Looks

J’ai osé croire en mes rêves

20 octobre 2017

Croire en ses rêves… N’est-ce-pas l’une des choses les plus difficiles qu’il soit ? C’est pourtant ce qu’il y a de plus important.

Il ne se passe pas une semaine sans que je reçoive un message où l’on me demande « Comment j’ai fait de ma passion pour le blogging mon métier ? ». Vivre de sa passion, avoir cette sensation agréable de se lever chaque matin pour faire ce qu’on aime, tout le monde en rêve… Mais on est très peu à avoir cette chance. J’emploie le mot « chance » volontairement car il y en a toujours une part mais c’est à nous d’aider cette chance (celles qui sont là depuis longtemps savent que j’adore cette expression). C’est à nous de forcer le destin et de tout mettre en oeuvre pour vivre nos rêves. Investissement et détermination sont pour moi les clés du succès. A toutes ces questions… Quel a été mon secret ? Est-ce que j’ai bénéficié d’un réseau ? Qu’est-ce que j’ai de plus qu’une autre ? Comment se faire connaître ? Je n’ai pas de réponse toute faite. Je n’ai rien de plus qu’une autre, je n’avais aucun réseau, aucun moyen financier au-dessus de la moyenne et aucun vrai secret. J’ai juste l’impression d’avoir fait les choses par passion depuis le début et d’avoir fait quelques sacrifices pour en arriver là. D’avoir « sacrifié » des tas de week-end, quelques amitiés pour travailler jours et nuits. De m’être pris pas mal de claques et pas mal de « tu n’y arriveras jamais » et de m’en être servi pour viser plus haut. Je crois que l’un des traits de caractère qui me défini qui m’a le plus servi pour en arriver où j’en suis aujourd’hui, c’est d’être une éternelle insatisfaite. Je veux toujours plus, toujours mieux, toujours plus grand. Sans pour autant rejeter ce que j’ai déjà aujourd’hui, j’ai appris à apprécier plus que tout ce que j’ai déjà mais je pense sans cesse à l’avenir et à ce que je pourrais faire de plus grand ! Alors quand Cache Cache m’a proposé de vous donner mon interprétation du « Viser Haut » car c’est le nom de leur nouvelle campagne et qu’ils me reconnaissaient dedans, j’ai été extrêmement touchée. Touchée parce qu’à travers cette campagne, Cache Cache met à l’honneur des femmes remarquables qui ont fait de leur passion leur métier pour prouver que l’ambition était sûrement le plus joli des défauts. Elles et moi avons des métiers très différents mais un point en commun : l’envie de se surpasser et de s’épanouir pour aller plus loin, plus haut et vivre nos passions sans concession. C’est donc habillée presque totalement en Cache Cache que je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de mon ambition à moi et vous raconter mon parcours et ses nombreuses embûches. Il est important pour moi que vous sachiez d’où je viens et que vous ayez conscience que rien n’est jamais facile pour personne et qu’avec un peu (beaucoup) de bonne volonté, on peut soulever des montagnes ! Il faut oser, oser croire en ses rêves et oser viser plus haut !

PS : je vais clairement vous raconter ma vie pour répondre aux nombreuses questions que je reçois donc mais si ça ne vous intéresse pas, n’hésitez pas à passer directement au look, je n’en serai pas vexée. 🙂

