Humeurs

Celle qui n’aimait pas Noël

21 décembre 2015

IMG_0440

Aussi étonnant que cela puisse paraître, j’étais cette fille qui n’aimait pas Noël. Je vous vois venir… Bouuuuh mais comment est-ce possible de ne pas aimer Noël ? Et bien, c’est plutôt simple, enfant de parents divorcés, je n’arrivais pas à voir Noël comme cette journée de famille réunie. Je ne cherche aucune pitié dans cet article, bien au contraire, j’ai eu la chance de vivre un divorce heureux comme on le dit. Mais je voulais vous raconter un peu mon histoire avec Noël comme pour rassurer ces autres enfants de parents divorcés ou les enfants de parent unique tout simplement qui pourraient mal vivre Noël eux aussi. Je n’aimais pas Noël, mais cela a bien changé, j’ai juste changé de façon de voir les choses. Je vais vous expliquer.

Pour commencer, oui, divorce et heureux sont totalement compatibles, mes parents ont parfaitement géré ce divorce, ils ont toujours beaucoup communiqué et je n’ai jamais mal vécu le fait qu’ils soient séparés. Je ne les remercierais jamais assez pour cette maturité dont ils ont su faire preuve alors qu’ils étaient plus jeunes que moi à l’époque. Ils sont plus heureux séparément et c’est tout ce qui m’importe. Je n’ai donc jamais manqué d’amour, bien au contraire, j’en ai eu le double avec deux nouvelles familles, le cliché de la famille recomposée pleine de joie de vivre. J’ai eu le double de vacances et j’ai même eu le double de cadeau à Noël. Ça, pour le coup, c’était le côté cool de Noël. Mais Noël, c’est bien plus que les cadeaux. Noël, c’est une ambiance, c’est un état d’esprit. Je n’ai jamais mal vécu ce divorce mais s’il y a bien un jour où « j’enviais » les familles « classiques », c’était Noël. Noël, c’est ce jour où les parents profitent de leurs enfants émerveillés. Noël, c’est ce jour où la famille ne fait qu’un. Noël, c’est ce jour où le fait d’être ensemble permet d’oublier presque tous les problèmes du monde. Noël, ce n’est pas choisir entre papa et maman. Noël, ce n’est pas savoir sa petite maman malheureuse parce qu’on est loin d’elle. Noël, c’est sensé rimé avec bonheur pour tout le monde ! Du coup, on faisait comme tout le monde, une année chez maman, une année chez papa. Mais c’est nul de faire une année sur deux ! En enfant capricieuse, je voulais papa et maman autour du sapin. Et puis c’est tout.

Chaque année, j’appréhendais ce 25 décembre. Chaque année, j’avais hâte que reprenne l’école. De toutes façons, je n’ai jamais aimé les vacances non plus. Qu’est ce que je m’ennuyais. Oui, je sais, vous allez vraiment me prendre pour une folle et vous ne me verrez plus de la même façon quand vous aurez fini de lire cet article. Mais c’était plus fort que moi. De nature hyperactive (vous le savez ça maintenant), j’aime être tout le temps occupée. Chaque année, je subissais donc un peu Noël et je souriais parce qu’il fallait sourire mais je ne ressentais pas ce bonheur. Chaque année jusqu’à mes 16 ans où mes parents m’ont fait la plus belle des surprises en se réunissant tout les deux autour de moi. Que dire, tous les deux, j’avais tout le monde, toute ma famille recomposée chérie. Le 24 au soir, j’ai eu papa, maman, beau-papa, belle-maman, les demi-frères et la demi-sœur. Un Noël comme je les ai toujours rêvé ! Pourtant, j’avais 16 ans et je ne réalisais pas tant que ça ce geste qui a désormais pris tant de sens pour moi. J’avais 16 ans et j’ai préféré faire la tête toute la soirée, parce qu’à 16 ans, c’est tout ce que je savais faire. Je ne réalisais pas tout l’amour autour de moi qui passait à travers ce geste. Je crois malgré tout que c’est d’ailleurs depuis cette date que je me réconcilie peu à peu avec Noël.

