Humeurs

Lâcher prise… un an après

7 février 2017

Il y a un peu plus d’un an, je vous confiais mon envie de lâcher prise… Mon envie de laisser faire la vie et de laisser de la place pour un autre dans ma vie.

Et à peine j’avais écrit ces lignes, il est venu frapper à ma porte. Comme ça, comme par magie (ou presque). J’ai très vite compris que cela ne serait pas une histoire comme une autre mais j’ai mis quelques mois à me l’avouer. C’était si flippant ! Moi, l’éternelle célibataire, l’allergique à l’amour, celle qui avait presque déjà abandonné l’idée de ressentir de nouvelles choses, je me retrouvais là, tiraillée entre mon envie d’enfin lâcher prise (exprimée dans cet article en janvier 2016) et la peur de faire une bêtise, d’ouvrir mon coeur une fois de plus pour rien. Mais  tout va très vite et je me laisse très vite submergée par mes sentiments. Il est si parfait (ou presque)… Et visiblement, 380 jours d’amour et un emménagement plus tard, cela ne devait pas être pour rien. Aujourd’hui, à une semaine de la Saint-Valentin et peu après nos un an, j’avais envie de revenir sur cette année riche en émotions. Entre magie, conte de fée, peur et mise à nue… Ce fut on ne peut plus intense et je vous avoue avoir beaucoup de mal à réaliser tout le chemin parcouru en un an. C’est peut-être rien pour beaucoup, mais pour moi, donner autant de ma petite personne et m’ouvrir autant, ça me semblait tout simplement impossible. Vous allez vous dire que vu ma capacité à la confession, tout cela n’est pas bien cohérent. Mais il n’y a pas tant de lien entre la capacité à se confier sur sa vie sur un blog et celle à s’ouvrir à quelqu’un « dans la vraie vie ». Comme si, sur un blog, tout était « plus confidentiel ». Alors qu’au contraire, c’est bien plus public ! Mais cette barrière de l’écran me rassure. Elle me protège. Dans la « vraie vie », je suis bien plus vulnérable… Et cette vulnérabilité m’a entrainé à me construire une sacrée carapace. Carapace que j’aimerai bien endosser plus souvent sur le web soit dit en passant. Mais je m’égare, revenons-en à mon petit coeur fragile et à mon histoire. En espérant qu’elle pourra rassurer certaines d’entre vous et vous rappeler que rien n’est jamais perdu.

Il y a un an. Il y a deux ans ou même trois déjà, j’ai fermé mon coeur à double tour. Cela n’a pas été si facile, le coeur d’artichaut que j’étais a eu du mal à comprendre qu’il fallait arrêter de s’emballer pour rien. Mais peu à peu, j’ai réussi, et j’ai vécu quelques années en accord avec moi-même et avec mon célibat. Je vous avoue être plutôt fière d’avoir réussi à être parfaitement comblée et heureuse seule car à 20 ans, je ne voyais que par les amoureux et je n’aurais pas imaginé réussir à être heureuse un jour sans. Sans parler de cette pression ambiante « Quoi, tu es célibataire à 25 ans et tu le vis bien ? ». Et oui, je le vivais très bien. J’avais tout le reste pour être heureuse. Un boulot qui me plaisait, un blog qui grandissait, des copines en or, des lectrices on ne peut plus bienveillantes… Pourquoi avoir besoin de plus ? Mon coeur était donc fermé à l’entrée d’un nouvel amoureux. Je vous l’ouvrais à vous par ici en vous confiant mes joies et mes peines mais je n’étais pas encore prête à l’ouvrir à un homme. C’était trop m’en demander. J’avais trop souffert pour rien et je ne voulais pas prendre le risque d’ébranler mon bonheur que j’avais mis si longtemps à construire. Pendant 3 ans, j’ai consacré tout mon temps libre à ce blog, à vous et à ma petite Luna. J’avais déjà si peu de temps libre, je n’avais pas le temps de le perdre à trouver l’amour. Au bout de 3 ans, j’étais donc persuadée d’être enfin parfaitement heureuse toute seule. Puis le nouvel an 2016 est arrivé… Et avec lui, j’ai réalisé qu’il était peut-être temps de lâcher prise. En janvier dernier, j’ai réalisé qu’au final, j’attendais simplement d’être parfaitement comblée seule avant de pouvoir rouvrir mon coeur. Et c’était enfin le cas. J’étais heureuse. Parfaitement heureuse seule, certes, c’était un fait, mais qu’est ce qui prouve que je ne le serai pas d’avantage à deux ?

