Côte ouest

Roadtrip Californie / Partie 1 : LA – Joshua Tree – Death Valley

30 septembre 2019

Il y a déjà un mois, nous nous envolions pour Los Angeles pour vivre l’un des voyages les plus fous que l’on ai jamais vécu !

8 jours, 6 étapes, 3000kms et des milliers de souvenirs en tête. Nous avons été invité par Evasions USA, agence de voyage en ligne spécialisée sur les USA et par Visit California, c’est la raison pour laquelle nous nous sommes concentrés sur la Californie. Et nous qui avions au début des envies d’autres Etats limitrophes, nous avons vite remarqué à quel point la Californie était déjà gigantesque ! Et à quel point il nous aurait fallu bien plus de 8 jours pour en faire le tour correctement. On s’en doutait, mais on en est maintenant convaincu : la Californie est un état d’une richesse incroyable ! Passer du point le plus bas du pays à 48 degrés aux points culminants du pays et 12 degrés en quelques heures : c’est réellement impressionnant. Côté paysages, on savait qu’on allait se prendre une claque… Mais on ne s’attendait pas à tant. On a énormément roulé, mais je n’avais jamais roulé sur des routes aussi sublimes dans des paysages si variés. La Californie a une superficie de 410,000 km² environ, soit presque les quatre cinquièmes de la surface de la France et environ un dix-neuvième de l’étendue totale des Etats-Unis. C’est le plus grand Etat de du pays après le Texas et l’Alaska et ça, on l’a vite compris. C’est aussi l’état le plus peuplé des Etats-Unis, et pourtant on en a passé des heures sans croiser une seule petite maison… Passer d’une mégalopole telle que Los Angeles au désert et à la Death Valley au gigantesque parc Yosemite on a eu l’impression de vivre plusieurs voyages en un. C’était fou, intense, fatiguant mais tellement fort. La démesure des USA dans toute sa splendeur. Allez, je vous raconte en détails…

1 – Rappel article 1 : Un voyage avec Evasions USA et Visit California

Il y a quelques mois, nous avons été contacté par Evasions USA et Visit California pour nous proposer d’organiser un voyage sur-mesure aux Etats-Unis et plus spécifiquement en Californie… Je vous avoue que ce n’est pas le premier pays que j’avais en tête côté voyage car j’y suis déjà allée il y a 4 ans et surtout, on avait une liste gigantesque de destinations que l’on rêvait de faire avant. Mais Mathieu rêve de la Côte Ouest depuis bien longtemps et le détail du programme proposé par Evasions USA nous a très rapidement convaincu, les autres voyages pourront bien patienter ! Evasions USA est donc une agence de voyage spécialisée sur les Etats-Unis, ils les connaissent en long, en large et en travers et créé des voyages uniques sur-mesure selon les besoins, idées, profils et budgets de leurs clients. On a défini ensemble les étapes de notre road-trip et on est parti sur un format très serré pour en voir un maximum en un minimum de temps. Et ce qui m’a particulièrement plu, c’est qu’ils nous ont proposé de visiter des coins un peu plus méconnu en France comme le lac Tahoe ou Mammoth Lake. Une autre Californie que celle que j’avais en tête !

Pour vous en dire un peu plus sur Evasions USA, ils prennent évidemment en charge l’ensemble des réservations et bénéficient de tarifs négociés. Une fois sur place, pas d’intermédiaire, on reçoit un road-book, un programme personnalisé et des vouchers pour l’ensemble des nuits ou activités. On est totalement libres et seuls sur place mais toute l’organisation a été gérée, on peut donc profiter à fond de son voyage sans stresser… On a totalement validé le concept et je ne peux que vous recommander Evasions USA si vous projeter un voyage aux Etats-Unis.

