Une histoire de chien et chats

9 mois avec Only

26 février 2019

Déjà 9 mois que cette boule de poils est arrivée dans notre vie. 9 mois qu’Only a totalement chamboulé  notre quotidien, bien plus qu’on aurait pu l’imaginer. Vous ne cessez de nous poser des questions à son sujet… Il est donc temps d’y répondre ! 

Oh bébé Only… Il vient de dépasser les 30 kilos et pourtant pour moi, c’est encore mon gros bébé. En même temps, les chiens de grande taille restent « chiots » jusqu’à 1 an et demi et peuvent continuer leur croissance jusqu’à cet âge. Celle d’Only se stabilise, pour notre plus grand bonheur, il prend déjà assez de place à la maison et dans nos coeurs ce petit bout. Mais c’est fou comme ça demande une énergie folle ces bestioles ! On est bien contents de l’avoir adopté avant d’être parents pour pouvoir lui accorder tout le temps nécessaire et parfaire son éducation. Je ne le dirais jamais assez mais adopter un animal n’est pas un acte anodin, il doit être mûrement réfléchi car élever un animal prend du temps, de l’énergie et des sous aussi. On aurait pu croire qu’avec 3 chats on était habitués mais ça n’a strictement rien à voir, 3 chats à gérer, ça se fait tellement plus facilement qu’un chien. De nouvelles contraintes au quotidien comme celle d’adapter nos week-ends ou vacances pour lui mais des contraintes qui ne sont rien comparé à tout l’amour qu’il nous porte. Je suis peu à peu totalement accro à mon Only, il me quitte jamais (au grand désespoir de Mathieu) et sa façon de me regarder me rend parfois limite mal à l’aise tant on ressent d’émotions qui passent dans son regard… Il nous rend encore plus heureux qu’on ne l’était déjà et on est tellement heureux de l’avoir fait entrer dans notre vie ! Un chien, c’est du temps, de l’énergie mais surtout de l’amouuuuuur.

Cet article prendra un format de questions réponses pour rentrer directement dans le vif du sujet. Pour les questions déjà abordées auparavant dans de précédents articles, j’y répondrai plus brièvement et vous renverrais vers les articles en question pour ne pas qu’il y ai trop de redites. Allez c’est parti !


Où a t’on trouvé Only ?

Only est un akitu inu que l’on a trouvé dans un élevage près d’Orléans. L’akita une race japonaise que Mathieu connaissait et adorait tout particulièrement depuis des années. Il avait du coup réussi à littéralement me faire craquer pour cette race en me montrant le film « Hatchi » (un film basé sur une histoire vraie sur un akita qui attend tous les jours son maître à la gare). A la base, je suis plutôt une fille à chats mais j’avais dit OK à Mathieu pour un chien un jour, mais un chien comme Hatchi et seulement quand on aurait un jardin… Plus je me renseignais sur la race, plus elle m’intriguait et me donnait envie de la connaître d’avantage. L’akita inu est réputé pour être un chien chat, un chien calme, discret, intelligent et très indépendant. Des traits de caractère qui me rassuraient énormément et un chien prend tellement de place que je ne voulais pas adopter n’importe quel chien, je voulais mettre toutes les chances de notre côté pour que cela se passe au mieux. Et ce qui était sure, c’est qu’avec les trois chats déjà à la maison, il serait préférable de prendre un chiot. On aurait donc un chien un jour mais c’est l’emménagement dans la maison il y a un an qui a accéléré les choses ; on pensait emménager en appartement dans Lyon mais la vie nous a amené notre maison d’amour. Qui dit maison  dit jardin… Et j’ai donc du dire oui à Mathieu pour son rêve de chien. On travaillait à ce moment là avec Royal Canin qui nous a conseillé un élevage près d’Orléans : akita inu of kaerizaki. Un premier aller retour pour les rencontrer qui s’est parfaitement bien passé et on a littéralement craqué sur Only… C’est donc lui qui rejoindrait notre famille. Un mois plus tard, il était là… Tout a été finalement très vite mais on a strictement aucun regret. Only est le chien qu’on a toujours rêvé d’avoir et il a parfaitement trouvé sa place dans notre famille. Il faut savoir qu’un akita coûte entre 1500 et 2000 euros. Je ne vais pas m’étendre d’avantage sur le sujet élevage/SPA dans cet article mais si la question vous intéresse, je vous invite à lire ou relire mon premier article sur l’arrivée d’Only dans lequel j’ai longuement abordé le sujet.


Quels sont les traits de caractère d’un akita inu et d’Only ?

