Humeurs

Confiance en quoi ?

5 mars 2017

S’il y a bien un sujet que je voulais aborder depuis longtemps avec vous, c’est la confiance en soi. Ou plutôt, confiance en quoi ? En ce qui me concerne…

Car s’il y a bien un domaine où j’ai encore beaucoup à apprendre, c’est celui-ci. On me reproche souvent de réagir à toutes les critiques négatives ; de m’emporter pour rien et d’être trop susceptible. Mais je pense que si j’avais ne serait-ce qu’un peu plus confiance en moi, je passerai au-dessus plus facilement. Mais le problème est qu’année après année de blogging, ce problème de confiance en moi n’évolue pas. Le blog n’y change rien. Vos compliments n’y changent rien. Le fait que j’ai pu tout plaquer pour vivre de ma passion n’y change rien. Il y a un réel problème de fond dans tout ça et je crois malheureusement qu’il va falloir que je vive avec. J’aimerai donc dans cet article vous expliquer ma vison de la confiance en soi depuis ma tendre enfance, ma recherche de légitimité constante et mon impression de me sentir un peu trop souvent différente des autres. Ce qui n’aide pas vraiment côté confiance en soi je vous l’accorde…. C’est un peu pour ça que j’ai créé ce petit blog il y a très bientôt 5 ans. Pour pouvoir me retrouver dans un univers qui me ressemble où je me sente un peu moins seule et « différente » que dans « la vraie vie ». Un monde où j’assumerai mes passions jusqu’au bout même si je n’y suis pas la plus douée. Un monde où je rencontrerai des filles aussi perchées que moi… Et ça, c’est totalement réussi ! Bref, avant de commencer, je voudrais tout de même souligner UN sujet sur lequel j’ai beaucoup appris en matière de confiance en moi : mon corps. Autant, sur le plan mental, je pense que ça s’est même aggravé depuis peu, autant, je m’accepte presque enfin complètement physiquement. Je n’ai pourtant toujours pas de corps de rêve mais à force de me montrer sous toutes les coutures, je me suis habituée à mes défauts et j’ai même presque appris à les aimer. J’assume enfin mes cuisses plutôt visibles, mes gros bras, mon strabisme et mon nez crochu. Et c’est déjà une longue route de faite. Alors, si j’ai réussi à m’accepter physiquement, j’arriverai bien à le faire mentalement ?

1 – Quand la confiance en soi est un problème de fond

Vous la voyez cette fille ultra complexée au fond de la classe qui n’ose même pas vous regarder dans les yeux ? Vous la voyez cette fille qui a honte d’avoir eu une bonne note parce que ses copines en ont eu des moins bonnes ? Vous la voyez cette fille qui se sent seule même entourée de plein de monde dans la cour de récré ? Et bah c’était moi. Celle qui réussissait toujours à s’entourer des filles « populaires » que cela soit au primaire ou au lycée et qui ne restait que « la copine de ». Celle qu’on remarquait à peine et qui se cherchait jour après jour en se demandant si un jour elle allait savoir qui elle est et ce qu’elle aime vraiment. Celle qui vivait un peu dans un monde de bisounours et qui supportait pas qu’on « ne l’aime pas ». Oui, j’ai eu et j’ai d’ailleurs encore un peu trop tendance à croire que tout le monde peut m’aimer. Non, je n’ai jamais accepté qu’on ne m’apprécie pas sans raison. S’il y avait une raison, ok, à la limite, même si j’allais tout faire pour prouver que j’étais pas si détestable. Mais j’ai toujours eu pour dégoût ces phrases du genre « Non mais elle, je l’aime pas. Je sais pas pourquoi, c’est physique, je l’aime pas ». Ahh… Qu’est-ce que cela m’a rendue folle ! Bon, année après année, j’essaie d’accepter que je ne peux pas être aimée par tout le monde et même si je n’ai rien fait. Sur ce point, fort heureusement, j’ai évolué. Sûrement après avoir détesté quelques personnes avec qui je n’ai pas accroché sans vraiment savoir pourquoi. Mais tout ça pour vous dire qu’on peut ouvrir un blog sans savoir vraiment qui l’on est et que ce blog peut justement nous aider dans ce long chemin de la recherche de soi. Il va nous aider dans le chemin de la confiance en soi aussi bien évidemment car à force d’articles et de petits mots de soutien, on se dira que cette passion pour les mots n’est pas si ridicule que ça et qu’on peut aimer écrire sans lire 10 livres par semaines… Et même que notre écriture peut être appréciée. Même quand des fautes d’orthographe se perdent parmi les milliers de mots… On peut se dire passionnée par les mots et aimer écrire sans avoir la plus belle plume de la Terre ! La passion n’est pas d’être le plus doué dans ce qui nous passionne mais bien avoir envie de pratiquer cette passion pour s’améliorer chaque jour. Voici une chose dont je suis aujourd’hui certaine et ça, ce n’était pas gagné. Donc assumez vos passions, creusez-les, changez de passion si vous vous rendez compte que vous vous êtes trompées mais ne vous laissez pas atteindre par des jugements faciles, par des ricanements, par de la méchanceté gratuite.

2 – Et le regard des autres ?

Vous me demandez très souvent si le regard des autres n’a pas été trop difficile à assumer au début de mon blog… Et bien si, bien évidemment. La première année de mon blog, j’étais en première année de master et je rentrais en spécialisation « digital marketing ». J’ai donc prétexté vouloir creuser ma spécialisation et me former sur le plan scolaire. Puis je me suis tentée à un premier look incitée par mes copines qui me voyait en rêver mais qui savaient que je n’oserai jamais sans leur soutien. Mais que cela a été difficile de le poster… Moi, cette fille qui a si peur du regard des gens, j’allais y être affrontée directement ! Et finalement, il n’a pas été trop mal accueilli… Cela leur semblait « logique » vis-à-vis de ce qu’elles connaissaient de moi. Comme quoi j’avais peut-être enfin réussi à être quelqu’un à part entière. Mes « amis du moment » l’ont donc accepté de suite et m’ont même encouragée dans la démarche du blog. C’est plus ma familles et mes « amis d’avant » qu’il a été plus difficile de convaincre. Je ne l’ai pas annoncé de suite mais je m’y consacrais tellement pendant mon année de chômage qu’il a bien fallu que je l’annonce. Certains en ont ri, certains n’ont rien dit mais ont attendu quelques années pour me « tâcler » sur Snapchat (voir article d’il y a un peu plus d’un an). Certaines sont restées très dubitatives et n’ont toujours pas compris ce que je pouvais bien faire sur mon blog… Jusqu’à ce que l’on s’éloigne. Mais c’est comme ça. Mon père a mis quelques années à l’accepter aussi. Lui, opposé à une société trop capitaliste et à toute cette « fast-fashion », c’était contraire à ses valeurs d’inciter tant à consommer. Puis, je lui ai expliqué tout ce que m’apportait le blog au-delà de ça et je pense qu’il a fini par accepter que sa fille était blogueuse. A la question d’un collègue qui lui demandait ce que je faisais aujourd’hui dans la vie il a simplement répondu « elle fait ce qu’elle aime ». Et n’est-ce pas la plus belle chose à faire dans la vie ? Merci à mes proches qui ont accepté mon blog et qui l’acceptent encore jour après jour. Je dédierai un article à ce sujet car il y a beaucoup à dire mais ce n’est jamais simple pour eux et j’ai de la chance d’avoir croisé des personnes aussi compréhensives et aussi « passionnées » pour comprendre mon investissement actuel dans ce blog.

