Baby

On t’attend little boy…

18 décembre 2019

J’ose à peine réaliser tant ces derniers mois sont passé vite mais ça y’est, me voilà entrée dans mon troisième et dernier trimestre de grossesse…

Il est donc temps de venir blablater avec vous sur le sujet, ça fait bien trop longtemps que je ne vous ai pas parlé. Comment s’est passé mon deuxième trimestre ? Comment ai-je pris la révélation du sexe ? Comment je me sens ? Et comment j’appréhende ces derniers mois de cohabitation avant le grand saut, je vais essayer de répondre à toutes vos questions en toute transparence, comme d’habitude.

Dans moins de trois mois, nous serons trois. C’est complètement fou ! On dit qu’il faut 9 mois pour réaliser que l’on va devenir parents, je pense que c’est le strict minimum. Le premier trimestre, l’excitation est là mais c’est encore secret et surtout pas du tout concret. Le second trimestre, enfin ça devient concret, on peut en parler, le ventre grossit et on commence à doucement se projeter. Mais je crois que je me suis un peu trop doucement projetée car depuis quelques jours, je réalise que ça va arriver bien plus vite que je ne l’imaginais. Prendre les rdv de préparation à l’accouchement, le rdv avec l’anesthésiste… Euh ? Pardon ? Comment ça ? Mais on peut pas recommencer le deuxième trimestre plutôt ? S’il-vous-plaît… Je crois que j’étais pas prête.

Mon deuxième trimestre

Bref, vous l’aurez compris, j’ai littéralement adoré ce deuxième trimestre de grossesse ! Après un premier trimestre long, chaud et compliqué (je vous racontais tout ici), j’ai retrouvé toute ma forme et j’ai pu en profiter pleinement. Plus de nausées, plus de fatigue et surtout un joli bidou qui commençait à se dessiner. Tout ça était donc vrai, j’avais bien un petit être qui grandissait à l’intérieur de moi. Au fur et à mesure que je voyais mon ventre grossir, mon sourire s’amplifiait un peu plus. On l’a tellement désiré ce petit bébé, il nous a fallu du temps pour réaliser que ce n’était pas qu’un rêve, qu’en mars prochain, un petit bout viendrait agrandir la famille, un mini nous… Mathieu comme moi, avons toujours rêvé d’être parents et je suis si reconnaissante d’avoir croisé sa route et devenir la mère de son enfant si vous saviez. Bref, je m’égare. Ce deuxième trimestre était donc super chouette. D’abord, j’ai gardé encore quelques semaines le secret par ici, à 3 mois, je l’ai annoncé à mes proches qui ne le savaient pas encore et à 4 mois, c’est à vous que je l’ai annoncé. C’est fou comme mon ventre a pris d’un coup à partir du moment où je vous en ai parlé… Il n’y avait plus rien à cacher, ma petite coccinelle l’a senti ! J’ai vraiment adoré voir ce ventre grossir, j’ai de la chance car pour l’instant, je ne prends que du ventre et je m’amuse toujours autant à m’habiller. En tout cas, sur ce second trimestre, je me suis vraiment amusée. Des jupes tailles haute, des jeans de grossesse, des robes, j’ai pris plaisir à vous proposer de petits looks et je vous remercie de les avoir si bien accueillis. Continuer à prendre du plaisir à m’habiller était très important pour moi. J’ai pu reprendre le boulot à fond et jusqu’à début décembre, je n’ai pas ressenti particulièrement de fatigue, au contraire, j’étais boostée à bloc ! Et tant mieux, car ce n’était pas le moment de chômer. Une seule petite inquiétude est venue ternir ce second trimestre : j’ai mis de nombreuses semaines à sentir bébé bouger et cela m’inquiétait pas mal. On avait beau me dire que c’était le premier et donc plus long, je ne pouvais m’empêcher de lire des histoires similaires et j’étais toujours en retard. Et s’il avait un problème ? Finalement, c’est après la deuxième écho, à 22SA (soit au début du 6ème mois) que je l’ai enfin senti. Je n’ai d’ailleurs pas senti les petites bulles dont beaucoup parlent, ce fut de suite des coups, léger mais si singuliers, j’ai de suite compris que c’était lui… Et depuis, il n’arrête pas de bouger, il se venge le petit ! Je peux en effet dire le petit car depuis un peu plus d’un mois, on sait que cette petite coccinelle est en fait un petit garçon…


La révélation du sexe

C’est à la deuxième échographie, mi novembre, que nous avons décidé de connaître le sexe de notre futur bébé. Je vous avoue qu’on a toujours su que l’on souhaiterait demander le sexe, je trouve ça très beau d’attendre mais personnellement, on avait besoin et réellement envie de savoir si cela serait une fille ou un garçon pour se projeter d’avantage, savoir un peu où on allait, il y a déjà tant d’inconnu dans cette histoire. Je sais, c’est qu’une histoire de sexe, le plus important c’est la santé, mais important ou pas, on voulait le savoir. Mais ce n’est pas au moment de l’échographie que nous l’avons su. On a demandé à la sage-femme de regarder et de le noter sur un petit papier. On avait prévu le lendemain un shooting avec « Le petit chaperon rose » et c’est elle qui nous avait suggéré l’idée d’avoir la surprise le jour du shooting. On a trouvé l’idée géniale et on s’est donc concentré pendant l’échographie sur la santé de notre bébé. J’étais très très stressée avant cette échographie… Je ne le sentais pas bouger. J’avais réellement peur qu’il y ai un problème. C’est à cette échographie que l’on vérifie tous les organes, tous les membres, toutes les tailles. Et notre bébé allait parfaitement bien, on l’a même appelé avec Mathieu « bébé courbe », car il était tout pile au milieu de toutes les courbes. La santé, c’était bon, on avait donc drôlement hâte de savoir si les fumigènes du lendemain seraient roses ou bleus…

