Humeurs

Etrange solitude

22 novembre 2016

J’ai toujours fait partie de ces gens qui se sentaient seuls même entourés de plein de monde… Et aussi étrange que cela puisse paraître, mon statut de blogueuse n’a rien changé à cette règle. Bien au contraire, je crois que mon sentiment de solitude s’est accentué ces derniers mois. Alors que vous êtes toujours plus nombreuses par ici… Ne lisez pas cet article comme une simple envie de se plaindre ou comme un caprice d’enfant gâtée. Je ne veux pas me plaindre de ce que je fais, j’ai la chance inouïe de vivre de ma passion, de vous avoir et pour rien au monde je ne changerai de métier aujourd’hui. Je ne cherche donc pas à me faire plaindre car je suis consciente de la chance que j’ai comparé à beaucoup d’autres mais il y a l’envers du décor. Il y a les doutes derrière le sourire. Il y a pas mal de choses qui se passent dans ma tête en ce moment et j’aimerai ce soir les partager avec vous. Parce que ça fait longtemps… Je crois donc que mon statut de blogueuse à temps plein a accentué mon sentiment de solitude. La première raison est tout à fait simple : mes chers collègues me manquent. Bien évidemment, on a d’autres types de collègues quand on a un blog, on a les autres blogueuses, on a les échanges par mail avec les marques, les échanges avec les lectrices, les rencontres presse et autres mais RIEN ne remplacera l’oreille attentive d’une collègue à qui on raconte sa nuit catastrophique à cause d’un mauvais cauchemar. RIEN ne remplacera la douceur des macarons d’une autre collègue qui les a préparé juste pour nous. RIEN ne remplacera les mots gentils d’un autre collègue qui nous accueillera le matin avec un petit compliment. Oui, j’ai aimé être « le rayon de soleil » de l’étage. Oui, j’ai aimé pouvoir aller raconter ma vie à mon « papa du boulot » ou à ma Cléore chérie. C’était simple. C’était notre quotidien. C’était mon quotidien. Bien évidemment, je vous avoue que tout ne me manque pas à la GMF. Mes missions ne me manquent pas tellement mais si seulement je pouvais faire venir tous mes anciens collègues le matin dans mon boudoir poudré, je vous assure que je ne pourrais pas mieux commencer la journée. Bien évidemment aussi, je suis loin d’être seule, j’ai l’amoureux, j’ai Luna, j’ai April et comme je vous l’ai dit tous ces autres gens. Mais l’amoureux, il en a un peu assez des complaintes de la blogueuse lunatique (moi). Mais Luna ou April, elles ne sont pas super réceptives à tout ça non plus. Et tous les autres, cela reste différent. Ce n’est pas le quotidien, chacun est dans sa bulle, chacun à ses histoires et beaucoup ont leurs collègues…

Alors, oui, j’ai beau recevoir des centaines de notifications par jour, des centaines de mails, des mots doux les plus adorables possibles, je me sens plutôt seule dans mon boudoir poudré. Et j’ai parfois honte de me sentir seule vous ne pouvez pas savoir ! Après tout l’amour que vous m’apportez, je n’ai pas le droit. Je vous remercie d’ailleurs encore et toujours pour tout cet amour, il m’est devenu si essentiel, je ne vous serai jamais assez reconnaissante. Mais mes collègues me manquent et même mon responsable me manque (et oui, je l’ai bel et bien écrit). Cela fait du bien que l’on nous dise c’est bien ou c’est pas bien. Cela fait du bien d’être tirée par le haut. Cela fait du bien de se faire remonter les bretelles. Et quand on est free-lance, on est au début on ne peut plus fier d’être son propre patron, mais il arrive un moment où on aimerait bien que l’on nous dise que l’on a fait du bon boulot. Il arrive un moment où le besoin de reconnaissance est plus fort et qu’un mail d’une lectrice, aussi adorable qu’il soit ne vienne pas combler ce besoin. Mes collègues, mon responsable, c’était dans « la vraie vie ». Non pas que ma vie ne soit plus vraie aujourd’hui mais dans la blogosphère comme dans beaucoup d’autres milieux, tout est plus superficiel. Il est difficile de savoir à qui faire confiance. Et encore plus difficile d’être reconnue pour ce que l’on fait. Sauf qu’aujourd’hui, j’ai reçu un mail d’une agence avec qui je travaille sur des opérations pour le blog qui m’a on ne peut plus touchée. Dans ce mail, mon interlocutrice me dit à quel point ils aiment travailler avec moi, à quel point ça se voyait que j’aimais ce que je faisais, à quel point mon investissement payait et à quel point ils avaient hâte de découvrir mes futures photos car je ne les surprenait toujours un peu plus à chaque fois. Et ce mail m’a carrément fichu les larmes aux yeux… Parce que oui, en 5 ans de blogging, c’est la première fois que je ressens un tel enthousiasme de la part d’un « client ». Et le réaliser m’a foutu la trouille… Mon blog est mon vrai boulot désormais et j’ai besoin de lire ce genre de choses. J’ai besoin du discours du PDG en fin d’année qui remercie ses collaborateurs. Je ne sais pas comment tous ces free-lance font pour vivre sans reconnaissance d’un supérieur hiérarchique. Peut-être qu’au fond, il faudrait juste que j’arrive à davantage faire les choses pour moi. Sauf que j’ai besoin d’une reconnaissance professionnelle… Et je n’ai pas besoin de lire tout ce que je lis en ce moment sur le web sur les blogs. Je n’ai pas fait tout ça pour être jugée comme une arriviste sans cervelle qui a ouvert un blog pour gagner de l’argent et avoir des cadeaux.

Oui, les jugements sur les blogueuses me touchent et me font me sentir encore plus seule. On lit tout et n’importe quoi sur nous, sur notre métier et sur notre quotidien. Et oui je devrais bien évidemment passer au-dessus parce que je sais ce que je vaux mais j’en ai assez. Non, on ne lit pas assez à mon goût le travail et l’investissement que cela demande. Les concessions, l’éloignement de ses proches, la difficulté de préserver sa vie privée, les 70h de boulot par semaine. Oui, je l’ai choisi et des choses merveilleuses m’arrivent chaque jour en échange de ces concessions mais ce n’est pas pour autant que tout est toujours rose et que je dois accepter d’être rabaissée par des gens qui ne savent même pas ce que l’on fait. Blogueuse ou pas, nouveau métier ou pas, on a toutes et tous un besoin de reconnaissance. Je suis personnellement fière de ce que j’ai accompli et cela devrait sans doute me suffire mais malheureusement, ce n’est pas encore le cas. Les préjugés sur les blogueuses ou influenceuses ne changeront pas en un jour mais je ne cesserai jamais de défendre notre profession pour qu’elle soit bel et bien reconnue comme une profession. Une profession qui demande un nombre de compétence très large, une organisation exemplaire, une éthique irréprochable et un mental d’acier (si vous en croisez un par hasard, je suis preneuse). Cet article est totalement décousu et je suis actuellement en train de vous préparer un article bien plus clair pour vous expliquer comment on gagne notre vie, comment les blogs se sont professionnalisés et à quel point l’investissement demandé est grand mais aujourd’hui, c’est mon petit coeur qui avait besoin de parler. J’espère que ma transparence quant à l’envers du décor ne vous aura pas trop dérangé mais je crois que pour vous faire rêver, il faut aussi que je sache vous montrer que je ne rêve pas tous les jours et que derrière le rêve, il y a toujours quelques désillusions. Rien n’est jamais parfait, et bien heureusement, on s’ennuierai si cela l’était car on aurait rien à améliorer.

givenchy-1-sur-3

Mais promis, dès demain, je revois la vie en rose pour que des choses incroyables se produisent !