3 – Blog & légitimité

Vous l’avez donc compris, le manque de confiance en moi est un problème de fond chez moi depuis mon plus jeune âge. Et finalement, ma « réussite » sur le blog aurait pu m’aider à gagner totalement en confiance en moi. C’est après tout ce qui s’est passé sur le plan physique, donc pourquoi, sur le plan mental, mon cerveau n’a t’il pas fonctionné de la même manière ? Pourquoi après tant d’années, je me demande encore parfois ce que je fais là et je me focalise encore autant sur le négatif ?

J’ai longuement réfléchi à cette question car je suis la première à en avoir MARRE de prendre à coeur chaque critique négative. J’aimerai plus que tout arriver à passer au-dessus mais je crois que tout ça vient d’une impression de manque de légitimité. Je vis des choses complètement folles grâce à mon blog… Il n’y a qu’à voir cette semaine, invitée à la soirée d’une marque prestigieuse aux côtés de « stars internationales ». J’étais très touchée et flattée mais je n’ai pas pu m’empêcher de passer la soirée à me demander ce que je faisais là… J’ai juste choisi de raconter ma vie sur Internet, est-ce que ma présence à ce genre d’évènement n’est pas complètement illégitime ? D’une part, je me demande si je le mérite vraiment et d’autre part, je me trouve si différente de toutes ces filles sur leur 31 et robes à paillettes. J’aurais du rêver de ce genre de soirée et ma présence pourrait traduire une certaine réussite. Mais non, j’y étais surtout mal à l’aise et encore plus mal à l’aise suite à la réaction de certaines qui se prennent pour ce qu’elles ne sont pas et qui ne sont même pas capables d’adresser un sourire ou un bonjour. Ce monde est dur… Ce monde est superficiel… Certaines de ces filles ont l’air tellement sures d’elles, ne se posent-elles jamais cette question de légitimité ? Est-ce qu’elles trouvent ça normal ce champagne qui coule à flot et ces robes et sac aux milliers d’euros quand on voit ce qu’il se passe ailleurs ? Je ne juge personne, je soulève juste des faits. Clairement, en ce moment, je me pose de plus en plus souvent cette question de légitimité. De ma légitimité à ma présence à certains événements mais aussi de ma légitimité en tant que « pseudo-journaliste ». Comme le disent certains journalistes en effet, on a fait aucune étude dans le secteur, pour qui se prend-on à écrire sur des destinations touristiques, sur des tendances mode ou beauté ? Je suis heureuse de porter la voix de « Mme tout le monde » mais à force d’entendre qu’on est pas légitime, je me pose de plus en plus de questions sur cette légitimité. Alors, je m’efforce de la prouver chaque jour en bossant sans compter mes heures. Mais est-ce suffisant ?

Oui, j’ai bossé dur sur mon blog pour en arriver là mais parfois, les « récompenses » sont déconnectées de la réalité et je me sens un peu coupable de traîner en hôtel 5 étoiles quand je sais que si j’avais gardé « mon boulot classique » je n’y aurais sûrement jamais mis les pieds de ma vie. Pourtant, j’ai bossé dur aussi pour mon diplôme et pour trouver mon job. Sans le blog, je méritais donc autant qu’une « blogueuse » de vivre des soirées prestigieuses ou des nuits dans des 5 étoiles… Je suis comme tout le monde et ma meilleure amie mériterait autant que moi toute cette magie que je vis. On a fait les mêmes études ou presque. Grandi dans les mêmes quartiers de banlieue, dans le même genre de familles de la classe moyenne. Sauf que moi, j’ai ouvert un blog plutôt lu et je partage ma vie. Je suis donc conviée à tout ce luxe et pourrie gâtée pour partager tout ça. Mais est-ce totalement juste ? Je sais très bien au fond de moi que cela ne l’est pas et je pense que cela y joue sur mon manque de confiance en moi. Je me sens parfois un peu trop « imposteur » et différente des autres blogueuses qui se posent sûrement moins de questions… Trop entière. Trop transparente. Trop spontanée. Trop enthousiaste.  Pas assez vegan. Pas assez cultivée. Pas assez sure d’elle. Pas assez « modérée ».

Mais finalement, on en revient au début. Je me sens toujours un peu trop différente mais heureusement, je vous retrouve ici et finalement, sur mon bébé blog, on s’en fiche d’être différente. C’est pour ça que j’avais créé ce blog et 5 ans après, rien à changer. On est ce que l’on est et sur ce blog, on a droit de tout assumer et d’être qui on veut. On assume ses coups de gueule, même pour rien. On assume de se poser trop de questions. On assume manquer de confiance en soi. On assume aimer le rose à outrance. On assume ne pas manger sain. On assume souvent se demander ce qu’on fait là mais savoir que l’on restera pas ici car vous êtes tellement à apprécier cette différence que ce ne sont pas quelques rabat-joies qui réussiront à me faire tout arrêter ! Cela serait bien trop leur donner raison. Et je n’ai jamais aimer donner raison aux imbéciles.

A bon entendeur !

Et vous, vous vous situez où là-dedans ?

Vous aimerez peut-être

41 Comments

  • Reply apprendre à rêver 5 mars 2017 at 12 h 22 min

    Bonjour Coralie! Encore un magnifique article que tu nous proposes. Tu arrives toujours à poser les mots justes. Alors en effet je comprends cette sensation de manque de légitimité. Mais honnêtement moi qui te suis sur ton blog, qui peux voir la qualité tes articles que tu nous proposes, la qualité des photos que tu fais, je te trouve autant légitime si ce n’est plus que certaines qui était aussi invitées à ce fameux évènement mais qui ne sont que mensonges. Qui ont acquis une certaine notoriété auprès des marques grâce à des followers achetés, qui propose des articles fades. Ces filles la, elles le méritent beaucoup moins que toi. Mais toi c’est sure que tu as ta place dans tout ça. Tu passes des heures à travailler quitte à faire passer au second plan tout le reste, tu cherches toujours à nous proposer le meilleur.
    Après tes réactions aux critiques négatives, je les trouve saines. Tu es une fille sensible qui se donne corps et âme pour son blog et ses lectrices, c’est normal que les critiques (surtout quand elles sont injustifiées) te touchent. Elles t’atteignent en plein cœur. Et tu en as un sacré gros de cœur.
    Tu es une fille tellement simple qui sait tellement nous donner. Surtout ne changes rien mais n’oublies pas de penser à toi, à tes proches et à ta famille. Je ne vais pas te dire « aies confiance en toi » ces mots ne t’aideront pas, je suis bien placée pour dire que la confiance c’est tellement compliqué à acquérir. Mais dis toi dans les moments de doute que tu as le pouvoir d’apporter de la joie et des sourires grâce à tes snaps, tes articles à tes lectrices dans des moments ou elles ne sont vraiment pas bien et qu’elles n’ont pas le moral. Et ça c’est un pouvoir que peu de personnes peuvent se vanter d’avoir
    Surtout restes toi, c’est ce qui te rend unique et qui fait que pour ma part j’aime tant te suivre.
    Belle journée