La première chose que l’on entend à chaque fois que l’on parle d’un akita inu : « oh, un akita, ça va être compliqué, ce ne sont pas des chiens faciles ». « Un akita en premier chien ? Quelle folie, vous allez regrettez ». On le savait que la race était réputée pour être compliquée et même si Mathieu était confiant, chaque réflexion nous faisait un peu appréhender. Et finalement, 9 mois plus tard, on ne voit pas ce qu’il a de plus compliqué qu’un autre. Peut-être un peu plus têtu ? A nous de l’être encore plus. L’akita est connu pour avoir un côté plus indépendant et plus difficile à dresser. On nous a dit que le rappel serait sûrement impossible à lui apprendre. Mais pourtant, aujourd’hui, on le lâche de plus en plus et il revient de plus en plus vite. On est pas sur le chien qui revient dés qu’il entend son prénom, souvent il nous regarde du genre « j’ai entendu mais là franchement j’ai pas du tout envie de revenir ». Mais de balade en balade, on sent une nette évolution. A nous de lui faire confiance et de nous faire confiance aussi. Chaque chien est différent et quoi qu’on nous dise sur telle race, c’est notre éducation qui fera la différence. Il faut noter qu’on lui accorde énormément de temps et d’énergie, depuis tout petit, et à force, on réalise qu’on peut le dresser comme on pourrait dresser n’importe quel autre chien, il faut juste être plus patient et ne surtout pas le braquer. L’akita inu se vexe vite et on peut très vite rompre la confiance. Il faut donc y aller doucement mais sûrement et ne jamais lui donner raison : « Une main de fer dans un gant de velours« .

Pour sa relation avec les humains, l’akita inu est réputé pour être très proche de son maître mais peut se montrer totalement indifférent avec des inconnus, ce qui n’est pas du tout le cas de notre Only, on l’a de suite sociabilisé avec beaucoup de monde et du coup il aime tout le monde (peut-être un peu trop, il ne se méfie pas). Par contre, il va choisir l’un de ses maîtres, l’akita a un maître. Même si on aurait préféré qu’il choisisse Mathieu, il se trouve qu’il m’a choisi, le fait qu’il soit un mâle a accentué ça. C’est donc à moi qu’il accorde beaucoup plus d’attention, on peut parfois rentrer sans même qu’il calcule Mathieu… Il ne faut pas être suceptible et savoir que même si l’un des deux membres du couple souhaite plus que tout adopter un chien, ce dernier choisira peut-être l’autre… Only aime tout de même Mathieu bien évidemment, mais il me suit moi et m’écoute aussi beaucoup plus. Espérons que cela change un peu tout de même avec le temps…

Côté caractère, à la maison, hormis ses quart d’heure de folie (comme un chat) Only est très calme, il trouve un petit spot dodo (si possible un canapé) et on ne l’entend pas pendant parfois des heures. Ce n’est pas le genre de chien qui est tout le temps foufou ou qui tourne autour de la table basse en remuant la queue ; et pour moi c’était essentiel. Je voulais un chien calme, qui nous laisse vivre et je ne supporte pas les chiens qui font tout pour être toujours au centre de l’attention, surtout quand on reçoit du monde. Il sait donc se faire très discret. On l’a aussi habitué tout petit à le trimballer tout le temps avec nous, partout, il s’endort donc sans problème ailleurs, adore maintenant la voiture et se pose sans problème sous la table au restaurant, toujours discret. C’est une vraie crème et on a beaucoup de chance !

Le seul « souci » que l’on a aujourd’hui avec Only, c’est son côté « chien dominant » qu’il tient absolument à montrer à tous les autres chiens mâles que l’on croise. On le savait, l’akita inu est un chien dominant, c’est donc toujours plus ou moins facile avec les autres ; la castration de ces derniers est donc fortement recommandée, et ce dés la première année, sinon, c’est trop tard, les hormones sont déjà bien présentes. On l’emmène depuis novembre à des cours d’éducation pour l’aider dans cette sociabilisation canine mais ça ne suffit malheureusement pas, il grogne toujours un peu sur les autres mâles et on appréhende toujours une petite bagarre. C’est la raison pour laquelle on le garde très souvent en laisse quand on sait qu’on va croiser d’autres chiens. On l’a fait castrer pour diminuer cela aussi et on va continuer les cours et chercher des sorties avec d’autres chiens. Parce qu’autant, des humains, il en voit énormément, autant ce n’est pas si facile de trouver des copains chiens et de les voir souvent, hors, un chien a besoin de fréquenter régulièrement d’autres chiens, mâles/femelles et d’autres races de toute taille.

