Voyages

Roadtrip de 7 jours en Jordanie

24 juin 2019

Après l’Egypte, nous redemandions du soleil et c’est en famille que nous avons décidé de partir en Jordanie pour un roadtrip à 7 dans le minibus !

Notre année 2019 est je pense la plus riche en voyages de notre vie. Après l’avoir commencée en Suisse en janvier, on a enchaîné sur l’Egypte en mars puis l’Allemagne avant la Jordanie fin mai. Et là, nous rentrons de quelques jours dans les Cyclades avant de repartir jeudi… C’est complètement fou d’avoir la chance de voyager autant et on en est pleinement conscients. Ce qui est fou aussi, c’est de partir dans plein de contextes différents et la Jordanie fut en effet un voyage en famille comme on avait fait le Sénégal il y a deux ans (lire ou relire l’article sur ce voyage). Comme pour le Sénégal et comme pour l’Egypte, on a fait appel à Evaneos pour nous aider à l’organisation du voyage. En Egypte, cela ne s’était pas bien passé du tout avec eux (lire ou relire l’article sur ce voyage) mais mes parents avaient déjà booké la Jordanie, on devait donc croiser les doigts pour que cela se passe mieux. Et dans l’ensemble, ça s’est mieux passé, de toutes façons on était seuls sur tout le voyage donc on avait peu besoin d’eux. La construction du programme a été compliquée pour mes parents et ils n’ont pas réussi à avoir tout ce qu’ils voulaient mais bon, on sait maintenant qu’Evaneos, ce n’est plus ce que c’était, et on ne passera plus jamais par eux. Allez, rentrons dans le vif du sujet ! C’est Mathieu qui prend la parole pour cet article, on a tout les deux adoré ce voyage mais je crois que lui encore plus que moi et ça nous tenait à coeur de lui laisser un peu plus la parole par ici donc j’espère que cela vous plaira et que ses mots et non images vous transporteront…

Dans cet article, je vais revenir sur les différentes étapes de notre itinéraire en Jordanie et sur le détail de notre parcours. Nous sommes partis une semaine mais la Jordanie aurait bien mérité quelques jours de plus, je pense que 10 jours auraient été parfaits. La Jordanie se fait facilement seuls, le pays est vraiment safe et l’idéal est pour moi de louer une voiture (ou un minibus si vous êtes 7 comme nous). L’idéal est aussi de prendre un guide sur les sites historiques, la Jordanie en regorge mais il est parfois difficile de bien comprendre toute l’histoire. A Petra, notamment, c’est pour moi indispensable. Soit c’est organisé en amont, soit vous pouvez en trouver à l’entrée des sites : aux « Visitor Center ». Dans tous les cas, partez avec un guide du routard ; la seconde maman de Coralie jouait au guide dans la voiture et c’était le passe temps le plus utile possible quand on a plusieurs heures de route devant nous ! En effet, attendez-vous à faire de la route mais la Jordanie reste un petit pays, on a fait une quinzaine d’heures de route sur la semaine, ce qui est tout à fait raisonnable.

Zoom sécurité

Petit focus sur la sécurité en Jordanie car la situation géographique du pays a tendance à nuire son image. Selon moi, la Jordanie est un pays sûr où l’on peut voyager sans aucun souci ! Comme l’écrasante majorité des pays (y compris la France…), la Jordanie n’est pas à l’abri d’un attentat ou autre. Néanmoins, malgré sa situation géographique, la Jordanie a été bien moins touchée par des attaques que bon nombre de pays européens. Pour le reste, aucun souci pour un voyage en Jordanie, aucun danger particulier à signaler. On ne s’y sent pas en insécurité. Ni à Amman, ni ailleurs. Ni en journée, ni en soirée. Et d’ailleurs, on s’y est sûrement senti bien plus en sécurité que dans certaines grandes villes d’Europe… L’accueil des locaux aidant beaucoup, celui-ci étant parfait, on a rarement rencontré un peuple aussi accueillant, souriant et bienveillant. Cette longue introduction pour vous rassurer sur le concept d’un roadtrip et d’être seul aussi loin dans un pays géopolitiquement très mal placé ! Question budget compter environ 150 euros la semaine de location de voiture et l’essence est très peu chère.