On est sur les couleurs ultra cliché mais c’est tout simplement les couleurs utilisées pour un shooting « gender reveal » (révélation du sexe). Je précise car j’ai eu quelques commentaires sur le sujet et je ne suis pas du genre à me dire que j’habillerai mon garçon en bleu et ma fille en rose, loin de là, mais pour que les gens comprennent, c’est rose ou bleu, c’est comme ça, je pense que si les fumigènes avaient été violets, peu de gens auraient compris. Bref, la magie a commencé la veille du shooting, juste après l’échographie, quand la neige a commencé à tomber. D’importantes chutes de neige dans la région et même à la maison, un 14 novembre, on aurait jamais oser en rêver. On avait déjà prévu de faire le shooting le len

demain dans le Pilat, ce coin que l’on adore près de la maison, mais l’imaginer sous la neige… Et le lendemain matin, c’était tout blanc. La photographe nous a retrouvé de bonne heure à la maison, mon frère et sa chérie était là et on a pris la route pour Le Bessat. Plus on avançait, plus c’était tout blanc… Des premières neiges fraiches et une température plutôt douce, c’était trop beau pour être vrai. On s’est installé dans la neige puis on a sorti l’enveloppe qui renfermait le sexe et on l’a donné à la photographe. Elle a mis mon petit frère dans la confidence et il est venu installer le premier fumigène derrière nous. La photographe avait prévu du bleu et du rose et plusieurs fumigènes : à la main ou posé, pour varier les effets sur les photos. A la sortie, la couleur était plutôt grise mais très vite le gris s’est transformé en bleu… En bleu, comme cette robe que j’avais choisi. Comme cette neige qui nous entourait… On allait donc être parents d’un petit garçon, d’un petit roi ou prince, notre bonheur était immense. Je crois que je n’ai pas trop réalisé pendant le shooting, c’est plutôt en rentrant à la maison en écrivant à mes proches que tout ça est devenu concret.


Oui, je rêvais d’une petite fille

J’étais la plus heureuse du monde de devenir maman d’un petit garçon en pleine forme car déjà, j’allais devenir maman naturellement et en plus d’un bébé en pleine forme ! Que demander de plus ? J’ai une chance inouïe de vivre cette aventure et je n’avais absolument pas le droit d’être un petit peu déçue. Fille ou garçon ? Quelle importance ? Je me le demande bien et je sais que ce que je vais écrire ne va pas plaire à tout le monde et je m’en excuse, sachez que je réalise pleinement ma chance, mais je pense que ça peut aider d’en parler car je sais que je suis loin d’être la seule à avoir ressenti cela mais il y a un vrai tabou sur le sujet. J’en avais honte, extrêmement honte, mais une partie de moi était déçue. J’ai toujours rêvé d’une petite fille, je n’arrivais pas à m’imaginer là, maman, d’un petit garçon. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai toujours pensé que j’aurais une fille en premier (jusqu’à ce que je tombe enceinte, je sentais depuis le début que c’était un garçon). Je rêvais d’une petite princesse, d’une « mini Coralie », d’une fille douce et aimante. Et un garçon, ça m’a toujours fait peur. Oui, étant petit, la complicité avec la maman est immense, mais en grandissant, dans ma tête, les garçons étaient plus indépendants. Personnellement, j’appelle ma mère presque tous les jours et elle vit avec moi cette grossesse, ce qui n’est pas le cas de Mathieu et sa mère. Ok, j’ai le temps, mais dans ma tête, j’avais l’impression que l’on partagerai moins de choses ensemble. C’est cliché, je sais, mais c’était plus fort que moi. Pendant quelques jours, j’annonçais le sexe puis mes proches me demandaient si je n’étais pas trop déçue. Ils savaient que je rêvais d’une fille, et bien évidemment que sur le coup je leur disais que non, mais au fond de moi, je l’étais. Et je le vivais tellement mal… Pauvre petit bébé, il n’était même pas encore là que j’osais être déçue de lui. Puis j’ai pris un peu de recul, et très vite, ça m’est totalement passé au-dessus. J’ai réalisé que toutes mes appréhensions ne valaient rien, qu’un garçon pourrait être proche de sa mère, même après l’enfance, qu’un garçon pourrait appeler sa mère tous les jours, qu’il ne serait pas plus délinquant ou autre ! Bien évidemment que je le savais déjà, mais trop de clichés sont trop bien ancrés et nous font du mal. J’ai réalisé que je pourrais autant m’éclater à l’habiller ou à décorer sa chambre, que ça ne m’empêcherait pas de lui offrir une cuisine pour ses 3 ans, bien au contraire. Je me suis souvenue que j’allais être une maman et que c’était ça qui était le plus beau. J’allais être une maman ! Et mon bébé sera le plus génial des bébés… Fille ou garçon, c’est réellement qu’un détail. Mais n’ayez pas honte si vous êtes un peu déçu de la nouvelle au départ, parlez-en à vos proches justement, ça vous aidera et très vite, vous oublierez ces petits moments de déception.