Enfin, côté physique, il est important de savoir que l’akita est un grand chien. La plupart sont roux, d’autres sont blancs ou brungés. C’est le grand frère du shiba inu que l’on a plus l’habitude de croiser en ville et côté fourrure, il a un poil bien fourni d’une douceur extrême, ce que j’adore tout particulièrement. Mais il perd une quantité de poils impressionnante une fois adulte ! Côté poids, quand on l’a adopté à 2 mois, il pesait 5 kilos et un mois plus tard il en pesait déjà 10. Aujourd’hui, il pèse 30 kilos mais son père culmine à 45 kilos. Ils n’ont pas besoin pour autant d’un immense jardin, on lit que l’akita peut sans problème vivre en appartement s’il est sorti minimum 2h par jour mais je vous avoue qu’on est bien contents d’avoir attendu d’avoir la maison et le jardin avant de l’avoir tant il nous fait des instants de folie dans le jardin. Ce qui nous empêche pas de le sortir 1h minimum tous les jours et de plus grandes balades le week-end. L’akita n’est pas réputé pour être un grand sportif mais il marche facilement longtemps, on a fait 15kms ce week-end et il était toujours devant. Attendez-vous à qu’il dorme non stop pendant deux jours après pour se reposer. 


Comment préparer l’arrivée d’un chiot/chien ?

Vous me posez énormément de question sur l’accueil d’un petit chiot, un sujet que j’ai déjà longuement abordé dans mon premier article que je vous invite à lire mais voici un petit résumé de ce qui me passe par la tête…

Avant l’arrivée du chiot, il faut avant tout préparer la maison et anticiper le fait qu’un chiot fait beaucoup de bêtises. Il faut donc faire en sorte qu’il en ai le moins possible à faire : ranger un maximum de choses ; ranger les tapis (ce que l’on a pas fait mais qu’on a longuement regretté). Il faut dans tous les cas instaurer des règles et absolument s’y tenir, même si elles évoluent avec le temps.  Par exemple, on ne souhaitait au début pas qu’il monte à l’étage, on a donc installé une barrière de sécurité enfant (on a depuis craqué, je me sentais un peu seule en décembre quand je suis restée une semaine à la maison et il a été si sage là-haut qu’on le laisse maintenant aller où il veut). Au début aussi, on l’empêchait de monter sur les canapés, mais idem, on a réalisé qu’en grandissant, il ne les abîmaient pas du tout. Mais on a attendu ses 6 mois pour changer les règles, quand il était un peu plus calme. Et le plus important est que ce soit vous qui décidiez ce qu’il a le droit de faire. C’est nous qui décidons quand il a le droit de monter sur le canapé et si on lui demande de descendre, il descend direct. On lui laisse des libertés mais ce n’est jamais lui qui décide et les premiers mois, il vaut mieux être plus strict car c’est là qu’il fera le plus de bêtises. Depuis, il est bien plus calme et on risque donc moins.

Quant au matériel à acheter pour son chien ou chiot, voici une liste non exhaustive de tout ce qui a rejoint la maison depuis son arrivée. Ca peut faire beaucoup comme ça mais finalement, on a besoin de tout… Ca en prend de la place un petit chien !