Notre parcours

Nous sommes donc parti 8 jours et 8 nuits en Californie avec comme principal objectif : les grands espaces dans les terres californiennes. Nous avons commencé le voyage à Los Angeles où nous sommes restés deux nuits car nous sommes arrivés tard le soir avant de partir pour Joshua Tree le sur-lendemain. Nous sommes ensuite restés une nuit sur chacune des autres étapes. Nous sommes remonté par la Death Valley puis par Mammoth Lakes et Yosemite avant de faire un petit détour au lac Tahoe avant de rejoindre San Francisco.

Côté kms

Ce parcours fait exactement 1200 miles, soit 1800 kms. Mais comme on a souvent évité les autoroutes pour voir les plus belles routes et que l’on a fait beaucoup de petits détours pour rejoindre nos hôtels ou des spots de visite, c’est plutôt 3000 kms que nous avons parcouru soit environ 400 kms et 4h de route par jour. Sachant que dans les villes, nous n’avons pas ou peu bougé, c’était plutôt 6 à 7h de route, voir 10 pour la journée où on a le plus roulé (entre Mammoth Lakes et Yosemite). Le rythme était donc très soutenu à base de réveil à 4h du matin et beaucoup de route le matin pour rejoindre nos destinations en début d’après-midi et avoir un aprem sur place. On était en mode « photo » et boulot avant tout donc ça nous allait mais si vous partez en mode vacances, prévoyez au moins deux jours minimum par arrêt, voire 3 pour vraiment en profiter. Après cela dépend des spots mais je vous préciserai en détail combien de jours je vous conseille par endroit en vous détaillant nos étapes.

Parlons budget

Le budget d’un road-trip aux USA et plus spécifiquement en Californie est vraiment aléatoire et dépend d’un certain nombres d’éléments : le nombre de jours sur place, la compagnie aérienne, la catégorie d’hôtel choisie,  la voiture louée, les activités choisies… Evasions USA s’adapte évidemment à votre budget et vous dit tout de suite si ce que vous aviez en tête est réalisable. Pour information, ils prennent tout en charge sauf les repas sur place et l’essence.

A titre d’exemple, notre voyage de 8 jours/8 nuits coûtait 2000 euros par personne avec une catégorie d’hôtel plutôt haut de gamme, autour du 4 étoiles. En partant sur des 2/3 étoiles et sur une voiture plus petite, le budget peut être ramené à 1400 euros par personne (en partant avec la compagnie aérienne et le tarif de vol XL Airways). Mais si vous voulez faire le même parcours que nous, il est conseillé de partir plus longtemps, le budget est donc logiquement plus élevé. N’hésitez pas à contacter Evasions USA pour avoir un devis sur-mesure.

Voici les frais supplémentaires que nous avons eu sur place :

  • Budget food sur 8 jours : 400 euros (soit 25 euros par personne par jour)
  • Budget essence sur 8 jours : 550 euros (pour 3000 kms environ)
  • Budget visites : 70 euros (pour l’entrée dans les parcs nationaux)

2 – Nos trois premières étapes

Etape 1 : Los Angeles + Palm Springs

Oh Los Angeles, ville de la démesure avant tout ! Je vous avoue que j’appréhendais d’y retourner, j’y avais passé 10 jours il y a 4 ans et je n’en avais pas gardé un excellent souvenir. Trop grand, trop de monde, pas d’âme… Ce n’est pas du tout le genre de ville qui me séduit. Depuis 4 ans, j’ai eu la chance de tellement voyager, les villes ne sont jamais ce que je préfère, je suis plus amoureuse des grands espaces mais on ne pouvait pas atterrir à Los Angeles et ne pas visiter Los Angeles. Nous y avons donc passé deux nuits et même si ce ne fut pas le meilleur souvenir de notre voyage, on en garde tout de même un bon souvenir car il y a bien des choses qu’on ne peut voir qu’à LA…

Après 12h de vol, nous avons atterri à Los Angeles à 17h30 et nous rêvions d’un coucher de soleil sur Santa Monica, non loin de l’aéroport, mais le temps de récupérer la voiture de location, le soleil s’était déjà couché. L’aéroport est gigantesque, comptez quelques heures pour sortir de l’avion, récupérer vos bagages et rejoindre l’espace véhicules de location. On est arrivés à l’hôtel à 22h heure locale (3 ou 4h du mat dans notre tête) et on s’est effondré !