C’est connu, mais j’en suis aujourd’hui persuadée : il faut d’abord apprendre à se connaître et à s’aimer soi-même avant d’être prêt à être aimé par un autre. Je l’avais pourtant lu des dizaines de fois en cherchant de jolies citations sur l’amour, je ne l’avais pas retenu. Il a fallu que je le vive moi-même pour en prendre réellement conscience. Alors, amies célibataires, profitez. Vivez-pour vous. Mettez-vous en difficulté. Cessez de regardez ces autres « couples parfaits » qui le sont surtout en apparence. Prouvez-vous que vous êtes capables d’être heureuses seules ! Et quand vous aurez réussi tout ça, vous serez prêtes à rencontrer quelqu’un. Cela ne sera sûrement pas le bon tout de suite. Il faudra tomber, se relever. Tomber encore et se relever encore. Mais c’est comme ça qu’on apprend non ? Et vous autres qui avez trouvé le bon au lycée, je vous souhaite de le garder et de me prouver qu’on est pas obligé d’autant pleurer en amour. Parfois, tout est plus simple et on a pas besoin de passer par la case « célibat qui dure pour apprendre à s’aimer ». Mais moi, personnellement, j’avais besoin de cette étape. J’étais bien trop faible, trop friable, trop à fleur de peau pour trouver « le bon » plus tôt. Et il y a un an, j’étais enfin prête. Et il est arrivé… Il avait tout ce dont j’aurais pu rêver et il m’a clairement un peu trop fait rêver dés le début. J’ai failli partir en courant… C’était bien trop beau pour être vrai tout ça ! Mais je suis restée. De toutes façons, j’étais déjà parfaitement heureuse avant son arrivée, donc s’il repartait, je retrouverai mon ancien bonheur et puis c’est tout. Donc je suis restée. Je l’ai écouté. Il m’a marquée quand il m’a dit cette phrase au deuxième rendez-vous : « Ce que j’aime le plus chez toi, c’est que tu n’as pas besoin de moi pour être heureuse ». Il avait tout compris. J’étais déjà amoureuse…

PS : On a beaucoup parlé de moi aujourd’hui et finalement pas trop de lui, mais qu’il se rassure, un article un peu spécial arrive la semaine prochaine… En espérant que mon histoire pourra vous rassurer pour celles qui en ont besoin et que vous arriverez à vous reconnaître à travers mes lignes. Car je ne raconte pas ma vie juste pour raconter ma vie… Si je vais aussi loin dans la confession, c’est parce que vous êtes nombreuses à me dire à chaque fois que ça vous fait du bien de me lire et que cela mets des mots sur des choses que vous vivez que vous n’arrivez pas à exprimer. J’essaie donc de mettre un peu de distance dans mon histoire mais selon les sujets, ce n’est pas toujours facile. Bref, j’espère que je n’ai pas ouvert mon coeur pour rien ni personne aujourd’hui. Mais au pire, cela m’aura fait du bien à moi de mettre des mots sur tout ça, donc c’est déjà pas mal non ?

Bref, j’ai clairement lâché prise.

Vous aimerez peut-être

28 Comments

  • Reply déli 7 février 2017 at 18 h 24 min

    Alors d’habitude je ne commente jamais mais là obligée! Quel bel article! Émouvant et sincère on peut le sentir que tu l’as écrit avec le cœur! Je te souhaite tout le bonheur du monde tu le mérite tant 🙂

  • Reply Gioia 7 février 2017 at 18 h 24 min

    J’aime lire tes articles comme ceux-ci, et celui-ci me touche particulièrement. De mon côté, je viens tout juste de lâcher prise (ou enfin j’essaie), et je suis prête à m’ouvrir enfin à quelqu’un, à laisser quelqu’un voir derrière la carapace. Peut-être que j’en souffrirai, mais surtout, je pense que c’est la seule façon d’être vraiment heureuse. Gros bisous à toi, tu mérites tout le bonheur du monde!

  • Reply Martine Sabier 7 février 2017 at 18 h 29 min

    Et c est une bonne chose car l’amoureux semble être largement à la hauteur !
    Oui il faut s’aimer pour pouvoir être aimée et seule l experience nous l apprend . Bel article !

  • Reply elisabeautylifestyle 7 février 2017 at 18 h 38 min

    J’ai prit beaucoup de plaisir à lire ton article .
    On voit que tu es sincère et que tu a écrit sa avec beaucoup d’amour .
    En tout cas je vous souhaite pleins de bonheur à tout les deux .
    Bisous bisous .