  • Pour jouer : Un chiot et même un chien adulte ont besoin de jouer, c’est absolument primordial. Il leur faut donc, surtout chiots, tout plein de jouets (on en avait acheté une quinzaine à l’arrivée d’Only). Il en faut de toutes les matières ; de la corde, du bois, de l’os à mâcher, des trucs qui font du bruit… Un chiot se lasse très vite des jouets (ou pas pour certains) mais il lui faut toujours un nouveau truc. Et s’il commence à manger un tee-shirt, on lui donne un vieux chiffon de cette matière. Il mordille le canapé, on lui donne un truc en tissu. Il mordille un pied de table en bois, on lui donne un bous de bois. Il faut pouvoir pallier à toutes les situations, on avait donc fait le plein de jouets, au début en animalerie puis sur Amazon car je trouve ça très cher pour ce que c’est et ce qu’il en fait… On avait pris un pack dans ce style. Aujourd’hui, il détruit rapidement les jouets avec sa grosses gueule, on prend donc les jouets les plus solides possible, et si ça couine, c’est encore mieux (pour lui – pas pour nous je l’avoue). Voici son jouet préféré du moment : un dinosaure. 
  • Pour dormir : Même s’il n’ira pas toujours, il faut évidemment acheter un panier. Sachant que pour un chiot, un panier a une durée de vie très courte. Il sera lui aussi mangé, malmené, retourné, trainé dans la maison… Mais ce n’est pas bien grave, on ne peut pas l’empêcher de tout faire et je préfère qu’il s’attaque à son panier qu’à notre canapé. De toutes façons, nous, il grandit tellement vite qu’un mois et demi après son arrivée, on a déjà du changer de panier et aujourd’hui, on en est au troisième ou quatrième et il s’y pose très peu. Il préfère le tapis ou les canapés. Son panier actuel nous sert d’ailleurs aujourd’hui plus de parc à jouets mais c’est important de l’avoir notamment quand on voyage car ça lui fait un repère.
  • Pour ses repas : Oui, je vous apprends un truc, un chien mange. Il lui faut des gamelles, une pour les croquettes et une pour l’eau. Pour l’eau ils adorent les fontaines à eau, on avait ce modèle là pour le chien + pour les chats mais c’est depuis peu devenu juste une grosse gamelle car il a été cassé. D’autres gamelles d’eau sont situées un peu partout dans la maison, un chien boit trois gouttes toutes les 5 minutes donc il lui faut plein de points d’approvisionnement. Pour les croquettes, on nous a conseillé de surélever la gamelle comme c’est un grand chien, on l’a mise sur une caisse en bois mais il existe des directement surélevées (les discours sur le sujet sont divers, certains disent que finalement c’est mauvais…) ; nous Only a l’air d’approuver et ça délimite l’espace repas donc on continue. Et si votre chien est glouton, pensez aux gamelles faites exprès pour les faire manger moins vite ou aux kong pour les occuper.
  • Côté alimentation : Et dans sa gamelle, on a choisi les croquettes pour chiot Royal Canin mais il y a plein de choix. Il faut prendre les croquettes chiots adaptées au poids qu’il fera adulte, pour nous ce sont les Maxi Puppy et ce, jusqu’à ses 15 mois car la croissance des chiens de grande race est longue.  On a un gros sac de rangement pour que les croquettes ne sèchent pas. Malheureusement, en ce moment, il est en mode « je remets tout en question » et « je teste ». Il ne veut donc plus manger ses croquettes, on est donc en train d’en testé d’autres, je vous dirais ce qu’il a choisi plus tard. On a aussi acheté tout plein de friandises et notamment les friandises « Educ » Royal Canin que vous avez été nombreuses à me conseiller. Ca nous permet de le récompenser pendant l’éducation avec zéro calorie. Je vous conseille aussi des gamelles rétractables pour les vadrouilles et un « travel kit » quand on part à la journée. Pour ses besoins en vadrouilles, pensez aussi aux sacs pour les déjections canines.
  • Les promenades : On commence évidemment par une laisse, si possible, qui ne s’allonge pas quand il est petit pour pouvoir lui apprendre à marcher avec une laisse et qui s’allonge si on le souhaite pour plus tard pour qu’il soit plus libre. Ensuite, au choix, collier ou harnais. Sur ce sujet, je vous avoue avoir reçu un tas d’avis différents ; certains disent que le collier c’est mieux pour l’éducation, d’autres qu’il ne faut surtout pas en mettre, même petits car ça leur fait mal. Au début, on mettait qu’un harnais mais impossible de le faire marcher en laisse sans qu’il tire, aux cours d’éducation, on nous a donc conseillé le collier et depuis il écoute bien mieux la marche aux pieds. On a donc aujourd’hui un collier pour les cours (solide, idéal en cuir) + un harnais pour les balades en ville où il doit bien rester aux pieds et un autre harnais pour les balades, randonnées.
  • Pour le laver : On a également un shampoing dédié à notre Only et on le lave régulièrement. Cet hiver, c’était indispensable après les vadrouilles dans la neige notamment. Voici notre shampoing mais attention, il ne faut pas laver un chien plus d’une fois par mois. Et plus vous commencez à les laver petits, plus ça sera facile plus tard. On l’a habitué tout petit et maintenant, il se laisse parfaitement faire dans la douche et il adore même ça. Il en est de même pour le brossage, si votre chien a un poil long, c’est indispensable, voici la brosse que je vous conseille.
  • Pour voyager : Enfin, pour protéger la voiture, on a acheté un kit avec une housse et ceinture de sécurité. C’est vraiment top et on le met soit à l’arrière soit dans le coffre. Il faut également penser à attacher le chien (c’est obligatoire), ceinture de sécurité sur le harnais ou petite cage.