Mon parcours scolaire et début du professionnel

A la question « Tu veux faire quoi quand tu seras grande ?« , j’ai eu des tas de réponses différentes… Maîtresse d’école comme beaucoup,  j’ai tout de même poussé le truc loin en passant mon stage de troisième dans une école maternelle. Pas tellement de révélation professionnelle à la fin de celui-ci… Ma vie privée m’a ensuite amenée à fréquenter des juges pour enfant et ce métier m’a passionnée jusqu’à rêver de l’école de la magistrature bordelaise… Mais j’ai vite réalisé que psychologiquement, je n’étais pas assez forte pour ce métier et que intellectuellement, j’avais sûrement pas le niveau non plus. Comme j’ai toujours été curieuse et que j’ai toujours aimé aidé mes copines à l’école et transmettre des connaissances, la maîtresse est revenue en moi et c’est plus précisément avec une envie de devenir professeur d’économie que je me suis dirigée vers une Licence Sciences de Gestion après mon bac ES. Échec cuisant, le système fac ne me convenait pas du tout et j’ai tout arrêté à la fin du premier semestre. Je me retrouve à 18 ans sans aucune idée de ce que je vais faire de ma vie… Je vous avoue que j’étais un peu au plus mal. Je cherche du boulot pour passer le temps, je fuis Paris parce que ma mère n’en peut plus de moi et c’est en banlieue lyonnaise que j’en trouve et que je deviens vendeuse dans un magasin revendeur de piscines et produits piscine. Six mois au SMIC à découvrir le commerce, je me dis que c’est plutôt sympa le commerce et j’adore ce contact avec les clientes. Je me dirige donc en DUT Techniques de Commercialisation mais choisit de le faire en apprentissage car après 6 mois de salaire, hors de question de ne plus rien avoir. Je remonte sur Paris car Lyon ne veut pas de moi et je trouve du boulot encore dans le secteur de la piscine. C’est là que je rencontre l’un des hommes les plus inspirants de ma vie ! Il a 50 ans, il était ingénieur très bien placé dans une très grande boîte avec un très gros salaire et il plaque tout pour monter sa franchise. Il me fait vite une confiance aveugle et je gère pendant deux ans presque en autonomie cette boutique dans laquelle je me sens si bien. Deux années très enrichissantes où je découvre parfaitement le marché du travail et où je découvre le marketing et la communication. Je m’amuse à en faire pour la boutique et vise « plus haut » pour l’année suivante : un poste dans le secteur dans « une grande entreprise ».

Je fais ensuite une licence de Gestion (la L3 que j’avais commencé trois ans avant) en apprentissage toujours + préparation aux concours d’école de commerce. Parce que je sais qu’une grande école me facilitera les choses. J’obtiens ce poste tant rêvé de chargée de marketing et communication dans une grande boîte comme je voulais, dans une belle tour à La Défense, vu sur la Grande Arche. J’avais 21 ans et la sensation d’être lancée sur ma voie. Je serai responsable marketing ou communication, j’aurais un beau salaire, je passerai ma vie en tailleur… C’est ce qui me faisait rêver et qui me faisait passer des soirées au bureau. Sans compter les heures de cours et les 9h 19h30 à 2h de la maison… Je n’ai pas eu de vie pendant mon année de licence, ce qui m’a permis d’obtenir l’école que je voulais (ou presque). En effet, c’est là que ça se complique… Comme toute jeune fille qui se respecte, je voulais un beau poste ok, mais pas dans n’importe quel secteur… Je venais de passer une année en banque et c’est plutôt dans le textile ou la grande distribution que je souhaiterai me diriger. Parce que pour faire du bon market, c’est quand même plus simple d’avoir une affinité produit et la mode et moi, ça a toujours collé (enfin, ça colle depuis quelques années). Je tente l’ESC Lille et trouve un poste dans le secteur textile et dans le web : mes deux passions du moment : la perfection. Sauf qu’à cause d’une note cata en anglais, je loupe le campus de Lille et je loupe donc l’entreprise lilloise… Je me rabats donc sur l’école qui suivait sur ma liste de voeux : l’ESC Montpellier. Très chouette cadre pour ses études mais très peu de chance de trouver un job dans les secteurs de mes rêves…. Tant pis, je serai Chargée de Communication dans le secteur des assurances. Après la banque, je serai bien dépaysée. Deux année extraordinaires où j’ai appris à aimer la vie. Ca paraît bête mais je me suis clairement révélée à Montpellier et j’ai laissé de côté la Coralie plutôt sombre, très introvertie, très peu sûre d’elle et très Calimero (bon, elle ressort encore quelques fois mais dans l’ensemble moins qu’avant). J’ai rencontré des gens extraordinaires tant à l’école qu’au boulot qui m’ont aidée à croire en moi… Qui m’ont aidée à aimer la vie et à profiter de chaque instant. J’étais heureuse, passionnée, motivée et j’avais envie de mettre toute cette bonne énergie au service de quelque chose de chouette.