Réveil aux aurores le lendemain pour profiter à fond de notre journée. Mathieu étant un grand fan de cinema, on a commencé par la visite des studios Warner Bros. On a vraiment adoré ce moment ! C’est si impressionnant de découvrir l’envers du décor, de découvrir plein de décors de tournages, de rentrer dans les gigantesques studios, de reconnaître les décors de nos séries préférés ou de poser dans le canapé de Friends. Si vous aimez rien qu’un peu le ciné ou les séries, c’est une visite obligatoire. On a ensuite été faire un coucou au signe Hollywood que l’on a vu de loin et on a tenté de monter au Griffith Observatory pour avoir une vue sur tout LA mais il y avait trop de monde, il était inaccessible. On s’est donc décidé à y revenir le lendemain matin. On a été déjeuner dans Beverly Hills mais ce qu’il faut savoir c’est qu’entre chaque adresse, il faut compter en moyenne 30/45mn de route minimum. Los Angeles est une mégalopole, un assemblage parfois un peu hétéroclite de 80 villes s’étendant sur 40kms ! Il sera donc impossible de laisser votre voiture et de vous dire que vous allez tout visiter à pieds en deux jours. Même en voiture, deux jours ne seront pas suffisants. Comme me l’a si bien dit l’une d’entre vous, Los Angeles, ça ne se visite pas, ça se vit. On a donc essayé de la vivre mais côté timing, c’était juste. Un dej très sympa (adresses juste après), on a pris la direction d’Hollywood Boulevard pour voir les fameuses étoiles au sol. C’est clairement un spot à voir mais ça ne sert à rien d’y rester 10 ans, la rue n’est pas la plus propre de la ville et on s’y sent pas en parfaite sécurité.

On est ensuite repassé à l’hôtel avant de repartir sur Santa Monica ou Venice Beach pour le coucher du soleil. Faute de coucher de soleil, on a choisi Venice Beach pour son ambiance et on a vraiment adoré cette soirée ! Des musiciens, des skateurs, des palmiers, des rollers… C’est unique ! Le lendemain, réveil aux aurores pour un lever de soleil sur la ville depuis le Griffith Observatory loupé la veille, c’était magique. Un nouveau petit coucou au signe Hollywood que l’on avait que pour nous à 7h du mat, un petit dej copieux puis on a pris la route pour Palm Springs, pile sur notre route pour Joshua Tree. A deux heures de Los Angeles, dans la désertique vallée californienne de Coachella, on y trouve des maisons d’archi sublimes, des palmiers, une chaleur écrasante. Et c’est à vrai dire tout ce qu’on a eu le temps de voir. Mais on a adoré ces maisons construites entre les années 1940 et 1960 pour les stars d’Hollywood et les grands de ce monde. Comment ne pas être ébloui par les anciennes maisons d’Elizabeth Taylor, Marilyn Monroe, ou encore Elvis Presley ?

Bonnes adresses :

  • Notre hôtel : Dream Hollywood : hôtel ultra confort, emplacement central, ambiance clubbing, peut-être un peu trop central pour nous mais emplacement très pratique pour rejoindre tous les spots de la ville (attention : 50$ la nuit pour garer la voiture)
  • Une adresse food : Toast Bakery Cake : pancakes à tomber !
  • Les spots à ne pas louper : Santa Monica, Venice Beach, Beverly Hills (la devanture rose de Paul Smith), Rodeo Drive et ses boutiques, Griffith Observatory, Hollywood Walk of Fame, randonnée jusqu’à l’arrière du signe Hollywood sur le Brush Canyon Trail, Lake Hollywood Park pour la vue sur le signe, Warner Bros Studios