Mais ne vous inquiétez pas, ce temps là est passé et aujourd’hui, j’aime Noël. Et j’aime même aussi les vacances. C’est fouuuuuu. En plus, je crois que cette année est bien l’année où j’aime le plus Noël d’ailleurs ! Je suis si excitée d’être à ce week-end et de retrouver toute la famille en terre vendéenne. Certes, maman ne sera pas avec moi, mais je la retrouverai très vite et comme toujours, j’aurais droit à un Noël sur plusieurs jours voir plusieurs semaines. J’ai plutôt de la chance non au final ? Noël ne devrait pas durer une seule journée. Tout ça pour ça ? Faute d’avoir tout le monde le même soir, je prolonge la magie de Noël et je retrouve tous mes proches petit à petit. Ce n’est pas si important de les avoir tous le même soir, ce n’est qu’un détail, l’important c’est de les avoir tous tout court ! Et puis maintenant, j’ai même Luna. Qu’est ce que j’aurais aimé pouvoir avoir cette façon de penser il y a quelques années. Ca fait du bien de grandir !

IMG_0058

Christmas isn’t a season, it’s a feeling.

Vous aimerez peut-être

19 Comments

  • Reply Mel 21 décembre 2015 at 14 h 06 min

    Profites bien Coralie !

  • Reply ilana 21 décembre 2015 at 17 h 35 min

    Quel belle histoire très touchante et je suis bien contente que tu sois réconciliée avec cette belle fête de famille . Je fête pas Noël car je suis de confession juive mais les fêtes de familles je connais aussi et comme toi je suis aussi une enfant divorcé les fêtes de familles moi j’avais un peu du mal mais moi s’était en générale toute aujourd’hui sa va mieux et heureusement 🙂
    Je te souhaite de passez d’agréable fête en famille profite de chaque instant avec eux ils sont précieux !!
    Je t’embrasse et bonne fête ma belle !!

  • Reply Anaïs 21 décembre 2015 at 17 h 43 min

    Woah c’est peut être bête ce que je vais dire mais ton article m’a émue. Mes parents ont divorcés quand j’avais 14 ans et je l’ai très mal vécu, 8 ans après tout va mieux mais je comprends parfaitement ce que t’as pu ressentir. Pleins de bisous et bonnes fêtes à toi!

  • Reply Audrey 21 décembre 2015 at 18 h 48 min

    J’ai toujours aimé Noël pour ma part! Le 24 décembre, c’est du côté de ma maman que je passer ma soirée et le 25 décembre c’est dans la famille de mon papa. Mes parents sont aussi divorcés depuis quelques années, et même si cela est arriver il y a peu de temps et que j’étais grande pour le comprendre, Noël ce n’est plus pareil. Alors j’essaye de garder un maximum mes petites « traditions » pour pouvoir fêter ces fêtes de fin d’année comme il se doit auprès de mes proches. J’aime Noël pas seulement pour être auprès de ma famille, mais aussi pour toutes ses illuminations dans les villes, l’animation, les clémentines, les chocolats chauds devant ces vieux films qui passent à la télé… Bisous Coralie et profite de ce joli Noël ♡

  • Reply Emmy 21 décembre 2015 at 19 h 30 min

    Joyeux Noël Coralie 🙂

  • Reply Mlle_Misty 21 décembre 2015 at 19 h 35 min

    Je te comprends tout en ayant une histoire trèèèèès différente: mes parents ne sont pas divorcés mais enfants uniques, ce que tu abordes dans ton article. Non seulement mes parents, mais mes 4 grands-parents étaient enfants uniques, et j’en ai très tôt perdu 3 sur 4. Noël n’était donc pas hyper folichon, dans le sens où on n’était pas très nombreux! J’ai toujours eu un sentiment assez étrange vis-à-vis de Noël : j’adore cette fête, j’adore les décos, j’aime même les clichés (ahaha) mais Noël chez moi bof. Jusqu’à il y a quelques années où j’ai réalisé que même si on était 5 ou 6 à table (mes parents, ma soeur, ma belle soeur, ma grand mère et moi) ben c’était toujours ça. Et que c’était ma famille, quoi qu’il arrive ! Eh oui, on grandit et on change sa façon de penser 😉
    Joyeuses fêtes !!! Moi cette année je serai loin, et pas du tout en famille, mais c’est pas grave, on se rattrapera plus tard 🙂