  • Reply La plume de Katarina 5 mars 2017 at 12 h 31 min

    Je n’ai pas du tout confiance en moi, il y a même des fois où je déteste la femme que je suis. Ça me joue souvent des tours. Je t’avoue que j’ai toujours eu beaucoup de mal à m’accepter. Quand à 21 ans on m’a diagnostiqué une couperose à un stade avancé et que je vivrais à vie avec car rien ne la guérit totalement ça m’a mis un coup. Mon regard sur moi-même s’est un peu assombri. Il y a quelques années quand je me suis aperçue que j’avais pris 16 kilos cela m’a enfoncé encore plus car les gens me disaient mais non tu n’as pas grossi sauf que si passer d’une taille 34/36 à une taille 40/42 montre bien que j’ai grossi 🙁 Cette année quand mon copain a décidé de faire un break dans notre couple parce qu’il voulait se recentrer sur lui-même et que je change certaines choses chez moi et que j’ai dû quitter mon CDI pour retourner vivre chez ma mère avec mon chat ça m’a achevé moralement. Je garde le sourire malgré tout et je me dis que la roue tournera dans le bon sens pour moi à un moment ou à un autre. Je pense sincèrement que tu es une personne fabuleuse et une blogueuse accomplie même si on a tous des choses à apprendre en plus dans la vie car chaque jour nouveau est peuplé de merveilles. Dans chaque critique bonne ou mauvaise il y a quelque chose à apprendre sur soi ou sur les autres mais toute critique est bonne à prendre.

    Désolé pour ce roman, je t’ai un peu raconté ma vie et encore merci pour ce beau moment que nous avons eu le plaisir de passer avec toi hier.

    Elodie, une fan inconditionnelle des chats et de tes articles

  • Reply unblogeunefemme 5 mars 2017 at 12 h 51 min

    Bonjour Coralie. Cet article est très touchant comme la plupart du temps, et c’est pour ça que j’aime tant te lire. Tu y as mis tout ton coeur comme d’habitude. Je me reconnais d’ailleurs beaucoup dans cet article. Sauf que moi, je n’ai toujours pas réussi à m’accepter, que ce soit physiquement ou au quotidien. Je doute de tout ce que je fais, voilà aussi peut-être le pourquoi je n’arrive pas à entreprendre les trois quart de ce que je voudrais. Je n’arrive pas à sortir de ma « zone de confort » comme on dit. Et puis, il faut dire aussi que je n’ai pas une famille (mari et enfants) qui m’encourage beaucoup. Mon mari est plutôt même du genre à me décourager dès que je veux entreprendre quelque chose de nouveau. Par exemple, je viens d’ouvrir un blog il y a quelques mois, et il trouve ça ridicule. Mais cette fois ci, je me suis promis de ne pas l’écouter. De continuer ce que j’ai commencé et de me faire confiance. Sûrement cette fameuse crise de la quarantaine.
    Quand à toi, reste comme tu es. C’est pour cela que l’on t’aime tant. Tu es humaine et il est normale que tu réagisses à des critiques. En ce qui me concerne, je trouve qu’il est beaucoup plus dure de les ignorer. Bon dimanche.

  • Reply Plume de mode 5 mars 2017 at 13 h 11 min

    Il est vrai que des personnes ont fait de longues études de journalisme pour faire ce que tu fais, ont obtenu des diplômes pour justifier leur métier. Mais il faut aussi vivre avec son temps. Aujourd’hui le métier de bloggeuse existe, les marques s’en servent alors profites en. Tu as su prendre ce créneau au bon moment et ton travail a payé. Profite de tout ce que ce job peut t’apporter au jour le jour car tu ne sais pas jusqu’à quand ça va durer. Il y aura toujours de la jalousie, de la méchanceté, des envieuses, mais quand tu réussis dans un domaine tu attiseras toujours ces sentiments. Oui il y a un travail à faire sur toi, mais fais attention à ne pas perdre les ambitions que tu as par ce manque de confiance. Profite de la vie c’est tout !

  • Reply Éloïse (Nomade_elo) 5 mars 2017 at 13 h 24 min

    Whouaaaaa quel bel article…
    Je me retrouve totalement dans le portrait de la jeune fille qui n’a pas confiance en elle, même si elle est entourée, « la copine de »…
    Depuis petite moi aussi, je me sens souvent différente, comme Luna dans Harry Potter, mon personnage préféré d’ailleurs
    Mais j’ai appris à vivre avec, et même si je n’ai pas confiance en moins, j’apprends à « m’aimer » car si on ne s’aime pas un minimum, comment peut on aimer les autres?
    Je pense en effet que tu es entière et c’est pour ça qu’on se reconnaît tant en toi, tu es VIVANTE !
    Tu es vraiment la blogueuse qui me touche le plus, toujours la plus honnête et transparente.
    Ne change jamais tu es parfaite

  • Reply Alix 5 mars 2017 at 13 h 33 min

    Coucou Coralie ! J’adore toujours autant tes articles ou tu te confie parce que je ne connais pas d’autre blogueuse qui se livre autant et parait aussi sincère et c’est ça qui est unique chez toi. Peut être que tu as l’impression de ne pas être légitime parce que tu es différente des blogueuses superficielles, tu as toujours l’air normale et c’est toujours très facile de s’identifier à toi et je pense que c’est ça qui plait autant. Ne change rien, tu le vois a ton succès; ce que tu fais plait à tant de gens, si en plus tu aimes ce que tu fais ne te poses pas autant de questions et continue de profiter 🙂 Oui tu vis un rêve mais c’est le tien et personne d’autre ne pourrait te remplacer, si tu n’étais pas là pour participer à ces événements pompeux ou tu dis ne pas te sentir à l’aise à qui est ce qu’on s’identifierait ? Je préfère mille fois suivre ton blog qui est extrêmement personnel et qui varie en fonction de tes humeurs plutôt que de lire des articles creux. Bref tu mets du cœur dans ce que tu fais et ça se ressent et peut être que tu prends beaucoup plus les choses à cœur que certaines parce que justement tu te livres plus mais c’est le jeu, personnellement je ne trouve pas ça choquant de te voir pousser des coups de gueule sur snap quand certaines se permettent des réflexions déplacées, c’est ton blog tu es dans ton droit et tu as aussi le droit de te défendre. Tu es blogueuse et on te suit pour ça. Je te souhaite tout le bonheur du monde et non tu n’es pas « trop » ou « pas assez » tu es comme tu es, ça plait à énormément de monde, on est toutes là derrière toi et le plus important c’est que ça te plaise à toi 🙂