Palm Springs


Etape 2 : Joshua Tree

Deuxième réveil en terre californienne et arrivée dans notre premier parc national : Joshua Tree National Park ! Ce parc désertique est l’habitat du Joshua tree, arbre de Josué, une espèce de cactus que l’on rencontre uniquement au Sud-Ouest des États-Unis. Le parc est immense, 3200m2 et on s’est malheureusement fait surprendre par sa taille. La chaleur était accablante ce jour là donc nous avons choisi d’aller poser nos affaires à l’hôtel en début d’après-midi avant d’aller visiter le parc quand il ferait plus doux. Sauf qu’il n’y a que trois entrées dans le parc et que notre hôtel était situé à 30mn de l’une d’entre elles. Mais ce n’était pas l’entrée qui abritait les spots que l’on nous avait conseillé. Dans l’idéal, il faut une journée entière pour faire le parc et il faut rentrer par l’entrée sud. On est rentrés au Nord Est et on a donc visité le parc un peu à l’aveugle sans rechercher les spots connus que je vous citer en dessous. Franchement, c’était tout de même on ne peut plus canon, les paysages sont dingues et très typiques ! Mais on y est donc pas resté très longtemps, 1h30 de balade je dirais. A l’avenir, on reviendrai plus le visiter au printemps et on prendrai le temps de faire une ou deux randonnées, mais mieux équipées. On était jambes nues et j’étais en sandales alors qu’il paraît, on y croise souvent des serpents à sonnettes ou des scorpions. Mieux vaut ne pas laisser sa peau trop accessible… 🙂

Quelques endroits à découvrir à Joshua Tree :

  • Cottonwood Spring, petit spot caché de palmiers
  • Le Cholla Cactus Garden Trail vous mènera au milieu d’un champ recouvert de cactus
  • Arch Rock Nature Trail et ses belles fleurs sauvages (environ 1km aller-retour)
  • Skull Rock vous mènera à un immense rocher créé par l’érosion en forme de crâne
  • Hall of Horrors Area et ses merveilleuses formations rocheuses
  • Keys View est accessible en voiture et vous offrira une vue spectaculaire sur les monts San Jacinto et Gorgonio
  • Hidden Valley Nature Trail: randonnée en boucle dans un environnement magnifique (1,6kms aller-retour)
  • Barker Dam Nature Trail, boucle de 2kms avec plusieurs arbres de Josué sur le chemin qui mène à petit barrage

Après le parc, on a pris la direction de Pioneertown que l’on voulait absolument visiter. C’est une ville fondée en 1946 dans l’unique but de reproduire un décor typique du Far West. On s’est baladé sur Mane Street et franchement, c’est vraiment bien fait, on s’y croirait ! Dîner au restaurant de Pionnertown, l’ambiance était extra ! On a ensuite rejoint notre hôtel assez tard avant un réveil à nouveau aux aurores le lendemain et un lever de soleil absolument sublime sur la route de la Death Valley.

Bonnes adresses :

  • Notre hôtel : Rimrock Ranch Hôtel – un logement atypique au milieu du désert : des cabanes typiques, des Airstream et d’autres logements plus modernes, c’est dans l’un deux que l’on a séjourné. La déco et le cadre y sont extra mais  je vous avoue que l’on en garde pas un excellent souvenir suite à un accueil très étrange et à un lieu immense entièrement vide la nuit, c’était un peu flippant mais on a sûrement pas eu de chance car les retours que j’ai pu lire sur le lieu sont tops !
  • Une adresse food : Pappy & Harriet’s (grillades et concerts) Pioneertown : au top !


Notre logement : Rimrock Ranch

Pioneertown


Lever de soleil sur la route de la Death Valley


Etape 3 : Death Valley

Demain dès l’aube nous repartirons… C’était un peu le crédo de ce séjour, ou aucun lever de soleil ne nous aura manqué. En même temps, avec autant de route dans cette immense Californie, nous n’avions pas trop le choix ! Nous quittions donc notre Ranch de Pionneer Town pour nous rendre dans la fameuse et mondialement connue Vallée de la mort !