Vous aimerez peut-être

63 Comments

  • Reply Nadia - Partons en Voyage 22 novembre 2016 at 19 h 32 min

    Ça arrive de se sentir seule ! Moi aussi je suis de repos pour plusieurs mois à la maison et mon blog est seulement une passion mais me prend aussi bcp de temps ^^ mon chat est mon unique compagnon mais heureusement mes collègues ne me manquent pas (en tout cas pas ceux de ma dernière expérience). Et mon chéri part au travail tous les matins.
    Il y a en effet des jours où l’on se sent seule. Je comble avec la télé mais ce n’est pas très bien de faire ainsi xD et surtout il y a rien d’intéressant !

    Mais depuis quelques temps, je relativise en me disant que ce temps de repos est une vraie chance et que grâce à mon blog, j’ai appris que j’étais capable de faire tellement de choses éloignées de mon domaine de compétence de base. Même si c’est frustrant que personne ne se rende compte du temps de travail pour écrire le moindre article. Ça fait près de 10 jours que je bosse sur le prochain article de jeudi.

    Je te souhaite de continuer à réussir et à pouvoir avoir des proches en qui faire confiance ! Je t’enverrai des macarons avec plaisir 😉 ! Je suis sure qu’il y a plein de petites blogueuses ou lectrices qui papoteraient avec toi en toute sincérité !

  • Reply Les Déboires de Carlita 22 novembre 2016 at 19 h 34 min

    Coucou Coralie,

    Encore un article dans lequel je me reconnais beaucoup. J’ai changé de métier, Je suis maintenant policière et je t’avoue que je n’ai pas de collègues à l’écoute parce que les hommes s’en foutent de notre cauchemars ou de nos soucis.
    Heureusement mon blog est là pour que je puisse vider mon sac et retrouver les blopines. Mais toute cette superficialité me dépasse souvent … on ne sait pas à qui faire confiance, avec qui parler etc
    Ton article Je ne le perçois pas comme une plainte Mais bien comme l’appel au secours d’une femme qui est triste de sa solitude forcée par son activité.
    J’espère que tu iras vite mieux … et même si on doit souvent te le dire. Je serais ravie de discuter avec toi si tu en as envie.
    Je t’embrasse fort et te fais un gros câlin.
    Douce soirée

    Kat

  • Reply Laure 22 novembre 2016 at 19 h 38 min

    Merci beaucoup pour cet article que j’ai trouvé hyper intéressant !

  • Reply Anonyme 22 novembre 2016 at 19 h 41 min

    Tu pourrais te renseigner pour les espaces de coworKing…?! Ça te permettrait au moins de ne passer bosser seule et de partager avec des « collegues »… enfin je trouve que le concept est très sympa pour les travailleurs indépendants 😉

    • Reply Pauline 23 novembre 2016 at 9 h 07 min

      Très bonne idée effectivement ! De nombreux dessinateurs au lieu de rester chez eux vont dans ces espaces pour créer un nouveau lien social !

    • Reply planethannahmc 23 novembre 2016 at 13 h 53 min

      Je trouve c’est une super idée ! Je ne connaissais pas du tout le concept, mais ça pourrait effectivement limiter ce sentiment de solitude.

  • Reply Maéva 22 novembre 2016 at 19 h 43 min

    Coucou Coralie, je commente peu souvent mais j’adore ton petit monde. Je voudrais t’apporter mon soutien et te dire que je comprend ton sentiment et n’en ai pas honte, tu es un être humain tes émotions t’appartiennent… J’ai envie de te dire aussi que c’est ta vie, qu’elle ne tiens qu’à toi, laisse les gens parler et n’en garde que le meilleur… (facile à dire je sais)
    Reste toi même, tu es une fille merveilleuse, tu es rayonnante.

  • Reply Tehani 22 novembre 2016 at 19 h 45 min

    Très bel article Coralie! Comme d’habitude j’adore te lire et j’admire ta transparence et ta sincérité…

    Je fais également partie de ces personnes qui se sentent seules même lorsqu’elles sont entourés. Je connais aussi l’investissement que demande un blog et le peu de reconnaissance qu’on a en retour… c’est tellement déprimant parfois!
    Mais ce n’est pas parce que tu es une « grande » blogueuse que tu n’as pas le droit de ressentir cela. Oui tu as le droit d’avoir des coups de blues comme tout le monde et tu n’as pas à en avoir honte 🙂

    Je pense que ton succès parle de lui même et prouve que tu as la reconnaissance de tes pairs même si ce n’est pas exprimé explicitement. Aies un peu plus confiance en toi car tu es une super blogueuse <3

    Gros bisous.
    Tehani du blog wwww.labullemakeup.com

  • Reply Sabrina Rzd 22 novembre 2016 at 19 h 46 min

    Cette article ma fichu la larme à l’œil..
    Tu as tout à fait le droit de te sentir seule, et je peux te comprendre.
    Quand on a eu le même train de vie pendant quelque année et ce retrouver seule à etre Free-lance blogueuse dans un boudoir rosées ça fait quelque changement.. surtout quand on s’attache à des personnes qui sont nos collègues qui ont des gentilles attention envers nous ou même à directeur qui nous donnent des challenges qui nous poussent vers le haut qui nous aide à évoluer et parfois tatillons nous dit que sa va pas, au font sa fais du bien de voir qu’on a une attention pour sois dans la vrai vie, dans celle de tout les jours.
    Parce que oui tu as raison etre blogueuse est un vrai métier mais sa reste virtuelle comme moi qui t’écris est au final virtuelle.
    Mais la mes intention pour que tu ai un joli sourir qui te va si bien et ta si belle joie de vivre , bah j’aimerais être la dans ton boudoir pour te dire , pour te dire que sa va passer que sa va aller et juste te dire que tu es une personnes merveilleuse .
    Je m’en arrête la, mais tu as raison parle en quand sa va pas , et jamais on te jugera.
    Des bisous

    • Reply Coralie L. 22 novembre 2016 at 20 h 14 min

      J’ai fait comme si tu étais là en lisant ton commentaire à haute voix… Merci <3

  • Reply Missycornish 22 novembre 2016 at 19 h 49 min

    Je pense que tu es un peu blasée. (Tu n’aimeras sûrement pas mon commentaire mais je suis une abonnée de ton compte insta que j’aime beaucoup). Tu devrais être heureuse avec ce que tu as. Tu fais peut-être 70h mais tu gagnes bien ta vie. Tu as une garde-robe à te damner. Je n’aime pas trop ce genre de commentaire mais ça m’énerve de t’entendre te regarder le nombril et dire que tu es seule. Tu devrais être contente de ta réussite, être fière de tout le chemin parcouru. Peut-être que tout simplement tu as réalisé que tu t’étais déconnectée de la réalité. Les gens galèrent partout, tes états d’âmes me paraissent bien trivials face à ce qui se passe en France. Je cummule pour ma part deux boulots et mon mari trois pour que nous puissions payer nos factures. Les blogs c’est du boulot mais cela peut aussi être éphémère alors tu devrais en profiter autant que possible.