Accessoires utiles


Une journée type avec Only à la maison

On a la chance d’avoir un métier qui fait qu’aucune journée ne ressemble à une autre mais vous êtes nombreux à m’avoir demandé de vous raconter une journée type avec Only. Je vais donc essayer de vous raconter la journée la plus classique, quand on est à la maison. Ce petit Only a de la chance car on le laisse très rarement seul, on bosse tous les deux depuis la maison, on est donc presque tout le temps avec lui et on l’emmène très souvent partout avec nous. Mais il nous est bien sur déjà arrivé de le laisser seul du matin au soir et tout s’est parfaitement bien passé. Il est juste tout fou quand on rentre mais c’est normal il n’a fait que dormir. Quand ça arrive, on le laisse souvent en bas la nuit car sinon, il nous réveille super tôt car il est déjà très reposé. Mais cela arrive rarement, repartons sur une journée type…

 Je laisse la parole à Only qui a préféré vous la raconter :

  • 8h/8h30 : après avoir passé la nuit sagement par terre (sur ma couverture) juste à côté de maman, il est temps de voir s’ils sont réveillés… Ah dés qu’un des deux bouge, c’est bon signe, une petite léchouille de bon matin pour bien commencer la journée (papa déteste mais ça m’amuse)
  • 8h30 : on mange ? Avant ça, un petit tour dans le jardin, un pipi, je me défoule et quand je rentre, on m’a servit ma gamelle, j’ai plus qu’à me mettre à table.
  • 9h : je reste avec maman qui se prépare, je squatte la salle de bain, le dressing, jamais bien loin.
  • 9h30 : on se met au boulot ! Enfin, elle travaille, moi je reste au pied et je pique un petit somme
  • Midi : on joue ? On sort ? On fait un truuuuuc. Je m’ennuie.
  • 12h30 : oh, les regarder manger… quelle torture. Mais il paraît que moins je réclame, plus j’aurais, alors je reste bien sage.
  • 12h45 : youpiiii je finis les plats et m’occupe du pré lavage avant le lave-vaisselle.
  • 13h : ils repartent bosser, c’est l’heure de la sieste.
  • 16h/18h : c’est l’heure de la balade, mon moment préféré de la journée ! Viiiiiite on court dans les champs, on se roule dans l’herbe, dans la neige, on fait la course avec papa, on saute sur maman, on lui fait plein de léchouilles. Que j’aime la campagne.
  • 18h30 : petit dodo pour récupérer !
  • 19h30 : ça y’est, c’est mon moment de folie de la journée. Je saute de partout, je glisse sur le carrelage, je veux absolument que l’on s’intéresse à moi. Heureusement, maman vient s’allonger dans mon panier avec moi et papa me fait plein de gratouilles bidou. Je suis au paradis des chiens…
  • 20h : à taaaaable !
  • 20h30 : la folie continue, on sort jouer un peu, je ramène les jouets, je fais mon intéressant…
  • 21h : ça y’est je me pose sur le canapé en bas tranquillement devant la télé
  • 22h30 : je monte avec maman, on va lire un peu tranquille tous les deux.
  • Minuit : papa nous rejoint, je descends du lit et file à côté de maman.
  • 00h30 : à demain pour de nouvelles aventures !

Points pratiques :

Vous êtes nombreux à m’avoir demandé comment on faisait avec les poils. On a investi il y a un an et demi dans un aspirateur autonome iRobot (on a ce modèle vraiment PARFAIT), que l’on passe tous les jours, ça nous change vraiment la vie. Pour le canapé, mon petit Dyson est parfait ! On fait beaucoup plus le ménage avec quatre animaux, mais on s’y fait à force. Et pour les points besoins, il les fait soit dans le jardin (Mathieu missioné de tout ramasser) soit en balade mais quand c’est en balade on ramasse toujours et on jette dans une poubelle (à part si c’est vraiment en pleine cambrousse).


Les cours d’éducation canine

Comme sur beaucoup d’autres thèmes, les avis sont divers et variés sur le sujet de l’éducation canine. Je vais donc juste vous partager mon expérience et vous expliquer ce qui fonctionne chez nous, sans pour autant vous dire que c’est la meilleure des choses à faire et que cela fonctionnera obligatoirement chez vous.

Quand on a adopté Only, on a fait venir une éducatrice à la maison pour avoir les premiers conseils : La voix du chien. Elle est spécialisée dans les akitas et nous a donc délivré de nombreux conseils qui nous ont beaucoup aidés au début. On pensait ensuite tout faire seuls car ça se passait très bien mais en octobre dernier, Only m’a mordue alors que j’essayais de lui récupérer un bout de viande qu’il avait réussi à voler. On a donc hésité à faire appel à nouveau à la voix du chien mais les cours d’éducation personnalisés représentent un certain coût et on s’est dit que cela serait bien qu’Only voit d’autres chiens. On m’a donc conseillé la Pension de la Côte près de chez nous et ça se passe très bien. Ce sont des cours éducation « classiques » et j’en ai peu parlé car on m’a beaucoup reproché d’avoir fait ce choix mais on ne pouvait pas ne pas agir suite à la morsure d’Only. Il fallait être plus fermes et franchement, ça se passe tellement bien. Ils sont adorables, ultra respectueux et sont là pour faire en sorte que tout se passe bien avec nos chiens et que la vie avec eux soit plus simple et plus sereine, de notre côté comme côté chien. On a l’impression d’emmener Only à l’école, il adore y aller et il a enfin compris ce que voulait dire Non.