  • Reply Herby 5 mars 2017 at 13 h 38 min

    Ma très chère Coralie… Je ne sais pas si je me reconnais totalement dans ces lignes ou non mais un peu quand même. Ce syndrome de l’imposteur, je t’en prie débarrasse toi en ! Crois-tu vraiment que si tu n’étais pas légitime tu serais invitée à ce genre de soirée ? Tu as plus d’influence que ne l’auront jamais certains journalistes et j’ai envie de dire tant mieux quand on voit la manipulation dont certains usent sur la population. Ce que j’aime chez toi c’est que je sais que tu es honnête avec nous et ça, ce n’est pas donné à tout le monde !
    Alors oui ton métier comporte beaucoup d’avantages mais peu de personnes seraient capables d’endurer une telle pression. Se montrer n’est pas évident, percer dans ce milieu encore moins. Tu mérites ce que tu as alors profites en 🙂
    Je t’envoie plein de bonnes ondes et de confiance <3

  • Reply BESNOIT 5 mars 2017 at 13 h 41 min

    Coucou Coralie,
    C’est encore un très bel article et très touchant.
    Je pense que beaucoup ont ce sentiment d’illégitimité, quelque soit le métier…
    Tu vois par exemple cette semaine je me suis posée exactement ce genre de question … je suis ostéopathe, et parfois faire payer les gens est une vraie difficulté car en soit je ne travaille qu’avec mes mains. Tout le monde peut le faire !!! Et je n’ai pas l’impression de faire quelque chose d’extraordinaire en soi avec ces fameuses mains et du coup cela donne parfois l’impression de mentir, d’entre une imposteuse … malgré les patients qui reviennent…
    Après je pense que ce n’est pas un mal d’avoir ce sentiment car il pousse à toujours aller plus loin, à dépasser nos limites et apprendre, apprendre, apprendre et découvrir de nouvelles choses. Et c’est ça la vie, ce n’est pas forcement de rester sur ses acquis comme font certaines personnes qui elles considèrent que tout leur ai du 🙂
    En soit c’est une très belle qualité ce sentiment d’illégitimité je pense, non ?

  • Reply laroutedeben 5 mars 2017 at 13 h 41 min

    Ton article est génial… Rien à dire et mon dieu ce que j’aime te lire…
    Ton blog et si magique !

    Toutes mes amitiés depuis la Suisse 🙂

    (je t’avais envoyé le livre de Peggy et mis du chocolat Suisse avec pour te remonté le moral… je suis dégouté que l’on aie volé ton courrier)

  • Reply Léonie 5 mars 2017 at 13 h 44 min

    Un article très touchant et plein de sincérité dans lequel on se retrouve beaucoup.. Bravo jolie Coralie, continues et n’écoute surtout pas ceux qui te dises le contraire. Très belle journée à toi, à l’amoureux et à tes trois adorables boules de poils.

  • Reply Gaudré Romane 5 mars 2017 at 13 h 44 min

    Bonjour Coralie, Je connais le problème de la non-confiance en soi. J’ai toujours eu peur du regard des autres…. de mal faire les choses…. je me rabaisse sans arrêt.
    Au mes 2ans mes parents se sont séparés et mon père ses remarié, il à eu un fils à mes 5ans. Il s’est avéré que mon petit frère était parfait: beau, amusant et surtout extrêmement intelligent (il connaissait les racines carrés à 7ans). Pour mon père la perfection de frère était normal mais il constatait tout de même une différence entre lui et moi, mon père au donc pensait que j’avais un problème… Je le suis tout de suite senti comme une idiote face à mon frère et ça au duré des années. À ses 8ans on a appris que mon frère était précoce! Et donc que j’étais normal comme les autres! Mon père s’est bien évidement excusé de son jugement envers moi.
    J’ai malheureusement gardé mon manque de confiance en moi qui est aujourd’hui un vrai handicap dans mon travail.

  • Reply LILI 5 mars 2017 at 14 h 25 min

    Tu as une très belle plume coralie pourquoi tu n’écris pas un livre ?

  • Reply Stella 5 mars 2017 at 15 h 09 min

    Bonjour ma belle Coralie, ton article est émouvant et soulève avec une grande transparence tes plus profondes pensées. Etre entière comme tu l’es, est loin d’être un défaut. Nous, tes lecteurs et lectrices t’aimons comme tu es. Mais s’aimer soi-même comme on est, est loin d’être un défi facile à relever. Alors dis toi qu’on ne peut pas plaire à tout le monde, que tous tes articles, photos intéressent de nombreuses personnes qui te suivent au quotidien, nous sommes attachées à toi! Quant à cette question de légitimité, des fois il faut savoir apprécier ce que l’on a et ce à quoi nous avons droit sans nous poser mille questions. Tu es une personne réfléchie et intelligente, c’est cela qui te conduit à te questionner. Mais encore une fois ce sont des belles qualités. Sache que nous sommes tous/toutes derrières toi et que nous t’aimons quoi qu’il arrive. Bisous

  • Reply Gaudré Romane 5 mars 2017 at 16 h 08 min

    Magnifique article, qui me montre que ne suis pas seul dans la peur du jugement de l’autre… C’est aussi pour ça que j’aime te lire et te suivre sur les réseaux sociaux, tu es toi même et surtout tu n’est pas une de ces filles supérficielle, et je pense que c’est la clef du succès. On t’aime parce que ton sourir est vraie et que tu ne te cache pas derrière un idéal. On voit que tu aimes ce que tu fais et que tu travailles pour arrivé au mellieure de toi même. On s’attache à toi pour ta grande sensibilité et pour ton amour pour ton métier. Continue à nous faire rêvé avec tes tenues, tes voyages et tes petits chats et surtout sois toi même, c’est comme ça qu’on t’aime ❤️.

  • Reply Fiona 5 mars 2017 at 16 h 13 min

    Vraiment très touchant cet article, je m’y retrouve totalement… Je rêvais de lancer mon blog depuis longtemps mais n’osais pas le faire car j’avais si peur du regard des autres, de la critique, … Comme toi, je prends les choses très à coeur et la moindre critique me déstabilise ! Heureusement, j’ai un amoureux, une famille et des amis géniaux qui m’ont poussée à le faire ! Le blog m’a aidée à m’accepter, j’ai parcouru beaucoup de chemin depuis mais j’ai encore très peu confiance en moi ! Et, comme toi, je me demande souvent si j’ai ma place dans ce monde si superficiel mais qui me fait tant rêver !
    Sache en tout cas que tu es l’une des blogueuses que j’admire et suis le plus ! A travers chacun de tes articles, on ressent que tu travailles dur et que tu aimes ce que tu fais ! Et le fait que tu te dévoiles autant à nous, tes lecteurs, nous montre que tu es juste humaine et que tu n’essaies pas de donner une image fausse de toi comme d’autres peuvent le faire. Tu es entière et c’est ça qui nous plait ! Continue de faire ce qui te passionne parce que c’est ça le plus important !

