres !

    • Reply Coralie L. 18 janvier 2016 at 20 08 57 01571

      Merci pour ton histoire et pour ta citation, je la reprends de ce pas sur mes réseaux ! Elle résume bien mon article et l’ensemble de vos réactions. <3

  • Reply Emma 18 janvier 2016 at 13 01 17 01171

    Très bel article, et je comprend que cela ne doit pas être simple de se livrer de cette manière sur un sujet si personnel.. Je pense comme toi que pour rencontrer quelqu’un il faut en avoir envie et être « prête ».. J’ai vécu une rupture il y a un peu plus de 2ans maintenant, pas facile, qui m’a même brisé sentimentalement. Ma première relation, j’avais 20ans et avant lui impossible d’avoir une relation, j’étais trop indépendante, j’avais trop de mal à faire confiance, j’avais peur de me sentir « emprisonnée », de devoir rendre des comptes à quelqu’un.. Bref une vraie handicapée de l’amour qui dès qu’elle sentait que ça devenait un peu trop sérieux prenait la fuite! Et puis je l’ai rencontré lui, peut être un vrai coup de foudre pour moi, pas un mot, pas un regard, mais je l’ai vu une seule fois et je suis rentrée chez moi en ne pensant qu’à une chose: le revoir, et l’avoir à moi. On a passé 3ans ensemble, 3 années très tumultueuse, un amour peut être un peu trop passionnel, qui faisait mal en fait aujourd’hui je m’en rend compte, mais je l’aimais tellement… Et puis un jour il est partis, à l’autre bout du monde, comme ça du jour au lendemain, avec l’envie de vivre autre chose, et pour moi un simple « je t’aime tellement, mais je pars ». Comme je l’ai dis ça m’a brisé, j’ai passé 2ans dans le noir, à ne plus avancer, à n’avoir aucun projet, à « l’attendre » en sachant que ça n’arriverait jamais, à pleurer chaque nuit pendant près de 2ans, à penser à lui chaque minute de chaque jour.. et à faire semblant surtout, devant mes proches, mes amis, faire semblant d’être bien, de passer des bons moments, parce qu’au bout d’un moment, les gens ne comprennent plus pourquoi tu n’arrive pas à passer à autre chose, que tu n’arrive pas à aller mieux.. Et les gens tout le temps triste c’est chiant à la longue hein.. Je n’ai eu aucune relation amoureuse pendant ces 2 dernières années, aucune rencontre non plus. Malgré tes amis qui essayent de te caser à chaque soirée et qui veulent de faire rencontrer le pote d’un pote super cool et plutôt canon.. Impossible. Je me sentais incapable d’avoir quelqu’un.. Incapable de refaire confiance, d’être intime avec une nouvelle personne.. Et puis un jour ça va mieux.. Sans que je fasse quelque chose pour, tu as de nouveau envie d’avoir quelqu’un, d’avoir des envies de couple, d’avoir « ta » personne, de faire des choses à 2, et puis t’as 25ans et c’est vrai que tu te dis que le temps passe à une vitesse quand même, tu vois tes amies en couple, qui se marient, qui ont des enfants et toi tu es là toute seule à te morfondre.. Et sans t’y attendre tu rencontre quelqu’un.. Ça fait 6mois maintenant que je suis avec mon nouvel amoureux! Je sais pas si j’étais totalement prête pour une nouvelle histoire, parce que clairement est-ce que j’avais complètement oublié mon ex? Non, je pensais même encore assez souvent à lui mais j’ai eu envie de me laisser une chance. Et ça a marché. Ma nouvelle histoire est très différente, je ne vis pas la même « passion », j’ai plus de recul, et les débuts ont été difficile pour moi quand même il faut l’avouer..mais je suis avec quelqu’un avec qui je me sens enfin bien, présent, prévenant.. Et même si je reste la même fille qui a besoin de temps pour parler de vrais sentiments et de réel « amour » je me dis que j’ai eu énormément de chance de l’avoir rencontré.. Je te souhaite de rencontrer ce garçon là qui saura t’aimer tel que tu es, et te combler de bonheur, même si tu restera une fille indépendante et pleine d’ambitions! Merci pour cet article, je t’ai écris un vrai roman je ne sais pas si tu prendra le temps de le lire mais je crois que ça m’a fait du bien aussi parce que ce sont des choses que j’ai gardé pour moi tout ce temps, que je n’ai osé confier à personne, par amour propre, par peur ou par honte je ne sais pas trop.
    Bonne continuation à toi