Only est dans le groupe 1 et voilà précisément ce que l’on apprend :

  • Apprentissage de la marche au pied
  • Apprentissage du rappel
  • Apprentissage de la position assis / couché
  • Apprentissage de l’absence à 5 m
  • Poursuite de la sociabilité

Beaucoup de maîtres aux cours sont dépassés par leurs chiens et c’est impressionnant comme ils apprennent vite. Only mordillait beaucoup, il ne le fait plus, il marche maintenant au pied, il revient quand on l’appelle et tout se passe beaucoup mieux dans l’ensemble depuis que l’on y va. Chaque chien est différent mais ça lui correspond totalement et il adore même y aller car on passe une heure qu’avec lui et il retrouve plein de copains. On a pris pour l’instant un forfait de 12 cours mais on va sûrement prolongé à l’année (de mémoire 200 euros les 12 cours – 400 euros illimité l’année).


La cohabitation avec les chats

Autre question qui revient très souvent : « Mais comment ça se passe avec les chats ? ». Alors tout n’a pas été simple dés le début. Le premier jour, on a mis les chats à l’étage pour qu’Only puisse découvrir la maison sans les voir. Quelques heures après, on les a fait descendre et c’était fou de les voir s’approcher petit à petit d’Only. Olympe était extrêmement curieuse, elle le sentait beaucoup mais n’avait pas peur. La plupart du temps, plus le chat est jeune, plus cela sera simple. Et cela s’est vérifié chez nous, tout s’est de suite bien passé avec Olympe et on les surprend aujourd’hui très souvent à jouer ensemble et à dormir tout près l’un de l’autre. Pour mon plus grand bonheur.

Pour les deux autres, ce fut un peu plus compliqué mais je n’ai pas tant de conseils à vous donner sur le sujet si ce n’est que de laisser le temps au temps. On ne les a jamais forcés à être ensemble, au début Only ne mangeait pas dans la même pièce que les chats et dormait en bas pour que les chats aient encore leur espace à elles. On a attendu que cela se passe mieux entre eux pour ouvrir l’étage à Only.  C’est avec April que cela a été le plus compliqué. Elle est de nature très peureuse et discrète. Elle est restée à l’étage sans descendre, ni même pour manger (on lui montait sa gamelle) pendant 6 mois… C’était très long. Mais du jour au lendemain, elle s’est mise à redescendre… On la voyait au début dans les escaliers, puis sur le canapé, puis près de nous. Aujourd’hui on la voit même parfois faire des petits bisous à Only ! On est vraiment rassurés.

C’est finalement avec Luna que le « courant » passe le moins, mais il faut savoir qu’elle n’a jamais été très sociable, elle a toujours grogné sur tout le monde (même sur Olympe et April) donc avec Only, ça ne passe pas. Ils ne sont pas potes mais pas en guerre non plus. Ils s’ignorent et Luna fait sa vie en sortant en vadrouilles comme avant. Au début, il y a eu une période où elle partait très longtemps quand Only est arrivé, en mode rejet… On a trouvé chez qui elle allait, on leur a demandé d’arrêter de la faire rentrer et de la nourrir, elle sort depuis moins longtemps. Cela va bientôt faire un an qu’Only est arrivé et les chatounes ont donc retrouvé leurs habitudes. Il faut simplement faire preuve de patience et ne pas forcer les choses. Mais certains chats n’accepteront jamais l’arrivée d’un petit nouveau (chat ou chien) et malheureusement, on ne peut rien faire contre ça.

Deux trois petits conseils que l’on m’avait donné avant l’arrivée d’Only pour que la cohabitation se passe au mieux :

  • Il faut que les chats aient leur espace, une pièce (ou mieux pour nous, un étage) où le chien ne va pas.
  • Dans les autres pièces, il faut qu’elles aient un endroit en hauteur où se réfugier en permanence : une table, un buffet peu importe, un endroit où le chien ne peut pas aller.
  • Les gamelles des chats doivent être placées en hauteur et le chien ne doit jamais y avoir accès, sinon il lèchera et les chats ne voudront plus manger. On mettait au début les gamelles des chatounes dan la cheminée, c’est fini. Les chatounes mangent sur le buffet dans le salon et Only dans une autre pièce.
  • La litière du chat ne doit pas être accessible par le chien, on l’a surpris à glisser sa tête pour prendre une petite crotte et la manger… Sympa. Le risque aussi est que les chats ne veulent plus y aller car il y aura l’odeur du chien. On a laissé la litière dans la même pièce mais on l’a retournée, les chats peuvent escalader un peu, le chien non.
  • Ca parait logique, mais il faut continuer à donner un maximum d’attention à tout le monde, ne surtout pas délaisser un chat parce qu’un petit chien est arrivé, sinon risque de jalousie.