  • Reply Elysa 5 mars 2017 at 16 h 21 min

    Waouu !! J’suis fasciné par ta façon de faire partager s’que tu ressent. Tu es vraiment génial, ton article fait tellement refléchir ! Et d’ailleurs je ne comprend toujours pas pourquoi tu parle de « baby blog » alors que t’y consacre tes journées entières ? Et pour ton énorme boulot que tu consacre à ce BLOG, OUI tu mérite d’être dans des 5 étoiles, OUI tu mérite d’être invité dans des soirées « mondaines » ( j’veux bien te croire quand tu dis que tu ne dois pas te sentir a ta place mais ne te sent pas coupable tu le MÉRITES !). Je t’adore et te suis sur snap tout les jours et franchement t’es la meilleure ! #teamsnapchat

  • Reply Madeline 5 mars 2017 at 16 h 35 min

    Bonjour Coralie,
    C’est très courageux de ta part de te dévoiler de la sorte, j’imagine que ca doit te faire beaucoup souffrir pour que tu eprouves le besoin d’en parler aussi longuement.
    Ah, ce sentiment d’imposture… ca colle à la peau. Je n’en souffre pas personnellement par contre je pense qu’on y est tous exposés lors de toutes nos premières expériences professionnelles notamment. « Qu’est ce qui m’autorise, moi, à parler ? » ce qui revient finalement à « qu’est ce qui m’autorise à exister? ». Je crois que cette question assez fondamentale a forcément concerné chacun d’entre nous au moins une fois. Par contre ce qui diffère d’une personne à l’autre (et qui te donnes certainement l’impression que ces autres filles que tu croises en soirée sont incroyablement assurées de ce qu’elles sont) c’est peut être ce qu’on décide de répondre à cette question. Personnellement, ma réponse à moi lorsque j’ai du accepter mes premières missions professionnelles alors que j’étais encore très jeune et pas plus douée qu’un autre ce que je me disais chaque matin c’était : »je ne suis peut être pas la hauteur mais je m’autorise quand même à le faire car c’est le métier que je désire profondément faire ».
    Et je crois qu’il n’y a que ca qui soit plus fort que tout le reste : que le manque de confiance, la peur du jugement, le sentiment d’imposture… c’est les envies qui nous animent. Ne perd pas de vue les tiennes 🙂
    J’espère que mon témoignage pourra t’aider un peu !
    Madeline

  • Reply Victoria 5 mars 2017 at 16 h 42 min

    Juste MERCI Coralie pour avoir écrit cet article dans lequel on se retrouve tellement. La confiance en soi, en son corps c’est tellement difficile, et je pense qu’on est plusieurs à ressentir ça.
    Et un petit mot concernant le mérite d’être invitée dans des endroits luxueux, je pense que tu le mérites, tant que tu restes fidèle à toi même et que tu n’oublies pas tes valeurs. Et puis parfois, il ne faut pas se poser de questions, les choses arrivent comme ça, tu aurais regretté de ne pas avoir été à une telle soirée, juste pour voir, par curiosité 🙂
    Continue de nous faire rêver par ta simplicité, c’est tellement apaisant de lire des articles remplis de simplicité. T’es une super blogueuse <3

  • Reply Ophée. 5 mars 2017 at 16 h 51 min

    Bonjour Coralie.
    Je comprends tout-à-fait ce manque de confiance en soi que tu ressens. Je pense que l’on est beaucoup dans ce même cas. Cependant, on est peu à avoir eu le courage de l’admettre, et de tenter de s’en échapper. J’admire ce côté de ta personnalité, ainsi que tout ce mal que tu te donnes pour faire ce que tu aimes.
    Bonne journée.

  • Reply Berengere 5 mars 2017 at 18 h 41 min

    Je me reconnaît dans ton article,j’ai eu un magasin que j’ai dû fermer ( des jours pas facile sans clients ca te met une claque) ensuite je suis devenu maman du coup je me suis mise dans cette bulle plutôt confortable et puis elle a grandis des soucis son arrivée se dire mince je fait tout de travers pourquoi elle est comme ça,se remettre en questions,le regard des gens …et bien pour une fille qui a pas confiance en soi c’est dur. Quand je regarde ma fille avoir la même peur, le même manque de confiance pfff je l’a regarde et je me dit merde non !! Alors on travail sur ca à deux je l’a complimenté un max je l’a motivé et moi Je me suis remise à crée et entendre les gens me dire c’est beau,acheter mes créations me surprend toujours !je me sent géné! Mais j’essaye de me surpasser!!Alors voir dans tes snaps sur ton blog que oui tu prend mal les critiques,que tu galère pour tes meubles de cuisines, que tu as la flemme de bosser , te rend humaine proche de tes lecteurs!! Ne change pas tu montres la vrai vie mais, aussi la vie avec un peu de paillette d’hôtel sympa de cadeaux !!! Merciiiii et continue!!!!!!!!!!!!

  • Reply celicelia 5 mars 2017 at 19 h 25 min

    Coralie, j’adore toujours autant tes articles « humeurs ». Oui, tu travailles avec des marques et accèdent à des événements de rêve ! Et alors, tu n’as pas à en rougir ! Oui, tu mènes une vie hors du commun, mais tu as quelque chose en plus que les autres blogeuses et ce que tu partages avec tes lectrices est unique <3 Tu mérites largement ta place. Je pense qu'il faut essayer d'éviter au maximum de se comparer aux autres, que ce soit ton amie d'enfance, comme d'autre influenceuses, la vie est comme elle est, il faut penser à soi et à ce qu'on veut vraiment pour soi-même et sa vie.
    Parfois, il faut juste savoir savourer la vie et ses plaisirs sans se poser trop de questions : tu as beaucoup bossé pour en arriver là tu continues à le faire, alors tu n'as pas à t'excuser d'en être là, profite de cette vie ! Continue à nous faire sourire, rire, à nous émouvoir avec ton blog et sur les réseaux 🙂 Et surtout, ne change pas !

  • Reply Maud 5 mars 2017 at 19 h 45 min

    Cet article m’a touché car je me retrouve beaucoup à travers tes premiers mots… Le regard des autres est parfois tellement dur! Mais je ne te dirais qu’une chose, profite! Tu ne vas pas refuser de jolies opportunités à cause de certaines réflexions, ce serait dommage! Je trouve que tu as beaucoup de chance et tous tes petits moments de vie me font rêver alors continue! Continue de nous faire rêver, ça fait tellement de bien!

  • Reply Manon 5 mars 2017 at 20 h 51 min

    Bonsoir Coralie,

    Après plus d’un an à te lire et te regarder évaluer sur Snapchat, je tiens tout d’abord à te dire combien tu peux être fière de toi pour le travail accompli.
    Je suis cette fille que tout le monde pense sûre d’elle parce que j’ose mon originalité, je parle parfois un peu (trop) fort et je suis celle qui parfois intimide les autres par sa décontraction. En réalité le soir lorsque je rentre chez moi, je me refais ma journée et me demande si je n’en ai pas un peu trop fait car ma plus grande peur, c’est que les autres comprennent qu’au fond je me sens seule.

    Entre le monde virtuel, l’apparence que tu donnes et la réalité, il y a parfois tout un monde.
    Le tout étant d’arriver à jongler avec cela et à rester équilibrée dans ta vie de tout les jours.