La fin du deuxième trimestre

Jusqu’à fin novembre, tout allait parfaitement bien. C’est en décembre que la fatigue commença à s’installer. 6 mois et demi de grossesse, je le sentais, il allait falloir lever le pied. J’ai enchaîné les journées de boulot à la maison où finalement je me pose rarement, les créations de contenu pour Noël, les vadrouilles pour dénicher les décos parfaites pour la maison, les soirées et week-ends avec les copains, les déplacements à Paris et le voyage qui m’a le plus fatiguée fut le voyage au Maroc début décembre. Il n’y a pas à dire, 3h d’avion à près de 7 mois, ça ne m’a pas loupée. Je suis partie très fatiguée après 3 semaines très intenses et le voyage en avion m’a semblé interminable. J’avais le ventre extrêmement dur et j’ai senti mes premières contractions. Ca fait tout drôle. Là-bas, même si j’y étais pour bosser, j’ai pu profiter du cadre idyllique pour me reposer et le retour fut bien plus agréable. Ensuite, on devait enchaîner avec un petit séjour en montagne puis à Paris mais on a préféré tout annuler. J’ai senti que je n’avais plus la même énergie, que je ne pouvais plus marcher très longtemps. Chaque grossesse est différente, certaines sont en pleine forme jusqu’au bout, mais moi, j’ai vraiment senti une différence en toute fin de deuxième trimestre. Et j’ai décidé de lever le pied et de m’écouter un peu plus en m’accordant des pauses allongées en pleine journée, ça fait un bien fou ! Depuis dix jours que nous sommes rentrés du Maroc, ça va donc mieux, plus une seule contraction. Je bosse toujours beaucoup mais je m’accorde des pauses et je ne bouge pas beaucoup de la maison.  Je sais que c’est la dernière ligne droite avant Noël et je suis consciente de ma chance de pouvoir bosser depuis la maison !

Et la suite…

Derniers jours de rush en vue, Noël approche, je compte bien en profiter un maximum ! Je vous avoue que je suis assez stressée par les semaines qui arrivent, la fatigue de ces dernières semaines m’a fait tout drôle et je me sens logiquement chaque jour un peu plus « lourde ». Moi qui avait pris très peu de poids, je commence à vraiment en prendre et même si c’est normal, ça fait drôle de sentir autant son corps changer. Dormir sur le ventre me manque déjà et mettre mes collants est déjà un sacré défi. Ca promet pour la suite ! Mais échanger avec vous chaque jour sur tout ça me fait beaucoup de bien et me permet de rentrer plus sereinement dans ce dernier trimestre. J’ai bien l’intention de l’apprécier tout autant que le second et de le vivre à fond ! C’est si unique comme expérience que de porter la vie…

Côté organisation, je pense prendre quelques jours bien mérités entre Noël et nouvel an pour revenir en pleine forme en janvier. En pleine forme mais avec un rythme plus réduit, l’objectif est de tenir jusqu’à la fin sans être alitée, (terme prévu mi-mars) donc si je veux être en forme jusque là, il ne faudra pas trop tirer sur la corde. En janvier, on a tout de même prévu un petit séjour dans les Alpes, mais un séjour 100% cocooning dans un sublime chalet. Le paradis pour commencer l’année… On rentre mi-janvier et on ne bougera plus les deux derniers mois, je pense que c’est plus sérieux. J’étais suivie par une sage-femme jusqu’à maintenant et c’est elle qui me fera les cours de préparation à l’accouchement qui commencent mi-janvier. Ma troisième et normalement dernière échographie a lieu début janvier et on a déjà hâte de revoir notre petit bout… Sinon, vous avez été nombreuses à me demander où j’allais accoucher, j’ai choisi l’hôpital le plus proche, tout simplement Lyon Sud.


Zoom congé maternité en SARL

Concernant mon congé maternité, je suis cheffe d’entreprise et j’ai une SARL, c’est donc la RAM qui prend en charge mon congé. J’ai donc un congé maternité de la même durée qu’un salarié classique avec une aide à la naissance puis un montant journalier. Ce congé maternité commence fin janvier de mémoire, 6 semaines avant le terme. Mais ce n’est pas pour autant que je couperai tout fin janvier. Officiellement, je ne travaillerai plus mais je continuerai à vous raconter ma petite vie, je ne ferai juste plus de partenariats rémunérés pendant la durée de mon congé. Mon salaire actuel ne sera évidemment pas maintenu pendant les 16 semaines de congé maternité, j’aurais environ 25%/30% de ce que je me verse actuellement, ce qui est toujours mieux que rien mais nous avons mis de côté pour anticiper ce gap financier car je ne pourrais pas me verser de salaire. Mathieu qui est mon associé pourra  quant à lui continuer à travailler officiellement, Elles en parlent ne s’arrêtera donc pas de tourner (on ne peut de toutes façons pas se le permettre car on a de nombreux frais qui tombent chaque mois) et je vous avoue que ça me rassure énormément de l’avoir et de pouvoir me reposer sur lui. Mathieu prendra donc en charge toute la partie purement professionnelle (mails, contrats, compta…) et se versera un salaire pour que je puisse lever le pied les dernières semaines avant l’arrivée du bébé. Je ne sais pas du tout comment ça se passera une fois qu’il sera là, ce n’est qu’une supposition mais je pense couper un peu des réseaux dans leur intégralité 2/3 semaines après la naissance du bébé pour profiter à fond, je coupe déjà tous les étés, ça me semble assez logique de le faire pour lui.