Les voyages avec Only

On voyage énormément avec Only et j’ai écrit un article très récemment un article totalement dédié à ce sujet, je vous invite à le lire ou le relire si le sujet vous intéresse.


Combien ça coûte ?

Point très important à ne pas négliger : adopter un animal a un certain coût et il faut être capable de l’assumer.

1 – L’achat du chien à proprement parler varie entre 300 et 2500 euros selon l’endroit où vous l’adoptez et selon le choix d’un chien de race ou pas. Ensuite, il y a tous les frais annexes dés son adoption. Pour la totalité des jouets + panier + laisse + gamelles + couverture…, je dirais que l’on a dépensé environ 300 euros.

2 – Côté croquettes, le paquet de 15 kilos coûte 50 euros pour un peu moins d’un mois pour les quantités conseillées pour Only. Je dirais donc que ça nous coûte aujourd’hui 70 euros par mois (sans compter les friandises).

3 – Les soins animaliers sont évidemment à prendre en compte aussi car ils peuvent atteindre des sommes importantes en fonction de la nature des soins.  De plus, il existe des différences de tarifs entre les vétérinaires, encore plus d’une région à une autre, voici les prix moyens que j’ai répertorié :

  • une consultation de base : en moyenne 40€
  • une consultation comportementale : entre 70 et 100€ la séance
  • les vaccins : environ 200€ par an selon les vaccins faits
  • l’identification : puce électronique ou tatouage : env. 60€
  • la stérilisation : entre 200 et 300€, variation importante selon les cliniques vétérinaires
  • la castration : entre 150 et 250€, idem que pour la stérilisation, attention aux variations de tarifs
  • les traitements puces + vermifuges : 15€ par mois

On hésite encore à prendre une assurance santé pour Only, on ne l’avait pas fait pour les chats mais les coûts sont plus faibles et vu les derniers frais que l’on a eu pour Only, on se dit qu’on aurait vraiment du le faire avant. En effet, Only n’a pas pu avoir une castration classique, car il avait une malformation, un seul testicule était descendu. On a donc du le refaire opérer en février pour une opération plus lourde et récupérer le testicule coincé dans l’abdomen (le laisser est très dangereux, la castration était donc obligatoire pour Only). Mais entre les deux opérations et l’échographie, on a atteint les 700€ de frais, on est donc loin des 150€ de castration classique…

4 – La garde du chien : on part souvent en vadrouilles avec lui mais quand on le laisse en pension (on l’emmène à Services au poil, à Grigny), ça nous coûte une centaine d’euros la semaine et quand on voyage avec lui, on paye souvent un petit supplément pour avoir le droit de l’avoir avec nous.


Voilà, je pense avoir abordé et développé l’ensemble des sujets qui m’ont été demandés, n’hésitez pas à laisser un petit mot sous l’article s’il vous a plu, ou si vous avez encore une question sur notre vie avec Only, je ne manquerai pas de mettre à jour cet article par la suite.

Bientôt un an mon Only Woof !

Vous aimerez peut-être

11 Comments

  • Reply Véronique Blanc (Floretta Flowers) 26 février 2019 at 20 08 52 02522

    Super article plein d’amour, de partage d’expériences et de conseils

  • Reply Maurandi Julia 26 février 2019 at 21 09 59 02592

    Bonsoir! Tout d’abord merci pour cet article très interessant. Juste une petite chose à propos de l’alimentation: si Only boude les puppy, achetez les maxi adulte, transition le temps de finir le paquet puppy et ça ira mieux. L’histoire de la croissance est vrai, mais l’utilité de la croquette puppy est réaliste jusqu’à ce que le chiot n’en ressente plus le besoin ( suivant l’animal, entre 6 mois et 1 an).