Pour m’occuper et pour avoir un terrain où mettre en oeuvre et prouver mes passions pour la mode, la photo et l’écriture, je créé Elles en parlent en mars 2012 depuis mon studio montpelliérain. Au début, très peu de look, je ne me suis d’ailleurs pas montrée avant 2013 mais des blabla sur différents sujets comme la génération Y ou la campagne de communication du MHSC (club de foot montpelliérain). J’y parle aussi un peu mode et découvertes shoopping… Et pour Noël, on m’offre mon premier « bel appareil photo ». C’est avec lui et grâce à une certaine camarade de classe qui m’a poussée à le faire que je shoote « mon premier vrai look » en janvier 2013. Les photos sont clairement horribles mais je l’assume totalement car il faut bien commencer quelque part… Ensuite, je suis diplômée et de plus en plus envie de bosser dans le secteur de la mode, je postule à l’ENSAIT à Lille pour faire un Mastère Spécialisé dans la mode et devenir chef de produit. Prise dans l’école, je ne trouve malheureusement pas d’entreprise car le secteur de la mode ne veut clairement pas de moi… (deuxième échec de ma vie à Lille qui ne veut pas de moi non plus). Je ne vous raconte pas le nombre d’entretiens où j’y étais presque. Bref, je me retrouve à 24 ans, fraîchement diplômée de mon bac+5 obtenu totalement en apprentissage prête à affronter le marché du travail pleine de force, d’ambitions et de convictions !

Mon parcours professionnel

Bon, il avait déjà commencé depuis quelques temps car je cumulais déjà 5 ans et demi de jobs différents… Du commerce au marketing pour finir à la communication, je veux rester dans ce milieu mais quitter le secteur banque assurance si possible. Je ne cherche pas du boulot tout de suite car je veux profiter un peu après toutes ces années à bûcher… Je me mets donc un peu plus sur le blog, je pars en voyage aux USA avec ma meilleure amie, je profite de ma famille… C’est dans cette période que je vois le blog grandir. J’ai du temps pour l’entretenir et je me confie déjà beaucoup à vous. Après un an de chômage sur papier et des dizaines d’entretiens ratés, j’ai perdu mon enthousiasme des débuts… Moi qui voulais vivre à Lyon, je réalise que c’est peut-être encore plus dur qu’à Paris alors je remonte à Paris… Suit une expérience ratée de quelques semaines et un gros coup à mon moral tant on m’a fait comprendre mon incompétence. J’enchaîne encore les entretiens ratés et je me confie à ce sujet sur le blog avec cet article : Savoir « se vendre ». C’est mon premier article qui a je crois « fait le buzz » grâce à Hellocoton qui m’a mise en Une. A l’époque, on était 10k sur Instagram et vous étiez déjà ma lueur d’espoir. On échangeait de plus en plus, vous étiez de plus en plus nombreuses et ça me faisait du bien de vous lire. Le blog me permettait de garder le moral car j’avais l’impression d’arriver à faire quelque chose de bien quelque part… Puis, ENFIN, je trouve ce job tant attendu. Il ne sera pas chez Chanel si chez La Redoute (oui, les deux boîtes qui m’ont fait le plus rêver, ne cherchez pas pourquoi). Il sera à la GMF et je retrouve donc mon cher secteur des assurances mais je me suis fait une raison : mes expériences pro en apprentissage m’ont tracé mon avenir et m’ont placée dans une case de laquelle je n’ai déjà plus le droit de sortir… Mais tant pis, c’est un job et mes missions sont ultra chouettes alors peu importe le secteur !