Mais encore une fois, je ne peux rien prévoir. Ca va être un tel chamboulement ! J’ai hâte mas j’ai en même temps si peur. Peur de ce « baby-blues », peur de ne pas être à la hauteur, peur de ne pas être naturellement une maman parfaite… Mais bref, j’essaierai juste d’être une maman, ça sera déjà pas mal n’est-ce-pas.


PS : vous avez été nombreuses à me demander si on avait choisi le prénom… Figurez-vous que oui ! Mais qu’il n’a rien à voir avec les prénoms que l’on avait en tête pendant les 6 premiers mois. Il est arrivé plus tard, en fouinant les listes de prénoms et nous est apparu comme une évidence. Pour la petite fille, on savait déjà depuis toujours, mais pour le garçon, c’était plus compliqué. Je suis donc très heureuse qu’on ai trouvé mais on sait jamais, il reste encore deux mois et demi pour que cela change…

Voir la vie en bleu.

Photos : Le Petit Chaperon Rose et mon petit frère.

Vous aimerez peut-être

43 Comments

  • Reply Margaux Lifestyle 18 décembre 2019 at 18 06 06 120612

    Tellement magnifique !! La grossesse te va à merveille . Je vous souhaite tout plein de bonheur à tous les deux… pardon tous les trois !

  • Reply Aurélie 18 décembre 2019 at 18 06 09 120912

    Quel beau trimestre ! Profites autant que possible de ce 3 eme trimestre , la suite sera un peu plus rock’roll mais tout se passera bien. Le baby blues parfois arrive ( perso il est même resté looongtemps, mais je regardais tes stories pour souffler un peu ☺️) tu es bien entourées et tout deviendra naturel ! N’es pas de crainte c est la même aventure pour tous et tu seras évidemment une très bonne maman !

  • Reply Mathilde @mathou_boo 18 décembre 2019 at 18 06 18 121812

    Cet articles, tes mots et ces photos sont superbes, je vous souhaite plein de bonheur. Merci d’être aussi naturelle.

  • Reply Clémentine 18 décembre 2019 at 18 06 25 122512

    Je me reconnais tellement dans tout ce que tu racontes. Mon terme est au 21 mars et j’attends également un petit garçon, j’ai partagé les mêmes doutes que toi !
    Ca va être chouette de te suivre maman et je le serai aussi héhé

    Bon dernier trimestre !

  • Reply kiki 18 décembre 2019 at 18 06 29 122912

    si ça peut te rassurer : mon fils a bien eu une cuisine à 2 ans, à 7 ans une machine à coudre, et maintenant à 9 ans nous apprenons la broderie ensemble. ça ne l’empêche pas d’être un ptit mec, mais il adore partager des choses avec sa maman ; )
    J’avais les mêmes peurs que toi, et maintenant je ne peux pas imaginer une seconde que cette complicité s’étiole avec le temps….

  • Reply Margauxsmo 18 décembre 2019 at 18 06 33 123312

    Comme toi j’espérais une petite fille et j’ai été déçue et angoissée d’attendre un garçon jusqu’à l’accouchement. Et le jour J, la révélation . Je suis si fière de mon baby boy et si c’était à refaire, je voudrais un garçon !!

  • Reply Blandine Gsn 18 décembre 2019 at 18 06 33 123312

    Coucou Coralie,
    Je termine mon 2eme trimestre et il ressemble beaucoup au tiens. La fatigue arrive mais qu’est-ce que je me sens bien !
    Merci merci pour ce témoignage, avant de savoir le sexe de notre bébé je me répétais en boucle « ne sois pas déçue », j’étais déjà tellement heureuse de devenir une maman ! Et puis finalement, une petite fille grandit en moi et nous sommes aux anges. Mais je pense que j’aurais été comme toi . Je pensais à tous ses parents qui ont dû mal à avoir des enfants et je culpabilisais. C’est réconfortant de savoir que nous ne sommes pas seule et tu l’as très bien transmis.

    Plein de bisous à toute ta famille, j’espère que tu passeras un aussi beau 3eme trimestre ! ❤️

  • Reply Angélique 18 décembre 2019 at 18 06 34 123412

    Alors si ça peut te rassurer mon chéri est lui très proche de sa maman, dès qu’il a un problème, une question, besoin de conseils, son premier réflexe est d’appeler sa maman ! Ça peut même être agaçant parfois aha mais si ça peut te rassurer, un garçon proche de sa maman même adulte ça arrive ! ☺️

    En tout cas cet article est top, très agréable à lire !

