Humeurs

Un peu d’espoir…

15 novembre 2015

IMG_193k8Ce soir, j’ai le coeur en vrac. Depuis 48 heures, les mots s’entrechoquent, l’émotion est à son maximum… Je n’arrive pas à réaliser ce qu’il s’est passé. Ce que ces fous alliés ont fait à notre si joli Paris. 10 mois après la tragédie de Charlie, Paris est à nouveau meurtri. Meurtri comme jamais il ne l’a été. Meurtri dans son coeur. C’est irréel. J’ai le coeur en vrac mais je n’ai plus les mots. Plus assez de mots pour construire des phrases construites en tout cas. Mais une envie d’écrire pour témoigner mon soutien infini aux victimes. Quitte à ce que cela soit décousu. Pour les victimes et leurs familles. A ce Mathias ou à cette Marie, un jeune couple originaire de Metz. Ou à cette Lamia. Toutes ces vies enlevées sans raison. Tous ces jeunes et moins jeunes que je ne connaissais pas mais que j’aurais pu connaître tant ces lieux où l’horreur a frappé me sont familiers. Toutes ces vies enlevées parce qu’elles avaient la joie de vivre. Parce que le bonheur est un crime. Cela aurait pu être vous. Cela aurait pu être moi. Je suis touchée au plus profond de moi-même.

Vendredi soir, j’ai passé un très beau début de soirée avec la douce Laura. Une pâtisserie chez Ladurée, des confidences, une ballade sur les Champs Elysées, un émerveillement devant la neige qui tombe du ciel chez Guerlain, un petit tour au Disneystore. Tu étais si jolie Paris. Une soirée comme je les aime pour décompresser après cette semaine qui m’avais éprouvée. Une soirée au pays des bisounours. Une soirée de rêveries. Je rentre tranquillement pas trop tard chez moi vers 22h30 quand un snap d’une lectrice me ramène d’un coup sec à la réalité. Elle me demande si je vais bien et si je suis chez moi. Je ne comprends pas tout de suite…

Puis j’allume BFM TV. Et le cauchemar débute. Cela commence par le Stade de France, puis la rue de Charonne, le boulevard Voltaire, le Bataclan… Tous ces quartiers que je connais bien où j’étais encore il y a quelques jours. Dites-moi que je rêve… Dites-moi que c’est une fausse alerte… L’impuissance est là, à son maximum. On reste bloqué devant l’écran et on boit chaque image. Puis les larmes coulent. J’ai pleuré à chaudes larmes. J’ai senti mon coeur s’emballer à mesure que le nombre de victimes augmentait… Je serrais Luna dans mes bras. Je répondais aux messages de mes proches qui s’inquiétaient de me savoir en sécurité. J’envoyais des messages à ceux que je sais toujours de sortie, j’en harcelais certains qui ne me répondaient pas de suite. Je tremblais. Je ne ressentais plus rien. Le monde s’est arrêté de tourner. Puis il faut tenter de trouver le sommeil.

5h de sommeil agitées à tout cassé et le jour se lève sur mon joli Paris… Le bilan s’est encore alourdi. J’actualise les sites d’information et je réalise peu à peu ce qu’il vient de se passer. Je reste clouée au fond de mon lit. Mais je me force à me bouger pour rejoindre mes deux meilleures amies. Pour rejoindre ma famille. Pour serrer ma maman et ma petite soeur contre moi. Leur rappeler à quel point je les aime. Je suis près des miens mais le climat est pesant. Un samedi hors du temps… Et aujourd’hui, le soleil est revenu… Je décide de maintenir le programme et je file acheter des ballons couleur pastel. Je prends ma voiture, j’entre dans Paris. Je sens mon coeur se serrer. Qu’est ce que je fais là avec mes ballons ? J’ai juste envie d’hurler ! Mais à quoi bon ? Le regard des passants sur mes ballons me réconforte. Je leur amène un peu de douceur, un peu de féérie, un peu de magie. C’est ce que je sais faire de mieux de toutes façons donc aujourd’hui, encore plus que d’habitude, je me devais de vous faire rêver.

Je ne pourrais pas crier un « Même pas peur » comme cela a été écrit place de la République. Cela serait vous mentir. J’ai peur oui. Peur de se mot « guerre » que je croyais ne jamais connaître. Peur de me balader dans les Grands Magasins. Peur d’aller déposer une bougie place de la République. Peur que cela recommence demain. Peur de vivre en réalité. Mais je continuerai à vivre normalement et  je continuerai surtout à vous emmener dans mon univers. S’il y a bien une chose dont je n’ai pas peur ce soir, c’est de rêver. C’est d’aimer. Je n’ai pas peur de vous envoyer de l’amour à en crever. Une envie de vous serrer toutes et tous dans mes bras. De vous remercier par vos si nombreux messages depuis hier un peu partout. Je vais bien. Physiquement en tout cas. Mentalement c’est une autre histoire. On est tous en deuil c’est certain mais dés demain, j’essaierai de retrouver un franc sourire. Pour leur prouver qu’ils ne gagneront pas. Que l’espoir vaincra. Que l’on se battra pour les victimes et que l’on pense à elles de tout notre coeur. ♡