Ensuite, tout est allé très vite… J’ai cherché un appart pour ENFIN quitté le cocon familial que j’avais retrouvé depuis deux ans. J’en trouve un juste en face de mon boulot, ce qui me permettra de ne pas perdre de temps dans les transports. C’est là que je tombe sur Luna par surprise et qu’elle devient mon petit chaton. Vous êtes très nombreuses à être arrivées à ce moment-là, moment où j’étais clairement épanouie car j’avais l’impression que tout me souriait enfin. L’appart, le boulot, le chaton, ma vie professionnelle était lancée et j’avais la plus belle des passions en parallèle : ce blog et vous pour me tirer vers le haut. Tout s’enchaîne très vite, les demandes de partenariats pleuvent, les voyage presse aussi, mon compte Instagram grimpe en flèche, je monte ma petite marque Les Jolies Choses… Après une année précédente très difficile, tout me sourit et je me dis que j’ai enfin la vie dont je rêvais. Je ne pensais pas vivre de mon blog un jour car j’aimais trop cette double vie que j’avais et passer d’un échange sur les placements financiers à un blabla futile sur le blog. Je me posais parfois la question car le blog grimpait vite et j’encaissais mes premiers partenariats rémunérés mais je n’avais pas envie de me résumer à être « blogueuse ». Ce n’était pas un métier assez valorisant pour moi et pour mes parents, c’était hors de question.  Alors je continuais à mêler les deux à la perfection en bossant sur le blog avant d’aller bosser le matin, entre midi et deux et en y passant toutes mes soirées. Je ne pouvais pas refuser toutes ces belles opportunités qui s’offraient à moi alors tant pis si j’étais fatiguée, tant pis si je n’avais plus de vie, mêler job et passion était ce qui me convenait le mieux. C’est ce que je pensais jusqu’à rencontrer l’amoureux. C’est fou mais cette rencontre a bousculé pas mal de mes perspectives. Il était celui que j’avais toujours attendu mais pour le garder, il faudrait que je lui réserve du temps. Et du temps, cela faisait bien longtemps que je n’en avais plus. C’était il y a bientôt deux ans et nos échanges me poussaient à rêver d’un avenir à 100% sur le blog. Cela paraissait complètement fou mais il avait été freelance pendant des années donc il me rassurait. Je lui disais que j’avais peur de vous perdre. Peur que vous ne vous reconnaissiez plus en moi car je ne serai plus « cette fille normale » qui a un « vrai boulot » et que vous suivez tous les matins dans l’ascenseur à la GMF. Il me disait que ça serait à moi de rester cette fille normale et que justement, j’aurais peut-être enfin une vie normale car j’aurais peut-être enfin du temps pour moi. J’ai vite réalisé que je n’avais de toutes façons plus le choix… Pour mon plus grand bonheur, le blog grandissait encore et il me donnait assez de revenus pour vivre. Sauf que je n’arrivais plus à être aussi impliquée au boulot. J’avais trop de choses en tête et j’étais épuisée… Rincée après tant de nuits blanches, tant de voyages presse enchaînés du boulot…. Il fallait faire un choix et c’est ce blog et vous que j’ai choisi.

A celui d’entrepreneuse !

Depuis un an et 3 mois maintenant, j’ai troqué ma vie d’avant pour celle de blogueuse à temps plein et celle d’entrepreneuse. C’était loin d’être un projet de vie, j’avais rien prévu de tout ça mais c’est finalement la meilleure chose qu’il ne me soit jamais arrivé. Il faut croire en son destin et ne pas hésité à foncer quand on sent qu’un rêve même insoupçonné semble accessible. Je n’ai pas rêvé de devenir blogueuse, j’ai rêvé de faire ce que j’aime. Et aujourd’hui, je fais ce que j’aime plus que tout. Moi qui ai toujours rêvé d’aider les autres, je le fais comme je peux à ma façon à travers des mots et des photos… Malgré les apparences, tout n’est pas toujours tout rose mais dans l’ensemble, c’est du bonheur à l’état pur ! Pouvoir pousser mes projets à bout. Développer ma créativité. Me surpasser pour ne pas vous décevoir. Me remettre en question. Apprendre plus chaque jour. Devoir faire face à une rude concurrence. Etre libre. On ne peut plus libre. Flipper chaque mois financièrement. Viser encore plus haut. Vous rencontrer. Vous remercier. Me remettre encore et toujours en question. Garder les pieds sur Terre mais continuer à rêver de projets futurs…