    • Reply Coralie L. 18 janvier 2016 at 20 08 55 01551

      J’ai pris le temps de tout lire, évidemment et j’ai bien aimé ton histoire. Je me dis qu’il vaut mieux parfois laisser un peu tomber la passion pour une relation plus simple… Mais c’est pas facile. Merci en tout cas <3

  • Reply Mylène 18 janvier 2016 at 17 05 08 01081

    Bonjour Coralie,

    Moi qui aime te lire (assez régulièrement je dois dire), j’aime aussi lire ce genre d’article, lorsque tu te livre un peu plus… Et j’ai décidé d’y répondre cette fois ! Toi qui aime tout partager avec les autres, est-ce que l’amour n’est pas également synonyme de partage ? Partager son quotidien, partager ses émotions, partager les dépenses (et oui ça compte !). Sans rire, comme tu le dis dans ton article, lâche prise. Combien de mes amies ne veulent pas s’engager par peur du rejet ? Au diable ces aprioris, et fonce !

    Je te souhaite une douce soirée 🙂

  • Reply Nicolas 18 janvier 2016 at 21 09 24 01241

    Bonsoir Coralie,

    Je lis les commentaires et relis tes réponses et au fond – entre « nous » – es-tu vraiment prête à rencontrer quelqu’un ?
    Est-ce que tu appréhendes le partage de ton univers (il est important d’accepter les gens (presque) comme ils sont).

    Avec ton emploi du temps assez singulier, as-tu seulement l’occasion de rencontrer des (un/LE ?) garçons autour d’un verre ?

    Étant rationnelle tu comprendras que la dialectique est au moins aussi décisif qu’un simple AA meeting (Amoureuses Anonymes) ! Non pas que tu aies besoin d’une thérapie mais peut-être juste converser (2-way-street) avec des personnes physiques qui ne vivent pas dans ton monde (diversité de points de vue) ?

    Bonne continuation. J’espère que ma contribution t’aidera à y voir plus clair, même si somme toute ton blog t’aide déjà beaucoup par l’investissement temporel et les retours plus « girly » qui t’y sont faits.

    Une bise à Luna en passant 🙂

  • Reply Vbd 18 janvier 2016 at 22 10 10 01101

    L important c est d être heureuse avec ou sans mec……

  • Reply Léa 18 janvier 2016 at 22 10 53 01531

    Coucou Coralie. Je ne commente jamais tes articles mais j’avais aussi envie de te parler de mon état d’esprit face à l’amour. Peut-être, ou même sûrement, que ça n’apportera pas de réponses ou de conseils, mais ton article m’a touché. J’ai toujours été coeur d’artichaut, amoureuse du premier beau garçon de mon école/collège/lycée. Mais jamais de retour, ça n’a jamais été réciproque. Il faut dire que j’étais et reste très timide face à l’amour. Je voyais les gens autour de moi en couple et les enviais. Tout ce qu’il me manquait à cette époque c’était quelqu’un qui m’aime, pour ce que je suis. Un ami, un confident, un chéri quoi.
    En partant faire mes études loin de chez moi, et sous l’influence d’amis, je me suis inscrite sur un site de rencontre. Pour rencontrer des gens mais pas forcément l’amour (même si au fond de moi je garde espoir en trop de choses). Et finalement j’ai rencontré quelqu’un. On s’est vite rencontré n’en vrai, vite mis en couple (je pense maintenant presque trop vite). J’ai été heureuse au début. Et puis je me suis rendue compte que j’aimais plus que je n’étais aimée. Je ne peux pas lui en vouloir, il avait vécu une rupture très douloureuse et se protégeait. Sauf qu’avec la distance en plus, j’étais malheureuse. J’ai fait une grosse déprime, je ne mangeais plus, ne faisait plus rien. J’ai séché des semaines pour être avec lui, menti à mes parents, et c’est aujourd’hui ce que je regrette le plus. Et finalement j’ai changé d’études, je suis retournée chez moi. Je fais des études qui me plaisent vraiment. Et je suis toujours avec lui. Car malgré tout, tout mes bâtons dans les roues, tout les problèmes je me suis accrochée. Mais si mon coeur me disait de continuer, ma tête me disait parfois d’arrêter. Sauf que je ne voulais pas ne plus être avec lui, le voir. Finalement mon espoir trop fort en la vie a un bon côté. Cela fait maintenant trois ans et demi que nous sommes ensemble. S’il y a eu une période difficile, nous sommes maintenant vraiment heureux ensemble, il a appri à s’ouvrir à moi, à croire à nouveau en l’amour.
    Je ne saurai te donner de grands conseils. Je pense juste qu’il faut y croire. Même si tu as vécu des histoires compliquées, que tu ne veux pas trop y croire encore, moi je veux bien croire pour toi. Il n’est pas possible qu’une fille aussi adorable que toi ne trouve pas une personne qui te mérite et qui t’apporte ce dont tu as besoin.
    J’aurai tant de choses à dire encore sur ce sujet, mais je dois arrêter à un moment. Je te souhaite donc une année 2016 riche d’amour des tes lectrices, mais aussi d’un beau jeune homme. Et puis comme ça a été dit déjà plusieurs fois, c’est quand on s’y attend le moins que cela arrive 😉
    Gros bisous :*