Le Jordan Pass

Il existe des pass de ce style dans beaucoup de pays mais tous ne m’ont pas semblé si intéressants que celui-ci. Il permet de bénéficier de :

  • exemption de visa à l’arrivée
  • entrée dans la plupart des sites touristiques de Jordanie, notamment Pétra

Le Jordan Pass s’achète impérativement en ligne, avant votre arrivée sur le territoire jordanien. Il suffit ensuite de l’imprimer et de le présenter à l’immigration à l’aéroport puis à chaque site visité qui est inclus dans le Jordan Pass. Il en existe 3, seules différences en fonction du prix, la durée de visite à Pétra qui va d’une journée pour le Jordan Pass à 99 USD, à 2 journées pour celui à 106 USD (95€), et à 3 journées pour celui à 113 USD (soit 102 €) – Pour l’acheter, rendez-vous ici.

Point budget

Nous sommes donc passé par Evaneos pour organiser notre voyage. Comme nous partions à 7, c’était plus simple. Mes parents ont créé avec eux un programme sur-mesure et ils se sont occupé de nous réserver les hôtels, la location du van, les transferts aéroports… Les petits déjeuners et les dîners au sein des hôtels étaient compris aussi. Au niveau des hôtels, on était en moyenne sur des 4 étoiles (équivalent 3 en France), ils n’étaient pas fous mais ont fait parfaitement l’affaire (on était pas là pour shooter dans les hôtels). Le tarif par personne du voyage de 7 jours était de 600€ et les billets d’avion nous ont coûté 460€, soit 1060 par personne les deux. On est passé par Lufthansa et on a eu des escales à Frankfort. Côté repas le midi, on a souvent grignoté dans des petits restau en ville, ça nous a coûté en moyenne 10 euros par personne. Si on rajoute l’essence, le Jordan Pass et les petits écarts de la semaine, je pense qu’on doit être à 1300 /1400€ par personne la semaine.


Jour 1 : Amman – Jerash – Mer Morte

Matin : Le site antique de Jerash

Première étape du roadtrip : direction Jerash au nord d’Amman pour la visite de la cité antique de Gérasa. Nous sommes arrivés à Amman, la capitale jordanienne, la veille au soir mais nous en sommes arrivés tard et reparti tôt. Nous avons visité Amman à la fin du séjour, je reviendrai donc sur cette ville plus tard.

Une quarantaine de minutes de route et nous étions arrivés sur  le site de la ville antique de Gerasa qui est immense ! Je ne m’attendais pas à un site aussi grand. La nouvelle ville de Jerash s’est construite tout autour de la cité, les ruines sont donc totalement encerclées par la ville moderne, ce qui est réellement impressionnant. On y trouve de nombreux vestiges plus ou moins bien conservés dont le temple de Zeus et deux théâtres antique. Un site comme Jerash se visite avant tout pour son histoire et pas pour y enchainer les photographies de ces ruines spectaculaires. Elle a été fondée à la fin du IV° siècle av. J.-C. (ses habitants ont prétendu que la ville avait été fondée par Alexandre le Grand) et elle a gardé une grande importance tout au long de l’histoire antique, dont une apogée sous l’occupation romaine. Elle fut ensuite abandonnée vers le XII° siècle et est restée dissimulée sous le sable pendant plusieurs siècles avant d’être redécouverte, permettant à ses ruines d’être miraculeusement conservées. Admirablement restaurées, celles-ci font de Jerash le site gréco-romain le plus spectaculaire de Jordanie et un des mieux conservé au monde.

Côté pratique, l’entrée de Jerash est incluse dans le Jordan Pass. Nous avons passé 2 heures sur le site de Jerash, sans pouvoir tout y voir. La raison est simple, il faisait 40°C et nous étions en manque d’eau (le fil conducteur de notre voyage, l’eau !).