    Tu n’as plus rien à prouver, tu fait maintenant partie du quotidien de plusieurs milliers de personnes tous les jours et figure toi que j’ai trouvé que la seule personne qui était à sa place à cette fameuse soirée, c’était toi, au naturel avec ton petit top et ton gros manteau rose. A justement se demander ce qu’elle faisait là. Rien n’est acquis et tu le sais, c’est ta plus grande force. Et cela montre aussi que des filles « ordinaires » peuvent vivre des choses extra ordinaires à force de persévérance et de passion. Ne culpabilise pas d’avoir réussi, ne te légitime pas, contente toi d’être. C’est ton plus bel atout & ce qui fait de toi une belle personne.

    C’est le premier commentaire que je laisse, certainement le dernier car je ne me sens pas à l’aise d’écrire à une personne qui ne me connait pas.
    J’espère que mon petit commentaire aura fait echo à ton article et – s’il est lu car j’y suis depuis 3 minutes et les comments ne cessent de s’ajouter ! – t’auras fait plaisir 🙂

    Bien à toi,
    Manon

  • Reply Sandra 5 mars 2017 at 21 h 19 min

    Ton article me touche en plein coeur Coralie. Tu es atteinte du même syndrome que moi, et j’ai mis beaucoup de temps à mettre un mot dessus : le syndrome de l’imposteur. Avoir toujours l’impression d’être là ou on est par erreur, par méprise, que l’on ne mérite pas ce que l’on a, que l’on a rien de spécial … Mais tu es spéciale, tout le monde peut ouvrir un blog, mais le mener là où tu a su mener le tiens, ça tout le monde ne peut pas le faire ! Tu mérites tout ce qui t’es offert, tout ce que tu vis, toute cette magie, tu dois en être fière, car tu ne voles rien à personne !

    Et en même temps, ce manque de confiance en toi, c’est aussi ce qui fait que tu es une belle personne ! On veut toujours changer, toujours améliorer ses défauts, être plus ceci, moins cela, mais au final tu es toi et toutes tes qualités et défauts font que tu es cette personne que je prends plaisir à suivre au quotidien. Je bosse dans la création (pas de contenu digital comme toi, mais de produit), et c’est vraiment un domaine particulier, où douter et se remettre tjrs en question est une vraie qualité !Tu es comme nous toutes, imparfaite mais intéressante, et ce manque de confiance vont aussi avec cette sincérité et cette sensibilité qui te permet de faire tout ce que tu fais. Tu es créative, et les personnes vraiment créatives ont toujours une part de doute et de vulnérabilité, car pour transmettre des émotions, il faut savoir d’abord les laisser entrer en soi.

    Alors vraiment Coralie, avance selon tes règles, ne change pas !

  • Reply Célia 5 mars 2017 at 22 h 13 min

    Comme toujours tes mots sont toujours aussi touchants. Je vois tout à fais la petite fille entourée des autres populaires mais un peu effacée. Sauf que toi au moins tu faisait partie des « populaires ». C’est encore plus dure d’avancer dans la vie quand on faisait partie de celle qui était toute seule. La petite fille à grandit et à plutôt bien réussi ! Et c’est tant mieux pour toi ! Tu as de la chance et tu le merites. Tu as travaillé pour ! Je pense que beaucoup révérait d’être à ta place… Moi en tout cas. Car même sans être invitée à des gala de grandes marque j’aimerai pouvoir avoir le luxe de m’offrir autant d’habits et daccesoires que toi…
    Enfin bref. Je te comprends et en même temps je sais pas quoi dire. Car c’est à la fois génial pour toi et je pense que tu as raison d’essayer de continuer de voir la vie comme ça ! Et en même temps… C’est injuste ! Je suis jalouse de ta vie qui semble parfaite… (même si je sais que comme tout le monde ça ne doit pas être facile tout les jours).
    En tout cas je te souhaite que ça dure et que tu sois heureuse. Je te souhaite le bonheur =D
    Mais comment te vois tu dans 5 ans ? Dans 10 ou dans 20 ? Mènera tu toujours cette vie de blogging ? Je suis sûre que tu mènera toujours une vie de passion 😉 ça oui !

  • Reply Claire 5 mars 2017 at 22 h 57 min

    C’est assez drôle. Je pense que nous sommes beaucoup à souffrir du syndrome de « l’imposteur », mais ce n’est pas forcément lié uniquement au milieu du blogging. Pour ma part il se traduit de façon très bizarre. J’ai fait des études de maquillage artistique (et effets spéciaux) et une école de stylisme. Et je me suis rendue compte que je parlais essentiellement de food sur mon blog, parce que je ne me sens pas légitime dans ces milieux, alors que justement, ce sont mes « spécialités », et que j’aimerai en parler plus, mais à chaque fois que je commence un article dessus je bloque et mets beaucoup, beaucoup de temps à l’écrire… Comme si, en parlant de ces domaines je m’exposais vraiment et du coup je me « cache » derrière autre chose. Le cerveau a des mécanismes super bizarre… Et à trop penser à cette légitimité, on finit par se saborder tout seul, si tu en es à ce niveau là, c’est que ta parole plait. Tu en es arrivée là grâce à ton travail, mais aussi grâce aux personnes qui te lisent, et si elles sont si nombreuses, c’est que tu n’es pas si illégitime que ça 😉

  • Reply Like a Unicorn 5 mars 2017 at 23 h 03 min

    Coralie, je me retrouve tellement dans cet article..
    Ce manque de confiance en moi remonte à des années, un évènement traumatisant en est (je pense) à l’origine!
    Et quand je reprends quelques peu confiance en moi il y a toujours un évènement ou une phrase, un acte qui fait tout dégringoler..
    Surtout en ce qui concerne le boulot, ma responsable a tout fait pour me mettre plus bas que terre sans raison.. Je n’ai donc qu’un hâte que mon CDD se termine le 28 mars et je n’accepterai aucun renouvellement de contrat. Je préfère être au chômage mais bien dans ma tête et avec une confiance plus grande en moi plutôt que de me faire rabaisser la semaine et me faire subtilement que je ne suis pas assez bien!
    Alors merci, je te l’ai déjà dit sur IG mais merci de rendre avec toi les blogueuses plus accessibles en nous montrant qu’elles ont leurs forces et leurs faiblesses!
    Bisous d’amour <3!
    Petite_liicorne

  • Reply Taillefer 6 mars 2017 at 0 h 24 min

    Coralie c’est magali on s’est vu et tu ma donne la fameuse carte du pere noel pour la confiance…. Je vais avoir 29ans j’ai passé 14ans a me détruire à faillir y laisser la vie pour manque de confiance au point de vouloir meffacer j’ai sombré dans l’enfer de l’anorexie, lan dernier 22 kilos aujourd’hui 30de plus pour me sauver, pour garder mon homme mais tu comprendras que 0 confiance en moi
    … Et pourtant les gens ah oui les gens disent mais elle a tt pour etre heureuse petit ami, parents, argent sauf que la confiance ne s’achète pas… Jai tellement peur de décevoir mes parents ou mon homme que je me lance dans rien niveau pro je me sens la plus nulle de la terre alors que comme toi a l’école tjs la première… C’est un cercle vicieux. Bref la je parle de moi mais pour en revenir a toi quand je tai vu jai dit a mon homme je lenvie elle est belle joyeuse elle est connue et reconnue alors comment ne r pas avoir confiance ? Tu seras forcément critiquée car jalousee mais justement continue assume moi je t’admire et justement à ta place je prendrai un micro je me mettrai sur les tables et je crierai mais je vous emmeeeerde je kiffe ma vie donc la confiance en soi c’est quoi ?! Rien a foutre ceux qui t’aiment pas sont jaloux aime toi aime ta vie ne fais pas les mêmes betises que moi nous avons je crois le meme âge tt mes pensées amicales
    bisous Coralie vois la vie e’ rose encore et encore