    • Reply Coralie L. 22 novembre 2016 at 20 h 13 min

      Je suis on ne peut plus contente et on ne peut plus heureuse de ce que je vis mais rien n’est jamais tout rose et je pensais qu’il était bon de le rappeler pour ne pas trop idéaliser notre univers. J’ai aussi galéré tu sais et je n’ai rien volé de ce que j’ai. Ma propre mère galère aussi chaque jour pour payer ses factures et je l’aide du mieux que je peux. Donc non, je ne suis pas déconnectée tu sais mais simplement peut-être un peu décue de ma réalité que j’avais peut-être un peu trop idéalisée. Une armoire pleine à craquer ne comble pas les échanges du quotidien de la vraie vie. Et cet éphémère fait peur aussi… Donner autant pour pouvoir tout perdre en un rien de temps, je t’assure que c’est pas si simple à vivre. Je m’attendais à des commentaires comme le tien et j’espère que ma réponse t’aura un peu éclaircie…

  • Reply Louise Lorry 22 novembre 2016 at 19 h 51 min

    Topos

  • Reply mesptitscarnetsenfolie 22 novembre 2016 at 19 h 55 min

    Oh ton article me touche énormément. Je te suis depuis peu mais j’aime beaucoup ton univers et ce que tu fais. Continue comme ça ♡♡♡

  • Reply Sarah Marshmallowor(l)d 22 novembre 2016 at 19 h 59 min

    Coucou jolie Coralie!

    Il y a certains métiers qui amènent plus ou moins un sentiment de solitude…De part un fonctionnement plus indépendant, une certaine vision dudit métier dans la société, etc. Alors, certes, on choisit ce métier mais ce n’est pas pour autant que tous les aspects sont agréables à vivre.
    Etant psychologue, il y a des jours extrêmement solitaires parce qu’on a une position à part dans les équipes, on est souvent le « méchant » parce qu’on met des mots, de la pensée sur des fonctionnements qui posent question. On est celles et ceux qui donnent un autre temps et forcément, ça amène un isolement. La question de la reconnaissance me travers également parce que niveau hiérarchie, le psy n’est pas forcément le « bon » employé parce qu’on défend des valeurs éthiques qui tendent à disparaitre. Du coup, la reconnaissance, il faut la trouver ailleurs et moi, quand j’ai un patient qui sort à un moment donné un « merci » lourd de sens, un regard, quelque chose qui reconnait mon travail, ça n’a pas de prix!

    La reconnaissance de son travail est importante car elle fait du bien à l’estime de soi et permet de soulager de nombreux doutes qu’on a quotidiennement – et ce d’autant plus lorsqu’on a une profession qui amène une place un peu plus isolée.
    Ai confiance, Coralie. Tu fais le maximum pour ton blog et faillir n’est pas un manque de compétences. Cela fait partie de la vie. On n’est pas parfait!
    Et surtout, si tu as besoin de retrouver des « collègues », il serait intéressant de penser un collectif. Certes, un blog est personnel mais amener des projets communs provoque des émulations, des nouvelles voies de création et surtout des échanges et de la communication avec d’autres personnes. Personnellement, j’ai beaucoup aimé ce moment la semaine dernière où on a bossé ensemble sur ce projet maquillage! C’est convivial, agréable, éducatif, bref, peut être que c’est de ce côté qu’il faut réfléchir!

    De gros bisous tout doux

    nb: je ne les ai pas relevé mais relis tranquillement ton article car des étourderies se sont cachées aux fils des mots et peut être aussi de tes maux xxx

  • Reply Iris (apprendre à rêver) 22 novembre 2016 at 20 h 07 min

    Coralie! Je pense pas ressentir exactement la même solitude que toi, c’est tellement different mais pourtant j’aimerai moi aussi reussir a poser des mots sur ce que je ressens dans mon travail. Je m’y sens seule, pas soutenue, dans un milieu de filles avec des collègues forcement pas très sympas pour qui tendre des pièges ou mettre en difficultés est un plaisir. Il m’arrive souvent de m’isoler pour pleurer ou m’effondrer le soir quand je monte dans ma voiture. Alors oui contrairement à toi j’ai des collègues et un lieu de travail exterieur à mon chez moi mais y aller est proche de l’enfer pour moi et je m’y sens bien seule. Et c’est pour ça Que j’ai ouvert mon blog il y aura bientôt un an. Pour me creer un sas de decompression, un univers a moi ou je peux m’exprimer librement, bien qu’il soit source de moqueries sur mon lieu de travail, j’en suis fiere. Comme tu es fière du tiens. Alors je voulais en profiter pour te dire au combien tu es une fille geniale (j’ai d’ailleurs fais paris/lyon sur la journée rien que pour le plaisir de te rencontrer en vrai) dans tes moments de joie ou dans tes moments de moins bien tu reste toujours fidèle a ta communauté. Tu nous permets de rêver mais tu gardes toujours les pieds sur terre. Tu es un exemple pour une bébé blogueuse comme moi. Tu es celle qui m’a donné le courage de passer devant l’objectif, de prendre confiance en moi sans me soucier du regard des autres. Et même si ca signifie peu pour toi je te remercie. Merci d’être toi Coralie cette fille adorable, toi coralie la creative, toi coralie la rigolote, toi coralie la fille juste et droite, toi coralie la reveuse, toi coralie la sincere, toi coralie la fille sincère,toi coralie qui aime le rose. Toi coralie la fille unique qui en quelques mots transporte, motive, fais sourire toute une communauté
    Je ne sais pas si tu liras tout ça mais j’ai été ravie de l’ecrire. Je te souhaite une belle soiree

    • Reply Coralie L. 22 novembre 2016 at 20 h 09 min

      Au contraire, ça signifie tellement, si tu savais… Jamais je n’oublierai cet AR que tu as fait de Lyon juste pour moi et tu seras l’une des premières au courant quand je serai à Lyon. Merci d’être là depuis si longtemps et plein de courage pour ton boulot… J’ai connu une ambiance similaire mais je n’ai pas été si forte que toi, j’ai démissionné à l’époque… Plein de courage et merci pour tout. <3

      • Reply Stephanie 23 novembre 2016 at 0 h 13 min

        Oh mince je n’avais pas lu ce commentaire avant de poster le mien sur les ambiances de crotte qui ne manquent pas quand on les quitte! Désolée

  • Reply fleurdementhe 22 novembre 2016 at 20 h 12 min

    Je suis une lectrice silencieuse et… ton billet m’a intringuée. Pour une blogueuse qui a un « vrai » boulot avec des « vrais collègues » comme moi, je ne peux que comprendre quel investissement cela doit être et comment il doit pargois être difficile de tenir la ligne que l’on veut quand le blog devient un gagne pain. Je trouve que ton billet est un beau cadeau pour tes lectrices fidèles : tu n’es pas une image sur papier glacé (cf les prejuges sur les blogueuses), tu es une vraie personne !
    Après, attention à ne pas te souvenir que des jolis moments et de les edulcorer. La vie en entreprise c’est pas drôle tpus les jours, et parfois l’appel de l’isolement est très fort ! Ne veut-on pas parfois ce que l’on n’a pas ? C’est le propre de l’homme… Pour finir, je ne te connais pas mais tu m’as bcp touchée. Alors je me permets de t’envoyer un bisou virtuel ! Bise !!!!