Nous avons ensuite pris la route pour la mer morte et avons commencé à nous émerveiller devant tous les paysages jordaniens…


Après-midi : La fameuse Mer Morte

Direction la mer morte où nous avons choisi un hôtel collé à cette dernière pour pouvoir en profiter facilement (hôtel Ramada Resort Dead Sea 4 : pas dingue mais piscine très sympa). Ce qui est le plus marquant en arrivant, c’est de réaliser à quel point elle a perdu du terrain en à peine 50 ans. Les hôtels qui la bordaient auparavant sont maintenant à près d’un km d’elle. Sachez que la mer morte est aujourd’hui  en réalité un lac qui disparaitra d’ici 2050 si rien ne change… Ca fait froid dans le dos.

Nous pourrons au moins dire que nous avons eu la chance de voir cette Mer Morte. Et on a évidemment pu s’y baigner un peu pour vivre cette expérience unique que tout le monde connait : cette fameuse photo d’une personne lisant son journal en flottant dans une eau limpide. Etrange mais si unique comme expérience ! Sachez que l’objectif premier du journal est de se débarrasser de la seule population qui accepte cette mer, les mouches et les moustiques que nous avons croisé par nuée quand nous avons essayé d’aller nous baigner sur un coin sauvage à l’eau turquoise (au-dessous du Wadi Muji). Impossible de s’en approcher sans être assailli, heureusement c’était bien plus calme (mais moins joli) près de l’hôtel. En effet si elle porte le nom de mer morte c’est parce qu’aucun organisme ne peut y vivre à cause de son taux de sel extrêmement élevé. Il est donc inutile de prendre son masque et son tuba pour chercher les poissons. On y flotte et on apprécie l’expérience et les picotement sur les jambes pour les demoiselles qui viennent de se raser. Attention, ne mettez surtout pas la tête sous l’eau et rincez vous avec la bouteille d’eau que vous n’avez pas oubliée de prendre. Vous pourrez aussi tester le bain de boue, il paraît que c’est très bon pour la peau.

Point info :

  • Pour votre baignade, choisissez une plage privée d’un hôtel ou la plage publique (payante 20JD) car en dehors de ces zones vous avez des risques de blessures (cristaux de sels coupants).
  • La mer se trouve à 429 mètres sous le niveau de la mer, dit comme ça c’est bizarre alors on retiendra juste qu’il s’agit du point le plus bas de la Terre. Ça c’est de l’anecdote !
  • La mer morte devrait disparaitre d’ici 2050. Elle s’assèche de 1,5m par an du fait du fleuve Jourdain qui n’alimente plus suffisamment le lac. Il est détourné par de plus en plus de cultures mais l’extraction de sel et les bassins d’évaporations en sont la première cause.


Jour 2 : Mont Nébo – Madaba – Route de Rois – Kerak

Une journée passée en grande partie sur la route, mais on en a tellement pris plein les yeux ! On a commencé par le mont Nébo, depuis lequel Moïse aurait aperçu la terre sainte, ce qui en fait le lieu saint le plus vénéré de Jordanie. Je vous avoue ne pas avoir pris de photo mais la vue sur la vallée est très jolie. Nous avons ensuite roulé vers Madaba que nous avons visité et où nous avons déjeuné. Madaba est l’un des sites les plus mémorables de la Terre Sainte. Appelée « la ville de la mosaïque », elle offre de nombreux sites à explorer. On a beaucoup aimé l’ambiance de la ville et y avons commencé nos emplettes souvenirs…

Ensuite, nous avons continué sur Kerak pour visiter la forteresse de Saladin. Ancienne forteresse Croisée encore entourée des fortifications de la vieille cité, Kérak s’élève à 900 mètres au-dessus du niveau de la mer. Là encore, je n’ai pas pris de photos, je vous avoue que c’était de vraies vacances et j’ai essayé de ne pas m’encombrer du boitier tout le temps. J’ai quand même deux trois photos iPhone de Madaba et de la route vers Petra, on est passés par la Route des Rois qui vaut absolument le détour !