  • Reply Vitalaurea 6 mars 2017 at 12 h 00 min

    Très intéressant ton article. Je trouve ça bien de pouvoir comprendre ton point de vue à toi qui vit justement du côté « paillettes » de la vie internet.
    C’est aussi le sentiment que j’ai en regardant ce que tu dis et les vidéos des autres: le monde des blogueuses est un monde de requins. Et ça fait flipper!
    Justement, que tu sois aussi simple et réactive à ce qui t’entoure je trouve que ça te rend beaucoup plus accessible, et c’est pour ça que j’apprécie te lire et te suivre.
    Merci pour ton travail, tu l’as bien mérité! 😀

    http//vitalaurea.com

  • Reply mylène 6 mars 2017 at 16 h 57 min

    Bonjour Coralie, je n’ai pas l’habitude de commenter ou réagir régulièrement à tes posts (blog/snap/instastorie), parfois il faut prendre son courage et se lancer! Très bel article, que je comprends je me suis toujours sentie un peu différente (et mes « amies » de l’époque me le faisait sentir) puis j’ai décider d’assumer ces différences et de les vivres pleinement. Après tout je vie pour moi et non pas pour les autres! Je m’en moque que cela dérange ou pas je fais comme je l’entend et ceux qui compte vraiment comprendront. J’espère que ces petits mots pourront t’aider ou te montrer qu’il y a plein de monde comme toi.
    Surtout, ne change pas, j’avais un peu peur que ton blog change suite à ton grand projet, finalement je ne peux pas dire qu’il n’a pas changé mais j’arrive à m’y retrouver et c’est top!
    A bientôt.

  • Reply Marina 6 mars 2017 at 17 h 39 min

    Très très beau article. Je me reconnais tellement dans ce que tu écris mis à part le fait que je ne suis pas une blogueuse. La remise en question est une réaction saine. Le monde du virtuel est un monde très dur où les critiques sont toujours plus faciles à faire.
    Ellesenparlent est le seul blog que je suis. Ton univers me parle. Je me reconnais et je me dis Waouh mais il y a une fille qui est comme moi. Je ne suis pas une extraterrestre..
    Je lis tes articles pr me detentendre, voyager, rêver … Je ne suis pas jalouse de tes partenariats, de tous ce que tu as accès. Ton blog est ton métier, certes un métier très personnel où tu donnes de ta personne. Mais dans quel boulot on ne donne pas de nous?
    J’adore tes Snap où ta spontanéité, ta fraîcheur transparaissent.. .

    Bisous bisous douce Coralie.

    Marina

  • Reply Anne-Lise 6 mars 2017 at 21 h 20 min

    Quel bel article, j’apprécie que tu sois sincère et totalement transparente avec nous ! Il est normal de se poser des questions ! Je n’ai pas forcément confiance en moi non plus mais c’est ainsi, je vis avec ! Peut être qu’un jour cela changera, je vis sans trop me prendre la tête et puis voilà ! Vive le rose ! Je te fais de gros bisous de confiance !

  • Reply Manon L 6 mars 2017 at 23 h 28 min

    Le dernier paragraphe est génial et conclu parfaitement l’article. Bravo ! 🙂

  • Reply Barbara 7 mars 2017 at 11 h 18 min

    Bonjour Coralie, superbe article! Je m’y suis totalement retrouvée. Je suis illustratrice et j’ai l’impression parfois, de ne pas être crédible malgré les gentils messages et les encouragements. Je manque de confiance aussi et je n’ose pas toujours me lancer dans certains projets et ça c’est le manque de confiance. Quant au regard des autres, c’est pareil! Il y a des jours où je me dis que je m’en moque mais ça me rattrape toujours et ça me blesse très souvent. Si j’avais davantage confiance, j’en ferai bien plus abstraction alors oui je te comprends. Mais ce que j’aime par dessus tout, c’est la simplicité et la spontanéité. Je suis comme toi, enthousiaste, transparente, entière et spontanée et au final, je trouve que c’est le plus important alors continue à être ce que tu es et continue ce blog qui est ‘VRAI’ et c’est ça qui est bien. Merci pour tous ces beaux articles, les photos, les conseils mode (oui j’adore tous tes vêtements et j’avoue que j’ai une garde robe qui ressemble un peu à la tienne), les histoires de chats et tout et tout!!!!! Plein de bisous.

  • Reply rosecapsule 7 mars 2017 at 14 h 44 min

    Superbe article Coralie, bravo !
    C’est fou comme je me suis reconnue dans ton récit, sur la question de la légitimité, de la confiance en soi, de ce sentiment de différence qui est là et qui ne me lâche pas. J’ai commencé mon blog mode il y a six mois maintenant, je ne pense pas avoir assez de recul pour avoir un avis arrêté sur la chose, mais c’est vrai qu’il m’arrive très souvent de ne pas me sentir crédible lorsque j’écris des articles sur les tendances etc. Pourtant, j’ai fait des études de stylisme, mais j’ai toujours un peu la trouille des « qu’en dira-t-on ». Mais depuis peu, je me suis fait une raison.
    Je me suis toujours souciée de l’avis des autres et je suis persuadée que tout cela est dû à mon manque de confiance en moi qui, comme toi, remonte à l’enfance. Je me suis toujours sentie différente également, et cela s’est d’avantage accentué pendant mes études de stylisme où je me sentais en décalage total, et où très souvent je me suis remise en question en pensant que ce monde n’était pas fait pour moi, trop clinquant, trop snob, trop de tout. Puis je me suis rendue compte que la mode n’avait pas uniquement sa place dans le luxe et les paillettes et que ce n’était pas pour les autres que j’avais voulu faire ces études mais surtout pour l’amour de la création et aussi pour réaliser mon rêve d’enfant. Et au fur et à mesure, avec mon blog j’ai retrouvé ce qui me passionnait et aujourd’hui, même si cela fait que quelques mois, je peux affirmer que mon blog, c’est clairement mon exutoire, et c’est très bien comme ça. Désormais, j’assume un peu mieux d’être ce genre de filles qui guide sa vie en fonction de ses rêves et qui est émerveillée d’un rien, même si je ne l’ai pas forcément choisi, cela me convient, c’est l’essentiel, et c’est toujours mieux que de se cacher derrière une personne que l’on n’est pas et qui ne nous ressemble pas. Tant pis pour les autres, et même si c’est dur de l’accepter, comme tu le dis, on ne peut pas plaire à tout le monde, et heureusement ! 🙂
    En tout cas, tu peux être fière de ton parcours, et d’ailleurs, tu es l’une des blogueuses (si ce n’est LA blogueuse) qui m’a amenée à lancer mon blog (et je suis sûre que je suis loin d’être la seule), alors je te dis un grand merci ! ♡
    Je raconte un peu ma vie dans ce commentaire, d’autant plus que je n’ai pas l’habitude de commenter très souvent sur ton blog bien que je lise tous tes articles (mais je vais y remédier promis !)
    Tout ça pour dire : vive la différence, vive les gens vrais et vive le rose et les chatons !
    Des bisous ♡