  • Reply Marlene 18 décembre 2019 at 18 06 40 124012

    Juste un petit mot pour te féliciter et te dire qu’il ne faut pas culpabiliser d’avoir été déçu à l’annonce du sexe. J’ai également toujours rêvée d’avoir une petite fille et quand on m’a annoncé que c’était un petit garçon, une part de moi était un petit peu déçu.
    Et finalement aujourd’hui mon petit bonhomme a 15 mois et j’adore la relation mere fils qui s’est installée entre nous, et au contraire maintenant en y réfléchissant j’aimerai avoir un garçon également si j’ai un deuxième !
    Cette relation est tellement particulière et fusionnelle avec un petit mec ! Ne t’inquiète pas quand il sera là tu seras là plus heureuse et tu te demanderas pourquoi tu as pu être déçu au moment de l’annonce du sexe. 🙂
    Aujourd’hui je suis là plus heureuse au monde que le destin ai fait que ce petit bébé soit un garçon ❤️
    Pleins de bisous et profite de ton bidou 🙂 il te manquera

  • Reply Célia 18 décembre 2019 at 18 06 44 124412

    Super article ! La déculpabilisation sur le sexe de l’enfant va à mon avis faire du bien à beaucoup de personnes Je connais beaucoup de garçon proche de leurs mamans et à inversement beaucoup de filles qui ne sont pas proches plus que ça de leurs mamans rassure toi sur ce sujet là ! Le baby blues n’arrive pas à tout le monde y étant passé c’est une sale période mais quand elle passe c’est le bonheur et les craintes s’en vont en parties ! ( je dis en parties parce que malheuresement quand tu es maman tu as toujours des craintes et sûrement jusqu’à la fin ). Je suis sur que tu seras une superbe maman et profites de ces derniers mois pour te reposer parce que même si le temps et long à la fin une fois que tu auras accouché le temps passe tellement vite ! Gros bisous et bon courage pour la fin

  • Reply Justine 18 décembre 2019 at 18 06 45 124512

    J’ai également été déçue à l’annonce que ce serait un garçon, alors je te comprends parfaitement. Mais au fil des semaines j’accepte l’idée et au final je suis très contente ! Je te souhaite un très bon dernier trimestre !

  • Reply Helene 18 décembre 2019 at 18 06 50 125012

    Voilà un beau second trimestre ! C’est celui où on profite le plus !
    Je me retrouve aussi dans tes mots, j’arrive à comprendre qu’on puisse être déçu à l’annonce du sexe. J’attends un garçon pour la mi-janvier et j’aurais été un peu déçue si il avait été une fille. Même si oui, la santé avant tout !!
    Bon dernier trimestre, oui, on se sent lourde et la perte de mobilité n’est pas toujours facile mais ton chéri t’enlèvera tes chaussures bientôt !
    Profites en !! Je t’embrasse
    Hélène

  • Reply Lu 18 décembre 2019 at 18 06 55 125512

    Coucou Coralie
    J’ai adorer ton articles et surtout merci pour ta franchise surtout sur le sexe du bébé car je suis exactement dans le même cas que toi sauf que moi je ne sais pas encore le sexe du bébé et personne ne sais vraiment que je pense comme ca, j’ai honte de l’avouer mais je rêve TELLEMENT d’avoir une fille et je sais que je serais déçus si ce n’était pas le cas et j’ai honte de devoir ressentir de la déception, c’est un peu le bordel dans ma tête, plein de sentiments contradictoires… Bref tes mots m’ont fait du bien car je me suis sentie comprise pour une fois et moins seule. Merci beaucoup

  • Reply Ludivine 18 décembre 2019 at 18 06 58 125812

    Je comprend ce sentiment d’être déçu pareil j’ai rêvé d’avoir une petite fille mais non dès le début je savais que ce serait un garçon. Et je suis une maman comblée de ce petit être dans ma vie . Tu ne sera pas une maman parfaite pour bcp mais tu sera la maman parfaite pour ton enfant . Profite de ce dernier trimestre . Toujours un plaisir de te suivre et de te lire
    Des bisous

  • Reply Jennifer jen.lifestyle 18 décembre 2019 at 19 07 00 120012

    Ô ce que j’aime te lire surtout quand tu parles grossesse.
    Pour le ressenti concernant le sèche je le comprends, ici on espérait un garçon et je sais que j’aurais été déçue au moment de l’annonce si ça avait été une fille.
    Mais tu vas voir un garçon c’est merveilleux. ♥️ Oui maintenant il faut que tu te reposes tu as bien raison. Petite question, tu appréhendes l’accouchement ou pas du tout ? Des bisous

  • Reply Elizec 18 décembre 2019 at 19 07 07 120712

    Et bien… Un bel article…. Maman de deux petits garçons je comprends bien ce que tu as pu ressentir… En ce qui me concerne, pour mon premier ça m était vraiment égal et ça faisait vraiment plaisir au papa… Mais pour mon deuxième, une fois la nouvelle apprise, j ai filé chez sephora m acheter du vernis à paillettes et des converses à fleurs… En me disant que si ça me plaisait, et bien ce serait pour moi voilà tout !!!!!! Et je suis plus qu heureuse avec mes chéris !!!!!!!
    Belle suite de grossesse… Et profitez bien tous les 2!