La ville de Madaba

En route pour Petra via La Route des Rois


Jour 3 : Petra

C’est évidemment LA journée que l’on attendait le plus avec Coralie… Petra est la perle de Jordanie, c’est certainement l’un des plus beaux sites que j’ai vu de ma vie et je le place même devant les pyramides ! Ce n’est pas pour rien que ce sont tous deux des merveilles du monde. La cité perdue de Petra, construite par les Nabatéens se doit absolument d’être sur votre To Do. Visitez là à l’ouverture à 7h quand il fait encore frais pour être seuls et y faire de jolis photos, parcourez là en plein soleil toute la journée pour mieux s’en imprégner et jouez à Indiana Jones seul le soir quand les touristes sont partis…

On s’y est donc rendu tôt le matin pour faire des photos et c’était absolument magique de découvrir « Le Trésor » rien que pour nous ou presque. A savoir, il faut marcher une trentaine de minutes dans un canyon impressionnant avant de découvrir le site et d’arriver sur le trésor. Le site est donc parfaitement préservé de la civilisation et c’est ce qui nous a beaucoup plu (contrairement aux pyramides d’Egypte). Nous avons pu aussi en profiter pour suivre un jordanien escaladant le canyon pour nous emmener sur une falaise surplombant le trésor de Petra. Absolument magique. Nous sommes ensuite repassé par l’hôtel pour prendre un petit déjeuner (je ne vous conseille pas du tout notre hôtel : Tetra Tree Boutique Hôtel, mis à part pour sa vue de la terrasse) avant de repartir en famille et avons randonné toute la journée sous un soleil de plomb, à admirer les principaux vestiges de Pétra très nombreux, au-delà des plus connus : le Trésor et le monastère, cette immensité et cette roche si colorée. Imaginez 21 kms sur la journée et un final de 800 marches pour découvrir le monastère ; tout ça sous plus de 30 degrés. C’était physique mais si magique, prévoyez de bonnes baskets !

Seul bémol (c’est Coralie qui reprend la parole), les animaux du site et notamment les ânes que l’on voit, à bout de souffle, porter des personnes pour monter au monastère. C’est un sujet très courant en voyage mais ça me fera toujours autant de peine. On en a longuement discuté avec le guide, contre cette pratique qui nous a expliqué que des mesures étaient prises pour limiter cela. On a aussi vu l’immense écurie des chevaux qui avaient l’air parfaitement traités. Mais croiser ou voir errer ces petits ânes a été la seule chose qui a noirci ma journée.

Info pratique : prenez un guide, il rendra par son histoire le lieu encore plus magique. Petit point culture sur Petra… Située à trois heures de route au sud d’Amman, Pétra nous a été laissée par les Nabatéens, une nation arabe travailleuse qui s’installa dans la pointe méridionale de la Jordanie voici plus de 2000 ans. Réputée pour sa culture raffinée, son architecture massive et son système ingénieux de retenues et de canaux d’alimentation en eau, Pétra est désormais inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité dressée par l’UNESCO et reconnue comme un site qui enchante les visiteurs venus du monde entier. Pétra est parfois appelée « La cité perdue ». En dépit de son importance dans l’antiquité, après le XIVe siècle de notre ère Pétra fut complètement oubliée en Occident. Elle fut redécouverte en 1812 par un voyageur suisse, Johann Ludwig Burckhardt, qui parvint à pénétrer sur ce site jalousement protégé en prétendant être un Arabe venu de l’Inde pour procéder à un sacrifice sur la tombe du prophète Aaron. La suite, je vous laisse la découvrir lors d’un futur voyage…

J’en suis resté bouge bée alors je vous laisse avec ses photos qui parlent d’elles-même !


Jour 4 : Wadi Rum

C’est donc après une grosse journée de randonnée à Pétra que nous prenons la direction du Wadi Rum. Avant ça, nous avons rendu visite à Little Petra, juste à côté de Petra, bien plus petit, les vestiges y sont très jolis et on peut y voir les anciennes salles avec des fresques qui était aménagées pour les commerçants l’époque. Conseil : à faire avant Petra pour plus de magie, quand vous le faites comme nous après, c’est bien moins impressionnant.

Little Petra


Wadi Rum

Nous avons ensuite pris la route vers le désert de Wadi Rum, l’étape qui faisait le plus rêver Coralie… Wadi Rum, c’est le plus majestueux des déserts jordaniens, ce lieu est époustouflant, intemporel et laissé quasiment intact par les hommes. Un labyrinthe de roche monolithique s’étend du sol à une hauteur de 1 750 mètres, créant ainsi un terrain idéal pour les grimpeurs les plus chevronnés (quand il ne fait pas 40 degrés).