  • Reply Léa O 22 novembre 2016 at 20 h 15 min

    Particulièrement touchant ton article j’en ai arrêté mes révisions j’étais absorbé parce que tu disais non pas comme d’habitude mais encore plus! Parce que même si je ne suis pas blogueuse ou que je ne travaille pas en Free-lance ça m’arrive aussi de me sentir seule! Et il n’y a pas de honte à ça loin de la ! Malheureusement Internet est un mode fictif et même les milliers de j’aime ne remplace pas les compliments de personnes réelle… C’est l’envers du décor malheureusement mais je suis sur et certaine que pétillante comme tu es cela ne sera que passade ou alors je suis d’avis avec les commentaires précédent pourquoi pas essayer de travailler en groupe ! Le « coworking » Comme j’ai pu le lire c’est une idée. Mais ne te laisse pas abattre par ça parce que je te rassure tu n’es peut être plus le rayon de soleil de l’étage mais tu es celui de toute ta petite communauté. Tu es une blogueuse formidable n’oublie jamais ça! Des bisous et des paillettes❤

  • Reply Capucine 22 novembre 2016 at 20 h 23 min

    Ma chère Coralie,
    Je me rend compte que les seuls commentaires que je fais, c’est lorsque tu te livre ! C’est pas trop mon truc de commenter je dois avouer !
    Enfin bref, je te comprend tellemeeeeent ! J’ai récemment changé d’entreprise, en sois je m’y plait ! Mes collègues sont sympa et mon poste est intéressent. Mais mes anciens collègues manques tellement… ils étaient si chaleureux, on était si proches… maintenant je me sens bien plus seule et ils me manquent !
    Alors je n’ose imaginer ce que c’est lorsque l’on ai vraiment seule toute la journée comme toi ! Je vois tellement ce que tu veux dire, le bonjour du matin, les conversations, les pauses café, les pauses dej à la cantine… tant de moments de partages quotidien qui embellissent les journées ! Et évidemment que les mails et messages aussi nombreux soit-il ne remplace pas une présence physique… tout cela est virtuel et à distance… ton sentiment de solitude est à mon sens tellement normal ! Il ne faut surtout pas en avoir honte et si quelqu’un dis le contraire c’est qu’ils n’ont rien compris.
    Je pense que tu devrais sérieusement penser aux espaces de coworking. Je me doute que tu as des contraintes logistiques mais je pense que tout est question d’organisation 🙂 ! Prends toi une matinée ou deux par semaine pour répondre à tes mails ou écrire des articles a l’extérieur ! Je suis sûre qu’il y a pleins d’espaces de travail très sympa et inspirant à Paris dans lesquels tu pourrais en plus rencontrer du monde ! Réfléchissez-y ! 🙂
    En tout cas merci pour tout ce que tu fais ! Je prend beaucoup de plaisir à te suivre dans tes aventures !
    Bravo pour ton travail ! Je travail dans la communication digitale et j’ai bien conscience du travail qu’il y a derrière le blogging ! Tu es très douée et tu mérites tout ce qui t’arrive. Je suis sûre que tu trouveras vite une équilibre ! Ça ne fait que quelques mois que tu es en free-lance après tout 🙂
    Je te fais des bisous !
    Capucine

  • Reply Vitalaurea 22 novembre 2016 at 20 h 24 min

    Salut Coralie,

    Très intéressant ce type d’articles comme toujours. C’est vrai que derrière la « magie » que tu nous envoies tous les jours sur les réseaux sociaux et sur ce blog, forcément ce n’est pas toujours aussi rose pour toi.
    Je pensais à un petit truc qui pourrait être pas mal pour toi si parfois tu te sens trop déprimée de travailler seule chez toi, ce sont les espaces de coworking ou le campus Google où tu peux venir t’installer avec ton ordi dans un espace avec plein d’autres entrepreneurs ou étudiants et tu peux bosser en communauté et échanger avec des personnes. Il me semble que pas mal de freelance vont dans ce genre d’endroits pour éviter un peu la solitude de son bureau chez soi.
    Je me suis dit que ça pourrait t’intéresser 🙂

    Bon courage, en tout cas bravo pour ton boulot!

    http://vitalaurea.com

  • Reply monrevedete 22 novembre 2016 at 20 h 27 min

    Je pense que ce ressenti est tout à fait normal. Même si y a les gens autour ils ne peuvent pas forcément comprendre parce qu’ils ne ressentent pas les choses de la même façon que toi, ils ne sont pas à ta place et ils ne voient pas les choses comme toi. Voilà pourquoi tu te sens seule parfois.. Mais après dis toi que malgré tout tu es entourée. L’amoureux, ta petite Luna, April… Alors chasse ces petites pensées négatives et penses uniquement au positif ! 🙂 c’est normal que tu te sentes seule la journée quand tu es dans ton petit boudoir poudré, mais à ces moments dis toi une nouvelle fois à quel point tu aimes faire ce que tu fais. Et à côté de ca y aura toujours des choses un peu moins bien auxquelles il faudra s’habituer 🙂

  • Reply Miliana 22 novembre 2016 at 20 h 29 min

    Je te comprends tellement, enfin j’imagine tellement. Je suis une vraie travailleuse d’équipe. J’ai besoin de travailler avec ces gens. Nous avons deux bureaux dans Asnieres. Un dans le centre avec toute l’equipe et un dans ta rue ou je suis toute seule. Je n’aime pas y passer ma journée seule. J’ai besoin de papoter, voire du monde, je suis motivée par les gens qui travaillent autour de moi. Je trouve rassurant qu’une bloggeuse ose dire ce que tu dis. J’imagine vraiment que ce ne doit pas etre facile tous les jours. Alors vraiment chapeau bas à toi, car malgré tout cela tu reste naturelle, proche des gens, pas blasée, à proximité de tes lectrices. Tu fais toujours un travail trés « pro » et « leché » et contrairement à certains blogs, on ne sent pas le cote argent chez toi. Tous tes partenariats te ressemblent, sont cohérents, et naturels. Tu reste toi!
    si tu veux une pause café parlotte quand je suis dans mes bureaux gris des gresillons toute seule, c’est quand tu veux!

  • Reply Laure G. 22 novembre 2016 at 20 h 30 min

    Pour avoir testé quelque temps le free-lance, je sais combien c’est difficile. Personnellement j’ai laissé tomber, ne suis pas mon exemple. 🙂
    As-tu déjà pensé au coworking pour résoudre le problème du « manque de collègue »? Je crois qu’à Paris il y a pas mal d’initiatives de ce genre, ça permet de mieux cloisonner vie privée / vie perso, ça oblige à s’habiller (parce que travailler en pyjama c’est sympa au début mais vite déprimant), et souvent les espaces co-working sont fréquentés par les même personnes régulièrement, donc je suppose que les gens deviennent un peu comme des collègues…
    Bon courage en tout cas pour cette nouvelle étape de ta vie!