  • Reply Laura 18 janvier 2016 at 23 11 29 01291

    Petit message plein d’espoir : il parait que les filles rencontrent l’homme de leur vie à 27 ans 😉 Plus qu’une toute petite année devant toi avant de renforcer ton bonheur actuel par un homme 😉
    Bisous

  • Reply Julie 18 janvier 2016 at 23 11 59 01591

    J’aime beaucoup les articles où tu te livres comme ça. Ca montre que tu es une magnifique personne et crois-moi, tu en seras récompenser un jour ou l’autre. Je te souhaite de trouver cette paillette supplémentaire à ta vie, celle qui rendra ton monde encore plus rose et « trop trop mignon » comme tu le dis souvent sur Snapchat :P. Tu le mérites amplement. Et le hasard fait de jolies choses, je te le promets :).

  • Reply Solenn 19 janvier 2016 at 0 12 24 01241

    Coralie,
    Je trouve ton article très beau et très profond. Je ne pense pas que tu sois la seule dans cette situation, à avoir petit à petit fermé ton coeur aux relations amoureuses…Je n’ai que 20 ans mais j’ai moi aussi l’impression de m’empêcher moi même d’être heureuse avec quelqu’un d’autre et de laisser un homme partagé cet aspect de ma vie. Les déceptions amoureuses et le manque de confiance en soit y sont surement pour beaucoup alors je trouve ça vraiment beau que tu dises que tu t’accepte toi-même parceque c’est quelque chose qui me parait toujours impossible.
    C’est vrai qu’on ne tombe pas amoureuse parcequ’on en a envie, qu’on ne trouve pas quelqu’un qui nous convient parcequ’on l’a décidé, je pense qu’il y a une part importante de chance mais aussi de « feeling » comme j’aime appeler ça. On va rencontrer la bonne personne au bon moment. J’ai beaucoup de mal à être sure de mes sentiments, à savoir si ce que j’éprouve est de l’amour ou simplement une très forte amitié, et quand je suis sûre de mes sentiments à faire le premier pas. J’ai laissé passé 2 histoires qui auraient pu êtres très belles et je suis peut-être en train de laisser passer une autre chance, je ne sais pas. Comme toi j’ai du mal à lâcher prise et à faire confiance mais je me rends aussi de plus en plus compte que je ne sais pas si je suis prête à laisser entrer quelqu’un dans ma vie compliquée avec toutes mes histoires de familles et moi-même, hyper-sensible.
    Je te remercie d’avoir partagé tes sentiments avec nous, je pense que cela fait du bien à toi comme à nous tes lectrices (et lecteurs?) et puis c’est l’occasion de partager nos expériences…

    Enfin je te souhaite une belle soirée en compagnie de Luna ! 🙂

    Ps: à cause de toi je me suis remise à Gossip Girl !