  • Reply Eva 7 février 2017 at 18 h 43 min

    Très bel article !! Et on ne peut plus vrai ! J’ai vécu exactement la même chose que toi, un ras le bol général, la décision d’être heureuse toute seule sans avoir besoin de personne, et puis soudain il est apparu ! Bon d’accord sans cheval blanc, mais il est tellement parfait, il me convient et me comble tellement qu’on oubliera le cheval ! 😉 Ça fait un an et demi que ça dure, c’est l’homme de ma vie et je ne regrette donc en rien d’avoir lâcher prise….
    Hâte de lire la suite 😉
    Des bisous
    <3

  • Reply drosebonbon 7 février 2017 at 19 h 57 min

    Jolie Coralie, Lâcher prise te va tellement bien et c’est un vrai bonheur de te voir heureuse et épanouie à côté de ton amoureux. Je vous souhaite beaucoup de bonheur et j’ai hâte de voir la série de photos de vous deux.
    Belle soirée.
    Delphine.
    http://www.drosebonbon.fr

  • Reply unepetitebretonne 7 février 2017 at 20 h 09 min

    Très bel article Coralie, j’adore te lire mais je me suis particulièrement reconnue dans celui-ci !
    Douce soirée

  • Reply Chloé 7 février 2017 at 20 h 10 min

    J’adore toujours autant te lire! Tant de choses positives et qui donnent envie de croquer la vie à pleine dent! Continue à nous faire rêver! Énormément de bonheur à vous 2! J’attends l’article sur votre rencontre! Bisous

  • Reply Aurelie 7 février 2017 at 20 h 31 min

    Bonsoir Coralie, ce lâcher prise total, de laisser couler tout sur moi, je le ressent depuis qq jours. De mettre trop battu, d’avoir trop tenu la barre ,j’ai un déclic : je ne veux plus .je ne veux plus que du bonheur . Je ne suis pas naïve, la vie n’est pas fait que de ca . Mais c’est la seule façon épanouissante de voir les choses ! Bisous

  • Reply Laure G. 7 février 2017 at 20 h 40 min

    Je suis tellement d’accord avec cet article! Bon en ce qui me concerne si la première étape du « être heureuse seule » est à peu près réussie, la seconde du « lâcher-prise pour être heureuse à deux » est un peu plus compliquée, mais ça va venir! 🙂
    En tout cas ça fait du bien pour une fois de lire qu’on peut être heureuse seule, surtout de la part de quelqu’un qui est en couple! Aujourd’hui on a l’impression que les célibataires devraient forcément être malheureuses. Et à l’inverse on place beaucoup (trop?) d’espoirs de bonheur dans le couple.
    Alors que le plus important à mon avis c’est d’être heureuse tout court, seule, à deux, à trois, peu importe!
    Beaucoup de bonheur à vous en tout cas!

  • Reply plumedepivoine 7 février 2017 at 20 h 55 min

    Joli article, et comme quoi parfois il faut savoir lacher prise pour accéder au bonheur !
    Gros bisous à vous deux***

  • Reply Laurie. 7 février 2017 at 21 h 11 min

    Un si joli article encore une fois. Mais avec cet article là je me reconnais totalement. Je me rassure et je me dis que je ne suis pas la seule à vivre ce genre de situation.
    Merci jolie Coralie.
    Je vous souhaite à tous les deux beaucoup de bonheur.

  • Reply Aurore 7 février 2017 at 21 h 14 min

    Très bel article tu as raison de te confier. C’est un plaisir de partager ton bonheur et tu es toute jolie.
    Je te souhaite plein de bonheur pour la suite.

  • Reply Louise 7 février 2017 at 21 h 56 min

    Un article tout en douceur et en amour. Je te souhaite énormément de bonheur !

  • Reply Noémie 7 février 2017 at 22 h 20 min

    Touchante, comme à chaque fois.. plein de bonheur pour ces nouveaux 365 jours

  • Reply Mélodie 7 février 2017 at 22 h 37 min

    Moi aussi il est arrivé il y a un peu d’un an maintenant… Un appartement, un chien et un chat plus tard nous voilà unis et soudés pour un bon moment.. Je te souhaite tout le bonheur du monde et c’est toujours un plaisir de te lire.

  • Reply Clémence 7 février 2017 at 22 h 56 min

    Super article ! Je me reconnais un peu dans tes propos et ça me donne d’en l’espoir pour l’avenir !
    Merci de t’ouvrir à nous de et cette façon.
    Des bisous

  • Reply Justine94 7 février 2017 at 23 h 07 min

    Cet article me touche particulièrement. Bien plus que les autres, bien que j’adore ce que tu fais le reste du temps. Mais je me retrouve tellement dans ton histoire, dans tes mots. Et oui en effet, tes mots m’aide, car pour ma part je suis incapable de mettre des mots sur moi, mon histoire et mes sentiments. Tu l’a fait pour moi ce soir, il y a 13 mois j’ai lâché prise. Après de nombreuses déceptions et une longue période de célibat, pour profiter, me concentrer sur moi, mes passions mes envies et apprendre enfin à m’aimer et accepter que je puisse être aimée pour ce que je suis. Merci merci merci. Ton article est top. Plein de bonheur à tout les deux ❤