    • Reply Coralie L. 22 novembre 2016 at 20 h 43 min

      Le co-working n’est malheureusement pas adapté à mon job, il me faudrait mettre tout mon matos photo et tout mon bureau dans ma valise 🙂 Mais merci pour ton message <3

  • Reply photoalicia 22 novembre 2016 at 20 h 34 min

    Coucou Coralie !
    Je me reconnais tellement dans ton article, je ne commente pas souvent mais là c’est un peu pareil pour moi 🙂
    Je suis en free-lance en tant que photographe, et je suis d’accord avec toi parfois on attends un peu plus de reconnaissance, mais personne n’est là pour nous le dire et parfois le chéri ne comprends pas trop… Mais il faut pas baisser les bras le travail paye et au final faire ce qu’on as envie de faire c’est le plus important ! Je travaille de chez moi, et je sais comment parfois on se sent si seule et on aimerait avoir des collègues de bureau, parce que notre petite boule de poil, ne remplace pas un collègue.
    Continue en tout cas ton travail, comme là dis ton client, chaque jour tu nous épates 🙂
    Des bisous et pleins de courage !
    Alicia

  • Reply Les lubies de Louise 22 novembre 2016 at 20 h 37 min

    Merci pour ce billet à cœur ouvert.
    Je te suis au quotidien depuis quelques mois maintenant et ce billet me pousse à t’écrire ici. J’ai envie de te transmettre de la douceur et de la bienveillance par écran interposé. C’est normal de se sentir seule lorsque l’on fait un travail solitaire. Et même s’il y a du monde autours, même s’il y a tous ces messages adorables, c’est normal qu’ils n’aient pas le même effet qu’un mot gentil d’une personne que tu apprécies. Car toutes tes lectrices, aussi adorables soient-elles, n’auront pas le même impact qu’une personne qu’on apprécie dans la vie réelle. Tout simplement parce que pour toi il n’y a pas les mêmes sentiments associés. Un « tu es un rayon de soleil » de ma part aura moins de résonance qu’un « tu es un rayon de soleil » prononcé par un collègue. Même si je le pense vraiment de tout mon cœur. C’est normal, car pour toi je suis virtuelle. Tu vois ce que je veux dire ?
    Alors ne culpabilise pas de ce que tu ressens. Je crois que c’est juste tout à fait normal. ♥
    Tu ne peux pas être parfaite tout le temps (je trouve que déjà tu es au top très souvent, c’est admirable) et c’est aussi cette sensibilité et cette honnêteté que nous apprécions chez toi. Donc reste comme tu es. ♥
    Et si tu arrives un peu à lâcher-prise sur la culpabilité de te sentir seule alors qu’il y a tant de personnes qui t’aiment, alors peut-être que déjà tu te sentiras déjà mieux.
    Des bises Coralie, et merci de nous faire rêver. ♥

  • Reply Lue Chou 22 novembre 2016 at 20 h 43 min

    Comme tu dis demain ça va aller mieux !!! Tu me fais toujours autant rêver avec tes photos , tes écris ! Tu travailles vraiment bien ! Tu es une des rares que j’aime lire quotidiennement et regarder les photos de tes « roses » ! Merci pour tout !

  • Reply Véro 22 novembre 2016 at 20 h 47 min

    Très bel article ma ptite Coralie ❤️

  • Reply Audrey 22 novembre 2016 at 20 h 50 min

    Bonsoir Coralie, Tout d’abord je trouve ton article très bien rédigé (comme toujours). Ensuite tu as tout à fait le droit de te sentir un peu seule, triste ou nostalgique. Quoi que nous fassions nous avons tous des périodes dans l’année un peu plus difficiles que d’autres.
    Par ailleurs, je ne peux que comprendre ton sentiment car tu t’es lancé dans un véritable défi depuis bientôt six mois et ce n’est pas donné à tout le monde de réussir un tel challenge.
    Je partage ton sentiment de reconnaissance et de besoin de soutien moral au quotidien. Je pense que tu peux te rassurer c’est tout à fait normal, continues ainsi miss tu es sur la bonne voie. T’inquiète pas ce mauvais coup de cafard va vite partir 😉
    Et si mauvaises langues il y a laisses les parler elles adorent ça, il n’y a que celles et ceux qui partage ta passion pour le blogging qui peuvent comprendre le temps passé sur certains articles, les relectures, les photos, les modifications parfois nous y passons des jours et même des nuits.
    Bon courage ma Jolie!!!

  • Reply Jolihibiscus 22 novembre 2016 at 20 h 58 min

    Bonjour ma belle,
    J’ai beaucoup aimé le faire que tu t’ouvre comme ça à tes lectrices c’est très courageux de ta part.
    Je ne peux que te comprendre… En ce moment je me sens ultra seule aussi. J’ai l’impression que personne ne comprends. Je vais raconter ma vie Parce-que j’aime bien ahah mais en gros pour te donner une idée je fais une prepa IFSI pour préparer les concours infirmiers , les cours se passent le lundi et le mardi et très souvent le mercredi matin ou après midi. A côté des cours il y a le grand travail personnel qu’il faut fournir pour les révisions. Ensuite je suis à mon compte aussi mais pas par rapport à mon Blog : je suis artisan créateur de bijoux. J’ai du laisser un peu tomber entre guillemets de gérer ma page pro car je n’ai plus le temps. Mes week-ends sont quasiment tous pris par des marchés artisanaux (environ 10h de travail par jour) et en plus de ça je travaille chez un couple pour garder leurs enfants (gardes longues donc de 6h15 jusqu’à 20h) heureusement ce n’est pas toute l’année ! Alors forcément en ce moment je suis crevée et j’ai l’impression de tout louper… J’aimerai pouvoir m’occuper de mon Blog ou faire du sport mais je suis trop fatiguée et je n’ai pas le temps…. Quand j’en parle personne ne me comprends et par rapport à ça je me sens extrêmement seule parfois….
    Mais bon demain est un autre jour !
    Je te fais pleins de gros bisous ❤

  • Reply deboinkedgeek 22 novembre 2016 at 21 h 05 min

    Coucou Coralie, tout d’abord plein de courage, demain est un nouveau jour…
    Je comprends tout à fait ce que tu dis. Je suis photographe pro (free-lance) et bloggueuse. Nos vies sont donc très similaires. Mais j’ai appris à me construire comme cela. Je pense qu’avoir un chez soi et un environnement de travail que l’on aime est encore plus important que pour les autres. Ton boudoir est sublime et je suis certaine que tu t’y sens bien. Les doutes sont là et seront toujours là. Je crois que c’est le propre de nos métiers et de nos vies. Quand tu as ce sentiment, sors, vois des amis, ta soeur, des copines bloggueuses tu en as sûrement aussi.
    En tout cas continues comme ça, tes photos s’améliorent réellement de jour en jour.

    Des Bisous

    Déborah

  • Reply Marie Pierre 22 novembre 2016 at 21 h 07 min

    Tu as encore ouvert ton cœur avec beaucoup de sincérité et d humilié comme d habitude. Bravo pour ton job, ton professionnalisme, ton humour, ton univers ; bravo pour toi!! Je comprends ton ressentie peut être es tu à un autre stade de ta vie professionnelle et que cette réflexion va te permettre de passer à un autre stade. Merci pour tous ces moments

  • Reply Veronick 22 novembre 2016 at 21 h 37 min

    Très joli article comme toujours…. demain est un autre jour et tu retrouveras niac…. et je ne pense pas que cela te rassureras, mais il faut toujours compter que sur soi même. Bisous.