  • Reply lesideessoaddict 21 décembre 2015 at 21 h 03 min

    Article très touchant ma jolie Coralie ! Merci beaucoup de ton témoignage. Bisous je t’adore ! <3

  • Reply Clothilde 21 décembre 2015 at 22 h 22 min

    Bonsoir très joli article touchant. Je me suis beaucoup reconnu dedans mes parents ont divorcé quand j’avais trois ans et j’ai longtemps eu beaucoup de mal avec cette fête. Maintenant j’adore 🙂 Joyeux Noel

  • Reply Sarah Marshmalloword 22 décembre 2015 at 0 h 03 min

    Bien qu’ayant des histoires différentes, la période des fêtes et la famille ne sont pas des évidences. On a tous notre valise à porter et en fonction des années, elle peut s’alléger…
    Bonnes vacances et bisous à bébé Luna!

  • Reply Marine 22 décembre 2015 at 8 h 35 min

    Ton article est vraiment super ! Moi aussi mes parents sont divorces depuis 7ans, et les Noëls ne sont plus pareils. Je fais le 24 avec la famille de mon papa et le 25 avec la famille maternelle et c’est quand même aussi chouette 🙂

    Je te souhaite de très belles fêtes de fin d’année, surtout ne change pas

  • Reply Fleury 22 décembre 2015 at 10 h 00 min

    Une belle histoire. Je n’ai jamais aimé Noël non plus, parce que très jeune j’ai perdu mon père (8 ans). Et comme toi j’ai eu du mal à me réconcilier avec la magie de Noël. Même encore maintenant certaines années j’ai envie de le fêter mais la plupart du temps j’ai hâte que cela se termine. J’aime pas les vacances également car j’aime être occupée. Mais depuis que je travaille j’apprends à les apprécier davantage car j’en ai beaucoup moins qu’en étant étudiante !!

  • Reply So' 23 décembre 2015 at 1 h 04 min

    Ton histoire m’a émue… Ces périodes de fête sont pour moi une sorte de point noir depuis quelques années. Parents divorcés mais sur le tard, perte de mes seuls grands parents qui a engendré un éloignement entre cousins / cousines car avant c’était une grande table avec tout le monde joyeux… puis mes échecs pour avoir un enfant… 8 ans en vain… Ensuite mon propre divorce… Je me raccroche à ma ptite soeur et à ma mère… mais le coeur n’y ait pas… Le fait de voir tout le monde autour de moi en couple avec enfants me renvoie davantage ce que je n’ai pas ou plus… Ce manque d’amour, ces abandons à répétitions… Je ne suis pas en déprime mais aujourd’hui est un jour sans… Je n’avais encore fait aucune déco de noël chez moi mais ce soir avant de rentrer, j’ai achete un mini sapin de 45cm et des mini boules rose poudrée pour mettre un peu de couleur dans cette grisaille et c’est en grande partie toi et tes jolis posts qui m’ont poussée à tout de même faire entrer un peu de magie dans ma vie… Merci Coralie !! J’espère me réconcilier complètement un jour… car là je subis..
    Des bisous. Tu es adorable.

    • Reply Coralie L. 23 décembre 2015 at 10 h 07 min

      Oh ton histoire me touche également… Il y a des périodes plus moroses, plus ou moins longues… Mais il faut continuer à garder un peu de magie car Noël reviendra aussi beau qu’il l’a été. Soit patiente et je ferai au mieux pour continuer à vous faire rêver chaque jour. Prends soin de toi et joyeux noêl. <3

  • Reply MarieHgr (@Marie251989) 25 décembre 2015 at 19 h 24 min

    je prends toujours le temps de lire tes articles! je trouve que tu as une jolie façon de raconter les choses, j’aime beaucoup ça! ton article est très touchant, je suis moi-même enfant de parents divorcés heureux, j’ai toujours passer le 24 décembre avec mon père et le 25 avec ma maman, cela ne m’a jamais poser de problèmes particulier et j’aime beaucoup Noel car c’est vraiment l’occasion de voir la famille (je ne parle pas des cadeaux) et de profiter les uns des autres. tes photos sont superbes 🙂 (surtout la dernoère avec Luna)