  • Reply Fannyg35 20 janvier 2016 at 22 10 26 01261

    Lâcher prise, je suis exactement dans la situation opposée… J’étais en couple depuis deux ans, persuadée que tout allait bien, j’étais heureuse avec lui à Londres et on parlait de nos futurs projets et d’un coup tout s’est effondré…Il m’a sorti plein d’excuses, rien n’est compréhensible (personne ne comprend même ses meilleurs amis)…bref il a décidé qu’il ne voulait plus être en couple. C’était fin octobre dernier, j’ai eu le sentiment d’avoir tout perdu! J’ai 26 ans, je n’avais plus d’appart, plus de copain, plus de ville, pas de boulot…retour chez les parents en France super difficile. Je pensais que c’était l’homme de ma vie mais ce n’était qu’une personne égoïste qui ne pense qu’à sa vie et ses projets et qui au final ne m’acceptait pas comme j’étais.
    Depuis, j’ai trouvé un boulot…à Londres. De retour ici depuis trois semaines, je me sens mal, il me manque, je ne comprends toujours pas et je suis en colère. Cette personne en qui j’avais une confiance aveugle m’a déçue, il n’a pas été capable de me parler et continuait comme si tout allait bien.
    Maintenant je suis seule, face à moi-même dans une ville que j’adore mais où je n’ai pas vraiment d’amis et je réalise que je ne sais plus être heureuse seule! Je m’étais enfermée dans cette zone de confort, d’être aimée, d’être chouchoutée mais toujours par lui et avec lui. Il faut désormais que je me force à sortir seule, à avoir mes projets, ma vie, mes amis et surtout à m’aimer et à être heureuse seule.Apprendre à vivre pour moi. Ce n’est pas facile, l’envie manque et les larmes me montent aux yeux régulièrement.
    Désormais j’ai juste peur de rencontrer quelqu’un et de faire confiance. Bien sûr je ne suis pas prête à avoir quelqu’un dans ma vie dès maintenant mais il m’a brisé le coeur. Je me sens humiliée et trahie.
    Il va falloir aussi à un moment quand je serai prête à lâcher prise justement mais pas maintenant. Il va me falloir beaucoup de temps pour me reconstruire et réapprendre à être moi-même toute seule.

  • Reply Barbara 21 janvier 2016 at 10 10 06 01061

    Non tu n’es pas la seule à ressentir ça. Moi aussi je me qualifie d’handicapée de l’amour, je ne suis pas toujours tombée sur de bonnes personnes et ça m’a quelque peu brisée et j’ai eu une longue période, qui n’est pas réellement finie, où je n’avais aucune confiance. J’étais tellement réticente vis-à-vis des hommes que je les fuyais dès qu’ils m’approchaient. Je commence à aller mieux et à reprendre confiance mais je me dis qu’il ne faut pas courir après les histoires de coeur, ça se fait naturellement. En tous cas, merci pour ton article car je pense qu’on est plus qu’on ne le croit dans le même cas et qu’on a toutes l’impression d’être une extra-terrestre quand on ressent ça. Et continue tes articles, tes snaps et tout et tout, c’est top!!!! Ah et j’oubliais, vive les collants plumetis!
    Bisous à Luna 😉

  • Reply Cc 22 janvier 2016 at 1 01 20 01201

    C’est peut être bête ce que je vais dire mais personnellement l’amour m’est arrivé en pleine gueule. Je ne m’y attendais pas, je ne le voulais pas, et je ne voulais pas y croire. Je pensais fermement que l’amour m’avait oublié, qu’il n’était pas fait pour moi ou moi pour lui. J’avais tellement vécu de relations foireuses et destructrices que je me disais que peut être j’étais faite pour les coups d’un soir, les aventures d’une nuit. Que même je n’y avais pas droit, à l’amour. Et sans m’y attendre, sans le vouloir, c’est arrivé et aujourd’hui ça fait plus de 6 ans et demi. Tu peux vivre sans mec mais à un moment ca te manquera. Parce que le blog et nous bien sûr on est là mais on ne peut pas être la physiquement avec toi le soir, on ne peut pas te prendre dans nos bras quand on a envie ou quand tu vas mal et que tu en as besoin. Oui tu me diras ton chat peut te faire des câlins ^^ mais encore une fois c’est pas pareil alors oui je te dirais que aimer en vaut la peine, être aimé aussi. Et que quand tu auras trouvé l’évidence alors tu ne te posera plus de questions et là, là ma belle tu lâchera complètement prise …