IMG_0009

Vous aimerez peut-être

18 Comments

  • Reply Jean Thomas 15 novembre 2015 at 22 h 17 min

    Merci pour ta plume … ✨✨

  • Reply Jessica 15 novembre 2015 at 22 h 17 min

    Je pense qu’il s’agit de mon premier commentaire sur ton joli blog. Je suis plutôt du genre à lire, apprécier, partager et j’en reste là. Pensant sans doute que mon petit commentaire est inutile. Mais aujourd’hui j’ai envie de te laisser un petit mot pour te remercier de nous faire rêver avec tes ballons, tes couleurs pastels, la jolie Luna. Parce qu’un texte comme le tien rappelle qu’il y a de l’amour dans ce monde. Des gens simples et précieux et à toi seule tu peux déjà représenter la jeunesse qui a disparu vendredi soir dans les tremblements des bruits de fusils et de bombe. Merci pour ta fraîcheur, merci pour ton espoir. Je ne sais que dire de plus car il y a trop de tristesse en moi. Je suis belge et savoir que certains de ces terroristes venaient de mon beau pays me fend le coeur. Car j’ai eu si peur pour mes amis de France. J’ai si peur pour ma vie de demain. Mais je voulais juste t’écrire un peu d’amour dans ce monde qui ne devient chaque jour que l’ombre de lui même. Et surtout te dire merci du fond du coeur pour la couleur que tu apportes à notre quotidien.
    Plein de bisous de réconfort.
    Jessica

  • Reply HELOISE 15 novembre 2015 at 22 h 23 min

    Ces mots… pas tant en vrac que cela… Les larmes m’ont à nouveau échappées en lisant ces lignes tant je vis cela de la même manière. Je ne suis pas Parisienne mais je m’y suis rendue nombre de fois. Le Bataclan… Mon premier concert, tant attendu et inoubliable pour moi. Ça aurait pu être moi, ça aurait pu être nous…
    Ne les laissons pas gagner, demain la vie reprends son cours… nous sommes meurtris, blessés mais unis. C’est là notre force.
    Prenez soin de vous.

  • Reply Coraline 15 novembre 2015 at 22 h 24 min

    Juste plein d’amour… C’est tout ce qu’on peut se souhaiter.
    Merci pour cet article qui me met un peu de baume au cœur.

  • Reply Meltysss 15 novembre 2015 at 22 h 24 min

    Très jolie texte ! On est tous en deuil et meutri par la situation mais effectivement il faut continuer de vivre pour toutes les victimes et leur famille mais aussi pour prouver à ses assassins que nous ferons front! Tu es un exemple Coralie ! Merci de ta bonne humeur communicative et de partager ton univers pleins de douceur avec nous !

  • Reply lavisionrauz 15 novembre 2015 at 22 h 28 min

    Restons unis, soyons forts. Nous nous relèverons ! D’énormes pensées aux victimes et aux familles <3

  • Reply Adeline Rault 15 novembre 2015 at 22 h 45 min

    Ton article est très beau et très touchant une des premier choses que j’ai fait quand j’ai vue ce qui c’était passer. C’est d’aller sur snap et de regarder les tiens, j’ai tout passer en 5 minute et en te voyant dans le couloir de chez toi avec Louna j’ai étai rassure que tu n’ai rien. <3

  • Reply nassimaelh 15 novembre 2015 at 22 h 56 min

    Bravo ! Merci Coralie !

  • Reply Anaïs Evd 15 novembre 2015 at 23 h 13 min

    j’ai juste un mot à dire : Merci. Tu es une étoile <3

  • Reply Louise 15 novembre 2015 at 23 h 59 min

    Merci pour ton texte <3

  • Reply Cécilia 16 novembre 2015 at 6 h 39 min

    Ton article est tellement touchant et si représentatif de ce que je ressens en ce moment même… Restons forts, restons soudés pour toutes ces victimes et pour notre si joli pays, ensemble on y arrivera. Pleins de bisous ma jolie.

  • Reply BeauteBordelaise 16 novembre 2015 at 12 h 45 min

    Merci pour cet article, nous pensons très fort à tous les parisiens et surtout à toutes les familles des victimes et victimes elles mêmes…
    Depuis Bordeaux, je ressens de la peur même si je ne devrais pas me laisser avoir peur …mais d’ici nous ressentons très fort ce qui s’est passé à Paris. Nous sommes tous concernés
    Que La France retrouve la Paix rapidement <3

  • Reply Amandine Bsl 16 novembre 2015 at 13 h 13 min

    C’est très beau… Merci

  • Reply Lorelei 16 novembre 2015 at 15 h 34 min

    c’est un merveilleux message, et ces ballons sont magnifiques <3
    bisous

  • Reply Pink Flake 16 novembre 2015 at 19 h 16 min

    C’est un très bel article que tu viens de nous écrire. Un article qui donne du sourire même si ce n’est pas forcément le moment. Un article qui donne de l’espoir. Je t’adore bien pour ça! T’as façon de nous donner rendre un peu de bonne humeur, de nous tirer un sourire un coin dans n’importe quelles circonstances, de nous faire rêver!

  • Reply Camille 16 novembre 2015 at 20 h 38 min

    Coucou Coralie,
    je n’est pas de mots alors je vais jute te dire merci pour ce bel article. On t’aime, toi et Luna.

    Camille

  • Reply lullarea 17 novembre 2015 at 20 h 03 min

    Je ne crois pas avoir jamais laissé de commentaires sur ton blog. Mais tu as raison, nous sommes tous en deuil… Parler, écrire, dessiner, ou le dire en musique…L’important c’est que çà fasse du bien… Jolie plume

  • Reply Milune 19 décembre 2015 at 18 h 15 min

    Très bel article <3

  • Laisser un commentaire