  • Reply Elen Flatrès 25 décembre 2015 at 23 h 34 min

    hello Coralie, étant donné que tu passes en mode « confidente » je me permets de le faire aussi, non pas pour me plaindre mais juste perce que j’ai été touchée par ton article et qu’il me donne envie de parler de ce que certains connaissent également malheureusement… Nous avons appris il y a 5 ans le soir du nouvel an que mon père était atteint d’un cancer du poumon (il n’avait jamais fumer sa vie) il s’est battu comme un acharné pendant ces cinq dernières années, avec tellement de courage et en gardant sa gentillesse incroyable. Malheureusement ls deux derniers mois plus de traitement adapté, son état qui décline tous les jours… Je me suis mise en arrêt pour être a ses cotes et le 9 décembre dernier il s’est éteint a la maison comme il l’avait souhaité. Le manque est horrible et malheureusement cela a été particulièrement difficile pour moi,ma soeur et ma maman le soir de Noël. Étant donné que le combat a commencer Durant cette période et qu’il en a été libéré au même moment je pense que les fêtes de Noël seront toujours difficiles pour nous. Il me manque atrocement et dans des moments familiaux comme la période de Noël, c’est un supplice de ne plus l’avoir a nos côtés. Même si ta tristesse pour cette période n’est plus d’actualité et que ta situation n’a rien a voir avec la mienne, je ressens le vide. Dont tu parlais et j’ai eu envie de te remercier pour mettre les mots adaptés a une situation compliquée. J’espère retrouver le gout de Noël, la joie et l’enthousiasme qui me caractérisait.
    Merci encore pour nous faire partager ton quotidien, une vraie bouffée d’air.
    Je te souhaite un très joyeux Noël et de très bonnes fêtes de fin d’année ainsi qu’une bonne année
    Bisous Coralie.

    • Reply Coralie L. 26 décembre 2015 at 11 h 10 min

      Oh ton commentaire m’a énormément touchée… J’imagine que ce noël a du être extrêmement difficile mais j’espère que vous arriverez à profiter à nouveau les années futures ne serait-ce que pour lui. Prends soin de toi et de tes proches. <3

  • Reply Elen Flatrès 27 décembre 2015 at 12 h 45 min

    Merci beaucoup Coralie, on va essayer de faire notre possible pour rester fortes car lui était tellement courageux, c’est le moins que l’on puisse faire. Même si pour l’instant la douleur est bien trop grande…
    Merci <3

  • Reply Demain Viendra 5 janvier 2016 at 16 h 29 min

    Effectivement, en général les gens qui n’apprécient pas Noël ont très souvent une bonne raison. Mais heureusement tu y a repris goût ^^ C’est la seule et unique fête de l’année que j’attend toujours avec impatience. Pour qui, pour quoi ? Je n’en sais rien. Mais rien que de savoir que Noël aproche me rend toujours heureuse. Hélas c’est déjà fini ! Vivement le 25 décembre lol =)
    Sinon j’adore ton chat, elle est trèèèès belle !

  • Reply Zu Hacked 10 janvier 2016 at 15 h 59 min

    Cet article m’a réconforté car j’ai compris que je n’étais pas la seule à ne pas aimer cette fête que tout le monde adore et attend avec impatience. Mes parents ne sont pas divorcés mais je n’apprécie pas Noël pour autant. Pour ma part, c’est le simple fait de vivre loin de toute ma famille (vivant en Afrique et le reste en Europe sans compter la grande partie de ma famille paternelle que je n’ai jamais vu y compris mes grands-parents). J’aimais Noël étant enfant car il y avait les cadeaux, les cousins et tout le tralala. Mais depuis que nous avons déménagé et que j’ai commencé à comprendre un peu plus le sens de cette fête avec cette notion de partage, de famille, de joie, j’ai automatiquement le cafard et cette envie de pouvoir m’endormir du 1er Décembre jusqu’au 9 Janvier.
    Je ne suis pas la plus malheureuse car en lisant les commentaires j’ai vu qu’il y a des gens qui n’aiment pas cette fête pour des raisons bien plus graves que les miennes, mais je ne suis pas la plus heureuse non plus. Le simple fait que tu ais pu te réconcilier avec le 25 Décembre m’a donner de l’espoir et j’espère pouvoir enfin me réconcilier avec cette fête et comme tu le faisais avant, ne plus être obligée de sourire.
    Merci pour cette article !

  • Laisser un commentaire