  • Reply Audrey 22 novembre 2016 at 21 h 54 min

    Peut être parce l’extérieur ne te comble plus et qu’il est temps de regarder a l’intérieur de toi afin d’évoluer sur un autre plan de conscience.
    Si tu cherches toujours à l’extérieur, il te manquera toujours ce petit quelque chose qui focalisera le manque et la frustration. En revanche, si tu cherches à l’intérieur de toi, tu trouvera tout ce dont tu as besoin pour être heureuse et comblée.
    L’énergie dont nous avons tous besoin vient de l’intérieur… Il suffit de se connecter à cette source d’énergie inépuisable qui vient du cœur. On se demande souvent pourquoi tout va bien ou que tout va mal. On est parfois gonflé à bloc, et d’autre fois totalement découragé… Nous sommes heureux et soudainement, malheureux. Tout cela n’est que le résultat de l’instabilité des émotions, de l’alternance de pensees positives et négatives dans notre esprit. La vie n’est pas un problème, c’est nos pensées qui la complique. L’équilibre intérieur c’est de ne pas trop faire de vagues à droite comme à gauche. Cela ne veut pas dire d’avoir une vie monotone, bien au contraire. Une vie équilibrée viendra d’un esprit calme. Mais s’il est agité, nous perdrons ce précieux équilibre ainsi que notre expérience du bonheur.
    Courage, ne néglige pas cette frustration. Elle n’est pas là pour rien. C’est un signe qui te permettra d’évoluer et de t’approcher de celle que tu dois être. Bien souvent, on pense se connaître, mais tres peu peuvent s’en vanter. La vie est une quête de soi ^^
    Très belle soirée à toi. À bientôt.

  • Reply Marion 22 novembre 2016 at 22 h 15 min

    Il y a énormément de fautes d’orthographe et de syntaxe dans cet article. Pour tes lecteurs, stp relis toi(surtout quand on lit que ton blog est ta profession), ce n’est pas méchant mais c’est juste pour l’image de ton blog (et accessoirement tes lecteurs).
    Sinon, sur le fond que dire ? Tu n’ignorais pas en te lançant (ou sinon tu es très naïve), qu’être free lance, ça voulait dire être très souvent seule (pour être moins seule, il existe des tas de solutions, les espaces de co-working, notamment), sinon pour le reste, tu as ta propre entreprise… à toi de voir, si ça te plait ! Enfin, je n’ai pas trop envie de te plaindre… Dans tout métier, il y a des inconvénients et des avantages, à voir ce qui nous correspond le mieux à chaque phase de notre vie.
    Bonne soirée !

    • Reply Coralie L. 22 novembre 2016 at 22 h 35 min

      Je me suis pourtant relue et je viens de le refaire… Il faut croire que je dois être soit aveugle soit désormais nulle en français… Je vais plutôt demander à un tiers de me relire 😉

  • Reply Fontao 22 novembre 2016 at 22 h 23 min

    Coralie , super article comme d’habitude. Je comprend cela ne doit pas être facil de ne pas avoir de collègues…. je suis désolé mais je n’ai pas de conseils Bises

  • Reply Emy 22 novembre 2016 at 22 h 57 min

    Je comprends tout à fait ce que tu ressens. Pour avoir passé quelques mois seule chez moi cette année, je me suis rendue compte à quel point ça me manquait tout cet échange social que l’on a sur son lieu de travail, rien que 5 minutes de papotage à la pause café. Le soir je n’avais « que » mon copain à qui raconter ma journée et comme pour toi il était parfois lassé de devoir écouter toutes mes complaintes.
    Je t’avoue que je suis impressionnée de voir que tu arrives toujours à te motiver le matin pour te préparer et nous proposer un nouveau look alors que tu pourrais juste rester au fond de ton lit à bosser avec ton ordi. Continue à garder un bon rythme comme celui ci et à être motivée et dynamique comme tu l’es depuis que tu as commencé le free lance.
    En tout cas garde le moral, tes lectrices seront toujours là pour toi

  • Reply Serena Martorana 22 novembre 2016 at 23 h 02 min

    Coucou ma Jolie Coralie,
    J’aime ce genre d’article ou tu nous parle à coeur ouvert,ou tu nous fais part de tes réelles sentiments, ou tu ne met pas de barrières entre tes lectrices et toi même. Je pense bien que ce ne doit pas être facile, et je te comprend parfaitement .. Tu sais que même si il y a un écran qui nous séparent, tes lectrices seront toujours là pour te pousser vers le haut et t’encourager, car tu fais un boulot de dingue toujours pour nous faire plaisir, pour faire encore mieux, pour nous sortir des photos et des articles au top du top .. Je te l’ai déjà dis mais j’ai juger bon de te le redire ce soir car je n’aime pas te voir triste .. Reste comme tu ai, un rayon de soleil pour nous toutes, Mille bisous ❤️
    Séréna

  • Reply Claire 22 novembre 2016 at 23 h 49 min

    Salut Coralie,
    Je vais être l’auteure d’un énième commentaire et te donner encore plus de boulot, et je m’en excuse d’avance.. Mais cet article donne à réfléchir et donne envie de réagir. On idéalise bien trop souvent cette blogosphère comme on dit, ce nouveau monde qui serait soit disant l’allliage parfait entre boulot et passions, et je trouve ça touchant de ta part que comme souvent, tu nous décrives l’envers du décor en toute transparence comme tu dis. Je ne suis pas bloggueuse et n’utilise Instagram que pour publier de jolis souvenirs et j’aime à imaginer qu’un jour peut être je pourrais faire partie de ce monde; qui sait, avec du travail.. car oui cela fait rêver mais effectivement rien n’est jamais totalement rose dans la vie et c’est important de le rappeler.. Enfin je m’égare.. Je voulais simplement te dire, comme beaucoup, de continuer de faire ce que tu fais, de tout partager, le bon le mauvais, de rester fidèle à toi même.. car le plus étrange dans tout ca c’est que tu te sens seule et c’est compréhensible, mais à l’inverse tes posts, tes snap, tout comme ceux d’autres bloggueuses simples et naturelles, me tiennent parfois compagnie, me donnent le sourire apres une grosse journee de boulot, m’inspirent, me font rêver, comme si j’avais un peu partout en France de supers copines trop funs qui ajoutent un peu de fantaisie à mon quotidien boulot/dodo. J’aime ma vie mais parfois rêver d’une autre fait du bien aussi, parcourir un blog peut faire l’office d’un mini voyage, d’une session shopping, d’une lecture, éphémères et virtuels certes mais qui donnent le sourire quand même et ne nécessitent qu’un écran et surtout des filles comme toi.