6h de route, 591km de paysages somptueux. C’est sur la route que je prenais le temps de vous partager notre aventure sur les réseaux grâce au routeur Wifi fourni par Evasions USA. Et merci Mathieu qui, grâce à ses « Wouah, Ohh, regarde, c’est magnifique » incessant, me permettait de ne rien louper du paysage qui s’offrait à nous. Car oui, chaque étape californienne impose d’innombrables heures de route, mais elles font parties du voyage, de la magie d’un trip aux US.

Nous arrivions donc dans le Death Valley national Park qui est le parc des extrêmes. En effet, bien qu’attendu, l’élément le plus notable lors du premier arrêt est la température, il faisait chaud comme jamais, le soleil ne permet pas d’arrêts de plus de 15 minutes hors de la voiture et de sa climatisation. La température la plus haute jamais relevée dans la vallée est également la température la plus haute jamais enregistrée sur Terre, est de 56,7 °C le 10 juillet 1913 à Furnace Creek, ville où nous avons dormi et épicentre des spots à faire absolument.

Le Parc National de « Death Valley » s’étend sur quasiment 300kms de long et 32kms de large , il est immense, un des plus grands des USA et un des parcs les plus variés en terme de paysages : montagnes rocheuses, dunes de sables, désert de sel. Nous avions très peu de temps alors en une journée voici ce qu’on à pu faire.

Quelques endroits à découvrir dans la Death Valley :

  • Badwater, le désert de sel : le point le plus bas d’Amérique du nord, 86 mètres sous le niveau de la mer, ce désert de sel st l’endroit ou nous avons eu le plus chaud, une étendue blanche ou se reflète ce soleil de plomb à la limite du supportable mais franchement, je ne dirais pas que c’est à faire, mais c’est à vivre !
  • Zabriskie Point, spot sunset ou sunrise : C’est un point de vue sur la partie montagnes sèches de la vallée, ce décor à perte de vue est très facilement accessible et dispose même d’un parking à 50 mètres à peine.
  • Artists drive palette : c’est une route magnifique à sens unique qui traverse montagnes et canyons aux couleurs vives.

  • Mesquite flat sand Dunes, le petit sahara de la vallée de la mort : une étendue magnifique de dunes de sables que je conseille au sunrise car le sable devient très vite brûlant

Bonnes adresses :

Notre hôtel : The Inn at Death Valley


Coucher de soleil sur Badwater Road


Réveil dans les dunes de sable de Mesquite Flat

A très vite pour la suite du road trip…

Vous aimerez peut-être

10 Comments

  • Reply Audrey 30 septembre 2019 at 12 12 43 09439

    Superbe cet article ça donne envie de prendre un billet & de partir tout de suite !

  • Reply Camille 30 septembre 2019 at 19 07 37 09379

    Ça c’est ce qu’on appelle un article complet! La Californie me fait rêver depuis si longtemps mais c’est un voyage qu’on rêve de faire en famille. Le programme d’Evasion USA a l’air vraiment bien et surtout pas hors de prix car je m’étais déjà renseignée et les prix devenaient vites exorbitants…En tout merci pour ce petit article et ces jolies photos. Je vais aller un peu plus me renseigner sur le site et surtout les arrêts que vous avez choisi sont vraiment intéressant et ils changent de l’ordinaire 🙂

    • Reply Camille 30 septembre 2019 at 19 07 37 09379

      Ps: j’ai hâte de voir la suite 😉

  • Reply Laetitia 30 septembre 2019 at 20 08 12 09129

    Très bel article, les photos sont sublimes, ça donne vraiment envie !

  • Reply Lucindagwen 30 septembre 2019 at 21 09 18 09189

    C’est la 1ere fois que je lis un article aussi complet et sans langue de bois sur le budget pour cette destination ! Bravo et vivement la suite !