Et me remercier d’avoir cru en mes rêves…. Me remercier et vous remercier car c’est grâce à chacun et chacune d’entre vous et même grâce aux plus belles critiques que j’en suis là aujourd’hui ! Plus humaine que jamais. Plus vraie que jamais. Plus passionnée que jamais et plus que jamais animée par l’envie de vous faire rêver.

Manteau Zara
Jupe Cache Cache*
Blouse Cache Cache*
Derbies Cache Cache*
Sac Furla*

Article réalisé dans le cadre d’une collaboration avec Cache Cache.

Vous aimerez peut-être

24 Comments

  • Reply cridiscovery 20 octobre 2017 at 18 h 18 min

    Je profites de ton article pour te remercier pour la réponse donnée à mon mail. Effectivement, ton article me plaît, et en relisant avec attention le premier article sur le sujet, j’ai effectivement retrouvé des éléments de réponses à mes questions… je comprends bien qu’il n’y a pas de recette miracle pour plaire,et je vais tenter à mon tour d’aider ma chance, même si effectivement bien plus compliqué de nos jours 😉

    Et oui, je me retrouve un peu dans ta position lors de la création du blog, une période de creux professionnel durant laquelle j’ai envie de prendre un peu de temps pour moi et accomplir des choses qui me plaisent vraiment…à suivre!

  • Reply Anne-Sophie 20 octobre 2017 at 18 h 59 min

    J’ai vraiment adoré lire cet article, je pense que les personnes avec qui tu travailles aujourd’hui peuvent être content. Le fait que cela soit sponsorisé est toujours délicat et lance un a priori pour le lecteur, mais ici encore tu fais preuve d’une telle sincérité, merci de nous faire rêver également 🙂

  • Reply Booccinell 20 octobre 2017 at 19 h 52 min

    Un superbe article comme toujours, sincères et léger 🙂
    C’est bien de our qu’on peut vivre de ta passion tout en s’en donnant les moyens !
    J’essaie de développer les points qui me passionne comme la photographie, l’écriture été la cuisine et j’espère que cela pourra m’amener vers quelque chose. Je ne sais pas encore quoi mais tes articles m’inspirent de plus enen plus chaque jour.
    Un grand merci !

  • Reply Mélissa 20 octobre 2017 at 19 h 55 min

    J’ai vraiment adoré lire ton article … tu peux vraiment être fière de toi. Tu es une blogueuse formidable et tellement humaine … c’est un plaisir de te suivre depuis plus de deux ans. Tu as été une vraimen révélation pour moi… Tu m’as permise d’apprendre à m’aimer telle que je suis, à aimer la mode, à aimer le maquillage, à m’interesser à la photo… moi le garçon manqué. Une vraie inspiration cette Coralie, en tout cas mon inspiration.

  • Reply Milie_MW 20 octobre 2017 at 20 h 13 min

    Félicitations !