  • Reply Stephanie 23 novembre 2016 at 0 h 00 min

    Avoir besoin de reconnaissance n’est pas « mal »! Mais toi tu l’as implicitement dans le fait que ton blog marche toujours et que tu en vis.
    Quant aux collègues qui te manquent bah franchement c’est plutôt bon signe parce que ça veut dire que tu as eu une bonne expérience! Si tu avais eu une des miennes ou la frustration que fichait l’un de mes ex-patrons à toute la boite, tu ne dirais pas ça mdr! Moi ils ne me manquent pas

  • Reply Julia 23 novembre 2016 at 7 h 34 min

    Coucou, je me retrouve beaucoup dans ton article meme si je ne suis pas blogueuse pro et que j’ai des collègues mais j’ai toujours cette sensation de solitude c’est assez étrange a expliquer… Bon courage et continue comme ça. Je me commente pas souvent mais j’adore te lire ! Bisous

  • Reply Céline 23 novembre 2016 at 9 h 18 min

    Hello! Touchant ton petit mot…
    Ah l’être humain est bien complexe. Je te souhaite du courage pour t’habituer à cette situation.
    Perso, j’adore mon travail mais alors mes collègues… Aïe. C’est ragot, médisance, critique, esprit fermé. Alors je ne leur confie rien même pas à un, je ne leur raconte pas ma ptite vie. Rien qu’en arrivant en manteau jaune et béret, les regards lourds se posent sur moi, c’est pour te dire… (Ça me fait rire maintenant !)
    Je n’attends pas après la reconnaissance professionnelle, je n’en ai pas déjà, je fais le boulot, ce que j’ai à faire, pour moi. Je ne suis pas irremplaçable, j’ai mon salaire, plein de congés, d’autres avantages et m’en contente. Je ne suis pas carriériste. Ça peut paraitre sordide mais je le vis très bien!
    Je ne peux pas te juger, je ne te connais pas et je ne connais pas le monde du blogging. Je peux juste te dire de te faire plaisir, faire ce que tu aimes, t’occuper des personnes que tu aimes, je suis sûre que tu es une belle personne (du fait déjà de raisonner comme tu le fais). Profites de la vie ma belle et renforce ta carapace, les mauvaises personnes et les sales critiques ne doivent pas d’atteindre. Tu sais ce que tu vaux, les autres non alors ne te fie pas à leur jugement.
    Bonne journée 🙂

  • Reply Cinderell 23 novembre 2016 at 10 h 07 min

    Coralie, je comprends bien ton sentiment de solitude mais je souhaite réagir sur un autre sujet qui m’a plus qu’interpellée. Je ne sais pas dans combien de sociétés/ organisations/ équipes tu as travaillé, mais le petit cocon bienveillant que tu décrit à la GMF est une exception à la règle !
    Le monde du travail est aujourd’hui violent, les collègues pas toujours sympathiques, souvent hypocrites et les supérieurs pratiquement jamais de bons managers. Tu as eu de la chance de connaître la reconnaissance au travail, sache que c’est extrêmement rare quel que soit le statut où l’entreprise dans laquelle tu travailles.
    Alors ne regrette rien ! Et sois contente d’avoir connu cette expérience en tant que salarié.
    Peu de gens ont la chance de connaître ça. Cela m’est arrivé pendant un an puis je suis allée de désillusions en désillusions. Aujourd’hui je suis salariée d’un très grand groupe international et je te comprends à 100%. Je me sens seule, je regrette de ne pas avoir de collègues sympathiques, de supérieur qui me tire vers le haut, et de reconnaissance de mon travail. Et je constate que c’est un cas de figure très fréquent.
    Bref le bien-être au travail est rare et n’a rien à voir avec le statut 😉
    Je suis heureuse que tu aies eu ce joli retour de cette agence, garde ça précieusement. Continue de faire ce qui te passionne, ce genre de commentaires seront de plus en plus nombreux.
    J’adore ce que tu fais, j’adore te lire, continue et j’ai hâte d’en savoir plus sur ton métier dans ton prochain article !
    Pour ce que ça vaut, je suis avec toi aujourd’hui 🙂
    Bises

    • Reply Coralie L. 23 novembre 2016 at 10 h 15 min

      J’ai eu de la chance dans 80% des mes jobs… J’en suis consciente. Après, j’ai choisi un secteur d’activité pas trop concurrentiel donc ça aide. Merci <3

  • Reply Christine 23 novembre 2016 at 10 h 08 min

    Coucou Coralie, quand tu décris le monde de l’entreprise qui te manque j’ai l’impression que c’est génial d’y bosser . Pourtant au regard de mon expérience, le monde de l’entreprise est un mode de requin nous n’avons pas tous la chance d’avoir des collègues et des responsables bienveillants malheureusement . Et il faut faire avec tous les jours et se battre . Je rêve de travailler à domicile pour ces raisons. Alors sûrement si tu avais eu la même expérience que la mienne tu serais ravie de te retrouver seule chez toi à bosser . Tout dépend du vécu que l’on a.

    • Reply Coralie L. 23 novembre 2016 at 10 h 13 min

      Je pense surtout que quand on change de vie, on se souvient que des meilleurs moments. Alors oui, tout n’était pas toujours tout rose mais dans l’ensemble, j’avais quand même la chance d’avoir des collègues au top ! Bon courage <3

  • Reply Cinderell 23 novembre 2016 at 10 h 14 min

    Petit commentaire en plus : ton blog, tes snaps, ton instagram tellement rafraichissants et sincères me tiennent souvent compagnie dans mes moments de solitude au bureau. J’espère que tu trouveras des moyens pour te sentir plus entourée 🙂

  • Reply Laura 23 novembre 2016 at 10 h 45 min

    Ça me rend triste de voir autant de commentaires négatifs parce que je te comprends tellement…
    Tu l’as bien dit au début de l’article, tu ne te plains pas, tu expliques ton ressenti, l’envers du décor d’être free lance, tu es consciente de la chance que tu as tu l’as assez dit. Et pourtant encore des gens croient que tu aimes bien râler… Je trouve ton article rempli d’honnêteté et c’est parfois rare de la part des grandes blogueuses.
    Je n’ai jamais été free lance mais quand j’étais au chômage et seule toute la journée chez moi, c’était la même chose. Je pense qu’il faut se forcer à voir des gens et tu peux travailler en co-working. Certes tu ne peux pas ramener tout ton matériel mais tu peux retoucher les photos et écrire dans un bureau 🙂

    Bon courage et belle journée, Laura

  • Reply julie 23 novembre 2016 at 11 h 51 min

    Bonjour Coralie, première fois que je laisse un commentaire ici, alors même que je suis ton blog et tes comptes insta/snap depuis un petit moment maintenant. J’aime beaucoup tes looks et ta fraîcheur, ainsi que l’implication que tu mets dans ce que l’on peut désormais appeler ton « métier ». Je crois que je peux comprendre les phases de blues mais je pense aussi qu’il y a un moment où il faut arrêter de se regarder le nombril. Ton métier est dur par certain aspect mais c’est le lot de la plupart d’entre nous et je pense que la plupart de tes lectrices sont dans des situations moins enviable que la tienne.

    C’est un ressenti personnel et il ne faut pas le prendre pour une critique (même si, en tant que blogueuse tu t’exposes forcément à des jugements ou des commentaires) mais je trouve que tu passes ces derniers mois plus de temps à faire de l’introspection qu’à être une « influenceuse ».

    Je peux comprendre le besoin de partager tes ressentis et c’est surement ce qui plait chez tes lectrices. Cependant,je crois sincèrement que cela nuit à la qualité de ton travail et que tes looks de ces derniers temps perdent franchement en originalité. J’ai d’ailleurs dû mal à y retrouver ton identité. Ton blog est en train de changer peut-être juste que je n’ai pas suivi le mouvement ou que j’attends moi-même autre chose désormais des blogueuses. Il s’agit d’un ressenti tout à fait personnel et en aucun cas d’une attaque (je ne me permettrai pas, je ne te connais pas). Belle journée.