  • Reply Elo 22 janvier 2016 at 11 11 09 01091

    Ma chère Coralie, on dirait trop moi il y a 2 ans. Enchainer les relations, s’attacher puis chuter, ça fait trop mal au coeur. Espérer que ça arrive, puis quand ça te tombe dessus sans prévenir c’est encore mieux que tu l’imagines. Je sais que tu trouveras quelqu’un, tu es une chouette fille, comment un garçon ne peut t’aimer ? En tous cas, saches que nous on t’aime beaucoup <3 et qu'on sera toujours là pour toi. Longue vie à ton blog, je te souhaite que du bonheur et beaucoup d'amour car tu le mérites vraiment.
    Elo

  • Reply Sharlen 24 janvier 2016 at 22 10 57 01571

    Bonsoir Coralie.
    Je prend enfin le temps de te faire un petit roman sur ce sujet. Je te trouve courageuse de te confier sur ton blog.
    Je suis un peu comme toi, j’ai 23 ans et je suis toujours célibataire avec beaucoup de questions en tête.
    Je me suis mise en couple (très) tôt, à 15 ans, cela à durée 5 ans et du jour au lendemain il m’a quitté pour sa meilleure amie, en me disant les pires horreurs au monde. J’ai été mal, très mal, avec des grosses envies de suicide (étant infirmière j’avais des produits qui auraient pu m’être fatals), mais heureusement des amis qui ne m’ont pas lâchés et je ne les remercierai jamais assez.
    Aujourd’hui, cela fait 2 ans. J’ai encore mal, mais beaucoup moins. Je me sens prête à repartir, à ouvrir mon cœur à nouveau mais personne à l’horizon…
    En plus, je ne sais pas comment faire, comment aborder un mec. Et puis mes copines sont toutes en couple, donc difficile de les faire sortir dans un bar le vendredi et samedi soir (elles préfèrent rester avec leurs chéris et c’est normal), du coup, je n’ai pas vraiment envie de sortir seule…
    Ça me rend très triste, vraiment. J’aimerai avoir quelqu’un à qui raconter ma journée le soir, partager mes repas avec lui et surtout avec quelqu’un auprés de qui m’endormir le soir.
    Malgré tout je crois encore au prince charmant, mais plus pour longtemps je pense.
    Et le 14 février qui arrive ne va rien arranger, encore une soirée où mes larmes vont couler (pour couronner le tout, mon ex s’appelle Val…)
    Mais sinon je suis une fille pleine de vie, ^^, étudiante puéricultrice épanouie !
    Gros bisous Coralie !

  • Reply Nicolas 24 janvier 2016 at 23 11 03 01031

    Est-ce un appel à la gent masculine ? C’est vrai que la St Valentin peut donner un peu le blues (blouse, comme t’es infirmière… ok je sors).

    Bon courage 🙂

    • Reply Coralie L. 25 janvier 2016 at 13 01 37 01371

      Infirmière ? Et non aucun appel 😉

  • Reply Nicolas 26 janvier 2016 at 8 08 33 01331

    Salut Coralie,

    Comme tu ne sembles pas intéressée par mes messages, je réponds directement à ta lectrice Sharlen 🙂

    Peut-être changeras-tu d’avis février entamé?

    En attendant bonne continuation à toutes !

  • Reply KArly 10 février 2017 at 11 11 10 02102

    Bonjour Coralie et les filles.

    Mon français n’est pas trés correct, mais je suis un garçon et si je peux apporter une Lumiere a vous et a d’autres lectrice qui témoignent , je dirais adopter plutot un ami dés le départ, ne commencez a chercher ou attendre un prince charmant ou l’amour cou-de -oudre etc…
    Ouvrez vous petit a petit a cet ami que vous trouvez sympas, essayez de le connaitre d’avantage, faites des petites sortis etc…faites beaucoup de blague avec lui, ca vous aidera a vous lachez, et il en ferra autant en voyant votre état d’esprit actuel et vous fera rire, éloignez vous un moment de lui, si sa présence vous manque c’est votre homme. La suite c’est a vous de voir….

  • Laisser un commentaire