On y arrivé assez rapidement, 1h30 suffisent. Le Wadi Rum est vraiment surprenant, situé a l’extrême sud du pays, il se démarque par la diversité des couleurs que l’on a devant nous. Les dunes de sable rouge surplombent les étendues passant du jaune au doré, ce sable multicolore enserre des massifs rocheux, traversés par des petits canyons où pousse un peu de végétation.

Nous avons laissé notre minibus au Visitor Center à l’entrée du Wadi Rum et c’est en 4×4 que nous avons rejoint notre camp, le Dream Camp. Nous étions assez déçus car nous nous attendions à un camp plus « typique », à des tentes et à moins de confort. Mais on nous a expliqué que le camp respectait totalement le paysage et était seulement alimenté par des panneaux solaires. Je rêverai tout de même d’y revenir pour dormir à la belle étoile, ce que j’ai fini par faire tant la nuit dans la chambre était chaude, il faisait meilleur dehors. Bref, revenons-en à notre arrivée. Nous avons déposé les bagages et avons directement embarqué dans un 4×4 pour découvrir le désert… On l’a sillonné pendant 2 ou 3h et encouragé le bédouin chauffeur à chaque montée de dune. On a fait quelques pauses pour admirer les dromadaires ou encore pour faire des courses de descende de dune avant de s’arrêter sur un spot parfait pour admirer le coucher de soleil… Une journée inoubliable. En fin de journée, nous étions de retour au camp et les bédouins propriétaires nous ont offert un repas typique chauffé par la chaleur du sable, de belles rencontres se finissant par admirer les étoiles. Seul bémol : la chaleur, pour info, à minuit il faisait encore 35 degrés, des températures du mois d’août, il fait normalement un peu moins chaud en mai (l’idéal étant pour moi mars avril).

Après une nuit inexistante car bien trop chaude, on a pu profiter du sublime spectacle du lever de soleil sur le camp… les couleurs étaient absolument sublimes.


Jour 5 : Wadi Rum – Aqaba

Après un petit déjeuner au camp, direction Aqaba et la mer Rouge pour une journée de détente au bord de l’eau. Il faisait 45 degrés ce jour là donc et la nuit avait été courte donc le programme était parfait. On en a pris plein les yeux sous l’eau, la mer rouge est vraiment une merveille côté coraux et poissons multicolores… On a choisi une plage privée, le Bérénice Beach Club pour profiter des piscines et restaurant du lieu. C’est 10 euros l’entrée mais ça les vaut complètement, le cadre est excellent. Le soir, nous avons recherché de la fraîcheur dans Aqaba, raté, toujours 40 degrés à minuit, mais on a bien aimé la ville, son coucher de soleil vue mer sur Isarël, sa mosquée et ses boutiques.


Jour 6 : Wadi Muji

Avant de remonter sur Amman, petit stop au bord de la mer Morte au Wadi Muji pour une pause fraîcheur au creux d’un canyon magnifique. Wadi Muji, c’est un oasis ou la baignade, la vraie, celle avec de vraies éclaboussures, un vrai rafraichissement et surtout un vrai kiff existe. Le canyoning dans le Wadi Mujib est pour nous une expérience à ne pas rater, il est par contre assez physique et il faut être bien équipé mais vous ne regretterez pas d’être allé au bout.

On gare la voiture, on enfile nos maillots de bains et des chaussures ou pour les « je pense à tout » les chaussons d’eau seront parfaits avec un sac étanche pour l’appareil photo ou le téléphone car on est souvent totalement sous l’eau. La balade peut se faire avec ou sans guide, on la fera sans mais pour les plus frileux, le guide n’est pas de trop, on a souvent hésité sur les parcours à prendre et ce n’est pas très sécurisé. On accède au canyon par une échelle et on arrive directement les pieds dans l’eau. Après seulement quelques mètres, le spectacle commence. Magique.

Info pratique : le prix du canyoning dans le Wadi Muji est de 21JD par personne (équipement compris car gilet de sauvetage obligatoire) et n’est pas compris dans le Jordan Pass et si vous n’avez pas de sac étanche la loc est de 10JD.