  • Reply Jade Marmet 30 septembre 2019 at 23 11 02 09029

    Whaou sublime article mon rêve de découvrir les États Unis et encore plus la côte ouest! Merci de nous avoir partagé vos aventures, hâte de voir la suite. ❤️❤️

  • Reply cecilia_cherieblossom 3 octobre 2019 at 22 10 38 103810

    Waouh c’est magnifique !

  • Reply lilouuuu 6 octobre 2019 at 9 09 44 104410

    On en prend déjà pleins les yeux, les photos sont incroyables ! Je pense qu’un jour j’irai me faire un grand road trip pour découvrir tout ça !
    Bisous

  • Reply Gaëlle Rabiet 12 octobre 2019 at 22 10 18 101810

    Merci pour ce superbe articles et les photos. Cela donne vraiment envie d’y aller

  • Reply Maïlys LD 29 octobre 2019 at 18 06 22 102210

    J’avais tellement hâte de te lire ! Je m’étais lancée pour éditer mes photos de notre voyage au Québec mais mon ordinateur plante à l’ouverture de Lightroom, alors je prend le temps de te lire du coup. Je voulais plein de temps devant moi, pour pouvoir bien t’écrire, prendre le temps. Comme le mérite la Californie.

    Je te lis, et déjà dans les premières lignes, je ressens dans tes mots ce que j’ai ressenti durant notre séjour. Sauf que j’y ai passé 5 semaines, et que nous avons eu des températures légèrement plus extrêmes (56°C dans la Death Valley et 5°C à South Lake Tahoe). 😉

    Pour moi c’était un rêve le Lac Tahoe, impossible d’imaginer aller en Californie sans y passer. On y est restées deux jours, c’était si cool.

    Petite question : pourquoi avoir été à l’entrée ouest de Yosemite alors que vous étiez à Mammoth Lakes, donc tout proches de l’entrée est ? Ça n’aurait pas été plus agréable de traverser le parc de l’intérieur ?

    Nous ne sommes pas allées jusque Joshua Tree et Pioneertown, mais on a grosso modo fait le même trajet (en ajoutant juste la Highway 1 entre San Francisco et Los Angeles ainsi que Sacramento entre San Francisco et South Lake Tahoe. Sachant que nous n’avions pas pu aller à Yosemite à cause des incendies. On en a eu pour 5000€ pour 3 semaines, en plein été donc haute-saison, sans se priver de quoi que ce soit. Beverly Hills est le seul endroit où nous ne sommes pas allées à Los Angeles. On a apprécié notre séjour là-bas, on a du y rester environ 3 ou 4 nuits, mais notre rythme de visite a été réduit considérablement par la chaleur. On venait d’arriver de San Francisco par la Highway 1 et la chaleur de LA nous a littéralement assommées. On rentrait à la maison vers 12h et on ressortait seulement vers 16h30. Comme toi, Hollywood boulevard n’est pas un endroit que j’ai trop apprécié, pour les même raisons exactement ! Fan de Pioneertown, la ville a vraiment l’air typique et dans l’ambiance !

    Tes photos de la Death Valley me rappellent les durs paysages que nous avons nous-même observés. Comme toi, avec 56°C, impossible de rester hors de la voiture plus de 15/20minutes. Le soir, nous n’avons même pas eu besoin de nos duvets dans la tente. Par contre, notre nuit au milieu des donkeys sauvages a été compliquée. Waouh ! Les couleurs aux dunes… Elle sont sublimes. Le moment parfait pour en profiter. Ce qui n’a clairement pas été notre cas d’ailleurs. La première photo en paysage est absolument dingue ! Les photos de toi sont sublimes aussi, bien qu’avec les serpents présents dans le sable je n’aurai pas osé ni m’y asseoir ni y aller pieds-nus.

  • Leave a Reply