  • Reply lilouuuu 27 février 2019 at 17 05 14 02142

    Hello, merci pour cet article très complet ! Cette race de chien est si belle, beaucoup trop mignon !
    Pour ma part j’en ai 3, j’aime tellement les chiens ! ( on habite en campagnes, plus d’un hectare de terrain, autant te dire qu’ils sont heureux ! )
    Bisous

  • Reply amandine_home 27 février 2019 at 17 05 24 02242

    Je me reconnait beaucoup dans ton récit!! Une vrai glue pleine d’amour pour le notre, dodo au pied du lit, nous suit partout dans la maison !! Par contre assrz mefiant ou indifferent avec les inconnu sauf nos amis proches qu’ils voit très souvent! Notre seule point noir c’est la domination envers les autres mâles. On nous avait prévenu que les akita entre congénère de même sex c’etait pas la peine. Mais je pensais pas à ce point.. on a eu beau essayé, passé ses 1 an plus possible du tout. On à toujours été très vigilant malheureusement on ne peut pas tout contrôler. En l’occurance pour nous un trou dans la cloture de nos amis chez qui on l’a laisse joué dans le jardin, notre portail qui s’etait ouvert avec le vent.. et malheureusement d’autres chien et leur maitre qui passaient par la. Des mâle evidement.. chaque fois un carnage, le temps de réagir et de le maitriser (vraiment très compliqué vu la violence des bagarres ca fait peur ..) il a envoyé 3 chiens au veto urgence sans avoir une egratignure c’est dire la force et la rage qu’il peuvent avoir.. et ça m’a fendu le coeur pour les toutou en face qui n’avaient rien demandé.. on a pris de leurs nouvelles ils vont tous bien et notre assurance a pris en charce leurs frais.. mais maintenang plus aucun risque . On verifi tout partout ou on l’enmene. Chez nous aussi constament pour les clotures. Et jamais jamais de ballade detache. Si il flair un chien et qu’il part.. c’est carnage assure et je ne veu prendre aucun risque !! En dehors de ca c’est un bonheur de l’avoir au quotidien je l’aime tellement! Meme si c’est un barareur! Et pour une mutuelle je te le conseil fortement! Nous en jouant il s’est fait une rupture des ligament du genou droit ! Resultat 2 opérations pour la modique domme de 1700 euros et on avait la mutuelle aui a pris 70% en charge.. et bah je peux te dire que ça soulage grandement!!!!! Je te fais des gros bisous ma belle et papouille pour Only

  • Reply Amandine_home 27 février 2019 at 17 05 27 02272

    Je viens de me relir je m’excuse par avance pour toutes mes fautes lol j’avais la flemme de me relire mais j’ai ecrit trop vite! J’espère que ce sera compréhensible quand même !! Des bisous

  • Reply May /Malcolm The Akita 27 février 2019 at 18 06 40 02402

    Bel article sur cette presque première année avec Only.
    Tu verras dans quelques mois ou années qu’a 9 mois c’est encore un grand bébé et que tu vas découvrir encore pleins de choses à ses côtés et de nouveaux aspects de sa personnalité. Tu devrais voir son caractère plus ou moins changer dans les mois qui vont arriver sur différents points, pas forcément qu’en négatif. C’est d’ailleurs ce qui est très passionnant avec eux. C’est génial de travailler sa socia comme vous le faite avec des gens qui connaissent la race. De bosser avec ses congeneres comme avec les humains, de cette façon ça sera un loulou bien dans ses pattes.
    Même si pour moi l’education Ne fait pas tout, c’est un gros facteur à prendre e compte pour cette race qui a des prédispositions bien présentes.

    Sinon dire que l’akita n’est pas adapté comme premier chien est une erreur tu as raison. Puisqu’il vaut dix milles fois mieux un maître dévoué à son chien et qui est prêt à apprendre avec lui plutôt que quelqu’un campé sur ses idées…
    Qui pensera savoir gérer un akita
    parce qu’il a eu des gros chiens avant …

  • Reply penseedeparis 28 février 2019 at 18 06 13 02132

    C’est une très bonne idée de faire un article à ce sujet et d’informer un peu plus les personnes 🙂 merci beaucoup !

  • Reply cecilia_cherieblossom 28 février 2019 at 22 10 52 02522

    Merci pour cet article très complet 🙂

  • Reply Vanessbratos 1 mars 2019 at 10 10 24 03243

    Pour nous c est une staffie. Beaucoup de préjugés de notre entourage mais aucun regret à l arrivée, elle aime tout le monde! Que du bonheur ces petites bêtes à poils. Merci pour ce bel article

  • Reply Samzandco 1 mars 2019 at 21 09 37 03373

    Super article. Je retrouve des traits de caractères de mon Hauru hâte de suivre la suite de vos aventures.

  • Reply Corinne LEMAIRE 3 mars 2019 at 19 07 24 03243

    Très bel article et absolument complet sur ce chien qui me fascine

  • Laisser un commentaire