  • Reply HAPPYQUINQUA 18 décembre 2019 at 19 07 15 121512

    Quel beau témoignage! Il me rappelle de si beaux souvenirs … 25 ans mon petit bébé ! Quel bonheur et quel honneur de pouvoir te suivre dans cette formidable aventure qu’est la maternité. Toutes mes pensées pour vous

  • Reply Ludivine 18 décembre 2019 at 19 07 24 122412

    Magnifique texte et photos etencore félicitations pour du coup votre futur baby boy ❤️

  • Reply Chloé 18 décembre 2019 at 20 08 00 120012

    Merci pour tes mots! C’est vrai que ça ne plaira pas à tous, mais nous sommes plusieurs à comprendre. Nos projections, les stéréotypes sociaux fortement ancrés et les préconçus, tant de facteurs qui font qu’un sexe peut avoir notre préférence. Et pour autant, ça ne t’empêchera pas de l’aimer, c’est évident. Merci à toi de mettre des mots, des sentiments, sur ce tabou. Qui ne devrait pas en être un…

  • Reply Margaux 18 décembre 2019 at 20 08 07 120712

    Fais toi confiance comme tu l’as fait dans tous tes projets et les changements de vie que tu as orienté !
    Tu seras quoi qu’il arrive la meilleure maman pour ce petit homme.
    Le baby blues un seul conseil : si ça ne va pas quelques jours c’esr Normal , la chute d’hormone ! Mais si tu sens que ça dure PARLES EN et ne reste pas seule !!
    Ma fille a 8 mois et les 3 premiers mois ont été si dures car tu te découvres dans un nouveau rôle, un nouveau rythme , de nouvelles priorités mais aujourd’hui c’est Déjà oublié et moi qui était une travailleuse acharnée et qui imaginais reprendre le travail direct et continuer ma vie d´avant … en un regard mes priorités ont changé !
    Belle continuation

  • Reply Owlpearl 18 décembre 2019 at 20 08 27 122712

    Quel beau témoignage dans lequel je me retrouve un peu. J’ai été persuadé aussi depuis le début que c’était un garçon et quand ca a été confirmé à l’écho, j’ai pu enfin ressentir les premiers coups. Ce sont des coquins ! Bon courage pour la suite et plein de belles choses à vous deux. Profitez bien, vous serez de très bons parents comme vous l’êtes déjà avec vos animaux.

  • Reply Delphine 18 décembre 2019 at 20 08 39 123912

    J’adore l’idée des fumigènes pour apprendre le sexe du bébé!! Et le Pilat c’est chez moi je vois exactement où vous étiez!! Félicitations et bonne fin de grossesse!!

  • Reply Julie 18 décembre 2019 at 20 08 57 125712

    Et Mathieu, comment il vit la grossesse, l’annonce du sexe de bébé? ♥️
    J’ai des jumeaux (une fille & un garçon) depuis mai 2019. Je m’étais toujours imaginée maman d’une petite fille. Pour avoir la chance d’avoir les deux, je constate que j’ai une relation très fusionnelle avec mon babyboy qui s’est installé naturellement. Alors rassure toi de ce côté là, ça va être ton rayon de soleil

  • Reply Justine 18 décembre 2019 at 21 09 19 121912

    Coucou super article comme je te comprends moi pour ma première grossesse je voulais une fille et ça a aussi mis du temps à venir mais elle est arrivée et née au mois de septembre 2016 et depuis ce n’est que du bonheur une mini moi avec qui je fais des petits looks. Et pour la deuxième je n’avais pas d’envie. Fille ou garçon. Et le choix du roi puisque c’est un baby boy qui est arrivé en septembre 2019 ( 5 jours d’écart avec sa soeur) ça me faisait un peu peur mais au final c’est un petit garçon doux et tellement calme. Profite de ton dernier trimestre et ne stresse pas pour ton rdv chez l’anesthésiste, si tu as la péridurale tu ne sentiras pas quand il procède à la pose. Bisous

  • Reply Andy 18 décembre 2019 at 22 10 06 120612

    Merci Coralie pour ce belle article.
    Ça donne envie, nous on essaye depuis avril pour l’instant toujours rien mais on y croit ça va venir merci pour ton partage c’est toujours aussi chouette de te lire ❤️⭐️

  • Reply Jo 18 décembre 2019 at 22 10 13 121312

    J’ai un petit garçon de 5 mois, je me reconnais bcp dans ce que tu as écrit ! Et les premières semaines avec lui je n’ai cessé de m’excuser et de lui dire à quel point j’étais désolée d’avoir voulu une petite fille ! Je m’en voulais tellement car je ne l’aurais pas eu lui, mon petit Auguste que j’aime tant !
    Savoure ces derniers moments !! Plein de bisous !!!

  • Reply Fl3ur de lun3 18 décembre 2019 at 22 10 15 121512

    Bravo et merci pour cet article plein de sincérité !
    N’aies pas honte de quoi que ce soit, tu n’es pas la seule à l’avoir vécu…par contre tu es une des rares à oser en parler vraiment, alors merci .
    En tout cas tu es radieuse sur les photos, tu seras une magnifique maman.

  • Reply Noemie 18 décembre 2019 at 22 10 28 122812

    Free-lance depuis 10 ans, j’ai dû gérer mes deux grossesses tout en continuant de travailler. Et bien si c’était à refaire (surtout pour mon deuxième ou je n’ai quasiment pas coupé) je prendrai vraiment plus de temps, du vrai temps avec mon bébé. J’ai ce regret au fond de moi. Profites, ces moments sont uniques (ou presque) dans une vie. L’argent et les contrats, il y en aura peut être moins pendant quelques temps, mais ça revient très vite finalement. PROFITE de ton bébé!! Je vous souhaite du bonheur!!