Jour 6 : Amman

Retour dans la capitale au nord du pays dans la soirée pour un dîner typique et une bonne nuit un peu plus fraîche que les précédentes. Le lendemain fut réservé à la ville d’Amman, une ville qui m’a très agréablement surprise. Pour découvrir Amman, une demi-journée est suffisante. La visite de la Citadelle s’impose, si vous souhaitez admirer certains vestiges romains. Elle offre une vue imprenable sur la ville basse ainsi que le théâtre des romains que nous avons également visité. Se perdre dans un marché aux épices, traverser une route à l’arrache, négocier une chicha, prendre un thé dans la plus vieille maison de la ville, bref je vous conseille de prendre le temps de la découvrir, elle vaut vraiment le détour.

Nous avons fini notre journée par la recherche d’un bon restaurant mais en plein ramadan nous avons du attendre l’appel a la prière pour découvrir une adresse ouverte ! Le compte à rebours avant l’iftar était unique à vivre, nous regardions les locaux devant leur assiettes fourchette en main prêt a dégainer, ceux-ci nous proposerons même de manger à leur table. Mais nous finirons sur un rooftop à l’entrée de Rainbow Street (la rue branchée de la ville). D’ailleurs, le ramadan ne nous a posé aucun problème, on n’a pas mangé directement devant eux mais on a bu car on en avait cruellement besoin et on a eu aucune réflexion. Les restaurants étaient pour beaucoup ouverts et les magasins aussi.

Merci la famille pour ce voyage inoubliable !

Vous aimerez peut-être

21 Comments

  • Reply Cris 24 juin 2019 at 23 11 35 06356

    Y a t’il des demandes de bakchich en Jordanie tels qu’en Egypte?

  • Reply Czajka 25 juin 2019 at 6 06 21 06216

    Quel bel article!! Merci Coralie à toi et ton chéri!! Ça donne vraiment envie de découvrir (ou redécouvrir ) la Jordanie!! Je ne connais pas Wadi Muji par contre. Le Wadi Rum reste pour moi le plus bel endroit et ensuite Petra!!

  • Reply Audm 25 juin 2019 at 8 08 03 06036

    Très bel article ! Ça donne réellement envie d’y aller 🙂 Côté restaurants, vous avez bien mangé ? Pour les hôtels, ça semble plutôt mitigé dans l’ensemble, non ?

  • Reply Laura 25 juin 2019 at 10 10 36 06366

    Oh la la ça donne tellement envie ! Je souhaite organiser ce voyage pour les 30 ans de mon copain (au départ c’était l’Égypte mais j’ai eu les même retours que toi)
    En regardant les vols, tous arrivent en milieu de nuit. Comment vous êtes vous organisés ? Vous avez récupéré la voiture de location en pleine nuit à l’aéroport ? Ou y a t il eu une organisation de transfert avec l’hôtel ?
    Merci pour tes réponses !
    Et encore bravo pour ce bel article

    • Reply Coralie L. 25 juin 2019 at 10 10 49 06496

      On est arrivés très tard le soir nous, vers minuit, et on a pris un transfert vers l’hôtel. On a récupéré la voiture de loc le lendemain matin direct à l’hôtel. Et au retour, on est parti à minuit et idem, transfert organisé depuis l’hôtel, on avait rendu la voiture la veille, on ne l’avait plus à Amman. C’est Evaneos qui s’est occupé des réservations mais c’est pas bien compliqué et beaucoup d’hôtels les proposent direct 😉 Merci en tout cas 🙂

      • Reply Laura 25 juin 2019 at 11 11 44 06446

        Merci pour ta réponse ! J’ai vu hier en story que tu allais ajouter des éléments sur le budget, hôtels, etc. Je suis très intéressée par ces infos !

        • Reply laura 25 juin 2019 at 11 11 45 06456

          Oups je n’ai pas rafraichit la page 😉

  • Reply DUSSOT 25 juin 2019 at 16 04 16 06166

    Coucou Coralie ! Petite question, est il possible de louer masques et tubas au Bérénice Beach Club pour faire du snorkelling ? Si oui, te souviens tu des tarifs ?
    En tout cas merci beaucoup pour l’article !