  • Reply MARGOT 20 octobre 2017 at 20 h 21 min

    Je suis ravie de cet article il est génial, je suis arrivée en cours de route, il y a un an à peu près je te suivait un peu de loin surtout sur insta, puis j’ai lu quelques articles et depuis peu je les lis presque tous et depuis ton coup de mou j’essaie de m’impliquer à ma manière en te laissant des commentaires =) plus je te suis plus je t’apprécie, tu es transparente, pleine de joie de vivre, radieuse et surtout inspirante ! Tu me donne envie de me lancer dans le blogging, pas à cause des partenariats ect car aujourd’hui il est difficile de se faire une place et parce que déjà ça commence pas par là, mais partager mes coups de cœur, mes humeurs, mes voyages ça le trotte dans la tête depuis un petit bout de temps.. Je le ferais peut être, ou pas, seul l’avenir nous le dira ! Mais en tout cas toi continue comme ça, continue de nous faire rêver, et continue de croire en tes rêves surtout ! Un jour je viendrais te féliciter dans ton salon de thé ! =) gros bisous et belle soirée !

  • Reply Lubies Rousses / Annelise 20 octobre 2017 at 21 h 19 min

    Un parcours parfois en dents de scie mais vrai et mérité. La prise de risque en optant pour le blog à temps plein était loin d’être évidente mais l’état d’esprit entreprenant était là, c’est certain. Et, même si parfois tout à coup on est là au bon moment, je pense sincèrement qu’il faut effectivement « aider sa chance » et les choix que nous faisons y contribuent!
    http://lubiesrousses.com/

  • Reply CharlotteB 20 octobre 2017 at 21 h 33 min

    Magnifique article 🙂 Je le trouve très émouvant car je me reconnais beaucoup dans ton parcours. J’admire ton courage !

  • Reply Estelle 20 octobre 2017 at 21 h 35 min

    Tout premier commentaire sur ton blog, alors que cela fait déjà plusieurs années que je te lis mais ton article m’a soudainement donné envie de t’écrire ce soir.
    Tout d’abord, je tenais à te féliciter pour ton parcours et pour ce que tu es, car je trouve que tu fais partie des seules (et rares) blogueuses à rester tout autant naturelle et accessible malgré ta « notoriété ». C’est un plaisir de suivre ton quotidien sur snap et notamment grâce à ta spontanéité !

    Et puis, juste pour te dire que cette tenue est juste sublime, elle te va vraiment à merveille et je t’avoue que je craquerai bien sur l’ensemble !!
    Je comprends mieux pourquoi l’automne est ta saison favorite, tu as vraiment fait un shooting de folie, les photos sont au top !!! Un dernier petit mot pour te dire que le brun et ta frange te vont vraiment bien, je trouve que ça te mets véritablement en valeur =)
    Sur ce, je te souhaite une douce et agréable soirée ma jolie Coralie, des bisous.

  • Reply Coralie - HappinessCoco 20 octobre 2017 at 22 h 46 min

    Ton texte est super bien écrit. Tu es une personne tellement inspirante, un exemple de réussite

  • Reply Azylis 20 octobre 2017 at 23 h 05 min

    Mon dieu qu’il est beau cet article… Le message est vraiment positif et fait plaisir à voir.
    Après reste toujours à savoir comme tu as atteint les 10K, comment les marques ont commencé à s’intéresser à ton blog, etc. Les vrais déclencheurs de tout ça en gros, ceux qui t’ont mis la puce à l’oreille. Et là dedans, il n’y a pas de secrets. Tu n’as pas que cru à tes rêves, tu as aussi beaucoup travaillé je pense.

  • Reply lestribulationsdelodie2016 21 octobre 2017 at 6 h 18 min

    J’ai adoré ton article et le look associé. Je connaissais ton parcours car je te suis depuis un bon moment mais le relire ainsi montre qu’il faut croire en la vie et s’en donner les moyens. Gros bisous jolie Coralie !

  • Reply Laure 21 octobre 2017 at 9 h 12 min

    Merci pour cet article, un beau message d’espoir !

  • Reply carla 21 octobre 2017 at 10 h 58 min

    c’est vraiment agréable de lire quelqu’un d’aussi naturel… C’est motivant de voir que malgré les précédents échecs professionels tu es aujourd’hui plus épanouie que jamais. Tu es inspirante Coralie 🙂
    Je te souhaite de continuer sur cette lancée de bonheur et que la vie continue à te sourire 🙂
    Bisous !