  • Reply Leslie 18 décembre 2019 at 22 10 50 125012

    Merci pour ce récit. Étant enceinte de 3 mois(1er bb) , j’aime suivre votre histoire et ça me rassure. Belle fin d’annee

  • Reply Laëtitia 18 décembre 2019 at 23 11 50 125012

    Joli témoignage, plein de sincérité. Pour nous baby est prévu pour mi mars aussi et j’ai les mêmes doutes, craintes que toi. Je pense que c’est normal, surtout pour le premier ☺️ Mais nous apprendrons au fur et à mesure et , même si nous serons des mamans imparfaites pour beaucoup, nous serons les mamans parfaites pour nos enfants.
    Pour le sexe du bébé, n’ai pas honte, tu n’es pas la seule à avoir ressenti ça mais peu l’admettent. L’important c’est que tu l’aimeras ce petit, peu importe son sexe ☺️
    Bon dernier trimestre!!

  • Reply Cricri 19 décembre 2019 at 0 12 16 121612

    Bonsoir Coralie,
    j’apprecie ton temoignage qui est plus qu’humain.. !
    Maman d’un petit garçon, je n’ai pas eu de déception lors de la decouverte, même si je me suis demandé si je n’aurais pas préféré un mini moi ? A mon avis, tu te poses toujours un peu la question dans les 2 sens …et c’est bien normal 😉
    Et finalement, c’est un mini moi en mec et c’est encore mieux…
    Par contre, j’ai quand même la peur que mon fils soit moins proche en grandissant, plus indépendant…ou qu’il tombe sur une nana qui ne m’appréciera pas et se détache!
    Ca me donne envie d’en profiter encore plus chaque instant tant que je l’ai rien que pour moi pour qu’il puisse voler de ses propres ailes en toute confiance quand le moment sera venu!

  • Reply La Mariée Hiboudeuse 19 décembre 2019 at 4 04 12 121212

    Coralie,

    Je trouve cet article tellement sincère. Je me retrouve beaucoup dans ton expérience du deuxième trimestre. J’avais également les mêmes à priori sur les petits garçons, et pourtant, moi qui voulait une fille depuis toujours (ma famille idéale était composée de 2 filles), j’ai su directement au fond de moi que c’était un petit garçon. Et oui, à l’annonce du sexe, j’ai pleuré et j’ai ressenti de la déception. Je m’en voulais terriblement. J’ai même écris un article sur comment surmonter sa déception face au sexe. Puis, j’ai eu le même cheminement que toi et plus la grossesse passait, plus j’étais contente d’attendre un petit garçon. Maintenant qu’il est là, je ne changerai pour rien au monde. C’est mon fils, l’amour de ma vie. Et je suis sure que ce sera pareil pour toi. Au final, je me dis même, pourquoi pas 2 garçons, je suis sure que c’est tout aussi sympa.

    Sinon, essaie de lever un peu le pied car, comme toi, j’ai commencé à contracter à la fin du second trimestre. Tout ca pour finir en arrêt, à rester au repos, pour avoir plus de 60 contractions douloureuses par jour. En restant au repos, j’ai accouché 3j avant ma date prévue. Des fois, il faut savoir écouter son corps 🙂

    Plein de belles choses pour ce magnifique dernier trimestre.

    Steffie.

  • Reply Erika 19 décembre 2019 at 6 06 54 125412

    Actuellement adulte, je suis une fille et je ne suis pas du tt proche de ma mere que je vois un week end par an, pas plus et que je n appelle jamais… et en revanche tres proche de mon papa que j appelle ts les 2 – 3 jours et qui vient me voir regulierement.
    Je suis moi meme maman d un garcon de 19 ans a present… il est tres autonome (fruit de l education donnee) mais on est tjs tres proche.
    Donc ne t inquiete pas. Et elever son enfant pour qu il soit independant c est un vrai tresor…
    Profite bien de ce dernier trimestre.

  • Reply Jeanne 19 décembre 2019 at 7 07 16 121612

    Pas de soucis pour le sexe, c’est rare de ne pas avoir de préférence….
    Moi pour le 1er je me voyais plus avec une petite fille et finalement ça a été un petit garçon…pour notre plus grand bonheur !! Là je suis enceinte du 2ème, dans 3 semaines on va connaitre le sexe, et au contraire, même si j’aimerais connaitre ce que ça fait d’avoir une fille, je trouve beaucoup plus rassurant d’avoir un autre garçon ! Comme quoi dans la tête tout change.
    Merci pour cet article et prends bien soin de vous.

  • Reply Emilie 19 décembre 2019 at 9 09 39 123912

    Coucou Coralie
    Quel bel article tout plein d’émotions… Je suis tellement heureuse pour vous 2 !
    Profite de la fin de ta grossesse ! Et surtout, pas d’inquiétude, mon copain appelle sa mère au moins une fois par jour (si ce n’est pas plus!) alors tu sais ça dépend vraiment des caractères je pense 🙂

  • Reply Nikita 19 décembre 2019 at 10 10 11 121112

    Coucou sublime Coralie,
    Te voilà donc déjà dans ton 7ème mois de grossesse et de te lire 7 mois après mon accouchement me replonge tellement en arrière. Merci. Mais surtout profites, tu dois l’entendre et te le répéter mais prends du temps pour apprécier chaque minute de chaque jours pour les mois à venir que ce soit pour la grossesse ou la naissance sans oublier Mathieu. La seule chose que je rajouterais et qui a été le mieux pour moi également est de te faire Confiance ! Te poser des tonnes de questions c’est bien normal face à tout cet inconnu mais essaie de les placer en second plan et laisse venir tout va bien se passer ! L’important sera votre présence ! Tout plein d’amour pour vous !!!