  • Reply M-v Hgr 7 mars 2017 at 17 h 24 min

    Hello Coralie, je te suis tous les jours sur snap, mais je me rends compte que je ne prend plus le temps de visiter ton si joli blog! la confiance en soi est un sujet qui me touche beaucoup, j’ai longtemps été comme toi, de la primaire jusqu’à la troisième j’étais assez réservé et je me persuadais que les autres ne m’aiment pas (y compris les garçons, des ovnis pour moi à l’époque) et je ne devais pas plus avoir deux ou trois amies: heureusement, avec le temps, ça s’est largement amélioré. Je ne sais pas quand le déclic à eut lieu, mais dans mon travail, on me dit souvent que je vais facilement vers les autres, ce qui n’est pas évident pour tout le monde. Je pense surtout qu’il faut s’entourer des bonnes personnes, des personnes qui nous apportent des énergies positives, je pense aussi que faire du sport de manière régulière aide aussi beaucoup, car on c’est un bon moyen de se dépassé! pour le regard des autres, je n’aurai qu’une chose à dire: il faut s’en moquer, et faire surtout les choses pour soi-même, c’est un travail au quotidien!
    Ça m’avais manqué de te lire, belle Coralie, je te fais d’énormes bisous (et aux chats, Luna, Olympe, April et à l’amoureux, qui je suis sûre contribue à ton épanouissement personnel )

  • Reply Les Potins des Gason 9 mars 2017 at 13 h 55 min

    Bonjour Coralie,

    Tu n’as de comptes à rendre à personne. Et que les personnes que çà dérangent passent leur chemin ! Ce sont des envieux.
    Sois fière de ce que tu fais, de ton parcours.

    Tout comme toi, j’ai longtemps cru au joli monde de Oui Oui, des Bisounours… J’ai bientôt 47 ans (aiche…), et je ne me suis toujours pas habituée aux comportements désagréables, à la méchanceté gratuite, à l’individualisme… de certaines personnes. J’ai essayé de me forger une carapace face à ces individus, mais elle fendille voir se fend de temps en temps. Le plus compliqué et même décevant dans cette histoire c’est que je vais contre ma nature (très généreuse, j’apprends à moins donner), mais mon empathie reste là malgré tout, et même envers certaines personnes qui m’ont fait des crasses.

    En tout cas, ce qui est surprenant c’est que ces personnes qui se permettent de (te) juger sont là à te regarder, à te suivre sur les réseaux sociaux… Je les plains si elles n’aiment pas ce qu’elles voient… Rien d’autres dans leur vie ? Tu es une belle personne et cet article en est la preuve. Tu as tes forces, tes faiblesses, et c’est ce qui te rend belle aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Tu es différente ? Bien sûr… Nous le sommes tous, toutes… heureusement !

    Reste toi même, et profite… tu ne l’as volé à personne.

    Je t’embrasse (commentaire un peu décousu il me semble…)
    Flo

  • Reply Plumplumpidou 15 mars 2017 at 7 h 26 min

    Coucou ma jolie Coralie, j’attendais impatiemment cet article ♡ .
    Comme toi ou beaucoup de fille je me retrouve complètement dans ton article!

    Mais je garde espoir d’avoir ce déclic très bientôt et de me dire : Allez fonce! […]

    Merci d’avoir pensé à moi, à elles, à nous toutes pour booster notre confiance et valoriser nos différences.

    Amitiés Aurélia

  • Reply Noémie 23 mars 2017 at 14 h 00 min

    Hello Coralie !
    Je laisse rarement de commentaires, mais ton article m’a beaucoup interpellée. Je pense que tu fais bien de garder ton CAP, de te rappeler ce qui est essentiel : l’origine et le but de ce blog, ce qu’il t’apporte et ce qu’il apporte aux autres.
    Quant à la légitimité… Loin de moi l’idée de critiquer certaines bloggeuses « stars », mais j’ai récemment été scotchée en passant sur le blog de l’une d’elles que je ne citerai pas. La connaissant plutôt sur d’autres réseaux, et étant plutôt captivée par les photos présentées, j’avoue ne jamais trop m’être intéressée à ses articles, à ses écrits. Or, n’est-ce pas justement l’envie du partage et la qualité de la rédaction qui font le fondement du blogging ? Eh bien, je peux te dire que j’ai été particulièrement surprise en lisant des articles fadasses sans aucune personnalité, « surteintés » pour le SEO (à ce stade, ça se voit à 1km), avec un ratio d’1 mot pour 10 liens d’affiliation, etc… Je peux te dire que tu n’as rien à leur envier ; ce serait même plutôt l’inverse ! Car toi tu n’as pas perdu ton identité de blogueuse, tu sais écrire dans un style marqué, tu TRAVAILLES pour cela chaque jour et tu aimes partager réellement, tout en transparence et en sincérité, avec tes lecteur/rices. Et ça, à mon sens, c’est la plus belle preuve de « légitimité » qu’il peut y avoir 🙂

  • Reply Vidéo tuto beauté #1 : ma routine du matin - Plumedaure 27 août 2017 at 11 h 34 min

    […] été fascinée par les articles où les bloggueuses mettent en lumière leurs défauts, tel que cet article de Coralie du blog Elles en Parlent ou encore celui-ci de La penderie de Chloé ! Donc voilà, big […]

  • Reply Maïlys LD 28 octobre 2017 at 19 h 25 min

    Peut-être que tout le monde te dis ça, mais j’ai vraiment l’impression que j’aurai pu écrire ses lignes (enfin, pas exactement car je n’écris pas comme toi bien sûr). Sauf que je n’étais pas dans les groupes les plus populaires, par contre, j’ai toujours mal vécu mes années lycées et collège. Quant à mon corps, je me suis toujours déshabillée dans les toilettes ou dans les douches, et si je ne pouvais pas, j’enfilais tout simplement mon jogging par-dessus mon jeans…

    Quant au blog, je l’ai dévoilé mais très timidement, et beaucoup de monde ignore encore son existence. J’ai peur de ce que pourraient en penser les gens, parfois j’ai peur, parfois je m’en fiche. Il y a toujours cette appréhension quand même.

    Moi aussi je me focalise toujours sur le négatif ! Y’a deux ans, j’ai essayé pendant plusieurs jours de voir le côté positif, d’être constamment heureuse, etc, hé bien, j’étais drôlement épuisée à la fin de la semaine et juste après, j’ai lâché tout le côté négatif que j’avais emmagasiné au lieu de l’exprimer, et pourtant, je m’étais sentie bien pendant cette semaine ! Mais qu’est-ce que c’était difficile. Je crois que je n’ai plus réussi depuis.

  • Laisser un commentaire