    • Reply Coralie L. 28 juin 2019 at 9 09 41 06416

      De mémoire oui.. Ou au moins les acheter c’est sûr. Mais je ne me souviens plus des tarifs :/

  • Reply Emilie 25 juin 2019 at 22 10 15 06156

    Chouette article ! Après avoir visité Israël en mai, on voulait trop continuer avec la Jordanie, ton article m’a convaincue 🙂

  • Reply lilouuuu 26 juin 2019 at 8 08 32 06326

    Je connais très peu la Jordanie, à part Petra qui a l’air d’être un lieu incroyable, je pense que c’est une expérience à vivre !
    Bisous

  • Reply Em 26 juin 2019 at 17 05 15 06156

    Magnifiques photos <3
    Je vois qu'on a eu presque le même itinéraire ! Pour ma part, pas eu le temps de passer par Aqaba. J'ai trouvé la Jordanie incroyable, tellement de paysages à couper le souffle, la gentillesse des Jordaniens (et le hummus, partout, tout le temps a fini de me convaincre haha !)

  • Reply cecilia_cherieblossom 26 juin 2019 at 23 11 27 06276

    Les photos sont superbes ! Il fait bien trop chaud sinon j’y serai déjà allée ça a l’air magnifique 🙂 Par contre je n’ai pas compris quand tu dis qu’il ne faut surtout pas mettre la tête sous l’eau ??

    • Reply Coralie L. 28 juin 2019 at 9 09 40 06406

      Dans la mer morte, vu la concentration en sel cela pique énormément et c’est très compliqué de se rincer. Mon petit frère en a fait les frais. Et pour les températures, en mars avril il fait bien moins chaud 🙂

  • Reply Décorateur d'intérieur 29 juin 2019 at 14 02 35 06356

    J’ai eu l’occasion de visiter la Jordanie et je peux vous assurer & les photos en disent long l’architecture et la déco est de ouuuuf <3

  • Reply Maïlys LD 30 juin 2019 at 12 12 21 06216

    J’adore l’expression « Seconde maman » ! La mer morte me fait penser aux paysages de Mono Lake en Californie. Là encore, le lac est tellement salé qu’on ne peut se baigner dedans et la seule population qui y vit : les mouches et une espèces de crevette qui attire les oiseaux chaque année. Madaba a l’air vraiment mignonne, exactement l’idée que je me fais des villes là-bas. Waouh ! Ta seconde photo de La Route des Rois me rappelle tellement les paysages de Zabriskie Point dans la Death Valley ! :O Cette route est vraiment incroyablement belle – celle avec Coralie assis sur le mur est fabuleuse !

    Petite aparté : comment faites-vous pour que les photos format portrait aient exactement la même taille que les formats paysages ?

    Wadi Rum !!!!! WAOUH quelle beauté !! Enorme coup de coeur pour la photo d’une mini-Coralie sur un rocher surplombant le désert…
    Amman a l’air vraiment jolie et typique.
    Pour vous diriger, la langue n’a pas été problématique au niveau des panneaux de signalisation etc ?

  • Reply David 2 juillet 2019 at 12 12 23 07237

    Moi qui suis complètement fan de voyage ça donne envie, problème je viens de créer ma boite de plan de reprise d’activité donc très peu de temps libre…
    Vous pensez qu’en 4 jours ça peut tenir ?

    • Reply Coralie L. 6 juillet 2019 at 10 10 39 07397

      4 jours il faut faire des choix : Petra et Wadi Rum seuls ça passe !

  • Reply Nina 3 juillet 2019 at 9 09 57 07577

    Je ne connais pas du tout ce pays qu’est la Jordanie mais les photos de votre voyage donnent vraiment envie de le découvrir. Merci pour ces magnifiques photos !

  • Reply L&T 5 juillet 2019 at 8 08 21 07217

    Magnifique !

  • Reply Jean Claude Picton 9 juillet 2019 at 17 05 51 07517

    Merci pour ce reportage. Nous on part lundi 15 juillet pour 12 jours….. On portera des brumisateurs….. Pourquoi n’avez vous pas aimé tétra tree hôtel à Petra ?
    Merci
    Jean Claude

  • Leave a Reply