  • Reply Bérénice Morel 19 décembre 2019 at 10 10 24 122412

    Parce qu’un garçon ne peut pas être « doux et gentil » ? Et qu’une fille en revanche est forcément « douce et gentille »….?

  • Reply Veronica 19 décembre 2019 at 14 02 14 121412

    Merci pour ce bel article ; tout se passe bien pour toi et je m’en réjouis. Te suivre était déjà un plaisir mais enceinte c’est encore mieux ! Je t’envoie pleins d’ondes positives et bienveillantes pour ce troisième trimestre, ton accouchement et la superbe aventure qui vous attend. J’ai adoré être enceinte, j’ai eu un bel accouchement et aujourd’hui tout n’est que bonheur aux côtes de mon enfant ! Je te souhaite la même chose. Prend soin de vous 😉

  • Reply Veronick Barondespres 19 décembre 2019 at 21 09 38 123812

    Je vous souhaite plein de bonheur, bisous Véronick

  • Reply Charlotte 20 décembre 2019 at 11 11 28 122812

    J’adore ce shooting, il est magnifique et VOUS êtes magnifiques !
    Ne changez rien tous les 2, j’adore vous suivre et je vous souhaite tout le bonheur du monde avec votre petit garçon à venir !
    Et merci Coralie pour cet article, si vrai, authentique, sincère et transparent ! Je n’ai pas encore d’enfant, mais je comprends déjà ta déception car je rêve d’avoir une fille et ai donc très peur d’avoir un garçon en premier…. mais le principal reste effectivement la santé !!
    Merci d’être toi, d’être vous et profitez bien de ces derniers mois à 2 avant la nouvelle aventure à 3 🙂
    Repose-toi bien et ne culpabilise pas de prendre le temps qu’il faut pour s’occuper de toi et de ton bébé à la naissance…!
    Tu manqueras mais reviens en forme, c’est le plus important aussi 🙂
    Bisous <3

  • Reply Anne S 20 décembre 2019 at 14 02 32 123212

    Trop rigolo, mon terme est le 9 mars, et j’attends un deuxième petit gars… j’ai ressenti exactement la même chose que toi à l’annonce du sexe, je rêvais tellement d’une fille… surtout après un premier garçon où j’avais eu un petit au cœur pour la même raison. Et puis… et puis ça passe. Notre aîné est une crème, tout le monde l’adore, il nous rend dingues de fierté. Notre deuxième nous rendra tout aussi fier. Et je pense qu’on ressent tous la culpabilité d’être déçu que notre enfant soit ce qu’il est alors qu’il n’y est clairement pour rien, ça fait partie du processus je crois. Et comme tu dis après on se rend compte que le plus important est qu’il soit en pleine forme, et que les limites qu’il y aura dans notre relation à nos enfants sont celles qu’on se mettra. Une patiente m’a dit un jour alors que j’ exprimais ma déception «  c’est pas son chromosome Y qui va déterminer son caractère ! ». Ça m’a fait du bien de me faire remettre gentiment les pendules à l’ heure.
    Bref, que ce, je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année, prends soin de toi. Et profite bien de ces moments à part

  • Reply cecilia_cherieblossom 24 décembre 2019 at 17 05 41 124112

    Merci de nous parler en toute transparence 🙂

  • Reply Emily L. 27 décembre 2019 at 10 10 30 123012

    Coucou Coralie,
    j’ai lu ton article avec beaucoup de plaisir comme d’habitude et je peux te dire que j’ai partagé cette honte parce que moi aussi je m’étais imaginée avec une fille en premier, uniquement parce qu’une fille selon moi c’était plus facile de s’en occuper, déjà bébé et puis en grandissant parce qu’il est plus facile de s’identifier au parcours d’une fille que d’un garçon, normal quoi ! On est des filles ! Bref…mon petit bébé est né il y a 9 ans maintenant, c’est un vrai p’tit mec, mais c’est à moi qu’il raconte toutes ses parties de jeux vidéos ultra-masculins (pas à mon mari!) c’est à moi qu’il se confie sur ses journées d’école, il a même essayé le vernis à ongles (au grand dam de son père !), il a essayé le tricot et la couture et il n’aime pas le foot (toujours au grand dam de son père!) pour autant il fait du taekwondo, il a plein de copains il trouve que les filles c’est nul (bon ça va passer !) il adore les animaux et veut devenir vétérinaire et il est plutôt gentil grand frère (à l’école! à la maison c’est chacun pour soi!)
    Comme tu l’as si bien dis l’essentiel c’est la santé et bientôt tu rencontreras ton bébé du mois de mars, comme le mien 😉 tu verras ça sera un gentil bébé, plein d’humour et de générosité !
    L’essentiel de votre côté et surtout du tien, c’est le sommeil, je sais que tout le monde te le dis, moi je n’ai pas écouté et quels regrets, les premières nuits blanches ça va mais c’est à la longue que c’est usant ! Donc fais des siestes à gogo tant que tu peux !
    Gros bisous et passez de bonnes fêtes

  • Leave a Reply