  • Reply Domethilde 22 octobre 2017 at 1 h 36 min

    Une petit commentaire , pour te dire que je ne laisse pas souvent des commentaires sur le blog , insta … Mais en tout bravo pour ton parcours , pour cet envie de nous faire rêver , je te suivais plus sur insta mais depuis 1 an , je lis tout t’es article , les photos sont magnifique , et tes articles sont tellement chouette a lire , en tout cas merci tu nous donne de l’inspiration , des rêves … Et grâce a toi je me suis lancer dans l’avanture du blooging pour partager mon aventure au Canada . plein de bisous a bientôt dans ton salon de thé

  • Reply Fourteen of December 23 octobre 2017 at 9 h 54 min

    Bravo pour ton parcours ! Il faut toujours croire en soi pour avancer !
    J’adore ton petit look !
    Bisous

    https://fourteenofdecember.wordpress.com

  • Reply Miss Meow 23 octobre 2017 at 11 h 56 min

    Hello 🙂
    C’est vraiment un très bel article que tu nous écris là, inspirant et plein de bonnes énergies. Bravo pour ton parcours, pour ta force, et continue de nous enchanter longtemps avec tes looks et tes posts si inspirés.
    Au plaisir de te lire,
    Elena&Xena
    http://missmeow.fr

  • Reply Claire 23 octobre 2017 at 12 h 27 min

    Très inspirant ton article Coralie! Continue d’être toi même, de nous montrer qui tu es, et de nous permettre de nous identifier à ton histoire ! <3
    Gros bisous!

  • Reply Nathalie Marceau 24 octobre 2017 at 16 h 07 min

    Salut Coralie,
    Merci pour ton acticle très inspirant et qui motive, on a tous des rêves qu’on ne dévoile pas souvent par peur des remarques des gens qu’on aime. Qu’on le veuille ou non, le soutient approté par notre entourge joue un role important dans nos réussites/défaite. J’espere avoir le courage le poursuivre mon rêve et le réaliser, mais entre temps je me motive comme je peux.

  • Reply lespapotagesdesixte 25 octobre 2017 at 9 h 05 min

    Quel joli parcours que le tien, merci de nous le partager avec autant de sincérité : c’est inspirant, motivant, positif. Bravo pour toutes ces chouettes choses accomplies et très belle continuation à toi.

  • Reply Vitalaurea 26 octobre 2017 at 21 h 48 min

    Génial ton article, j’aime beaucoup le fait que tu aies retracé ton parcours!
    Très intéressant et surtout, motivant!
    Merci pour ce partage. Je reconnais l’endroit des photos, j’adore!

    http://vitalaurea.com

  • Reply Noémie pons 29 octobre 2017 at 0 h 15 min

    Superbe look !

  • Reply Erades 30 octobre 2017 at 7 h 38 min

    Bravo encore une fois pour cet écrit Coralie, tu es plaisante à lire…d’autre part, tu as multiplié les expériences et ce que tu as vécu comme des échecs ne sont au final que des piliers te permettant d’etayer des fondations ces mêmes fondations te permettant d’être celle que tu es… et ce qui ne tue pas rend plus fort! A ton âge (ni même à 50 ans) peu de personnes ont autant d’expérience, tu as « osé » encore bravo, continue de faire ce pourquoi tu es faite.

  • Reply Emilie 2 novembre 2017 at 16 h 48 min

    Cet article fait du bien.. Je me dis souvent que je me suis enfermée dans des domaines qui ne me plaisent pas, un peu comme toi avec les assurances…
    Moi c’est pareil. Assurance, banque et immobilier. Quoi que je fasse, tout me ramène à ça.
    J’espère juste, un jour, faire quelque chose qui me plait vraiment.

    Bravo à toi qui a été très courageuse pendant ces années et qui mérite, aujourd’hui, d’en être arrivée là.

  • Laisser un commentaire