    • Reply Coralie L. 23 novembre 2016 at 12 h 16 min

      Bonjour Julie,

      Je ne le prends pas comme une attaque mais j’avoue être un peu surprise parce que justement des articles humeurs comme celui-ci, j’en fais moins bien qu’avant. Quand je dis avant c’était il y a un an et plus donc je sais pas si tu étais déjà là 🙂 Je ne dis en aucun cas que je suis dans une situation moins enviable que celle de mes lectrices, loin de là, je ne me permettrai pas mais que juste, tout n’est pas si rose qu’on l’imagine. Je pense continuer à jouer mon rôle d’influenceuse, mais je ne veux pas être qu’un panneau publicitaire. Et côté looks, il est vrai que j’en fais moins, au bout de 5 ans, je crois que je m’en lasse un peu et que j’ai envie de vous proposer du contenu plus original mais ceux que je vous propose me correspondent totalement. Mon identité est toujours là… Du rose, de la douceur, des paillettes… pour le coup, s’il y a bien quelque chose que je continue c’est bien ça 🙂 Donc je comprends pas trop mais merci de m’avoir donné ton avis et je le prends en compte 🙂 Belle journée,

  • Reply Leatralala 23 novembre 2016 at 12 h 09 min

    Je te comprend totalement, et je me vois un peu dans ton article. Je ressens aussi cette solitude, et malheureusement je crois bien que ce n’est pas une question de métier mais de mental, bien que en effet le fait d’être blogueuse éloigne de beaucoup de personnes et tu n’as pas les mêmes relations avec les gens. Ma solitude vient surement du fait que je suis encore en études, mais j’ai redoublé plusieurs et fois et donc à chaque fois je perdais des amies (enfin je ne les voyait plus autant qu’avant, on n’était plus en cours ensemble), et j’en suis arrivée cette année à être très seule, à ne pas connaitre ma promo, et je ne suis pas du genre à aller vers les autres. Quand on ne voit plus ces personnes tous les jours, qu’on n’a plus personne à qui raconter les petits tracas du quotidien, c’est bien là que la solitude s’installe… Et la démotivation avec.
    Je pense qu’il faut se forcer à voir autant de monde possible, et ne pas trop se focaliser sur ce sentiment de solitude. As-tu déjà penser au co-working? Je vois plusieurs blogueuses travailler de cette façon, ça pourrait être une solution 🙂
    En tout cas, sache que j’admire énormément ton travail, tu as toujours de nouvelles idées à nous faire découvrir, dans ton joli univers qu’est le tiens, je trouve ça juste génial. Tu es vraiment une de mes blogueuses préférées, j’adore te suivre partout sur les réseaux sociaux.
    Continue comme ça ma belle,
    Gros bisous <3

  • Reply Laura 23 novembre 2016 at 13 h 15 min

    Ta sensibilité et ta fragilité m’apparaissent comme tes plus belles qualités.
    Merci.
    Souvent oubliés de nos jours.
    Merci de nous rappeler tout ça, grâce à tes doux mots.
    Continue, multiplie, fusionne, les émotions vraies, pures, humaines.
    Les mécontents … n’ont-ils pas peur de ces émotions là, trop vraies, trop pures, trop humaines. Ils oublient.
    Alors merci Coralie.

  • Reply Boucourt Bataille 23 novembre 2016 at 16 h 15 min

    Coralie, je crois bien que c’est la première fois que j’ose commenter. Je commencerai par te signaler une petite chose qui fait mal aux yeux, c’est-à-dire cela : « et que je dois acceptée d’être rabaissée par des gens ». Te le signaler est mon unique solution et je connais cet effet des fautes invisibles après avoir autant travaillé sur un texte 🙂 Bref.
    Ton article m’a particulièrement touché. Ta transparence est ce qui m’a embarqué à te suivre dans ton aventure et c’est une qualité que personne ne peut/ou ne devrait te reprocher. J’espère que ce coup de mou, ce sentiment de solitude, disparaitra ou que tu y trouveras remède.
    Merci en tout cas pour ton grand coeur et pour ton partage.

    • Reply Coralie L. 23 novembre 2016 at 17 h 09 min

      Oups merci je me suis relue pourtant mais je ne l’avais pas du tout vue ! Merci beaucoup pour tes mots également <3

  • Reply kaddichou 23 novembre 2016 at 16 h 37 min

    Je te souhaite bonne chance pour surmonter cette solitude.
    Bizz

  • Reply Joséphine Mode Elle 23 novembre 2016 at 17 h 21 min

    Coucou Coralie,
    Je ne commente pas beaucoup mais comme souvent, ton article m’a bouleversé. Je me retrouve dans ce que tu dis: je suis au chômage depuis 3 mois et bosse à fond sur mon blog. Evidemment cela me rend très heureuse car j’adore bosser sur mon blog et imaginer de nouveaux articles, de nouvelles idées… Je me retrouve seule la plupart du temps: j’habite avec ma soeur qui est à l’école la journée… J’essaie de retrouver mes copines mais elles aussi travaillent alors je suis seule. Et être seule en restant chez soi, avouons que ce n’est pas génial. En fait, on se rend vite compte de la solitude qui nous pend au nez et qui finalement nous rend un peu triste…
    Ce que je pourrais te conseiller pour être un peu moins seule ou du moins te sentir moins seule, serait de retrouver tes copines blogueuses pour travailler ensemble (un espèce de coworking). C’est une idée mais je pense que cela peut aider à combattre ce qu’on appelle la solitude 😉

  • Reply Marie-Anne en 2 mots 23 novembre 2016 at 23 h 22 min

    Bonsoir Coralie,

    Je viens de lire ton article avec beaucoup d’intérêt car je me suis lancée récemment dans le blogging en espérant pouvoir en vivre un jour.
    C’est un projet professionnel qui me tient à coeur et qui me vient de loin, de surcroît il m’apporte bien plus de reconnaissance que dans mes précédents jobs.
    Grâce à Instagram et l’iphonographie, je pense avoir trouvé, à 37 ans, la voie pour exprimer ma créativité.
    Alors merci pour tes articles sur la blogosphère et ses coulisses.
    Et courage pour ces moments de solitude que l’on traverse tous inévitablement, que l’on soit salariée ou free-lance…

    A bientôt,
    Marie-Anne

  • Reply Noémie 25 novembre 2016 at 3 h 01 min

    Un bel article dans lequel on s’identifie rapidement! Merci d’arriver à mettre des mots et d’exprimer tout ce mélange de sentiments!

  • Reply Vanshoorisse lisa 15 décembre 2016 at 17 h 40 min

    Je ne peux pas comprendre vraiment ce que tu ressens car j’ai un Blog de lecture et seulement pour le plaisir PAS du tout pour en faire mon métier.

    Mais je sais ce que s’est d’être seule je suis pas spécialement timide mais j’ai du mal à faire confiance au gens. je sais ce que s’est d’avoir des critiques dans ton dos et d’être seule à la Fac notamment malheureusement et c’est très dur à vivre d’être entouré mais seul heureusement aujourd’hui tout s’arrange … et aussi un peu grâce à toi car j’aime beaucoup tes photos que je trouve sublime comme un de tes clients ta dit moi aussi tu arrives à me surprendre… tes photos sont tjrs de plus en plus belle.. 🙂 bon courage à toi et j’espère que tu trouveras une solution pour que ton monde reste toujours rose et féerique malgré les soucis quotidien ✨

  • Laisser un commentaire