  • Reply Sarah Marshmallowor(l)d 7 février 2017 at 23 h 12 min

    Merci pour ce joli article confessions, Coralie 😀
    Je suis tout à fait d’accord avec ce que l’amoureux t’a dit « tu n’as pas besoin de moi pour être heureuse ». Ca montre bien que pour qu’un couple marche et surtout « sain », il ne faut pas être dans une relation de survie par dépendance (parole de psy :P). Vivre à deux, éprouver l’amour est de vivre le côté extra-ordinaire de la vie. Extra parce que l’autre est un plus, une pièce qu’on ajoute, qui n’est donc pas à la base vitale, pour colorer et savourer encore plus l’ordinaire.

    Je vous souhaite tout plein de bonheur à partager xxx

  • Reply Adeline 7 février 2017 at 23 h 22 min

    Ton article m’a touché car je me suis reconnue dedans. Je n’ai connu que des déceptions, je me mettais moi même la pression pour trouver quelqu’un et il y a quelques mois j’ai décidé de lâcher prise et d’arrêter de chercher. Je prends du temps pour moi et même si l’envie de rencontrer quelqu’un est parfois un peu là, j’apprends doucement à m’aimer aussi. Merci en tout cas, je me sens moins seule après t’avoir lu 🙂

  • Reply lestribulationsdelodie 8 février 2017 at 6 h 21 min

    Quel joli article ! J’aimerai décrire les sentiments aussi bien que toi. Plein de bonheur à vous deux.

  • Reply Gwenaelle 8 février 2017 at 7 h 28 min

    La même histoire….il y a 8 ans maintenant

  • Reply Ju 8 février 2017 at 10 h 54 min

    Je n’ai jamais laissé de commentaire sur un blog, mais là, je suis obligée. Je suis célibataire depuis 1 an, et les 10 premiers mois, quand on me demandait « t’as toujours retrouvé personne ? » (oui oui, toujours cette même phrase culpabilisatrice qui revenait), je répondais « non mais je ne cherche pas en même temps ». Et c’est seulement récemment qu’en fait j’ai compris que je n’avais envie de personne pour le moment. Après avoir enchainé les histoires qui n’ont rien donné pendant 10ans, aujourd’hui à 27 ans, je VEUX être seule. Pour le moment en tout cas.
    Je me reconnais tout à fait dans tout ce que tu as écris puisque je le vis actuellement. Et ça me fait du bien de voir que je ne suis pas la seule dans cette situation.
    Voilà, merci 🙂 !

  • Reply Mathilde 8 février 2017 at 12 h 49 min

    Magnifique article , magnifique sujet!
    Merci !

  • Reply Rouquines en jean 9 février 2017 at 18 h 09 min

    Très touchant cet article. Ce n’est pas facile de décrire ainsi ses sentiments mais tu le fais très bien. Je suis complètement d’accord avec toi sur le fait qu’il faut apprendre a s’aimer soi-même avant avant que quelqu’un le fasse pour nous…
    Je ne me reconnais pas vraiment dans ce que tu écris car j’ai rencontré mon amoureux à la toute fin du lycée quand nous passions notre bac mais je comprends absolument ta réflexion et j’aime beaucoup ta façon de penser.

    Bonne continuation en amoureux. Gros bisous Coraline !

  • Reply Anne-Lise 13 février 2017 at 22 h 45 min

    Merci pour cet article « confession » ! Très touchant cet article et porteur d’espoir ! Tu m’as réchauffé un peu le cœur, tout n’est pas perdu ! Je garde espoir, mon prince viendra ! Soyez heureux ! Bisous et bonne Saint-Valentin !

  • Reply Jee 14 février 2017 at 17 h 21 min

    Après une fraîche rupture (difficile OUI) , 5 ans d’amour et de partage qui s’en vont en l’air, j’ai pu me relever. Grâce à ton article je suis rassurée que plus tard moi aussi je retrouverai la joie d’aimer encore une fois , parce que OUI l’amour c’est beau. Merci de partager ça avec le monde Coralie.

  • Reply Travely Story (@TravelyStory) 16 février 2017 at 14 h 55 min

    L’amour te vas si bien Coralie !
    J’ai connu mon amoureux au lycée et ça fait 7 ans que l’on est ensemble. Je ne sais donc pas vraiment ce qu’est le célibat puisque j’ai vécu une bonne partie de ma vie en couple et j’ai justement peur du célibat ! Mais bon, pas trop de risque car nous venons d’acheter un appartement et nous avons pleins de projets… Bisous
    Amandine de travelystory.com

  • Laisser un commentaire